Informations détaillées

Titre : 
Apocalypse ; Commentaires sur l’Apocalypse ; La prophétie de la Sibylle tiburtine ; Les dits des philosophes ; Perrot de Nesle, Sommaire versifié ; Le roman de Thèbes ; Benoît de Sainte-Maure, Le roman de Troie ; Athis et Prophilias ; Jean Bodel, Les congés ; Le roman d’Alexandre ; Wace, Le roman de Rou ; Chrestien, Guillaume d’Angleterre ; Floire et Blancheflor ; Le roman de Blancandin ; Chrétien de Troyes, Cligès, Erec et Enide ; La vielle Truande ; Gautier d’Arras, Ille et Galeron ; Gautier de Coinci, Le Miracle de Théophile ; Amadas et Ydoine ; La chastelaine de Vergi ; L’épître farcie de saint Etienne ; Robert le Clerc d’Arras, La louange de Notre-Dame, Les vers de la Mort ; Miracles de Notre-Dame.
Auteur : 
Gautier de Coincy (117.-1236). Auteur du texte
Date d'édition : 
1288-1317
Type : 
manuscrit
Langue : 
français
Format : 
France (Arras). - Manuscrit composé de deux unités codicologiques de même format mais complètement distinctes. 1re unité : f. 1 à 33v, 2e unité : f. 34 à 346v. Signatures au grattoir du XVe siècle dans tout le manuscrit datant de l’assemblage des deux unités. Première unité écrite sur deux colonnes, nombre de lignes variables. Deuxième unité contenant trois sous-unités : f. 34-163, 4 colonnes de 56 à 62 lignes ; f. 164-216v, 3 colonnes de 56 à 62 lignes ; f. 219- 346v, 4 colonnes de 59 à 60 lignes. La première unité codicologique ressemble, par sa mise en page, à l’Apocalypse d’Oxford, New College 65
Description : 
Contient : Première unité ; Deuxième unité
Description : 
Date : Si l’on considère le colophon (« .iiiixx. et .m. et .cc./ Et wit… / Le jours purificationis / Estoit Beate Virginis / C’on apele le Candelier ») à la fin du Roman de Troie (f. 119v) comme authentique, cette portion du manuscrit a été copiée par Jehan Madot en 1289. Toutefois, Roger Middleton le considère comme la copie verbatim d’un autre manuscrit : le colophon ne se situe pas à la fin du manuscrit, mais au milieu de la 1re colonne du f. 119v, et la main qui a copié le Roman de Troie continue sa copie jusqu’au f. 123v. Ne nommer qu’un seul copiste dans un manuscrit collaboratif semble, par ailleurs, illogique. La copie du manuscrit n’est cependant pas postérieure à 1317 : au f. 216, la généalogie des comtes de Boulogne cite Robert II de Boulogne comme étant encore en vie. Le manuscrit a donc été copié avant sa mort en 1317.
Description : 
Lieu de copie : France (Arras)
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b90589342
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 375
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc501964
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
17/10/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés