Detailed information

Title : 
Claudius Ptolemaeus , Cosmographia [texte grec],
Author : 
Claudius Ptolemaeus. Auteur du texte
Author : 
AGATHODÆMON Alexandrinus. Auteur du texte
Author : 
PTOLEMÆUS (Claudius). Auteur du texte
Publication date : 
XVe s. (fin) pour le texte.
Publication date : 
XVIe s. (début) pour la page de titre et les cartes.
Contributor : 
Henri II. Ancien possesseur
Contributor : 
Paléologue
Contributor : 
François Ier. Ancien possesseur
Contributor : 
Jean Lascaris
Contributor : 
Ange Lascaris
Contributor : 
Bibliothèque royale de Fontainebleau. Ancien possesseur
Contributor : 
Bibliothèque impériale de Constantinople
Type : 
manuscript
Language : 
grec
Format : 
Constantinople ( ?). - pour le texte. - Italie. - pour la page de titre et les cartes. - Ecriture byzantine. - . Titre à l'encre d'or sur un médaillon peint inscrit dans un paysage (1v) ; peinture : Adam et Eve, Ptolémée et un homme examinant une mappemonde, avec une partie de l’Amérique du Sud (2) ; lettres à antennes, rubriques et petites initiales à l'encre rouge; schémas à l'encre rouge (6v-7); cadeaux aux première et dernière lignes des feuillets de texte; quelques titres et incipit retouchés à l'encre d'or (2, 8), lettres de renvoi à la table à l'encre d'or (1v et passim). - Série de cartes sur le modèle de celles de Nicolas Germanus, comprenant la carte du monde, et les 26 cartes régionales anciennes. Cartes peintes et rehaussées d’or. - Parchemin. - 102 ff. parch. à 2 colonnes foliotés 1-26 et 29-103 + contregarde de fin, précédés de deux ff. de garde anciens. Composition des cahiers. 13 cahiers : cahiers 1-5 de 8 ff. (1-42), cahier 6 de 6 ff. (43-48), cahier 7 de 10 ff. (49-58), cahiers 8-12 de 8 ff. (59-98) et cahier 13 de 6 ff. (99-103 plus contregarde collée), signés par le copiste en lettres grecques au recto du premier feuillet et au verso du dernier feuillet. Signatures de a à o contemporaines de la reliure, d'une main qu'on retrouve sur d'autres manuscrits reliés pour la Bibliothèque royale de Fontainebleau. Foliotation ancienne sautant de 27 à 29 sans lacune de texte. Ff. 1, 102-103v et contregarde blancs. - Serpentes en papier bleu italien du XVIe s. antérieures à la reliure protégeant les peintures, dont plusieurs ont été arrachées (filigranes: ancre ou croissant). - Atlas. 580 x 440 mm. - Reliure à la grecque en maroquin bleu ( ?) sur ais de bois rainurés, avec médaillons rouges aux armes de Henri II, à décor doré d’entrelacs (Nixon, op. cit., fers Claude Picques n° 47, 51, 57, 64 a et b, 66 a et b, 69, 71 a et b, 73 a et b + fers inédits), rehaussés de peinture noire et à motifs de cuir découpé blanc ou or sur fond de soie bleue ou blanche (atelier de Fontainebleau, vers 1552), tranches dorées et ciselées à décor d’arabesques, quatre fermoirs à la grecque, boulons et sabots, devise de Henri II dorée sur les deux plats DONEC IMPLEAT TOTUM ORBEN [sic]. - Estampille de la Bibliothèque royale (Ancien régime, à partir du XVIIe s.), modèle identique à Josserand-Bruno, p. 264-265, type A n° 1
Description : 
AGATHODÆMON Alexandrinus. Tabulæ geographicæ Ptolemæi
Description : 
PTOLEMÆUS (Claudius). Geographia
Description : 
Claudius Ptolemaeus, Cosmographia [texte grec], Livres I-VIII (2-49v, 52v-53, 55 passim).Page de titre et table (1v); Texte : « Ta de enestin Klaudiou Ptolemaiou Geographikes uphegeseô entô protô… [Incipit en grec à ajouter ?] » (2). Description générale des cartes : Le manuscrit est fortement remanié (présence de grattages). Les cartes ont été faites selon la projection utilisée par Nicolas Germanus. Les cartes et les miniatures ont été réalisées en Italie sans doute au début du XVIe siècle. Le texte en grec est écrit en fins caractères très ramassés. Les éléments décoratifs (motifs végétaux rouges, et certaines lettres ont des prolongations enchevêtrées dans les marges) sont peu nombreux et assez sommaires.) Titres rubriqués, peu d’ornements. Le texte commentant les cartes est comme d’ordinaire intercalé. Il occupe souvent un seul quart d’une des deux pages laissées en blanc.Construction des cartes : Projection conique pour la carte générale ; projection trapézoïdale (nous donnons les dimensions maximales du trapèze.) ou orthogonale pour les cartes régionales. Pour les cartes trapézoïdales, un cadre rectangulaire est encore visible (à la mine de plomb, parfois gratté). Sauf exception précisée, la longueur des côtés de ce cadre préparatoire est celle des grands côtés du trapèze. Il est formé de lignes orthogonales au crayon, plusieurs fois rectifiées, et prolongées jusqu’au bord des pages. A l’intérieur de ce rectangle, les dimensions du trapèze ont été définies en fonction d’un système de « projection » que l’on connaît pour les cartes de Nicolas Germanus : tenant compte de la sphéricité de la terre, celui-ci propose de diminuer la largeur du cadre à mesure que l’on se rapproche du pôle. Cependant les cartes concernant l’Europe ont conservé un cadre rectangulaire. La plupart des cartes couvrent une double page, séparée par une feuille intercalaire en papier bleu. Chaque moitié de carte a été peinte séparément sur sa page, mais l’assemblage des cahiers est suffisamment précis pour que les parties de chaque carte coïncident, compte-tenu également de la reliure qui empiète sur les marges intérieures des pages. Certains toponymes sont à cheval sur les deux pages. Les cartes sont inscrites dans des cadres rouges ou verts, minces, sans ornement superflu. Les graduations sont en en lettres grecques (en noir ou en doré selon les cas). Le quadrillage en latitude et en longitude n’est pas apparent sur la carte elle-même. Les parallèles sont numérotés à droite en lettres grecques, avec indication de la durée horaire du jour le plus long de l’année, et éventuellement le climat (en rouge). Il n’y a pas de cartouche ou de phylactère décoratif. Les cartes sont multicolores. La séparation entre les différentes provinces est rendue par un changement de couleur, en plus des frontières artificielles rectilignes, qui suivent parfois les structures géographiques (montagnes, cours d’eau). La carte principale est le plus souvent en vert pâle aquarellé (suggérant par endroit des collines, du relief). Aucun espace n’est laissé en blanc. Des pointillés gris séparent les peuples.Nomenclature : Seule la nomenclature de la partie centrale de la carte (celle qui correspond au titre) est détaillée, avec le nom de la province en capitales, et les noms des régions, des peuples et des villes en minuscules, avec représentation des montagnes, des forêts etc. Les pays frontaliers sont colorés chacun d’une autre couleur (souvent orangé ou violet). Leur nomenclature est limitée au nom de la province et à celui de certains fleuves. Les mers sont partout uniformément bleu sombre. Les noms des bassins et des golfes sont en lettres dorées, hiérarchisées en capitales ou minuscules. Îles : de la même couleur que les terres du continent. Le nom est inscrit le plus souvent en minuscules dorées sur le bleu de la mer. Les fleuves : figuration schématique par un trait bleu ondulé. Nom écrit parallèlement au cours en minuscules noires. Montagnes : figuration très travaillée, avec des chaînes montueuses colorées, ombrées en bleu. Des forêts sont parfois représentées par des groupes d’arbres verts.Nom des provinces en capitales noires, hiérarchisées. Villes : nom en minuscules noires, à côté de points rouges. Pas de signe distinctif pour les villes mentionnées dans le texte. Ecriture cursive pour les noms de villes et de montagnes (ligatures du mot oros). Légendes parfois inscrites en lettres capitales, très droites, proches de caractères d’imprimerie, parfois en écriture cursive. Cette disposition fait penser à l’édition incunable de Nicolas Germanus. Aucune vignette pour les villes, mais parfois un dessin schématique représente un monument (un temple antique ou les autels d’Alexandre).Ce ms contient une table des matières pour les noms de provinces. Détail des cartes .F. 50v- 51. Mappemonde. — Double page représentant l’ensemble de l’œcoumène.— Cadre rouge, gradué tout autour. Parallèles et climats dans une marge rouge à gauche. — Méridiens et parallèles invisibles, y compris sur les terres. — Pas de ligne du zodiaque. La ligne de l’Équateur est un trait épais rouge. Pas d’indication sur la mesure de la terre. — Les signes du zodiaque ne sont ni indiqués ni représentés. — En dehors du cadre, la double page est entièrement peinte en bleu avec représentation des vents et de nuages. Leur nom est inscrit sur des banderoles rouges : Agaktias ? Boreas, Kaikias, Apheliotes, Euros, Euronotos, Notos, Libonotos, Lips ?, Zephyros, Iagix ?, Thraskias ?. Ils sont représentés par une tête avec les joues gonflées. — Une nomenclature particulièrement abondante : noms des mers (doré), des régions et de certains peuples (en noir), représentation des fleuves et des montagnes, de certaines forêts, avec noms en minuscules noires. Quelques îles également nommées. Frontières des provinces en traits rectilignes rouges. Grande clarté de l’ensemble.F. 53v-54. [Europe I]. — Rectangle, deux pages, 470 x 640 mm. — Irlande, Angleterre, Écosse et île de Thyle. — Latitude et long. en lettres grecques. — 5 parallèles. — Mers uniformément bleues. — Îles : orkades nesoi onariomon, et saxonon nesoi. — Forêt de Calédonie : figuration d’arbres en vert.F. 55v-56. [Europe II]. — Rectangle, deux pages, 490 x 610 mm. — Péninsule ibérique. — 5 parallèles. Pas de mention de climat. — Vignette colorée en rouge, au sud-est des Pyrénées (temple de Vénus).F. 57v-58. [Europe III]. — Cadre violet en trapèze, deux pages, 510 x 590 mm. — La Gaule, avec ses pays frontaliers. — 5 parallèles à droite. — Vignette au pied des Pyrénées.F. 59. [Europe IV]. — Une page, cadre vert rectangle, graduations en doré, 375 x 320 mm. — La Germanie : Megale Germania. — 5 parallèles à droite, indication de climats. — Indication de forêts sous la forme de tâches vertes avec des arbres. F. 60v-61. [Europe V]. — Deux pages, cadre rouge rectangle, 370 x 600 mm. — Régions comprises entre la côte Adriatique et le Danube. — 2 parallèles seulement. F. 62v-63. [Europe VI]. — Deux pages, cadre rouge trapézoïdal, 440 x 630 mm. Trace d’un cadre rectangulaire au crayon, plus grand (450 x 710 mm). — Italie et Corse (Corsica Insula). — 4 parallèles, climats V et VI. — La Sardaigne est en rouge, la Sicile en vert, sans nomenclature.F. 64v-65. [Europe VII]. — Deux pages, cadre violet trapézoïdal, 310 x 650 mm. Un cadre rectangle avait été tracé au crayon (31 x 65). — Sardaigne, Sardo Nesos, (page de gauche) et Sicile. — Sikelia Nesos (page de droite), extrémité de l’Italie. — 2 parallèles.F. 66v-67. [Europe VIII]. — Deux pages, cadre trapézoïdal rouge, 480 x 630 mm, légères traces d’un cadre rectangulaire (gratté). — Régions comprises entre la mer d’Azov et la mer Baltique, avec la péninsule de Crimée. — 7 parallèles. — La région centrale de la carte est en vert, les régions limitrophes en rouge ou dans une autre couleur. Vignette : deux autels en flamme sont représentés en rouge.F. 68v-69. — [Europe IX]. NB : trou dans le parchemin (69). — Deux pages, cadre rouge trapézoïdal, 480 x 580 mm. Trace d’un ancien cadre rectangle, gratté. — Europe orientale, cours inférieur du Danube, Dacie. — Carte particulièrement colorée. Lorsque le Danube ou ses affluents ne suffisent pas à les indiquer, des frontières rectilignes en noir suivent la direction de montagnes au relief en vert (évoquant des forêts ?). Chaque province a une couleur différente. — 4 parallèles.F. 70v-71. [Europe X]. — Deux pages, cadre vert trapézoïdal, graduation en noir, rectangle, 480 x 600 mm. Traces d’un cadre rectangle préalable. — Grèce et Crète. L’Achaïe et la Thrace sont figurées en orange, le reste des terres sont en vert. — 3 parallèles.F. 72v-73. [Afrique I]. — Deux pages, cadre orange trapézoïdal, graduations en noir, 470 x 700 mm. Traces d’un cadre rectangle préalable. — Afrique du Nord-Ouest. — 5 parallèles. — Région en rouge en Maurétanie Tingitane . — Figuration de la chaîne de l’Atlas.F. 74v-75. [Afrique II]. — Deux pages, cadre rouge trapézoïdal, 44 x 64 cm. Traces d’un cadre rectangulaire, mais cette fois plus petit que le trapèze (440 x 600 mm environ). — Afrique du Nord, au sud de la Sardaigne et de la Sicile. — 4 parallèles seulement : place laissée pour le 5e au sud, oublié. Traces de grattage. — Îles : la Sardaigne et la Sicile sont en vert, tandis que l’Afrique du Nord tire sur l’orangé. — Les montagnes tiennent une place importante. Pas de frontières entre les régions. Espace isolé par des pointillés au nord-ouest.F. 76v-77. [Afrique III]. — Deux pages, cadre violet en trapézoïdal, graduations noires, 460 x 760 mm. Traces d’un cadre rectangulaire. — Afrique du Nord (côte de la Cyrénaïque et Égypte jusqu’à la mer Rouge, Nil au sud jusqu’à la première cataracte). — 3 parallèles . — Les provinces occidentales de l’Afrique sont en rouge et orange, et séparées par des frontières rectilignes de la partie centrale et orientale, en vert. A l’intérieur de cette dernière, les frontières, plus sinueuses, des régions sont en pointillés. — Grandes forêts représentées à l’ouest (silphiophoros chora).F. 78v-79. [Afrique IV]. — Deux pages, cadre vert gradué en noir, 430 x 680 mm. La carte a la forme d’un hexagone irrégulier, car la carte trapézoïdale est à cheval sur l’Équateur. Traces d’un cadre rectangulaire à la mine de plomb. — Toute l’Afrique connue, depuis la Mauritanie Tingitane jusqu’à l’Arabie avec une partie du golfe Persique. — 13 parallèles, du 4e parallèle au sud de l’Équateur au 10e parallèle au nord. — Quelques frontières de régions. L’équateur est représenté par une ligne dorée. — Toponymes : écriture cursive pour les noms de villes et de montagnes, lettres capitales pour les noms de régions. — Légendes (en majuscules) : Selenes oros aphou ugodekontai taschionas aitouneilou limnai. — Neilou limnai (marais du Nil), Kinamomophoros Chora, Elephantophago Aithiops etc. F. 80v-81. [Asie I]. — Deux pages, cadre trapézoïdal rouge, graduations dorées, 490 x 750 mm. Traces du cadre rectangulaire à la mine de plomb. — Asie mineure, jusqu’à la rive gauche de l’Euphrate. — 4 parallèles. — Provinces de différentes couleurs, délimitées par des montagnes ou des traits frontaliers rouges. — Vignette représentant une porte ( amanikos pylas ) à la frontière de la Syrie.F. 82v–83. [Asie II]. — Deux pages, cadre orange trapézoïdal, 500 x 520 mm. Traces d’un cadre rectangulaire plus grand : 500 x 540 mm, légèrement décalé vers le haut. Le trapèze n’est pas régulier (la moitié de droite se rapproche du rectangle). — Pays des Sarmates, au nord et à l’est de la mer d’Azov, jusqu’à l’ouest de la mer Caspienne. — 7 parallèles . — Vignettes : colonnes d’Alexandre à l’est ; Deux autels en flamme (celui d’Alexandre et celui de César), à l’ouest du Tanaïs (l’autel d’Alexandre, le plus à l’ouest des deux, est situé dans un massif montagneux). Au sud, cinq vignettes représentant sans doute des portes (pylai) perçant la montagne au niveau de la frontière rectiligne entre la Sarmatie et les régions limitrophes d’Albanias Meros et Iberias Meros.F. 84v- 85. [Asie III]. — Deux pages, cadre violet trapézoïdal, 480 x 610 mm. Traces d’un cadre rectangulaire, plus grand : 480 x 660 mm. — Régions comprises entre le mont Taurus et les monts du Caucase, entre mer Noire et mer Caspienne. — 4 parallèles. — Vignette : deux « portes » entre l’Albanie et la Sarmatie.F. 86v-87. [Asie IV]. — Deux pages, cadre rouge trapézoïdal, graduations noires, 480 x 680 mm. Traces du cadre rectangulaire préalable, 480 x 710 mm. — Levant, entre la Mer Méditerranée et le Tigre, le mont Taurus et l’Arabie. — 3 parallèles. — Vignette représentant un autel en flammes sur la rive gauche du Tigre.F. 88v- 89. [Asie V]. — Deux pages, cadre violet trapézoïdal, graduations dorées, 450 x 640 mm. Traces du cadre rectangulaire, légèrement décalé vers la gauche. — Régions comprises entre la mer Caspienne et le golfe Persique. — 6 parallèles. — Vignette : dans une boucle du Tigre, autel d’Hercule, et autel de S.. ? au bord de la mer Caspienne, tous deux à côté d’un autel en flammes. Des « portes » sont représentées à deux endroits : Zagri porte à l’est de l’Assyrie, en Médie, et Caspie porte à l’ouest de la Parthie.F. 90v-91. [Asie VI]. — Deux pages, cadre rouge légèrement trapézoïdal, graduations dorées, 420 x 650 mm. Traces du cadre rectangulaire, 420 x 680 mm. — Péninsule arabe. — 6 parallèles. F. 92v-93. [Asie VII]. — Deux pages, cadre orange trapézoïdal, graduations noires, 440 x 670 mm. Traces du cadre rectangulaire au crayon : 440 x 690 mm. — Régions à l’est de la mer Caspienne. — 12 parallèles. — Plusieurs forêts sont représentées à l’est (province de Sakôndesis).F. 94. [Asie VIII]. — Une page, cadre violet très légèrement trapézoïdal, graduation dorée, 34 x 33 cm. Traces du cadre carré. — Scythia et Serica. — 12 parallèles . — Frontière oblique rouge entre Scythia et Serica. F. 95. [Asie IX]. — Une page, cadre rectangulaire vert, 420 x 310 mm, graduations noires. Traces du cadre préparatoire, gratté. — Régions au nord- ouest de l’Inde, à l’ouest du delta de l’Indus. — 7 parallèles .F. 96v-97. [Asie X]. — Deux pages, cadre rouge trapézoïdal, 530 x 670 mm, graduations dorées. cadre rectangulaire préparatoire : 530 x 700 mm. — L’Inde, India intra Gangem, entre les monts Imaus et l’Océan Indien, l’Indus et le Gange. — 9 parallèles.F. 98 v-99. [Asie XI]. — Deux pages, cadre orange légèrement trapézoïdal (Un cm de largeur de différence entre le haut et le bas du cadre. La forme trapézoïdale est sensible à l’œil nu uniquement à cause du cadre préparatoire rectangulaire ), 500 x 550 mm, graduations noires. Cadre préparatoire 500 x 550 mm. On s’attendrait à un cadre hexagonal, à cheval sur l’équateur (cf. ms. latin 4805). — Régions à l’est du Gange. — 12 parallèles (dont l’Équateur). — Fleuves : embouchure du Gange, avec cinq bras. — Légendes : nombreuses, en doré dans la mer, en noir dans les terres.F.100. [Asie XII]. — Une page, cadre rouge trapézoïdal, 340 x 350 mm. — L’île de Taprobane. — 4 parallèles. — Pas de ligne de l’Équateur. — Légende en doré dans la mer, à l’ouest de l’île.
Description : 
Fontebl.-Reg. 1802.
Description : 
Lieu de copie : Constantinople ( ?),
Description : 
Lieu de copie : Italie,
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b10538030z
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits. Grec 1401
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc214957
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
26/09/2016


Help with consultation

Pictograms used