Detailed information

Title : 
Horae ad usum Romanum , dites Heures de Louis de Savoie
Author : 
Maître des Heures de Louis de Savoie (14..-14..). Enlumineur
Publication date : 
1445-1460
Subject : 
Konrad Witz
Type : 
manuscript
Language : 
latin
Format : 
Savoie. - Littera gothica formata. - Enluminé par le Maître des Heures de Louis de Savoie et un second artiste anonyme, probablement d'origine flamande. - Parchemin. - 204 ff., précédés de 2 gardes de papier et de 3 gardes de parchemin, suivis de 2 gardes de papier. - 285 x 195 mm (just. 140 x 90 mm ; reliure 295 x 205 mm). - Couture trop serrée pour réaliser un relevé codicologique. Ni réclames, ni signatures. Foliotation originelle en chiffres romains à l'encre bleue (discontinue, avec manques et déplacements de cahiers, cf. descriptif du contenu) ; foliotation à l'encre noire, XIXe siècle. - Réglure à l'encre rouge. - Reliure de galuchat (peau de poisson) noir sur ais de bois, gardes de papier coloré, tranches dorées et ciselées, vers 1685-1695 (cf. reliures des Grandes Heures d'Anne de Bretagne, Latin 9474 et des Heures de Louis XIV, Latin 9477).Reliure restaurée en 1987 : rattachement des deux plats détachés, dépose et refixation du dos en galuchat sur un demi de chagrin, réalisation de deux tranchefiles neuves, restauration des coins et des gardes de papier (dossier 2011/071/274). - Estampille de la Bibliothèque nationale, de la Convention au Consultat, 1792-1804 (modèle Josserand-Bruno, n° 17)
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document original.
Description : 
Contenu : F. 2 (5e garde volante supérieure de parchemin) : Fragment du Bréviaire de Borso d'Este . Feuillet collé en plein, dont il ne reste que les bordures (texte évidé), enluminé à Ferrare par Guglielmo Giraldi. Au vu de l'iconographie (scènes de la Vie de David) et de la disposition du texte (sur deux colonnes), ce fragment provient à n'en pas doûter d'un bréviaire (plutôt que d'un psautier). Ce feuillet a été mis en rapport avec des mentions comptables documentant un Bréviaire, supposé perdu, commandé par le duc de Ferrare Borso d'Este entre 1454 et 1459. Texte ajouté durant la seconde moitié du XVIIIe siècle.F. 3-14v : Calendrier romain.F. 15 : blanc.F. 15v-16 : Tables de comput.F. 16v : blanc.F. 17-69 (originellement 21-73) : Heures de la Vierge à l'usage de Rome.F. 69-76 (originellement 73-80) : Antiennes, psaumes, oraisons, leçons et répons pour le temps de l'Avent et celui de Noël à la Purification.F. 76-88 (originellement 80-92) : Psaumes de la pénitence.F. 88-96 (originellement 92-100) : Litanies romaines.F. 96v-101v (originellement 100v-105v) : Heures de la Croix.F. 101v-106v (originellement 105v-110v) : Heures du Saint-Esprit.F. 107-108v (originellement 111-112v : blancs. F. 109-136v (originellement 114-141v) : Office des morts, avec lacune du début (le f. originellement 113 manque).F. 136v-140v (originellement 141v-145v) : Les Quinze joies de la Vierge.F. 140v-143v (originellement 145v-148v) : Les Sept requêtes à Notre Seigneur.F. 143v-162 (originellement 148v-167) : Messes votives. F. 143v-147v : Missa de Trinitate. F. 147v-150 : Pro defunctis. F. 150-152v : Missa de angelis. F. 152v-154v : In sancti Francisci. F. 155-158 : Missa de sancto Spiritu. F. 158-160 : De cruce. F. 160-162 : Missa de beata Maria Virgine.F. 162v-163v (originellement 167v-168v) : blancs.Importante lacune entre les ff. 163 et 164, la foliotation originelle passant de 168 à 239.F. 164-189 (originellement 239-270) : Suffrages. F. 164-v : [De Trinitate]. F. 164v-165 : De sancto Spiritu antiphona. F. 165v : [De sancto Johanne Baptista]. F. 166 : [De sancto Michaele]. F. 166v-167 : [De sancto Claudio]. F. 167-168 : De sancto Augustino antiphona. F. 168-169 : De sancto Antonio antiphona. F. 169-170 : De sancto Sebastiano antiphona. F. 170-171 : De sancto Francisco antiphona. F. 171-172 : De sancto Anthonio de Padua. F. 172-173 : De sancto Ludovico de Marsilia ad devotionem antiphona. F. 173-174 : De sancto Dominico antiphona. F. 174-175 : De sancto Thoma de Aquino ad devotionem antiphona. F. 175-176 : De sancto Benedicto abbate ad devotionem antiphona. F. 176-177 : De sancto Blasio ad devotionem antiphona. F. 177-178 : De sancto Nicholao ad devotionem antiphona. F. 178-179 : De sancto Christoforo ad devotionem antiphona. F. 179-180 : De sancto Georgio ad devotionem antiphona. F. 180-v : De sancto Mauricio ad devotionem antiphona, incomplet de la fin. Lacune entre les ff. 180 et 181, la foliotation originelle passant de 255 à 262. F. 181-182 : De sancto Ludovico rege Francie ad devotionem antiphona. F. 182-183 : De sancta Anna ad devotionem antiphona. F. 183-184 : De sancta Katherina ad devotionem antiphona. F. 184-185 : De sancta Margareta ad devotionem antiphona. F. 185-186 : De sancta Barbara ad devotionem antiphona. F. 186-187 : De sancta Clara ad devotionem antiphona. F. 187-188 : In Conceptione beate Virginis Maria ad devotionem antiphona. F. 188-189 : De sanctarum beatarum sororum Marie Jacobi et Salome sororum beate Marie Virginis antiphona.F. 189v (originellement 270v) : blanc.F. 190-195v (originellement 1-6v) : Péricopes des Evangiles.F. 195v-199 (originellement 6v-10) : Oratio valde devota.F. 199-201v (originellement 10-12v) : Alia oratio de beata Maria Virgine.F. 201v-204v (originellement 12v-15v) : Alia oratio.Il manque les ff. originels 16 à 20 contenant la Passio Domini Nostri Ihesu Christi secundum Johannem annoncée au bas de l'actuel f. 204v. D'après la foliotation originelle, il manquerait donc 83 feuillets (16 à 20, 113, 168 à 239, 255 à 262). Ces lacunes sont antérieures à la réalisation de l'actuelle reliure. Les Péricopes des Evangiles et les prières à la Vierge ont été transférés à la fin du volume (cf. foliotation ancienne). De plus, tous les écus de Savoie ont été soigneusement effacés. Une miniature représentant les saints Nérée et Achille a été retrouvée (musée de Cleveland). Le décor du manuscrit a été réalisé en deux fois. Au Maître des Heures de Louis de Savoie reviennent : toutes les scènes des Heures de la Vierge (à l'exception de la Fuite en Egypte, f. 58v), le David victorieux de Goliath accueilli par les vierges d'Israël (f. 76), l'Arrestation du Christ (f. 97, ouverture des Heures de la Croix), l'Arbre de Jessé (f. 103, ouverture des Heures du Saint-Esprit), la plupart des scènes des Suffrages des saints (f. 164-188v), les quatre évangélistes (ff. 190, 191v, 193v et 194v), la Vierge trônant de l'Obsecro te (f. 196). Cette campagne a forcément eu lieu après 1444, date de la Délivrance de saint Pierre de Konrad Witz (musée de Genève) dont on trouve un écho direct dans le manuscrit (Sainte Marguerite en prison, f. 184v). L'intervention du premier enlumineur peut ainsi être datée vers 1445-1450.Au second enlumineur revient : la Fuite en Egypte (f. 58v), la Vierge à l'Enfant entourée des anges musiciens (f. 141), Louis de Savoie en prières devant la Trinité (f. 141), Saint Louis, roi de France (f. 181v), Sainte Anne et la Vierge (f. 182v), ainsi que l'essentiel des médaillons du calendrier, les initiales historiées des Heures de la Croix (f. 97-100v), des Heures du Saint-Esprit (f. 103-106), de l'Office des morts (f. 114-131, des messes votives (f. 144-160) et des prières finales (f. 199-201v.). Il a en outre peint les initiales historiées accompagnant un certain nombre de peintures dues au Maître des Heures de Louis de Savoie (ff. 190, 191v, 193v, 194v et 196). Il a probablement travaillé vers 1460 ; dans le calendrier qu'il a peint, la scène des funérailles représentée au mois de juillet pourrait faire allusion à la mort du frère de la duchesse de Savoie, Janus III de Lusignan, le 26 juillet 1458.
Description : 
Réalisé pour Louis Ier , duc de Savoie (armes de Savoie surmontées d'un cimier à tête de lion ; f. 9 : médaillon représentant les funérailles d'un roi de Chypre, rappel manifeste des liens unissant les Lusignan à la famille de Savoie depuis le mariage de Louis de Savoie avec Anne de Chypre en 1434 ; dans les suffrages, traitement particulier de deux saints, f. 181v, mention de saint Louis, patron du duc Louis dont l'emblème, un faucon perché sur une branche de châtaigner, figure au sommet du clocheton abritant le saint, et f. 182v, sainte Anne et la Vierge) ; Louise de Savoie (?) ; François Ier (?) ; cabinet privé de François Ier (?) ; Louis XIV (en raison de la reliure de galuchat) ; Denis-Pierre-Jean Papillon de La Ferté, intendant des Menus plaisirs de la Maison du roi (?) ; son fils Louis-Victoire-Xavier Papillon de La Ferté ; acquis auprès de celui-ci en 1803 (note de Gabriel de La Porte du Theil au f. 1 : "Manuscrit acquis du citoyen Papillon au commencement du mois de frimaire de l'an XII de la République").Le feuillet enluminé collé au f. 2 a été inséré dans le manuscrit au XVIIIe siècle (très probablement après sa sortie des collections de Versailles), comme le confirme la datation du faux-titre qui a été inscrit à la place du texte originel. Ce feuillet porte les emblèmes du duc de Ferrare Borso d'Este (abreuvoir de colombes ; rotonde percée d'ouvertures ; paraduro, barrière dressée sur le Pô, surmontée de la devise Fido ; le liocorno, licorne plongeant sa corne dans eau ; le battesimo, cuve baptismale à couvercle relevé).
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b105326055
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Latin 9473
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc77496t
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
20/01/2019


Help with consultation

Pictograms used