Menu Accordeon Toolbar Pagination Bar

SYNTHESIS

Type of document

  Manuscripts

Size of the document

 
33 cm, 550 page(s)


ABOUT

Title :  Martial d'Auvergne, Vigiles de Charles VII
Author :  Martial d'Auvergne (1430-1508)
Author :  Cercle de François Le Barbier fils. Enlumineur
Author :  Bourdichon, Jean (1457 ?-1521). Enlumineur
Publication date :  1484-1485
Contributor :  Librairie royale d'Amboise. Ancien possesseur
Contributor :  Librairie royale de Blois. Ancien possesseur
Contributor :  Librairie royale de Fontainebleau. Ancien possesseur
Subject :  Charles VIII
Type :  manuscript
Language :  french
Format :  Copié à. - Chaillot. - , enluminé à. - Paris. - Gothique bâtarde. - Enluminé par deux artistes du cercle de François Le Barbier fils. 200 Miniatures, bordures, lettres ornées. - Parchemin. - A-B+264 ff. foliotés de 1 à 266 (erreur de foliotation, pas de ff. 144 et 166). - 310 x 205 mm (just. 210 x 105 mm). - 34 cahiers : 1 cahier de 2 ff. (A-B), 33 cahiers de 8 ff. (1-266), précédés de 3 ff. et suivis de 2 ff. de garde de papier.Réclames. Pas de signatures. Piqures.Foliotation à l'encre noire, XVIIIe siècle. - Réglure à l'encre rouge. - Reliure de maroquin rouge aux armes et symbole royaux, fin du XVIIe-début du XVIIIe siècle. Tranches dorées, ciselées et peintes, fin du XVe siècle.Volume restauré en 2020 : restauration des cahiers de gardes et remontage de ceux-ci ; remise à plat de trois feuillets au générateur de vapeur ; restauration du carton au coin inférieur du plat supérieur ; restauration des coins en cuir ; mise au ton des restaurations et des parties épidermées (dossier BnF-ADM-2020-005761-01). - Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle
Description :  Contenu : F. Bv : page héraldique, armes de Charles VIII couronnées et ceintes du collier de l'ordre de Saint-Michel, sur fond de fleurs dorées sur champ gris portant l'inscription "Karolus octavus" en lettres blanches, ceint d'un semé de fermesses noires sur fond alternativement gris et or (Tours, Jean Bourdichon, vers 1484-1490). F. 1-265 : Vigiles de Charles VII. Commence par : "Cy commencent les Vigilles de la mort du feu roy Charles septiesme, à neuf pseaulmes et neuf leçons. Invitatorium. Venite nunc et ploremus pour le trespas du feu bon roy [...]". Finit par : "[...] Qu'il te plaise, en ayant memoire de tous les biens qu'on fait en France leur donner paradiz et gloire. Expliciunt les Vigilles de la mort du feu roy Charles septiesme [...] achevees à Challiau prés Paris, la vigille Saint Michel, mil quatre cens quatre vingtz quatre. Excusez l'acteur qui est nouveau. Marcial de Paris". Le feuillet frontispice aux armes ajouté appartient à un ensemble de trois du même type (Français 2829 et Français 823). Longues de plus de 18000 vers, les Vigiles prennent une forme liturgique rappelant l'office des morts, appliquée à un défunt particulier, le roi Charles VII (d'où la première miniature représentant les funérailles du souverain). Le texte est formé autour de neuf psaumes et neuf leçons allant trois par trois. Y est relatée la vie exemplaire du roi trépassé (Charles VII), par opposition au temps présent (Louis XI). Le volume, présenté par son auteur au jeune Charles VIII, ne comporte ni prologue ni adresse, nous privant du contexte de création. La traditionnelle scène de présentation du livre à son royal destinataire est rejetée à la fin du volume. On peut supposer que cet exemplaire royal fut offert au nouveau souverain sans pour autant être le fruit d'une commande. Pour son oeuvre, l'auteur a puisé à diverses sources et auteurs : Gilles le Bouvier, Jean Chartier, Jacques de Cessoles, Jacques Legrand ou Vincent de Beauvais. Les vertus et hauts faits de Charles VII sont censés inspirer le nouveau roi, Charles VIII, sacré depuis peu (1483). L'achèvement du texte est daté par l'explicit de la veille de la Saint-Michel 1484, c'est à dire du 28 septembre 1484. Le début de la rédaction de celui-ci doit remonter au plus tôt à la fin des années 1470. Bien que le cycle iconographique soit particulièrement important, son homogénité plaide pour une exécution rapide, dans la foulée de l'achèvement du texte. On conserve une version sur papier, non décorée, de celui-ci (Chantilly, bibliothèque du musée Condé, ms. 503). Considérée tantôt comme une maquette de l'auteur, tantôt comme une copie par celui-ci de l'exemplaire royal, elle comporte l'explicit de 1484 et a été élaborée en laissant vides les emplacements des miniatures.  Les Vigiles connurent un grand succès. Imprimées dès 1493 à Paris chez Jean Du Pré, elles connurent une dizaine d'éditions avant 1515.
Description :  Lieu de copie : Chaillot
Description :  Lieu de copie : Paris
Rights :  public domain
Identifier :  ark:/12148/btv1b105380390
Source :  Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Français 5054
Provenance :  Bibliothèque nationale de France
Date of online availability :  12/09/2016

TEXT MODE (OCR)

DISCOVER