En 1960, suite à sa rencontre avec des musiciens cubains, Jean Karakos (Jean Georgakarakos) décide d'éditer son premier disque et créé le label Star success. Il n'a que de 20 ans et lance déjà la mode d'une danse : La Pachanga. Après la création d'un second label en 1964, JOC, il s'associe avec Jean-Luc Young et fonde en 1967 l'emblématique BYG records. Durant cette période, il participe au renouveau du rock en signant Daevid Allen (ex Soft machine et futur Gong), Âme son et Alan Jack Civilization. Il fait également découvrir la jeune garde du free jazz en éditant une collection de 53 disques en association avec le magazine Actuel. Afin de valoriser cette collection, il organise du 24 au 28 octobre 1969 le festival d'Amougies où se mêlent Archie Shepp, L'Art Ensemble of Chicago, Don Cherry et Les Pink Floyd, Franck Zappa et Yes. En 1976, il produit sur son nouveau label, Tapioca, le premier 45t d'un tout jeune groupe appelé à connaître le succès : Telephone. Un an plus tard, il fonde avec Gilbert Castro le label Celluloïd qui lance la carrière de Jacno et fait découvrir en France Soft Cell avec le tube Tainted love. Au début des années 1980, toujours associé au projet Celluloïd, il part aux Etats-Unis. Avec l'aide de Bill Laswell, il participe à la découverte du rap en Europe en organisant une première tournée d'artiste hip-hop sur le vieux continent et en éditant quelques figures de proue du mouvement rap américain. Il est aussi un des instigateurs de la Lambada, projet qui l'occupera pendant trois ans.

Entretiens réalisés le 15 novembre 2013 au domicile de Jean Karakos et le 26 novembre à la BnF, en présence de Chloé Cottour (bibliothécaire), Jean-Rodolphe Zanzotto (bibliothécaire) et Luc Verrier (ingénieur du son).

Entretien du 15 novembre 2013, chez Jean Karakos : 1. Avant l'édition phonographique .- 2. Le label Star success (1960-63) .- 3. Le label JOC, l'importation de disques des États-Unis et l'ouverture de boutiques .- 4. Le label BYG records .- 5. Byg record et le magazine Actuel .- 6. Le festival d'Amougies .- 7. Le Festival Popanalia (Biot, 5 août 1970) .- 8. Dernières années du label BYG .- 9. Tapioca et rachat du label Pôle .- 10. Fin de Tapioca, Le label LTM et Celluloïd France.

Entretien du 26 novembre 2013, à la BnF : 1. Débuts de Celluloïd New York .- 2. Celluloïd et Bill Laswell .- 3. Le Hip Hop .- 4. La world music, les sous-labels de Celluloïd et quelques considérations sur le CD .- 5. La fin Celluloïd .- 6. La lambada (1989) .- 7. Le Label Distance .- 8. Le Label Suave .- 9. L’industrie du disque aujourd’hui et retour sur deux évènements.

Entretien du 15 novembre 2013 : enregistré chez Jean Karakos

1. Avant l'édition phonographique .- 2. Le label Star success (1960-63) .- 3. Le label JOC, l'importation de disques des États-Unis et l'ouverture de boutiques .- 4. Le label BYG records .- 5. Byg record et le magazine Actuel .- 6. Le festival d'Amougies .- 7. Le Festival Popanalia (Biot, 5 août 1970)...

Entretien du 26 novembre 2013 : enregistré à la BnF

1. Débuts de Celluloïd New York .- 2. Celluloïd et Bill Laswell .- 3. Le Hip Hop .- 4. La world music, les sous-labels de Celluloïd et quelques considérations sur le CD .- 5. La fin Celluloïd .- 6. La lambada (1989)...