Informations détaillées

Titre : 
Guillaume de Machaut, Poésies.

Date d'édition : 
1372-1377

Type : 
manuscrit

Langue : 
Français

Format : 
Paris. - et. - Reims. - Le décor a été réalisé en deux étapes: le corps du manuscrit (F-564) provient d'un atelier de l'Est de la France, probablement Reims où vivait Machaut à la fin de sa vie; le bifeuillet initial (D-E) a été calligraphié et illustré (Dr et Er) à Paris par le Maître de la Bible de Jean de Sy, sans doute très peu de temps après l’achèvement du corps du volume. Deux encadrements en grisaille rehaussés d'or et de couleurs (Dr et Er), miniatures en grisaille suivant la technique du portrait d’encre occupant la largeur d'une colonne, avec baguettes et prolongements marginaux (passim), petites initiales ornées en grisaille à prolongements marginaux (passim), nombreuses drôleries marginales. Pour la description de l'iconographie des miniatures, voir Mandragore: http://mandragore.bnf.fr. - Parchemin. - A-G + 506 ff. - 320 x 230 mm. - Reliure XVIIe-XVIIIe s. en maroquin rouge aux armes de la Bibliothèque du roi. - Estampilles Bibliohèque Royale (Ancien Régime), avant 1735, modèle identique à Josserand-Bruno, 270 type 7, et Bibliothèque nationale (Seconde République) 1848-1852, modèle avec la mention "MSS", proche de Josserand-Bruno, 287 et pl. type 30

Description : 
Siglé A dans la tradition manuscrite, cet exemplaire présente la particularité de n’avoir pas été réalisé dans un atelier parisien, à la différence des autres manuscrits de Machaut exécutés au XIVe siècle. La présence dans le recueil de la Prise d’Alexandrie, long récit poétique des exploits du roi de Chypre Pierre Ier de Lusignan (1328-1369) rédigé par Machaut vers 1370 à la demande de Charles V, et la mort de l’auteur en 1377 permettent de situer l’exécution du manuscrit entre ces deux dates. Commençant par : « Je suy Amours, qui meint cuer esbaudi Et fai mener douce et joieuse vie... » et finissant par : « De fin cuer vray. De tout sui si confortée, etc. » . Comprenant : « Le Dit dou vergier », — « Le Jugement dou roy de Behaingne » (fol. 9), — « Le Jugement dou roy de Navarre » (fol. 22), — « Remede de Fortune » (fol. 49), — « Le Dit dou lyon » (fol. 80), — « Le Dit de l'alerion » (fol. 96), — « Confort d'amy » (fol. 127), — « La Fonteinne amoureuse » (fol. 154), — « Le Dit de la harpe » (fol. 174), — « Balades où il n'a point de chant » (fol. 177), — « Le Dit de la marguerite » (fol. 213), — « Les Complaintes » (fol. 214), — « Le Livre dou voir dit » (fol. 221), — « Le Livre de la prise d'Alixandre » (fol. 309), — « Le Dit de la rose » (fol. 365), — « Les Biens que ma dame me fait » (fol. 366), — « Les Lays » (fol. 367), — « Les Motés » (fol. 414), — « La Messe » (fol. 438), — « Balades » (fol. 454), — « Rondeaux » (fol. 476), — « Chansons baladées » (fol. 482).

Description : 
Exécuté pour un destinataire inconnu, ce manuscrit est entré au cours du 3e quart du XVe siècle en la possession du bibliophile brugeois Louis de Gruuthuse, dit également Louis de Bruges dont les armoiries au f. D ont été recouvertes par celles de France lorsque ses manuscrits entrèrent dans la librairie de Blois sous Louis XII . Il est ensuite resté dans la Bibliothèque du Roi tout au long de l'époque moderne.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b90590667

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 1584

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
04/07/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés