Informations détaillées

Titre : 
Frère LAURENT, [Somme le Roi]

Date d'édition : 
1294

Type : 
manuscrit

Langue : 
Latin

Langue : 
Français

Format : 
Est de la France (Lorraine selon P. De Winter). - Un seul copiste qui se nomme au colophon (f.151) : " Perinz de Falons clerc"; sans doute originaire de Fallon (Haute-Saône, arrondissement de Lure, canton de Villersexel). - Illustrations : C’est le seul exemplaire du XIIIe siècle qui a conservé ses 15 peintures à pleine page. Le cycle iconographique est proche de celui du manuscrit Londres, British Library Add. 28162 enluminé pour l’abbaye de Maubuisson, fondée par Blanche de Castille et appartient à la même rédaction textuelle (cf Delisle,Rouse et Brayer-Leurquin). Stylistiquement il est selon E. Brayer proche du manuscrit Verdun, Bibliothèque municipale, ms. 17. F. 2v : Dieu donne les tables de la Loi à Moïse ; celui-ci les brise ; les juifs adorent le veau d’or (chapitre 10). F.6 : les apôtres tenant un phylactère groupés autour d’un livre ouvert représentant le Credo qu’ils désignent du doigt, recevant l’inspiration de la colombe du Saint-Esprit. F .8v : Saint Jean voit la bête de la mer qui a vaincu un saint (chapitre 31). F. 37 registre supérieur : Jésus Christ ressuscité préside dans le Ciel, accompagné de saint Jean et sainte Marie, et des anges portant les instruments de la Passion ; registre médian : les morts sortent de leurs tombes ; registre inférieur : un roi ; saint Pierre accueille les élus au Paradis ; les damnés sont jetés en enfer (chapitres 40-49). F. 47v : le jardin des vertus : les sept arbres-vertus entourent l’arbre central qui représente le Christ ; il est arrosé par les sept dons de l’Esprit, sources auxquelles puisent des jeunes filles ; les dons de l’Esprit sont représentés comme des filets d’eau sortant de la gueule d’animaux difficiles à identifier, et tombant dans un calice d’or où est posé un pélican (chapitre 50). F. 53v : Jésus trône au sommet de la montagne entouré de ses disciples ; à leurs pieds des fidèles écoutent le sermon des Béatitudes, et parmi eux une religieuse portant une robe d’or (chapitre 51). F. 65 : les dons du saint Esprit : Dieu au milieu des apôtres ; la colombe inspirant la Vierge Marie au milieu des apôtres (chapitre 52). F. 69 : Les vertus cardinales: « Sapiance » enseigne ; « Astenance » interdit de boire et manger ; « Force », tenant à la main l’image d’un lion est victorieuse « Justise », bénie par la main de Dieu couronne un homme portant une balance (chapitre 52, §89). F. 74 : « Humili[t]é » tient dans une main une palme et dans l’autre l’image d’un oiseau ; « Ergiz » ou l’Orgueil est figuré par le roi Ocozias précipité du haut d’une tour « Publicanus » ou le pécheur se prosterne devant l’autel du Seigneur ; « Phariseus » ou l’hypocrite se détourne de l’autel du Seigneur, qui lui aussi tourne la tête (chapitre 52). F 82 : une représentation de l’Amitié tenant l’image d’une colombe, mise en exemple au registre inférieure par une accolade de David et Jonathan ; la représentation de la Haine sous la forme d’un chevalier, faucon à la main s’agenouillant devant son seigneur ( ?) est mise en exemple au registre inférieur par Saül frappant de sa lance David qui joue de la cithare à ses pieds (chapitre 54). F.86 : L’Equité piétine un loup en tenant d’une main l’image d’un lion et de l’autre un triangle qui symbolise l’équilibre; elle est mise en exemple au registre inférieur par l’« Arche Noe » ; « Chaym » frappant « Abel » symbolise la Félonie qui est mise en exemple au registre inférieur ; représentation « Moyses » qui cherche à séparer deux hommes ( ?) (chapitre 56). F. 93v : la mention « Prodece qui ocit .I. lion » accompagne Prouesse qui tient une représentation d’un lion à la main, et, un taureau à ses pieds, frappe de son épée un lion ; elle est mis en exemple au registre inférieur par David vainqueur de Goliath ; la Paresse est figurée par un paysan qui se repose devant sa charrue et ses bœufs ; à l’opposé, au registre inférieur, la mention « Cil qui seinme » accompagne la représentation d’un semeur (chapitre 56). F. 105v : « Pidié » habille un pauvre ; cette vertu est mise en exemple au registre inférieur par Lot accueillant dans sa maison trois anges du Seigneur habillés en pèlerin ; « Usure » est figurée par un homme regardant deux diables remplir de sacs d’or un coffre qui en est déjà plein ; au registre inférieur, son contraire la générosité représentée par « la dame qui done son vin pour D[…]» à deux infirmes (chapitre 57). F. 120v : « Chasteez » est représentée par une femme tenant à la main l’image d’un oiseau ; « Luxure » tient d’une main une chaîne, de l’autre un vêtement blanc, symboles de son pouvoir sur l’homme ; du sang sort de sa bouche ; au registre inférieur deux exemples de chasteté : Judith qui décapite « Oploferne », et la femme de Putiphar qui retient le vêtement de Joseph ; notation erronée « FAME NABDSARDAC ET JODEPH » (chapitre 54). F.143 : La Sobriété tient à la main l’image d’un oiseau ; la Gloutonnie fait vomir un bon vivant attablé ; au registre inférieur : un couple mangeant sobrement ; le banquet des gloutons; Lazare chassé ; les chiens lèchent les plaies (59). Décoration secondaire : En tête de l’ouvrage (f. 3) initiale ornée ( 9 l.) bleue sur fond or à rinceaux se prolongeant par un encadrement orné de scénettes et de grotesques ; initiales ornées bleues ou roses sur fond or décoré de rinceaux ou de grotesques (f. 5v, 9, 54v, 94 ) ; en tête des paragraphes, initiales or sur fond rose ou filigranées bleues à filigranes rouges et rouges à filigranes bleu-gris, parfois prolongés par des bandes de i (f. 122v) ; pieds de mouche bleus et rouges à la fin du volume. - Parchemin. - 152 ff. précédés de 3 feuillets de garde de papier moderne et suivis de 4 feuillets de garde, le premier de parchemin, les 3 autres de papier moderne. - 260 x 186 mm (just. 180 x 11,5 mm ); longues lignes ; 31 lignes par page. - Réclames. Quelques signatures visibles.18 cahiers : 1er cahier de 2 ff. (ff.A-1) ; 2ème cahier, de 8 ff, dans lequel ont été encartés 3 demi-feuillets de parchemin épais portant une illustration à pleine page sur un des côtés, l’autre étant blanc (ff.2-12) ; 3ème cahier de 8 ff. (ff.13-20) ; 4ème cahier de 8 ff. (ff.21-28) ; 5ème cahier de 8 ff. auquel a été ajouté un feuillet de parchemin portant une illustration au recto seulement (ff.29-37) ; 6ème cahier de 8 ff. (ff. 38-45) ; 7ème cahier de 8 ff . dans lequel sont encartés deux demis-feuillets de parchemin dont un côté est illustré et l’autre est blanc (ff. 46-55) ; 8ème cahier de 8 ff. (ff. 56-63) ; 9ème cahier de 8 feuillets dans lequel sont encartés deux demis-feuillets de parchemin épais portant une illustration à pleine page sur un des côtés, l’autre étant blanc (ff.64-74) ; 10ème cahier de 8 ff. feuillets dans lequel est encarté un demi-feuillet de parchemin épais portant une illustration à pleine page sur un des côtés, l’autre étant blanc ( ff. 75-83) ; 11ème cahier de 8 ff. dans lequel est encarté un demi-feuillet de parchemin épais portant une illustration à pleine page sur un des côtés, l’autre étant blanc (84-92) ; 12ème cahier de 8 ff. dans lequel est encarté un demi-feuillet de parchemin épais portant une illustration à pleine page sur un des côtés, l’autre étant blanc (ff.93-102) ; 13ème cahier de 8 ff. (ff. 103-110) ; 14ème cahier de 8 ff. (ff. 111- 118) ; 15ème cahier de 8 ff. dans lequel est encarté un demi-feuillet de parchemin épais portant une illustration à pleine page sur un des côtés, l’autre étant blanc (ff. 119-127) ; 16ème cahier de 8 ff. (ff. 128-135) ; 17ème cahier de 8 ff. dans lequel est encarté un demi-feuillet de parchemin épais portant une illustration à pleine page sur un des côtés, l’autre étant blanc (ff. 136-144) ; 18ème cahier de 8 ff. (ff. 145-151). Restauration ancienne f. 74, coutures, f 144, 147 et 148

Format : 
Réglure à la mine de plomb ; longues lignes ; 31 lignes par page. - Reliure en maroquin rouge aux armes et chiffre royaux (XVIIe-XVIIIe s.), avec titre doré au dos, aujourd’hui très effacé. - Estampille (XVIe s.) de la Bibliothèque Royale (cf. Josserand-Bruno, p. 264-265, type n°1) aux ff. 1r et 151v

Description : 
F. 2v-151v. [Frère Laurent, Somme le Roi] « Li premiers commandemanz que Dex commanda est telx : Tu n’auras pas divers dex, c'est-a-dire tu n’avras Deu fors moi… » (f. 3) – « … Je ne vuel orres plus dire, mes finera ma matiere a la gloire nostre Seignor , a cui en soit toute l’onor, qui nous moint en sa compaignie, la ou est pardurable vie. Amen. Cest livre copila et parfist uns freres de l’ordre des Prescheors a la requeste dou roy de France Phelipe, en l’an de l’Incarnacion Jhesucrist Mil deus cenz sexante dex et nuef. Deo gracias. Et fu escripz de Perinz de Falons clerc ou mois d’octambre que li meliaires nostre corroit Mil .II.c .IIII. vinz et .XIIII. » (cf . édition BRAYER et LEURQUIN, p.99-395).C’est le plus ancien exemplaire de la rédaction C, définie par Edith Brayer dans « La Somme le Roi » de frère Laurent, thèse de l’Ecole des Chartes, promotion 1940, p. 214-220 ; la rédaction C compte en outre les manuscrits Berne, Burgerbibliothek, 614 ; Londres, British Library, ms. Additionnal 28162 ; BNF, mss Français 840 et 17098. Il ne porte pas de titre. F.A-2, bifolium, placé aujourd’hui au début du volume, contenant un fragment de commentaire latin sur la Passion pour des moines « … De Diligentia et preparatione ferculorum…- hii sunt qui gustant de ligno Vite sive lignum Vite. Unde de sapi-… ». Il se trouvait autrefois placé à la fin du volume et comportait un feuillet supplémentaire comme le permet de supposer la mention de l’inventaire de Charles V notant comme incipit du dernier feuillet « -encia dicitur ». La copie de ce fragment date du 3ème quart du XIIIe siècle

Description : 
Le manuscrit provient de la Librairie du Louvre. Il est cité dans les inventaires successifs entre 1380 et 1424. 1) Inventaire de Gilles Mallet établi en 1373 et récolé en 1380 par Jean Blanchet, BnF, fr. 2700 [inv. A], f. 20v n° 432 : « Les .X. commandements de la Loy, Vicez et vertus, ystoriez » ; BnF, Baluze 397 [inv. B], f. 10v , n° 454 : « Les .X. Commandemens de la Loy, Vicez et vertus, hystoriez ». 2) Inventaire de 1411, Bnf., fr. 2700 [Inv. D], f. 77, n° 305 : « les Dix commandememens de la Loy, Vices et vertuz, historié, escript en françois, de lectre de forme, commençant ou .II.e foillet du texte qui sont establies, et ou derrenier encia dicitur, couvert de cuir rouge, a deux fermouers de laton ». 3) Inventaire de 1413, BnF, fr. 9430 [Inv. E], f. 25r et v, n° 346 : « Dix commandemens de la Loy, Vices et vertuz, historiez, escripz en françois, de lettre de forme, commençant ou .II.e foillet du texte qui sont establies, et ou derrenier encia dicitur, couvert de cuir rouge, a deux fermouers de laton ». 4) Inventaire de 1424, Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève, ms. 964 [Inv. F], f. 38, n° 330 : même description : le manuscrit est alors prisé « 40 sous parisis ». On perd alors la trace précise du manuscrit. On le retrouve sous Louis XII dans les collections du roi au château de Blois, comme l’atteste la mention inscrite au f. 2 : « Des histoires et livres en françoys, pulpito 1°, A la cheminee ». Il est à partir de cette époque répertorié dans les différents catalogues de la librairie royale : catalogue de Guillaume Petit de 1518 (cf. H. Omont, Anciens Inventaires, t. I, p. 3,[ n° 72 ]) ; inventaire de 1544 lors du transfert de la librairie à Fontainebleau (H. Omont, Anciens Inventaires, t. I, p. 234, [n°1497]) ; catalogue des bibliothèques du roi à Paris, à la fin du XVIe (cf. H. Omont, Anciens inventaires, t. I, p. 349, [n°1802]). Il porte au f. 3 les anciennes cotes de la Bibliothèque royale : Rigault II (1622) « 1290 » (cf. H. Omont, Anciens Inventaires, t. II, p. 328) ; Dupuy II (1645) « 813 » (cf. Anciens Inventaires, t. III, p. 44); Regius (1682) « 7283 », (cf. H. Omont, Anciens Inventaires, t. IV, p. 31. Le manuscrit porte au f. Av le titre (XVIe s.) : « Instruction des chrestiens faicte a le requeste du roy Philippe en l’an 1279 ». Au f. 1v « Jehan d’Allemer » (XVe s.), « B. Fraco » (XVe s.).

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b84478782

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 938

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
24/10/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés