Informations détaillées

Titre : 
Lothaire de Segni, futur pape Innocent III, De miseria humanae conditionis, traduction en français sous le titre de Double lay de la fragilité d’humaine nature par Eustache Deschamps .
Auteur : 
Innocentius III (pape ; 1160?-1216). Auteur du texte
Auteur : 
Eustache Deschamps (1346?-1407?). Traducteur
Date d'édition : 
1380-1390
Type : 
manuscrit
Langue : 
latin
Langue : 
français
Format : 
Paris. - Écriture gothique française. Le copiste est aussi l’ornemaniste du manuscrit. Il a reproduit dans la décoration filigranée certains motifs enjolivant les lettres du texte. La table du contenu (ff. 3-v) est d’une autre main. - Décoration:Les 55 illustrations traitées en grisaille avec des rehauts de couleur, intercalées au sein du texte, sont de la main du Maître de la Mort (Perrin Remiet pour Michael Camille), dont la carrière débuta à la fin du règne de Charles V. La première représente le poète offrant son livre au roi. La dernière le montre agenouillé devant la Vierge à l’Enfant. Deux dessins n’ont pas été exécutés : leur emplacement est resté vide (ff. 7vb). - Parchemin. - 24 ff. à 2 colonnes, précédés et suivis d’une garde de papier moderne. - 270 x 185 mm (justification : 200 x 125 mm). - 4 cahiers : 14 (ff. 1-4), 28 (ff. 5-12), 38 (ff. 13-20), 44 (ff. 21-24).Pas de réclames. Foliotation moderne. F. 4 blanc. Le f. 4v ne comporte pas de texte, mais une illustration en grisaille dans la partie supérieure de la page. Mise en texte : F. 3-v. Table des chapitres disposée sur deux colonnes, chaque article étant introduit par une lettre filigranée (1 lignes), avec numérotation des chapitres rubriquée.F. 5-21v. Texte disposé sur deux colonnes. Le texte latin, transcrit en petite écriture gothique, occupe la colonne de droite. En regard, sur la colonne de gauche, a été copiée la traduction française en vers d’Eustache Deschamps, en grosse lettre de forme : cf. G. Hasenohr, dans Mise en page…, p. 291. Au sein de la mise en page s’intercalent les illustrations. Titres de chapitres rubriqués dans les deux versions. Bouts-de-ligne or et bleu clair. - Réglure à l’encre. - Demi-reliure moderne. - Aux ff. 3 et 21v, estampille de la Bibliothèque nationale (Révolution, 1792-1802), correspondant au modèle Josserand-Bruno pl. type 17
Description : 
Appartient à l'ensemble documentaire : RegiaCharlesV
Description : 
Le Double lay de fragilité humaine est une adaptation par le poète Eustache Deschamps du traité De miseria humanae conditionis composé par le pape Innocent III entre 1190 et 1198. F. 3-v. Table des chapitres en français. F. 5-21v. [Eustache Deschamps, traduction en français]. « Sor tote chose mondainne – est notre nature humainne – de trop grant fragilité – d’ordure et de vilité …-… Tant que pardurableté – Et paradis a presté – Nous soit de ce li souvaigne ».F. 5-21. [Lothaire de Segni, futur pape Innocent III, De miseria humanae conditionis]. « Incipit Liber de vilitate conditionis humane nature, id est de miseria hominis editus a domino papa Innocentio .III.o …-… Sic aperietur. Sic invenietur. Te prestante. Qui vivis et regnas Deus per omnia secula seculorum. Amen. Amen ».F. 21v. « Ci fine le livret de la fragilité d’umaine nature fait et compilé par maniere de double lay par Eustace Morel de Vertus, escuier et huissier d’armes du roy Charle le Quint, chastelain de Fymes. Et a li presenté le .XVIII.e jour d’avril (g) aprés saintes Pasques l’an de grace Nostre Seigneur mil .CCC. quatre vins et troys (rubr.) ».
Description : 
D’après le colophon, le Double lay de la fragilité humaine avait été exécuté pour Charles V. Il faut cependant noter que le chiffre accompagnant le nom du roi auquel le livret était destiné et la date de la présentation, laissés en blanc, ont été complétés à l’encre noire, d’une écriture contemporaine du manuscrit. L’ouvrage ayant été achevé trois ans après la mort du prince, l’auteur l’offrit au roi Charles VI. Il n’apparaît cependant pas dans les inventaires de la Librairie du Louvre.Une note autographe de Nicolas de Herberay, seigneur des Essars, sur le verso du f. 1 indique que l’ouvrage se trouva, au XIVe siècle, entre les mains du frère Jehan de La Fausse, religieux de Sainte-Catherine du Val-des-Écoliers : « Au seigneur des Essars Nicolas de Herberay, / En don par frere Jehan de La Fausse, religieux /de Saincte Katherine du Val des Escolliers, a Paris / Le .III.e jour d’octobre mil cinq cens trente six. – HERBERAY ». Le f. 24 porte la signature du seigneur des Essars : « Herberay », accompagnée de ses armes : « et d’un quatrain : « Amor omnia vincit, / Vincit omnia amor, / Omnia vincit amor, / Amor omnia vincit ».Au XVIIIe siècle, le manuscrit faisait partie du fonds de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, dont il porte la cote : « 1627 » au f. 1. C’est de cette époque que date le titre noté dans la marge supérieure du f. 3 : « Livre de la fragilité humaine fait par Eustache Morel de Vertus, escuier et huissier d’armes du roy Charles 5, chastelain de Fimes, en l’an 1383. Sancti Germani a Pratis ».Le manuscrit entra à la Bibliothèque nationale en 1796, lors de la confiscation du fonds de l’abbaye sous la Révolution : cf. Delisle, Cabinet…, I, p. 51, n. 5.Anciennes cotes inscrites dans le volume : « St Germ. 1627 » (f. 1) ; « N. 2292 » (f. 3).
Description : 
Lieu de copie : Paris
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8454691k
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 20029
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc78548k
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
05/03/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés