Informations détaillées

Titre : 
Saint Augustin, La cité de Dieu [De Civitate Dei] , (Livres XI-XXII), traduit en français par Raoul de Presles.

Date d'édition : 
1400-1405

Type : 
manuscrit

Langue : 
Français

Format : 
Paris. - Écriture bâtarde. Hastes montantes et descendantes avec cadelures (f. 149v). - Décoration:. - Le manuscrit était à l’origine composé de deux volumes, le premier contenant les livres I à X de la. - Cité de Dieu. - . Cet exemplaire disparut vraisemblablement lors de la dispersion de la librairie royale après la mort de Charles VI (voir. - infra. - Historique) et les renseignements manquent sur sa décoration. - La décoration du Français 174 a été attribuée à l’atelier du. - Maître de la Cité des Dames. - , désigné ainsi d’après son illustration du manuscrit de Christine de Pisan (BnF., Français 607). On doit au même atelier l’ornementation d’une autre copie de l’oeuvre : le ms. BnF., Français 23-24. Le cycle iconographique des deux volumes est très proche, malgré la substitution de la scène de la Nativité à celle du prophète inspiré par Dieu au début du XVIII. - e. - livre (Français 23, f. 148 / Français 174, f. 192). - Un enlumineur de talent a exécuté la peinture de la page frontispice (f. 3) évoquant le jugement dernier. Les autres illustrations sont de la main de deux assistants. On reconnaît, à la teinte jaune moutarde des arbres et de l’herbe, le style de l’un d’entre eux dans les peintures des feuillets 57v, 120v, 161v, 192 et 244v, auxquels on peut ajouter, selon S. Smith, l’image du f. 83. Le second artiste, qui a utilisé la couleur bleu gris pour les sols, a illustré les ff. 25, 42, 275, 308 et 340. - La palette de couleurs et les silhouettes rappellent le style de. - Jacquemart de Hesdin. - qui influença le. - Maître de la Cité des Dames. - dans les cinq premières années du XV. - e. - siècle. On peut ainsi situer la décoration du manuscrit entre 1403 et 1405. Le Français 23-24 lui serait légèrement postérieur (. - ca. - 1405-1407) : cf. S. Smith. - Illustrations of Raoul de Praelles. - …, p. 138-149 ; 250-253. - Une peinture frontispice (f. 3) au début du volume. Onze peintures de petit format au début de chaque livre. - Légende des peintures :. - F. 3 (Livre XI) : Jugement dernier : Christ en majesté, au milieu de la Vierge et de saint Jean-Baptiste dans le rôle d’intercesseurs, encadrés de deux anges soufflant dans leur trompette. À ses pieds, les tombes s’ouvrent pour la résurrection des morts. Dans les angles un ange, un aigle, un taureau et un lion portent des phylactères restés vides. – F. 25 (Livre XII) : Dieu créant Adam dans le jardin d’Eden ; les mauvais anges attendant son expulsion à l’extérieur des murs. – F. 42 (Livre XIII) : expulsion d’Adam et d’Ève du paradis terrestre. – F. 57v (Livre XIV) : mariage d’Adam et d’Ève. – F. 83 (Livre XV) : déluge. – F. 120v (Livre XVI) : apparition à Mambré : trois anges annoncent à Abraham la naissance d’Isaac. – F. 161v (Livre XVII) : David sur son trône, sa harpe à ses pieds, enseignant. – F. 192 (Livre XVIII) : prophète inspiré par Dieu devant les murs extérieurs de la cité. – F. 244 (livre XIX) : Varron exposant sa philosophie. – F. 275 (Livre XX) : Antechrist, représenté en prophète devant le temple, présentant à ses disciples des bâtons incandescents. – F. 308 (Livre XXI) : jugement dernier. – F. 340 (Livre XXII) : Christ bénissant la Vierge en présence de douze saints et six ecclésiastiques. - Décoration secondaire :. - Encadrement de la page frontispice d’une luxueuse bordure de motifs floraux avec rinceaux de vignettes. Dans la marge inférieure, écu de France (voir. - infra. - Historique). - Au début du volume (f. 3), et de chaque livre, initiales ornées (6 à 7 lignes), à prolongement de baguette à rinceaux de vignettes. - Au début des tables des chapitres, du prologue et des différents chapitres, initiales champies (2 lignes). - Au début des rubriques des tables des chapitres, initiales champies (1 ligne). - Pieds-de-mouche champis à l’intérieur du texte. - Bouts de ligne. - Parchemin. - 374 ff., précédés de deux feuillets de parchemin, suivis d’un feuillet de parchemin et d’un feuillet de papier moderne. - 395 x 280 mm (justification : 260 x175 mm). - 48 cahiers : 18 (ff. 1-8) ; 28 (ff. 9-16) ; 38 (ff. 17-24) ; 48 (ff. 25-32) ; 58 (ff. 33-40) ; 68 (ff. 41-48) ; 78 (ff. 49-56) ; 88 (ff. 57-64) ; 98 (ff. 65-72) ; 108 (ff. 73-80) ; 118 (ff. 81-88) ; 128 (ff. 89-96) ; 138 (ff. 97-104) ; 148 (ff. 105-112) ; 158 (ff. 113-120) ; 168 (ff. 121-128) ; 176 (ff. 129-134) ; 188 (ff.135-142) ; 198 (ff. 143-150) ; 203 (ff. 151-153 ; feuillets manquant entre les ff. 152 et 153) ; 218 (ff. 154-161) ; 228 (ff. 162-169) ; 238 (ff. 170-177) ; 248 (ff. 178-185) ; 258 (ff. 186-193) ; 268 (ff. 194-201) ; 278 (ff. 202-209) ; 288 (ff. 210-217) ; 298 (ff. 218-225) ; 308 (ff. 226-233) ; 318 (ff. 234-241) ; 328 (ff. 242-249) ; 338 (ff. 250-257) ; 348 (ff. 258-265) ; 358 (ff. 266-273) ; 368 (ff. 274-281) ; 378 (ff. 282-289) ; 388 (ff. 290-297) ; 398 (ff. 298-305) ; 408 (ff. 306-313) ; 418 (ff. 314-321) ; 428 (ff. 322-329) ; 438 (ff. 330-337) ; 448 (ff. 338-345) ; 458 (ff. 346-353) ; 468 (ff. 354-361) ; 478 (ff. 362-369) ; 486 (ff. 370-375). Réclames en écriture bâtarde. – Signatures de certains feuillets apparentes. – Foliotation moderne. – Deux colonnes de 44 à 45 lignes par page.On note la perte de plusieurs feuillets entre les ff. 152-153. Titres courants rubriqués en écriture bâtarde indiquant le numéro du livre. Incipit et explicit des tables des chapitres et des livres rubriqués. À l’intérieur des tables, numéros des chapitres rubriqués. Au sein de chaque livre, rubrique annonçant les différents chapitres et leur numéro, ainsi que le commentaire du traducteur (« Exposicion sur ce chapitre. Le translateur »). Citations latines soulignées à l’encre rouge (f. 217v-218, 264). – Majuscules rehaussées d’encre jaune. - Réglure : à la mine de plomb. - Reliure de maroquin rouge des XVIIe-XVIIIe s, avec armes et chiffre royaux. Au dos titre en capitales : « CITÉ. DE. DIEU / LIV. XI. XII ». Tranches dorées et ciselées en lozange. D’après les inventaires de la librairie du Louvre, le manuscrit était recouvert, à cette époque, de « cuir vermeil et tissus de soie noire ». - F. 1 et 374v : estampilles de la « BIBLIOTHECAE REGIAE » (Ancien Régime, avant 1725), correspondant au modèle Josserand-Bruno, type A, n° 1

Description : 
Appartient à l'ensemble documentaire : RegiaCharlesV

Description : 
F. 1-374 : [Saint Augustin], La Cité de Dieu [De Civitate Dei] traduction en français par Raoul de Presles. Le De civitate Dei fut traduit, à la demande du roi Charles V par Raoul de Presles entre la Toussaint 1370 et le 1er septembre 1375. Le manuscrit contient les Livres XI-XXII. F. 1-24. Livre XI.F. 1-v. Table des chapitres. F. 1v-2. « Prologue du translateur (rubr.) ». « Comment que au commencement de cette translacion et exposicion en nostre prologue …-… a laquele nous maint le Pere et le Fils et le Saint Esperit. Amen ». F. 2v-24. [Texte]. « Cy commence le onziesme Livre. De celle partie de l’œuvre en laquele les commencemens et les fins des .II. citez, c’est assavoir la celestienne et la terrienne commencent a estre demonstrees (rubr.) ». « Nous disons la cité de Dieu, de laquele l’escripture est tesmoing …-… Et pour ce nous voulons clorre ce livre et y mettre fin aucunement quant a present ». « Cy fine le .XI.e Livre. Et commencent les rebriches du .XII.e Livre (rubr.) ». F. 24-41. Livre XII.F. 24-25. Table des chapitres.F. 25-41. [Texte]. « Ce chapitre est par maniere de prologue jusques ou il dit : « Ce n’est mie chose convenable », ou le premier chapitre commence : « Ainçois » (rubr.) ». « Ainçois que je die de l’institucion de l’omme …-… sa grace ne peut estre torçonniere ne sa justice cruelle ». « Cy fine le .XII.e Livre. Et commencent les rebriches du treiziesme (rubr.) ». F. 41v-57. Livre XIII.F. 41v-42. Table des chapitres. F. 42-57. [Texte]. « En ce .XIII.e livre, l’entencion (entencion : dans l’interligne) de monseigneur saint Augustin est de traittier du trebuchement du premier homme et de la naissance de la mort ». « Du trebuchement du premiers hommes, c'est-à-dire de Adam et de Eve, par lesquelz la mortalité ou mort fu contraitte ou nee. .I. (rubr.) ». « Apres ce que les tres fortes questions de la naissance de nostre siecle …-… elle est differee par ordonnance plus convenable ou livre qui s’ensuit ». « Cy fine le le .XIII.e Livre et commence le .XIIII.me (rubr.) ». F. 57-82. Livre XIV.F. 57-v. Table des chapitres.F. 57v-82. [Texte]. « Que par la desobeissance du premier homme touz feussent trebuchiez en la pardurableté de la mort seconde, se la grace de Dieu n’en eust delivré pluseurs. .I. (rubr.) ». « Nous avons ja dit es livres precedens que non pas a acompaigner l’umain lignage …-… mais aussi des sains angels, a ce que Dieu soit toutes choses en tous ». « Cy fine le .XIIII.e Livre. Et commencent les rebriches du .XV.e (rubr.) ». F. 82-119v. Livre XV.F. 82-v. Table des chapitres.F. 83. [Prologue]. « Plusieurs ont senti et dit et mis en escript moult de choses de la beneurté de paradis …-…tout icellui temps ou siecle est le cours de ces .II. citez, dequeles nous avons desputé ». F. 83-119v. [Texte]. « Exposicion (rubr.) » : « En ce .XV.e Livre, monseigneur saint Augustin commence a traittier du cours de ces .II. citez …-… du commencement de Adam jusques au deluge ». « Des .II. ordres de la generacion de l’umain lignage, laquele des le commencement tendi a diverses fins. I. (rubr.) ». « Caïn donques fu né le premier de ces .II. parens de l’umain lignage …-… La quarte se commence ou il dit : « Aussi faut il mouvoir aucuns ». Et le surplus du chapitre est tout cler ». « Cy fine le .XV.e Livre. Et commencent les rebriches du .XVI.e (rubr.) ». F. 119v-160v. Livre XVI.F. 119v-121v. Table des chapitres.F. 121v-160v. [Texte]. « Assavoir ce depuis Noé jusques a Abraham l’en treuve aucunes gens qui aient vescu selon Dieu. .I. (rubr.) ». « Forte chose est assavoir clerement par la parole des escriptures se les apparances du cours de la saincte cité …-… que cellui est pubes qui par la disposicion de son corps monstre que il peut engendrer ». « Cy fine le .XVI.e Livre. Et commencent les rebriches du .XVII.e (rubr.) ». F. 160v-190v. Livre XVII.F. 160v-161. Table des chapitres.F. 161-190v. [Texte]. « Des temps des prophetes. .I. (rubr.) ». « La cité de Dieu decourant par l’ordre des temps a demoustré comment soient acomplies les promesses de Dieu qui furent faictes a Abraham …-… Laquele Samuel le prophete avoit anonciee a Saul estre immuable. Laquele chose a esté declairee ou .VII.e chapitre de ce livre ». « Cy fine le .XVII.e Livre. Et commencent les chapitres du .XVIII.e Livre (rubr.) ». F. 190v-243v. Livre XVIII.F. 190v-191v. Table des chapitres.F. 191v-243v. [Texte]. « Des choses qui sont desputees es .XVII. livres precedens jusques au temps de Nostre Sauveur Jhesu Crist. .I. chapitre (rubr.) ». « Je promis a escripre de la naissance, du cours et fins deues des .II. citez …-… C'est a dire que la seule mauvaise nacion ou generacion des juifs se mocqua de Dieu quant ilz l’orent miz en la croix ». « Cy fine le .XVIII.e Livre. Et commencent les rebriches du .XIX.e (rubr.) ». F. 243v-274v. Livre XIX.F. 243v-244. Table des chapitres.F. 244v-274v. [Texte]. « Que Marcus Varro advisa qu’il avoit .II.c .III.xx .VIII. sectes en la question, laquelle la disputacion des philosophes demena des fins des biens et des maulz. .I. (rubr.) ». « Pour ce qu’il me semble que j’ai a desputer d’ores en avant des fins deues de l’une et de l’autre cité, c’est assavoir de la terrienne et de la celestienne …-… et par ce appert assez de l’entencion de monseigneur saint Augustin de ce qui a esté dit en ce livre et de la conclusion a laquele il a voulu venir. Et finablement dit de quoy il entent a parler ou .XX.e Livre subsequent ». « Cy fine le .XIX.e Livre. Et commencent les rebriches du .XX.e (rubr.) ». F. 274v-307. Livre XX.F. 274v-275. Table des chapitres.F. 275-307. [Texte]. « Que ja soit ce que Dieu juge en tout temps. Toutevoies sera il desputé en ce Livre du derrenier jugement de Dieu. .I. (rubr.) ». « Nous qui entendons a parler du jour du derrenier jugement de Dieu, ce que il lui plaira …-… aussi sont les prophecies infaillibles pour leur certaineté, laquelle est infaillible. Et est le chapitre tout cler, car il s’expose de soy mesmes ». « Cy fine le .XX.e Livre et commencent les rebriches du .XXI.e (rubr.) ». F. 307-339v. Livre XXI.F. 307-v. Table des chapitres.F. 308-339v. [Texte]. « De l’ordre de la desputoison par laquele il est premierement a determiner du pardurable tourment des dampnez avecques les dyables, que il n’est de la pardurableté des sains. .I. (rubr.) ». « Pour ce que les deux citez, dont l’une est du dyable et l’autre de Dieu, sont parvenues a leurs finz …-… lequel demoura tant a les regarder que il perdi son heure de prier, et tantost en fu si dolent que il leur fist copper les testes et les jambes ». « Cy fine le .XXI.e Livre et commencent les rebriches du .XXII.e (rubr.) ». F. 339v-374v. Livre XXII.F. 339v-340. Table des chapitres.F. 340-374v. [Texte]. « « De la condicion des angels et des hommes. .I. (rubr.) ». « Selon ce que nous avons proumis ou livre prouchain cy dessus, ce livre cy qui est le derrain de toute ceste euvre contendra la deputoison de la beneurté pardurable de la cité de Dieu …-… ou tousjours sera joye, feste et liesce sans fin, a laquelle nous maint le Pere et le Filz et le Saint Esperit qui est benedictus in secula seculorum. Amen ». « Cy fine le .XXII.e et derrenier Livre de la Cité de Dieu. Deo gracias (rubr.) ». F. 574. « Se oncques paine, souffy, douleur, travail et labour fu donné a povre creature, ceulx qui verront ceste euvre tendront que je l’ai eu …-… Et en oultre, s’il y a aucune chose qui sente ou sonne mal, je m’en rapporte en tout et par tout a ce que la foy catholique en veult et que nostre mere saincte Eglize en tient ». « Ceste translacion et exposicion fu commencee par maistre Raoul de Praelles a la Toussains, l’an de grace .mil trois cens soixante et onze, et fu achevee le premier jour de septembre, l’an de grace mil .CCC. .LXXV. Deo gracias ».

Description : 
Le premier possesseur du manuscrit fut Jean de Montaigu (1350-1409), grand-maître de l’Hôtel de Charles VI (1401 à 1409). Son appartenance à la bibliothèque qu’il avait établie au château de Marcoussis est indiquée au verso du f. 374 : « Des livres de Marcoussis pour monseigneur de Guienne, mis au Louvre en garde. J. Darsonval ». Le 17 octobre 1409, Jean de Montaigu, arrêté sur l’ordre de Jean sans Peur, était décapité aux Halles de Paris. Ses biens, confisqués, furent attribués, par lettres de Charles VI datées du 26 octobre de la même année, au dauphin Louis, duc de Guyenne (1397-1415). Vingt manuscrits provenant de la librairie du château de Marcoussis furent transportés, sur son ordre, au Louvre par son précepteur Jean d’Arsonval. La liste des ouvrages entrés à la Librairie du Louvre, le 7 janvier 1410 (n.st.), a été ajoutée à la suite de l’inventaire récolé par Blanchet en 1380 (BnF., Français 2700 [Inv. A], f. 37, n° 911-930). L’exemplaire de la Cité de Dieu était alors complet et composé de ses deux volumes, comme en témoigne la mention concernant les deux ouvrages dans l’inventaire A : « La premiere partie de la Cité de Dieu, en françois et lettre de note, couvert de cuir a empraintes, a .II. fermoers de laton dorez » (n° 914) ; « L’autre partie pareillement escripte, en françois et ainssi couvert et .II. telz fermoers » (n° 915). Les deux volumes sont répertoriés dans les inventaires postérieurs de la bibliothèque royale: 1° Inv. D (1411) : « Item la premiere partie de saint Augustin de la Cité de Dieu, de la translacion maistre Raoul de Praelles, escripte en françois de bonne lettre de note, a deux coulombes, commençant ou .II.e foillet : et puis est mise, et ou derrenier : cion des aages de l’umain, couvert de cuir vermeil empraint, a bouillons et .II. fermoirs de cuivre dorez et tissuz de soye noire » (inv. D : BnF., Français 2700, f. 172v, n° 925) ; « Item l’autre partie dudit saint Augustin de la Cité de Dieu, pareillement escripte, couverte et fermant comme dessus, commençant ou .II.e foillet : et autres haultes matieres, et ou derrenier : de loyaulté et d’equité » (ibid., f. 172v, n° 926) ; 2° Inv. E (1413) : même description (BnF., Français 9430, f. 63-v, nos 903 et 904).3° inv. F (1424) : même description (Bibl. Sainte-Geneviève, ms. 964, f. 27v, nos 201 et 202). Les manuscrits sont alors prisés 32 livres parisis.L’incipit du deuxième feuillet du volume II indiqué dans les inventaires D et E figure au f. 2 du Français 174 (Prologue) : « et autres hautes matieres [qui si soubtivement …]. La première ligne du dernier feuillet (f. 374) commence par les mots : "de loyauté et d’equité et cetera. Le ms. Français 174 entra, à une date indéterminée, dans la collection de Louis de Bruges (1422-1492), seigneur de La Gruthuyse dont la bibliothèque, constituée à partir de 1460, comprenait quelque cent cinquante volumes. Ses armes se distinguent, à la lampe de wood, sous l’écu de France au bas du f. 1 : « écartelé en 1 et 4 de sable à une croix d’or, 2 et 3 de gueules à un sautoir d’argent » : cf. J. van Praët, Recherches sur Louis de Bruges…, p. 127, n° XXII. Les manuscrits avaient alors été séparés et Louis de Bruges fit exécuter une copie des Livres I-X pour compléter le volume en sa possession, aujourd’hui le ms. BnF., Français 17 : cf. S. Smith, Illustrations of Raoul de Praelles…, p. 250. On ignore les circonstances du passage de la bibliothèque de Louis de Bruges dans la Librairie royale de Blois : cadeau spontané de son fils Jean de Bruges à Louis XII ou saisie royale ? Le volume est répertorié dès le début du XVIe siècle dans les inventaires de la bibliothèque du roi : 1° inventaire de 1518 (Blois), n° 12 ; 2° inv. de 1622 (Rigault II), n° 522 ; 3° inv. de 1645 (Dupuy II], n° 125 ; 4° inv. de 1682 (Clément), n° 6838.Sur le verso de la contregarde du plat supérieur, est indiqué l’emplacement qu’occupait le manuscrit dans la librairie de Blois : « Des histoyres et des livres en françoys. Au pulpitre premier devers les fossez » (écriture XVIe s.). Sur la même page, dans l’angle droit supérieur est noté le nom « Loys » et, sous la mention du pupitre, a été inscrit le titre du volume : « St Augustin de la Cité de Dieu depuis le XIe livre jusques au XXIIe » (écriture XVIe s.). Cotes inscrites sur le f. 1 : [Rigault II] « cinq cents vingt deux » ; [Dupuy II] 125 ; [Regius] 6838. Inventaire 1518 : « Sainct Augustin, de la Cité de Dieu, second volume contenant douze livres ». Inventaire 1622 : « S. Augustin de la Cité de Dieu, depuis le livre XI jusques au XXII, traduit en françois par Raoul de Praesles ».

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8449719g

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 174

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
21/11/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés