Informations détaillées

Titre : 
Euripide, Sophocle, Aristophane.

Date d'édition : 
1270-1330

Type : 
manuscrit

Langue : 
grec ancien

Format : 
298×230 mm. - [I-V] + 1-320 (pages) + [I-III]. - ECRITURE :La copie se fait tantôt à l’encre noire tantôt à l’encre brune. L’ensemble du manuscrit est dû au même copiste anonyme. Sa main réapparaît dans un autre manuscrit sophocléen, le Laurentianus 32.9, où il fait des corrections. Surface écrite pour la première partie du manuscrit (p. 3-212) : 220×185 mm. Marge externe : 30 mm. Marge interne : 10 mm. Marge supérieure : 20 mm. Marge inférieure : 50 mm. Surface écrite pour la deuxième partie du manuscrit (p. 213-fin) : 220×135 mm. Marge externe : 75 mm. Marge interne : 15 mm. Marge supérieure : 16 mm. Marge inférieure : 50 mm. La marge externe de cette partie du manuscrit porte quelques scholies. - DECORATION :Les titres, initiales et noms de personnage sont rubriqués. - MATIERE :Manuscrit de parchemin. L’épaisseur et la souplesse du parchemin utilisé sont relativement variables. Quelques folios ont été restaurés, notamment dans le premier et les deux derniers cahiers. Les premiers et derniers folios de parchemin, particulièrement abîmés, ont été collés sur d’autres folios de parchemin. Un rectangle a été découpé dans le dernier folio. Il en résulte une perte de textes pour L’assemblée des femmes : vers 158, 160, 162, 164, 168, 170 (=colonne de droite de la page 319) puis 235, 237, 239, 241, 243, 245, 247, 249 (=colonne de gauche de la page 320). - PAGINATION :Une pagination moderne, à l’encre noire, apparaît dans l’angle supérieur externe. CAHIERS :Uniquement des quaternions : 20×8. Le premier quaternion commence à la p. 3 et le dernier se termine à la p. [322]. L’observation des cahiers, des signatures et du texte montrent que les folios de deux cahiers ont été intervertis (ιδ’ et ιε’). Pour lire la fin du Philoctète, il faut en effet consulter les pages 211-212 puis 225-226. Pour lire le Ploutos, il convient de se reporter successivement aux pages 215-218, 213-214, 107-110, 223-224 puis 219-222. On remarquera que les folios qui portent les vers 487 à 781 (dans l’état actuel du manuscrit p. 107-110) ont été placés très en amont, au milieu de l’Hippolyte d’Euripide. Enfin l’argument des Nuées commence à la page 222 et reprend à la page 227. La page 226 porte simplement une souscription. La page 210, qui correspond à la dernière page du treizième cahier, porte la signature ιγ’. Les pages 211 et 226 présentent la signature ιδ’. En réalité, ces deux folios correspondaient à un binion, signé ιδ’ sur le recto du premier folio et sur le verso du dernier folio. Ce binion avait pour but de permettre l’achèvement de Philoctète. Le recto du dernier folio en était blanc. Venait ensuite un quaternion qui portait le Ploutos dans son intégralité. Les folios de ce quaternion ont été intervertis, probablement au moment de la reliure. Il en résulte que les folios de ce quaternion ιε’ sont disposés dans l’ordre suivant : folios 1 et 2= p. 215-218, folio 3= p. 213-214, folios 4 et 5= p. 107-110, folio 6= p. 223-224, folios 7 et 8 = p. 219-222. Outre le texte, les signatures conservent la trace de cet ancien ordre puisque les pages 215 et 222, respectivement première et dernière page de ce quaternion, portent chacune la signature ιε’. La page 227, qui contient la suite des Nuées, porte naturellement la signature ιστ’. En somme, on peut schématiser de la façon suivante la dispersion des folios des cahiers ιδ’ et ιε’ : -quaternion ιγ’ : p. 195-210 -binion ιδ’ : p. 211-212 (folio 1) et 225-226 (folio 2) -quaternion ιε’ : p. 215-218 (folios 1 et 2), 213-214 (folio 3), p. 107-110 (folios 4 et 5), p. 223-224 (folio 6), p. 219-222 (folios 7 et 8). -quaternion ιστ’ : p. 227-242 Par ailleurs, on relève qu’entre les p. 18 et 19, 116 et 117, 126 et 127, 150 et 151, 160 et 161 se trouve un talon. Deux talons sont également visibles entre les p. 114 et 115. Ils correspondent aux deux derniers folios du quaternion ζ’ qui commence p. 99, quaternion au centre duquel deux folios du Ploutos ont été accidentellement placés (p. 107-110). Si les deux derniers folios du cahier ζ’ ont été découpés, c’est parce que le copiste les a laissés blancs, souhaitant sans doute commencer la copie du deuxième auteur de ce recueil, Sophocle, sur un nouveau cahier. SIGNATURES :Les cahiers sont signés à l’encre brune de α’ à κα’, dans les marges inférieures des premiers et derniers folios. PIQÛRES :Non conservées. - REGLURE :Deux systèmes de réglure se succèdent, le premier à trois colonnes, le second à deux : le type 20C3 Leroy-Sautel (p. 3-212 et 225-226) et le type 20C2 Leroy-Sautel (p. 213-fin). - RELIURE :Reliure de Mesmes en maroquin brun. Le centre des plats est orné de deux filets dorés qui encadrent un médaillon et sont soulignés par quatre écoinçons. Le médaillon du plat inférieur n’est plus visible car le centre en a été restauré. Le dos est couvert de motifs végétaux dorés. Il a également été restauré. Les tranches sont dorées. On ne trouve pas, sur les folios de garde postérieure, la mention de prix qui est caractéristique des manuscrits de la famille de Mesmes (D. Jackson, p. 91). Comme beaucoup de manuscrits reliés pour la famille de Mesmes, le Paris. gr. 2712 est protégé par de nombreux folios de garde qui sont alternativement en papier et en parchemin. Ainsi les cinq gardes antérieures sont composées, dans l’ordre, d’un folio de papier, d’un folio de parchemin, de deux folios de papier et d’un folio de parchemin ; trois folios de parchemin forment les gardes postérieures. - ESTAMPILLES :Estampilles utilisées par la Bibliothèque royale au début du XVIIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°13) à la page 1 et par la Bibliothèque nationale (modèles Josserand-Bruno n°39 et 40) aux pages 3 et 320

Description : 
(p. 1-2) Fragment de Cyrille de Scythopolis, la Vie de Saint Sabas, éd. E. Schwartz, Kyrillos von Skythopolis, Leipzig, J. C. Hinrichs , 1939. (p. 3) Fragment de Manuel Moschopoulos, Vie d’Euripide, éd. W. Dindorf, Scholia Graeca in Euripidis tragoedias, I, Oxford, Oxford University Press, 1863, p. 1-15. (p. 3-18) Euripide, Hécube : (p. 3) Argument d’Hécube ; (p. 4-18) Hécube, [titre final] τέλος Εὐριπίδου Ἑκάβη. (p. 18-38) Euripide, Oreste: (p. 18-19) Argument d’Oreste, [titre] Εὐριπίδου Ὀρέστου ; (p. 19-38) Oreste[titre] Εὐριπίδου Ὀρέστης, [titre final] τέλος Ὀρέστου Εὐριπίδου. (p. 38-59) Euripide, Les Phéniciennes : (p. 38-39) Argument des Phéniciennes, [titre] ὑπόθεσις Φοινισσῶν ; (p. 39-59)Les Phéniciennes Εὐριπίδου Φοίνισσαι, [titre final] τέλος Εὐριπίδου Φοινισσῶν. (p. 59-74) Euripide, Andromaque : (p. 59-60) Argument d’Andromaque, [titre] ὑπόθεσις Ἀνδρομάχης ; (p. 60-74) Andromaque [titre final] τέλος Ἀνδρομάχης. (p. 74-91) Euripide, Médée : (p. 74-75) Argument de Médée, [titre] ὑπόθεσις Μηδείας ; (p. 75-91) Médée, [titre final] τέλος Μηδείας. (p. 91-114) Euripide, Hippolyte : (p. 91-92) Argument d’Hippolyte, [titre] ὑπόθεσις Ἱππολύτου ; (p. 92-114) Hippolyte, [titre] Ἱππόλυτος στεφανηφόρος, [titre final] τέλος Ἱππολύτου. (p. 115-116) Vie de Sophocle, éd. S. Radt, Tragicorum Graecorum fragmenta, IV, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 1977, p. 29-40 : [titre] Σοφοκλέους γένος. (p. 116-127) Sophocle, Ajax : (p. 116) Argument d’Ajax, [titre] ὑπόθεσις Αἴαντος ; (p. 117-127) Ajax, [titre final] τέλος Αἴαντος μαστιγοφόρου. (p. 127-139) Sophocle, Électre : (p. 127) Argument d’Électre, [titre] ὑπόθεσις Ἠλέκτρας ; (p. 127-139) Électre, Ἠλέκτρα, [titre final] τέλος Σοφοκλέους Ἠλέκτρας. (p. 139-152) Sophocle, Œdipe roi : [titre] Οἰδίπους τύραννος. (p. 152-165) Sophocle, Antigone : [titre] Σοφοκλέους Ἀντιγόνη, [titre final] τέλος Σοφοκλέους Ἀντιγόνης. (p. 165-182) Sophocle, Œdipe à Colone : (p. 165) Argument d’Œdipe à Colone, [titre] ὑπόθεσις τοῦ ἐπὶ Κολωνῷ Οἰδίποδος ; (p. 165-182) Œdipe à Colone, Οἰδίπους ἐπὶ Κολωνῷ, [titre final] Σοφοκλέους Οἰδίπους ἐπὶ Κολωνῷ. (p. 183-197) Sophocle, Trachiniennes : (p. 183-184) Argument des Trachiniennes, [titre] Σοφοκλέους Τραχινίων ὑπόθεσις ; (p. 184-197) Trachiniennes, Σοφοκλέους Τραχίνιαι, [titre final] Σοφοκλέους Τραχίνιαι. (p. 198-212 et 225) Sophocle, Philoctète : (p. 198) Argument de Philoctète, [titre] ὑπόθεσις Φιλοκτήτου ; (p. 198-212) Philoctète, vers 1 à 1416 (κατερητύσων θ’ ὁδὸν ἣν στέλλῃ), [titre] Σοφοκλέους Φιλοκτήτης ; (p. 225) vers 1417 (σὺ δ’ ἐμῶν μύθων ἐπάκουσον) à fin, [titre final] τέλος Σοφοκλέους Φιλοκτήτου. (p. 213-224) Aristophane, Ploutos : (p. 213-214) vers 328 (θάρρει• βλέπειν γὰρ ἄντικρυς δόξεις μ’ Ἄρη.) à 486 (ἔχοι τις ἂν δίκαιον ἀντειπεῖν ἔτι;) ; (p. 215-218) vers 1 à 327 (ἔσεσθε καὶ σωτῆρες ὄντως τοῦ θεοῦ.), [sans titre] ; (p. 219-222) vers 937 (μὴ δῆθ’• ἱερὸν γάρ ἐστι τοῦ Πλούτου πάλαι) à fin, [titre final] Ἀριστοφάνους Πλοῦτος ; (p. 223-224) vers 782 (βάλλ’ ἐς κόρακας. ὡς χαλεπόν εἰσιν οἱ φίλοι) à 936 (ἵν’ ἀμφιέσω τὸν συκοφάντην τουτονί). (p. 222 et 227-245) Aristophane, Les Nuées: (p. 222 et 227) Argument des Nuées, [titre] ὑπόθεσις Νεφελῶν ; (p. 227-245) Les Nuées, [titre] Ἀριστοφάνους Νεφέλαι. (p. 245-263) Aristophane, Les Grenouilles : (p. 245-246) Argument des Grenouilles, [titre] ὑπόθεσις Βατράχων Ἀριστοφάνους ; (p. 246-263) Les Grenouilles, [titre] Ἀριστοφάνους Βάτραχοι. (p. 263-281) Aristophane, Les Cavaliers : (p. 263-264) Argument des Cavaliers, [titre] Ἀριστοφάνους ὑπόθεσις ἱππέων ; (p. 264-281)Les Cavaliers , [titre] Ἀριστοφάνους Ἱππεῖς. (p. 281-301) Aristophane, Les oiseaux : (p. 281) Argument des Oiseaux , [titre] ὑπόθεσις ὀρνίθων Ἀριστοφάνους ; (p. 281-301) Les oiseaux , [titre] Ἀριστοφάνους ὄρνιθες. (p. 301-317) Aristophane, Acharniens : (p. 301-302) Argument des Acharniens, [titre] ] ὑπόθεσις Ἀχαρνῶν Ἀριστοφάνους ; (p. 302-317) Acharniens, [titre] Ἀριστοφάνους Ἀχαρνεῖς, [titre final] Ἀριστοφάνους Ἀχαρνεῖς.(p. 317-320) Aristophane, L’assemblée des femmes : (p. 317) Argument de L’assemblée des femmes, [titre] Ἀριστοφάνους Ἐκκλησιαζουσῶν ; (p. 317-320) L’assemblée des femmes, vers 1 à 282, [titre] Ἀριστοφάνους Ἐκκλησιάζουσαι. Ἀχαρνεῖς.

Description : 
Le Paris. gr. 2712 a été copié à la fin du XIIIe ou au début du XIVe siècle. En tête du manuscrit se trouve, p. 1-2, un folio de parchemin plus ancien (remontant probablement au XIe siècle) qui présente un fragment de la Vie de Saint Sabas de Cyrille de Scythopolis copié sur deux colonnes. Le volume est un exemplaire de philologue, comme l’indique cette note qui occupe le haut de la p. 226 : ἡ βίβλος αὕτη τεχνικωτάτη πέλει, / ἐστὶ γὰρ αὕτη πόνημα ἀνδρὸς λογίου, / ἄσφαλτός ἐστι μὴ δ’ ὅλως ἐσφαλμένη, / ὅς δ’ ἄν μετέλθη τεχνικῶς τὴν παροῦσαν, / τρίβιβλον οὖσαν καὶ καλῶς γεγραμμένην, / ῥήτωρ ὑπάρξει μὴ εἰδὼς Δημοσθένην. Ce manuscrit a fait partie de la bibliothèque de la famille de Mesmes, initiée par Henri de Mesmes. À la différence des autres manuscrits de Mesmes, le Paris. gr. 2712 n’est pas arrivé dans la bibliothèque royale via la donation de la duchesse de Vivonne et la bibliothèque de Colbert. Une note au f. [III]r précise que ce manuscrit, issu de la bibliothèque de Mesmes, est arrivé dans les collections royales le 16 février 1731 : « Codex Memmianus. Anno d. 1731 feb. 16 die ». La cote de Mesmes 315 est par ailleurs lisible dans la marge supérieure de la p. 3. La cote 2793.2 a été attribuée à ce manuscrit à son arrivée dans la bibliothèque royale par l’abbé de Targny, chargé du département des manuscrits de la Bibliothèque du roi jusqu’en 1737. Cette cote fut éphémère puisque l’actuelle cote date de 1740. Ce manuscrit a été exposé en 1972 dans l’exposition organisée par la Bibliothèque Nationale et intitulée « Le Livre ». Il portait alors le numéro 528 (voir le catalogue de l’exposition, p. 172). Le Parisinus gr. 2712 porte le sigle A dans les éditions de chacun des trois poètes antiques. Parmi les nombreux apographes de A, on peut citer le Scorialensis O.I.9, le Riccardianus 34, l’Harleyanus 5743 et le Monacensis gr. 546 (voir Turyn, 1970, p. 190). Grâce à la souscription de ce dernier manuscrit (Venise, 28 janvier 1506), l’on sait que le Paris. gr. 2712 se trouvait à Venise à cette date.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8458260w

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Grec 2712

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
26/11/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés