Informations détaillées

Titre : 
Héron d’Alexandrie, Pneumatica ; Corpus Hermeticum ; Ocellus Lucanus, De universi Natura .
Auteur : 
Héron d'Alexandrie. Auteur du texte
Auteur : 
Ocellus Lucanus (-04..- -04..). Auteur du texte
Date d'édition : 
1530-1539
Contributeur : 
Ange Vergèce. Copiste
Contributeur : 
François Ier. Ancien possesseur
Type : 
manuscrit
Langue : 
grec ancien
Format : 
Venise. - 137 x 198 mm. - I-III + (1-[116bis]) + (117-II) + III-V. - ECRITURE L’ensemble du texte a été copié par Ange Vergèce (RGK, II 3) -écrivain ordinaire du roi sous François Ier, Henri II et Charles IX. Le calligraphe a copié les Pneumatica d’Héron d’Alexandrie à au moins six reprises. Surface écrite : 80×130 mm. Marge supérieure : 20 mm. Marge externe : 38 mm. Marge inférieure : 45 mm. Marge interne : 19 mm. 20 lignes par page. - DECORATIONLe codex ne présente pas de décoration particulière, en dehors de titres et d'initiales de chapitres rubriqués. Le texte de Héron est accompagné des figures que l'on retrouve dans toutes les copies de Héron réalisées par Ange Vergèce. Elles restent cependant à l'étant de figures tracées à l'encre, peu élaborées, et avec très peu d'ornements. Ce ne sont plus tout à fait des schémas techniques, mais pas encore les images peintes que l'on trouve par exemple dans les Paris. gr. 2512 et 2513. - MATIERELe papier des cahiers de garde présente un filigrane de soleil à huit branches dans un écu couronné. Il mesure environ 18mm de large pour 35 mm de haut, dans un intervalle de fils de chaînette à 23 mm. Le modèle DE2730-PO-41263 dans le répertoire Piccard est assez proche, mais plus grand.Certains filigranes ont pu être reconnus, mais non identifiés dans les répertoires. Il s’agit d’une arbalète dans un cercle accompagnée de la lettre S ; Un ange dans un cercle surmonté d’une étoile (1ère partie du codex) ; un chapeau cardinalice surmontée d’une croix pattée (avec pour contre-marque les initiales CB surmontées d’un trèfle), deux flèches en sautoir surmontées d’une étoile (2ème partie du codex). - FOLIOTATIONFoliotation à l’encre noire dans le coin supérieur droit. A partir du f. 100, on observe des perturbations. La première foliotation, correcte, a été biffée et réécrite en dessous, introduisant des erreurs. Ainsi, on voit apparaître un f. 110bis, et après le f. 116, un f. 117/178 (le dernier chiffre a été corrigé) que nous appellerons [116bis], suivi à son tour d’un f. 117. - CAHIERSL’ensemble du codex se compose de quaternions réguliers, au nombre de 17. Il faut y ajouter un binion final, ainsi que deux binions qui forment les gardes supérieure et inférieure, et dont un feuillet est collé sur le contre-plat. - SIGNATURESDeux systèmes de signatures se superposent. Au centre de la marge inférieure de chaque premier recto, Ange Vergèce a signé les cahiers à l’aide de lettres grecques. La numérotation recommence à α’ au f. 72 et s'achève avec la signature θ' au f. 64, lorsque commence un nouveau texte. La dernière unité, qui comporte le dernier quaternion et le binion final, ne porte pas de signature grecque.Dans l’angle inférieur extérieur de chaque feuillet se trouve la signature latin apposée par ou pour le relieur, comme souvent dans les manuscrits reliés à Fontainebleau. Il s’agit d’une lettre de l’alphabet par cahier puis su numéro d’ordre du feuillet dans le cahier. Le premier cahier est ainsi marqué A-A8, le deuxième B-B8, et ainsi de suite. Cette numérotation est suivie d’un bout à l’autre, et se termine par R4 au folio qui devrait porter le n. 128 (non numéroté parce que vide). - REGLURERéglure à pointe sèche qui n’a pas laissé de traces. - RELIUREReliure alla greca aux armes de François Ier, qui a été montée à l’envers. Pour ne pas recommencer le travail, le relieur s’est contenté d’apposer le titre dans le bon sens à l’endroit habituel comme si le décor n’était pas à l’envers. Sur des ais de bois aux chants rainurés, couvrure de cuir aujourd’hui brun-olive, mais indiqué comme « bleu » par Paléocappa dans la notice du catalogue de 1550. Tranchefiles bleu et rose. Le décor est doré et argenté, avec une inversion en négatif entre les deux métaux entre le plat supérieur et le plat inférieur. Le décor présente au centre du plat le médaillon aux armes de François Ier au-dessus de la figure de la salamandre. Dans le cadre extérieur, délimité par des filets peints, le chiffre F couronné, trois fois sur les côtés et une fois respectivement en haut et en bas. Quelques fers azurés complètent ce cadre sobre, ainsi qu’une petite fleur de lys. Ce décors s’inscrit dans la famille des reliures à décors de fers des années 1545-1547 (Laffitte, p. 87 sqq.)Au-dessus du médaillon central, le titre ΗΡΟΝΟΣ ΠΝΕΥΜΑΤ / Β. Les plats portent les traces de quatre boulons, ainsi que des quatre fermoirs (un en tête, un en queue, et deux en gouttière). Sur le plat inférieur, les trois lanières de cuir tressées des fermoirs ont été coupées à ras, et sont encore partiellement conservées.Le dos présente un semis en quinconce du chiffre F couronné argenté et de la fleur de lys, dorée. Le haut et le bas sont ornés d’un treillis autrefois argenté.Tranches dorées et ciselées de motifs d’arabesques florales. - ESTAMPILLESff. 1r et 126v : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n.1
Description : 
ff. 1r-67v : Héron d'Alexandrie, Pneumatica, W. Schmidt, Heronis Alexandrini opera quae supersunt omnia, vol. 1, Leipzig Teubner, 1899.ff. 1-39v : Livre I, Titre Ἥρωνος Ἀλεξανδρέως πνευματικῶν πρῶτον, incip. Τῆς πνευματικῆς πραγματείας, expl. ἡ ἐπιστροφὴ γίνηται. Sont contenus les chapitres 1-5, 24-29, 31, 30, 32-43. ff. 38r-67v : Livre II, Titre Ἥρωνος Ἀλεξανδρέως πνευματι κῶν δεύτερον, inc. Ἀγγείου κατασκευὴ... καὶ τηνικαῦτα προσενεχθέντος αὐτῷ ποτηρίου πίεται. Sont contenus les chapitres 1-2, 4-21 et 24-37.ff. 68r-71v vacat. ff. 72r-78r : Corpus Hermétique, Pimandre, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ἑρμοῦ Τρισμεγίστου ποιμάνδρης, Inc. Ἐννοίας μοί ποτε γενομένης περὶ τῶν ὄντων…, Expl. … καθὼς παρέδωκας αὐτῷ τὴν πᾶσαν ἐξουσίαν. ff 78r-80v : Corpus Hermétique, Dialogus (sine titulo), éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ἑρμοῦ Πρὸς Τὰτ λόγος καθολικός, Inc. (début mutilé, fin de la section 4) …] θεός. τὸ δὲ θεῖον λέγω νῦν…, Expl. … ὦ Ἀσκληπιέ, προγνωσία τις τῆς πάντων φύσεως. ff. 80v-81v : Corpus Hermétique, Hieros logos, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ἑρμοῦ ἱερὸσ λόγος, Inc. Δόξα πάντων ὁ θεὸς καὶ θεῖον καὶ φύσις θεία…, Expl. … ἐν γὰρ τῷ θείῳ καὶ ἡ φύσις [συγ]καθέστηκεν. ff. 81v-84r : Corpus Hermétique, Πρὸς Τὰτ ὁ κρατὴρ ἢ μονάς, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres,1972². Titre Ἑρμοῦ Πρὸς Τὰτ ὁ κρατὴρ ἢ μονάς, Inc. Ἐπειδὴ τὸν πάντα κόσμον ἐποίησεν ὁ δημιουργός…, Expl. … ἡ μαγνῆτις λίθος τὸν σίδηρον. ff. 84r-86v : Corpus Hermétique, Πρὸς Τὰτ υἱὸν ὅτι ἀφανὴς θεὸς φανερώτατός ἐστιν, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ἑρμοῦ Πρὸς Τὰτ υἱὸν ὅτι ἀφανὴς θεὸς φανερώτατός ἐστιν, Inc. Καὶ τόνδε σοι τὸν λόγον, ὦ Τάτ, διεξελεύσομαι…, Expl. … ἀέρος δὲ ψυχή, ψυχῆς δὲ νοῦς, νοῦ δὲ ὁ θεός. ff. 86v-88v : Corpus Hermétique, Ὅτι ἐν μόνῳ θεῷ τὸ ἀγαθόν ἐστιν, ἀλλαχόθι δὲ οὐδαμοῦ, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ὅτι ἐν μόνῳ θεῷ τὸ ἀγαθόν ἐστιν, ἀλλαχόθι δὲ οὐδαμοῦ, Inc. Τὸ ἀγαθόν, ὦ Ἀσκληπιέ, ἐν οὐδενί ἐστιν…, Expl. …τούτων χωρὶς οὐ δυνάμεθα. ff. 88v-89r : Corpus Hermétique, Ὅτι μέγιστον κακὸν ἐν ἀνθρώποις ἡ περὶ τοῦ θεοῦ ἀγνωσία, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII ; Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ὅτι μέγιστον κακὸν ἐν ἀνθρώποις ἡ περὶ τοῦ θεοῦ ἀγνωσία, Inc. Ποῖ φέρεσθε, ὦ ἄνθρωποι, μεθύοντες…, Expl. … περὶ ὧν βλέπειν σε δεῖ. ff. 89r-90v : Corpus Hermétique, Ὅτι οὐδὲν τῶν ὄντων ἀπόλλυται, ἀλλὰ τὰς μεταβολὰς ἀπωλείας καὶ θανάτους πλανώμενοι λέγουσιν, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ὅτι οὐδὲν τῶν ὄντων ἀπόλλυται, ἀλλὰ τὰς μεταβολὰς ἀπωλείας καὶ θανάτους πλανώμενοι λέγουσιν, Inc. Περὶ ψυχῆς καὶ σώματος, ὦ παῖ…, Expl. … καὶ σύστασις πάντων ὁ θεός. ff. 90v-93r : Corpus Hermétique, Περὶ νοήσεως καὶ αἰσθήσεως. [ὅτι ἐν μόνῳ τῷ θεῷ τὸ καλὸν καὶ ἀγαθόν ἐστιν, ἀλλαχόθι δὲ οὐδαμοῦ], éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Περὶ νοήσεως καὶ αἰσθήσεως. ὅτι ἐν μόνῳ τῷ θεῷ τὸ καλὸν καὶ ἀγαθόν ἐστιν, ἀλλαχόθι δὲ οὐδαμοῦ, Inc. Τὸν χθὲς λόγον, ὦ Ἀσκληπιέ, σοι ἀνέθηκα …, Expl. … τοσαῦτα περὶ νοήσεως καὶ αἰσθήσεως λεγέσθω. ff. 93r-[98bis] : Corpus Hermétique, Κλείς, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Ἑρμοῦ Τρισμεγίστου κλείς, Inc. Χθές, ὦ Ἀσκληπιέ, τὸν τέλειον ἀποδέδωκα λόγον…, Expl. … ὑπὸ δὲ τοῦ ἑνὸς τὰ πάντα. ff. [98bis]-103v : Corpus Hermétique, Νοῦς πρὸς Ἑρμῆν, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Νοῦς πρὸς Ἑρμῆν, Inc. Κατάσχες οὖν τὸν λόγον, ὦ Τρισμέγιστε Ἑρμῆ…, Expl. … ὁμοίως κατὰ σεαυτὸν νόει, καὶ οὐ διαψευσθείσῃ. ff. 103v-109r : Corpus Hermétique, Περὶ νοῦ κοινοῦ πρὸς Τάτ, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1972². Titre Περὶ νοῦ κοινοῦ πρὸς Τάτ, Inc. Ὁ νοῦς, ὦ Τάτ, ἐξ αὐτῆς τῆς τοῦ θεοῦ οὐσίας …, Expl. … θρησκεία δὲ τοῦ θεοῦ μία ἐστί, μὴ εἶναι κακόν. ff. 109r-112v : Corpus Hermétique, Πρὸς τὸν υἱὸν Τὰτ ἐν ὄρει λόγος ἀπόκρυφος, περὶ παλιγγενεσίας καὶ σιγῆς ἐπαγγελίας, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum. Tome 1, Poimandrès. Traités II-XII, Paris les Belles Lettres, 1973². Titre Πρὸς τὸν υἱὸν Τὰτ ἐν ὄρει λόγος ἀπόκρυφος, περὶ παλιγγενεσίας καὶ σιγῆς ἐπαγγελίας, Inc. Ἐν τοῖς Γενικοῖς, ὦ πάτερ, αἰνιγματωδῶς…, Expl. … ἔγνως σεαυτὸν καὶ τὸν πατέρα τὸν ἡμέτερον. La section 17 est surmontée du titre ὑμνωδία (f. 111v). ff. 113r-115r : Corpus Hermétique, Ἀσκληπιῷ εὖ φρονεῖν, éd. A. D. Nock et A. J. Festugière, Corpus Hermeticum, vol. 2, Paris les Belles Lettres, 1973². Titre Ἑρμοῦ πρὸς Ἀσκληπιόν, Inc. Ἐπεὶ ὁ υἱός μου Τὰτ ἀπόντος σοῦ…, Expl. … ὁ θεὸς καὶ ἡ γένεσις, ἐν οἷς τὰ ὄντα ἐστίν.ff. 115v-[116bisv] vacat. ff. 117r-126v : Ocellus Lucanus, De universi Natura, éd. R. Harder, Ocellus Lucanus in Neue philologische Untersuchungen, vol. 1, Berlin, 1926. Titre Ὠκέλλου φιλοςόφου, περὶ τοῦ παντός. Inc. Τάδε συνέγραψεν Ὄκελλος ὁ Λευκανὸς…, Expl. … βοσκηματώδη καὶ ἀγεννῆ ἀποτελοῦντα τὰ γεννώμενα.
Description : 
Ce codex est constitué de deux unités distinctes. Les ff. 1-[116bis] ont été copiés par Vergèce, sans doute à Venise, vraisemblablement sur un modèle du cardinal Bessarion (le Marc. gr. 263), alors que la fin du codex, les ff. 117-126, ont été copiés séparément, à Venise également d’après la souscription de Vergèce (f.126v), et emportés par lui en France ensuite. Il s’agit du traité d’Ocellus Lucanus, et ces deux cahiers constituent le modèle d’impression (Förstel, in Hermant, p. 266) pour l’editio princeps imprimée en 1539 à Paris chez Conrad Neobar, imprimeur du roi. On remarque par exemple l’astérisque inséré dans le texte au f. 118v tout en haut, qui se retrouve à l’identique dans le texte imprimé, au bas de la page A2v. Le texte d'Ocellus a également été copié à partir du Marc. gr. 263.Dans le Marc. gr. 263 manquent les chapitres 6 à 23 du premier livre des Pneumatica. Au f. 16v du Paris. gr. 2518, on observe qu'Ange Vergèce a copié puis biffé la première ligne du chapitre 6. Une note marginale de sa main indique que la suite du texte doit être lue à la fin du volume, en annexe pour ainsi dire (puisqu'elle provient d'un autre modèle), marquée par une sorte d'étoile rubriquée. Ces chapitres manquants ne se trouvent pas dans ce codex, mais on été détachés de celui-ci avant reliure, et se trouvent aujourd'hui dans le Paris. gr. 2520, ff. 39-57, et comblent exactement la lacune du Paris. gr. 2518 f. 16v. On observe même une parfaite continuité des signatures de cahiers de l'un à l'autre.Dans le catalogue de manuscrits de Fontainebleau établi par Ange Vergèce et Constantin Paléocappa en 1550, on le trouve sous le numéro 252, référencé comme « Héron B ». Il fait pendant au « Héron A », soit le Paris. gr. 2431, également copié par Vergèce et pourvu de peintures comme les Paris. Gr. 2512 et 2513. Le manuscrit n’a pas quitté les collections royales.
Description : 
Lieu de copie : Venise
Description : 
Lieu de copie : Venise
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b10509612q
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Grec 2518
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc103149d
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
06/07/2015


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés