Informations détaillées

Titre : 
Q. Horatius Flaccus, De arte poetica, satyrae et epistulae, cum scholiis .

Date d'édition : 
1201-1300

Type : 
manuscrit

Langue : 
latin

Format : 
Italie (Sud ?). - Litera textualis. - Au f. 1, une initiale tracée à la plume, la haste en est formée par une sirène et la hampe par une large palmette. Aux f. 32 et 36v, lettrines rouges d'inspiration bénéventaine. Initiales à l'encre rouge, parfois repassées à l'encre noire ou accompagnées d'un pied de mouche, avec lettres d'attente ou premier mot du vers en marge à l'encre ; rubriques avec mention en marge à l'encre. Au f. 9v, un feuillage dessiné à l'encre brune. - Annotations marginales et interlinéaires de différentes mains XIVe-XVe siècles, manchettes et nota divers. - 7 cahiers de 8 feuillets (1-56), avec un onglet entre les f. 34 et 35. Réclames à l'encre brune, sauf aux f. 40v, 48v, réclame effacée au f. 56v ; le manuscrit est incomplet de la fin. - Parchemin. - 56 ff. - 245 x 170 mm. - Réglure à l'encre. - Reliure napolitaine du XVe s. de chèvre brun clair estampée à froid, traces de fermoirs, étiquette avec titre (XVe siècle) sur le chant de gouttière du plat inférieur. - Aux f. 1 et 56v, estampille de la bibliothèque royale (XVIIe siècle), Josserand-Bruno type A 1

Description : 
F. 1-7v. De arte poetica. "Incipit liber Oratii. Humano capiti cervicem pictor equinam...-... non missura cutem nisi plena cruoris [h effacé]irudo." (ed. Teubner, 1995, p. 310-329)F. 7v-36v. Sermones (Saturae). "Incipit liber primus sermonum ad Mecenatem. Qui fit, Mecenas, ut nemo, quam sibi sorte...-... Canidia adflasset peior serpentibus Arfris." (ed. Teubner, 1995, p. 165-249)F. 36v-56v. Epistulae [lib. 1, ep. 1 - lib. 2, ep. 2, vers 183]. "Epistolarum liber primus incipit. Prima dicte michi, suma dicende Camena...-... preferat Herodis palme[lettre grattée]tis pinguibus, alter..." Incomplet de la fin. (ed. Teubner, 1995, p. 251-308) Mention au contreplat inférieur : "Vide sol° [XI biffé] 20. X°. versus antiquos de Luccilio."

Description : 
D'après l'ex-libris "secretario" au f. 1v, le manuscrit a appartenu à Antonello Petrucci, secrétaire du roi Ferdinand Ier d'Aragon, qui a fait partie des barons rebelles dont les biens ont été saisis par le roi. Le manuscrit a ensuite fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples comme l'indique la mention "a li poeta" au contreplat inférieur, et est mentionné dans l'inventaire de Ferdinand Ier en 1481 (n°156).Il a été saisi par Charles VIII à Naples en 1495 et apporté au château d'Amboise, où il a vraisemblablement reçu la cote "B XX" corrigée en "B XL" (au contreplat supérieur), puis il a été transféré dans la Librairie royale de Blois vers 1500. Le manuscrit porte au contreplat supérieur la mention "tabula poetice ad terram liber [X barré]. Sunt alii" de la Librairie royale de Blois et il est décrit dans l'inventaire de 1518 : "Oratii carmina, sermones et epistole" (Omont n° 1345) et de 1544 : "Oratius, couvert de cuir tanné" (Omont n° 809) . On le retrouve dans le catalogue de la Bibliothèque du roi à Paris à la fin du XVIe siècle : " Sermones Horatii" (Omont n° 395, première partie).

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8452773c

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Latin 7980

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
12/03/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés