Menu Accordeon Toolbar Pagination Bar

SYNTHESIS

Type of document

  Manuscripts

Size of the document

 
43 cm, 108 page(s)


ABOUT

Title :  Coutumes de Toulouse.
Publication date :  1295-1297
Type :  manuscript
Language :  latin
Format :  Toulouse
Format :  ff. de garde A-B + 47 ff. + ff. de garde C-D. - Enluminé pour Pierre de Seilh , notable toulousain. Nombreuses lettres ornées et peintures. - 425 × 275 mm. - Reliure veau fauve XVIII e s., restaurée à l'identique
Description :  Numérisation effectuée à partir d'un document original.
Description :  Collection numérique : Bibliothèque Rosalis (Toulouse)
Description :  Collection numérique : Toulouse et sa région
Description :  Collection numérique : Histoire du livre toulousain
Description :  Collection numérique : Petite et grande histoire de Toulouse
Description :  Lettres très ornées et de curieuses peintures représentant, dans des proportions exceptionnelles, toutes les scènes de la vie judiciaire. Les personnages portent le costume du règne de Philippe le Bel. Au bas des ff. 1, 30, 85, on remarque un écu entouré de rinceaux qui partent d'une des lettrines ornées. Cet écu est coupé emmanché d'or et de gueules, de cinq pièces. I1 nous a été impossible de retrouver la famille qui portait ces armes. Parmi les anciens capitouls de Toulouse, les Maurans, dont le nom figure dans le procès-verbal de promulgation de la coutume en 1296, et les Espinasse ou Lespinasse sont les seuls dont les armes se rapprochent de l'écu du ms. latin 9187 pour les métaux et les émaux. Si les indications de Laroque dans son Traité de la noblesse des capitouk de Toulouse , p. 51, et du Nobiliaire toulousain , de A. Bremond, sont exactes,les Maurans portaient échiqueté d'or et de gueules, et les Espinasse, ou Lespinasse, tranché emmanché d'or et de gueules. Les coutumes approuvées occupent les cinquante-cinq premières pages. Immédiatement à la suite, p. 56, sans aucune indication apparente, viennent les vingt articles rejetés par le roi, avec les m mes rubriques et dans le même ordre que les titres auxquels ils appartenaient originairement. Ces vingt articles ne se trouvent pas dans le liber albus senescaliae , ms. latin 9993, mais on comprend aisément que le représentant de l'autorité royale n'ait pas fait transcrire sur son registre officiel des dispositions repoussées par le roi mais on ne saurait s'étonner que les magistrats municipaux de Toulouse aient tenu à conserver dans leur cartulaire ce souvenir de leurs anciennes franchises. Ce ms. contient, en outre, une série de lettres de Raymond VII, Alphonse de Poitiers, la reine Blanche, Philippe III, des ordonnances et règlements du viguier et des consuls, des arrêts, des bulles et des canons de concile de la province de Languedoc. Sur les marges du texte de la coutume, on a écrit un commentaire, qui, d'après l'incipit et l’explicit, a été entrepris à la recommandation des consuls pour la plus grande gloire de l'illustre ville de Toulouse. Ce commentaire a été achevé le mercredi avant la fête de Sainte-Marie-Madeleine de l'an 1296.
Rights :  public domain
Identifier :  ark:/12148/btv1b105090434
Source :  Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Latin 9187
Provenance :  Bibliothèque nationale de France
Date of online availability :  02/02/2015

TEXT MODE (OCR)

DISCOVER