Informations détaillées

Titre : 
Saint Augustin, De Civitate Dei, traduit en français par Raoul de Presles (Livre I-X)

Date d'édition : 
1375-1377

Type : 
manuscrit

Langue : 
français

Format : 
Un seul copiste identifiable avec Raoulet d’Orléans, un des copistes favoris de Charles V (Sur la carrière de Raoulet d’Orléans, voir Rouse, t. I, p. 273-279 et t. II, p. 121-122 ; sur l’écriture de Raoulet d’Orléans, voir Oeser). Titres rubriqués. Foliotation moderne. Le f. 2 est blanc. - Décoration :Plusieurs enlumineurs se sont partagés l’illustration des deux volumes manuscrits, sous la direction de Raoul de Presles qui est vraisemblablement l’auteur du programme iconographique accompagnant la traduction. Le Maître du Couronnement de Charles VI (appelé ainsi d’après l’illustration du manuscrit BNF, Français 2813, f. 3v) est responsable de la majorité des miniatures : feuillets 2v, 3, 8, 41v, 94v, 178v, 303v, 342v. Le Maître du Sacre de Charles V (appelé ainsi d’après l’illustration du manuscrit Londres, British Library, ms. Tiberius B VIII) est l’auteur des illustrations des feuillets 227v et 278v. Le premier Maître de la Bible de Jean de Sy a peint les enluminures des feuillets 384 et 407v. F. 2v: Page frontispice évoquant les deux cités, en 3 registres. Au registre supérieur, la Rédemption : Jésus trône entre la Vierge et saint Jean, entouré d’anges et de docteurs. Au registre médian : à gauche, les païens adorent leurs idoles ; à droite les hébreux offrent un sacrifice devant l’Arche ; au centre, le sacrifice de la messe. Au registre inférieur : la gueule du Léviathan enserre une cuve où brûlent des damnés ; des diables y jettent de nouveaux venus ; un ange pèse les âmes. F. 3, Scène de dédicace : Raoul de Presles, présenté par saint Augustin offre sa traduction à Charles V. F. 8 (Livre I), Prise de Rome par les Goths : à gauche, à l’invocation de saint Pierre par les chrétiens, les barbares se retirent ; à droite, les barbares égorgent les païens au pied de leur idole. F. 41v (Livre II), Fête de Bérécynthie : précédés de musiciens, des prêtres transportent solennellement en procession la statue de la déesse. f. 94v (Livre III), Prodige de la folie des animaux, qui attaquent les hommes (décrits au chapitre 23, âne et bœuf) F. 178v (Livre IV), Macrobe et le songe de Scipion. F. 227v (Livre V), Nigidius comme potier, les jumeaux et deux mathématiciens (chapitre 3). F. 278v (Livre VI), Théologie : Varron, les trois volumes de son Livre des Antiquités au pied d’un autel païen, enseigne ls trois sortes de théologie à des philosophes. F. 303v (Livre VII), Nature des dieux : des païens adorent des idoles à plusieurs têtes (Janus etc.), tandis que des philosophes débattent de la nature des dieux. F. 342v (Livre VIII), Nature des démons : païens et philosophes regardent des démons voler au milieu des dieux. F. 384 (Livre IX) : Apulée,Varron, Sénèque et Cicéron débattent de la nature des dieuxet des démons F. 407v (Livre X) : Rédemption : Le Christ adoré par des élus. Décoration secondaire :En tête de chaque Livre, initiales ornées (4 à 6 lignes) à viornes ( f. 3) ou dragons (f. 41v), se prolongeant autour de la page par des encadrements de baguettes avec rinceaux de vignettes et dragons ; multitude d’oiseaux dans les marges (f. 8, 41v, 178v). Ils sont accompagnés en marge inférieure d’écus : écu à trois fleurs de lys, supporté par deux anges aux ff. 3, 8, 94v, 227v, 303v, 342v ; écu à trois fleurs de lys posé entre deux lions, au f. 278v ; écu à fleurs de lys sans nombre, posé entre deux lions au f. 384 ; le lion étant un des emblèmes de Charles V. Dans le cours du texte, initiales (généralement 2 lignes) filigranées rouge-rose à filigranes bleues et bleues à filigranes rouges, en tête des chapitres et des « exposicions ». Pieds de mouche filigranés. Auteurs des sources du commentaires et corrections du copistes notées en marge dans des manchettes filigranées. Bouts-de-ligne bleus et rouges. Titres courants formant bandeaux, faits de lettres capitales à filigranes bleues et rouges, en tête de chaque Livre : « L. .I. Augustini De Civitate Dei » (f. 8v-9, f. 41v-42, f. 94v-95 etc.). - Sceaux. - Matière (Parchemin particulièrement fin et blanc). - 445 ff. précédés de 2 feuillets de parchemin moderne et suivis d’un feuillet de parchemin moderne. - 276 x 195 mm. (justification 173 x 124 mm.) 2 colonnes par page ; 41 lignes par colonne. - 38 cahiers, qui à l’exception du premier et du dernier, sont de 12 feuillets :cahier 1 2(f. 1-2), cahier 2 12 (f. 3-14), 3 12 (f. 15-26), 4 12 (f. 27-38), 5 12 (f. 39-50), 6 12 (f. 51-62), 7 12 (f. 63-74), 8 12 (f. 75-86), 9 12 (f. 87-98), 10 12 (f. 99-111), 11 12 (f. 112-123), 12 12 (f. 124-135), 13 12 (f. 135-147), 14 12 (f. 148-159), 15 12 (f. 160-171), 16 12 (f. 172-183), 17 12 (f. 184-195), 18 12 (f. 196-207), 19 12 (f. 208-219), 2012 (f. 220-231), 2112 (f. 232-243), 22 12 (f. 244-255), 23 12 (f. 256-267), 24 12 (f. 268-279), 25 12 (f. 280-291), 26 12 (f. 292-303), 27 12 (f. 304-315), 28 12 (f. 316-327), 29 12 (f. 328-339), 30 12 (f. 340-351), 31 12 (f. 352-363), 32 12 (f. 364-375), 33 12 (f. 376-387), 34 12 (388-399), 35 12(400-411), 36 12(412-423), 37 12(424-435), 38 10(436-445). Réglure à l’encre. Réclames notées à la plume en écriture cursive de très petit module ; mentions de corrections visibles à la fin de certains cahiers (f. 38v, 50v, 74v).Traces de restauration ancienne : f. 12, 54, 125, 165, 166, 190, 252, 273 ; couture ancienne f. 131. - Réglure à l'encre. - Reliure en maroquin rouge, fin XVIIe siècle, décor à la Du Seuil sur les plats, et au dos motifs de feuillages dans deux ovales entourés de feuillages et de couronnes avec titre : « LACITEDEDIEV/PAR. S. AVGVST./AVECDESCOMEN/ EN. 1375. TOMI. ». Tranches dorées. - Aux ff. 1, 180, 445, estampille de la Bibliothèque Nationale sous le second Empire (1852-1870) avec la mention « MAN. », correspondant au type 31 de Josserand-Bruno, p. 289

Description : 
F1-1v, [Table des sources] : « Ce sont les noms des docteurs et aucteurs desquieux desquels a esté prinse l’exposition de ce livre de monseigneur saint Augustin. Premierement. ( rubr.) » «Sanctus Augustinus./ Sanctus Ancelinus./ Sanctus Ambrosius./ Accursius…- Vegecius./ Vugacius ( rayé). / Vincencius./ Virgilius. » « Et si y a plusieurs de ces docteurs qui sont allegués en plusieurs lieux si comme il se pourra veoir en lisant. ( rubr.) ». F. 3-5 [ Premier Prologue] : « A vouz tres excellent prince, Charles le quint, roy de France, je Raoul de Praelles, tout votre humble serviteur et subget…-... Toutesvoies est mon entention d’y mettre aucunes declarations et expositions pour donner declaration au texte es parties et pas ou il aura doubte et obscurité. ». F. 5-6 [Second Prologue] : « Autre prologue du translateur et parle a .I. chascun qui ce livre lira » ( rubr.). « Le translateur « (manchette rubriquée en marge) ».« Neccessaire chose est ou au moins tres profitable a la declaration de cest livre de demonstrer la division d’icelui…-…Et ce pourras tu assez veoir par nostre quotation combien que nous ensuivons en ceste translation la vraie quoctation selon le livre ». F. 6-40v [Livre I] [Table des chapitres]: « Ci commencent les chapitres du premier livre de la Cité de Dieu (souligné à l’encre rouge) ». « .I. ( rubr.) » . « Des adversaires du non Nostre Seigneur Jhesu Crist ausquiex la destrucion de la cité les ennemis espargnierent pour l’amour de Jhesu Crist » « . II. ( rubr.) ». « Que onques nulles… -… et des faux crestiens qui conversent en l’eglise de Jhesu Crist avec les crestiens ». ».XXXVI. ( rubr.) ». « Desqueles causes il est attraittier en la desputoison ensuyant » « Sentences du Livre des Retractations de monseigneur saint Augustin, et en fait son premier Prologue ( rubr.) ». « Pendant ce que Rome fu assailllie prise trebuchee et destruite des Goths qui estoient … - le plus que ilz pourroient il se tenissent de tuer et de navrer, si comme dist Oroze ou .VIe. Livre de son Ormeste ». « Orose ( manchette marginale rubriquée)». [Texte] : « Ci commence le premier Livre de Aurelie Augustin De la Cité de Dieu. Contre les Paiens. Et puet estre pris pour un autre prologue ce chapitre (rubr.) ». « Mon tres chier filz Marcellin en ceste euvre que je ay ordenee a fere pour l’amour de toy et laquele je tieng qu’elle t’est dehue…- …Il denotte que c’est du .VIe. livre jucques au .XIe. et ou il dit ‘nous affermions la Cité de Dieu etc.’, il l’entent du .XXXe. chapitre du .Xe. juques au .XIe. Livre » « Ci finent le premier Livre et commencent les chapitre du secont Livre (rubr.) ». F. 40v-93v, [Livre II] : [Table des chapitres] « .I. ( rubr. )». « De la maniere qui est a ajouster a la neccessité des disputoisons ». ».II. ( rubr.) ». « Des choses qui sont delivrees…-…Amonnestement et exortation aus Rommains d’oster et mettre jus du tout le service que il font a leurs diex ». [Texte] « Ci commence le second Livre. De la maniere qui est a ajouster a la neccessité des disputoisons ( rubr.) ». « Se le sens humain qui pour cause de l’umanité qui est fraile et malade par coustume n’osoit cotredire a la clere raison de verité…-…qui nul temps ne se degaste ne ne tourne en flammesches, mais quant le feu se degaste il se mue en pierres ». « Ci fine le secont Livre et commencent les chapitres du tiers Livre ». F. 93v-177, [ Livre III] : [Table des chapitres] « « Des adversitez que seulement les malvaiz craingnent et lesquels le monde a tousjours souffert tant comme il a aouré les ydoles…-…les dommages des temps presens comme ou temps que l’en les aouroit feussent aussi grans pestilences et tempestes ». « Ci finent les chapitres et commence le tiers Livre ( rubr.) ». [Texte] « C. I. Des aversités que seulement les malvaiz craingnent et lesquels le monde a toujours souffers tant comme il a aouré les ydoles ( rubr.) ». « Je cuide que j’aye assez dit des mauvaises meurs de courage qui sus toutes choses … - … plus de mile et .V c. hommes mors hors de la cité. Et ce souffise pour l’exposicion de ce tiers Livre ». « Cy fine le tiers Livre ( rubr.) ». F. 177-226v, [Livre IV] : [Table des chapitres] « Cy aprés s’ensuivent les chapitres du quart Livre ( rubr.) ». « .I. (rubr.) ». «Des choses qui ont esté desputees ou premier Livre ». « .II. ( rubr.) ». « Des choses qui sont contenues…-… «les royaumes ». « .XXXIV. ( rubr.) ». « Du royaume des juyfs lequel fu institué et gardé d’un et vray dieu tant qu’il demourerent et se tindrent en vraye religion ». « Cy finent les chapitres et commence le quart Livre ( rubr.) » [Texte] « Prologue du translateur (rubr.) ». « Pour ce que au commencement de ceste euvre en faisant la division de ce Livre… - …la raison de l’acroissement de cel empire ». « .I. ( rubr.) ». « Des choses qui ont esté disputé ou premier volume ( rubr.) ». « En commençant a dire de la Cité de Dieu c'est a dire quant je commençay a faire mon livre…-… en .XIe. chapitre et appert par ce qu’il dit en ce chapitre quel office chascun avoit et de quoy il semoit ». « Cy fine le quart Livre et commence le quint Livre ( rubr.) ». F. 227-278, [Livre V] [Table des chapitres] : « Cy comment ( sic) les rubriches ou chapitres du .Ve. Livre ( rubr.) ». « .I. ( rubr.) ». « Que la cause de l’empire de Romme et de tous les roiaumes…-…« .XXVI. ( rubr.) ». De la foy et de la pitié de Theodosius Auguste ». [Texte] : « Cy finent les chapitres et commence le .Ve. Livre ( rubr.) ». « Que la cause de l’empire de Romme et de tous autres royaumes n’est point en estat par fortune ne par constellacion ou posicion des estoilles ( rubr.)». « Pour ce que felicité ou beneurté est la plainneté de toutes les choses qui sont a desirrer… -…Et pour ce estoient telz poetes qui faisoient telz œuvres appellés satiriens, si comme fu Juvenal, Persius et plusieurs autres ». « Ci fine le .Ve.Livre et commencent les rubriches du .VIe. Livre ( rubr.) ». F. 278v-302v, [Livre VI] [Table des chapitres] : «.I. ( rubr.) ». « De ceulz qui dient qu’il aourent les diex non mue [sic pour mie] pour ceste vie presente …-… Quele chose Seneque senti des Juifz ». « .XII. ( rubr.) ». « Que descouverte la vanité des diex des paiens il ne soit point a doubter que les diex ne puissent donner a aucun la vie pardurable, lesquiex peuent aidier a la vie temporele ». « Ci finent les rebriches et commencent les chapitres ( rubr.) ». [Texte] : « .I. ». « De ceulz qui dient qu’il aourent les diex nom mie pour ceste vie presente mais pour la vie pardurable a venir ( rubr.) ». « Il me semble que j’aye assés desputé es .V. livres precedens…- …et aussi ou livre subsequent ou les choses sont declairees plus a plain ». « Cy fine le .VIe. Livre et commencent les chapitres du .VIIe. ( rubr.) ». F. 302v-341v, [Livre VII] [Table des chapitres] : «.I. ( rubr.) ». « Se il est a croire que deité puisse estre trouvee es diex plus grans… -… « .XXXV. ( rubr.) » . « De ydromancie par laquele Numa Pompilius veues aucunes ymages de dyables fu moquié ». « Ci finent les rebriches et commence le .VIIe. Livre ( rubr.) ». [Texte] : « Se il est a croire que deité puisse estre trouvee es diex plus grans et esleuz a part qui sont appellés sellecti, comme il soit chose certaine que icelle deité ne soit point en la theologie civile ( rubr.) ». « Les plus apers et meilleurs engins auquelz les livres precedens souffisent assés… - …disoit au peuple de ses sacres, solempnitez ou sacrefices il l’eussent plus agreable ». « Ci fine le .VIIe. Livre et commence le .VIIIe. ( rubr.) ». F. 341v-383 [Livre VIII] [Table des chapitres] : « Ci commencent les chapitres du .VIIIe. Livre ( rubr.) ». « .I. ( rubr.) ». « De discuter la question de theologie naturele avec les phillosophes d’exellent science…-… es hommes qui sont mors ». « .XXVI. ( rubr.) ». « De la maniere de l’onneur que les crestiens font aus martirs ». « Cy finent les rebriches du .VIIIe. Livre et commencent les chapitres ( rubr.) ». [Texte] : « De discuter la question de theologie naturele avec les philosophes d’excellent science ( rubr.) ». « Or nous convient il a present proceder de moult plus soutil et parfont entencion…-…si fu fait aprés le temps de Platon, toutesvoies il fist les .II. autres livres ». « Ci fine le .VIIIe. Livre et commencent les chapitres du .IXe. ( rubr.) ». F. 383-407v [Livre IX] [Table des chapitres] : «.I. ( rubr.) ». « A quele fin soit venue la desputoison precedente et par quele desputoison. l’en doit discuter du seurplus de la question…-… des diables ». « .XXIII. ( rubr.) ». « …aus sains angres et aus hommes justes par l’auctorité des divines escriptures ». « Ci finent les chapitres et commence le .IXe. Livre ( rubr.) ». [Texte] : « C. .I. ( rubr.) ». « A quele fin soit venue la desputoison precedente et par quele desputoison l’en doit discuter du seurplus de la question ( rubr.) ». « Aucuns orent opinion et que aucuns des diex fussent bons et aucuns mauvais…-… . en ce livre a ce qu’il entent a dire ou subsequent ».« Ci fine le IXe Livre et commencent les chapitres du .Xe. ( rubr.) ». F.407v-445 [livre X] [Table des chapitres] : « .I. ( rubr.) ». Que les Platoniciens ont diffini la vraye beneurté soit es angres soit es hommes … - … « .XXXII. ( rubr.) ». « … querant ne trouva point et que laquele seule grace d’estienne ( sic) a ouverte ». [Texte] : « Que les Platoniciens ont diffini la vraie beneurté soit es angres soit es hommes estre donnee par .I. vrai dieu, mais il est acquerir assavoir se ceulz que il cuident que l’en doit aourer pour ce, veulent que l’en leur face aussi sacrefice ou a .I. dieu tant seullement ( rubr.) ». « Tous ceulz qui peuent aucunement user de raison scevent certainnement que tous hommes veulent estre beneurés…-… ( et fu ou temps : rayé) de Costentin l’empereur si comme il appert par les Croniques ». « Ci fine le .Xe. Livre ( rubr.) » .

Description : 
C’est le roi Charles V qui fit traduire Le De Civitate Dei de saint Augustin par Raoul de Presles. Le travail fut commencé à la Toussaint de 1371 et fut achevé le 1er septembre 1375. Il est identifiable avec un des manuscritsde la Librairie du Louvre, sous le règne de Charles V : 1) Inventaire de Gilles Mallet établi en 1373 et récolé en 1380 par Jean Blanchet, BnF, fr. 2700 [inv. A], f. 12v, n° 234 : » La Cité de Dieu, en deux volumes, couverte de soie a queue et fermoers comme dessus [d’argent esmailliez] » et noté en marge gauche : « A lui [monsseigneur d’Anjou] .VIIe. dessusdit [d’octobre .IIIIxx ] »; BnF, Baluze 397 [inv. B], f. 6, n° 238 : « La Cité de Dieu, en .II. volumez couvers de soye a queue, tres bien ystoriee, et fermouoirs comme dessus [esmaillez] » et noté en marge gauche : « Baillé comme dessus [a monseigneur d’Anjou] ». Les manuscrits Français 22912-22913 furent empruntés, le 7 octobre 1380, par Louis d’Anjou, frère du roi, avec un certain nombre d’autres manuscrits. Le récolement de la Librairie royale en 1411, sous la direction de Jean Lebègue, par constate l’absence des volumes : BnF, Français 2700 [inv. C], f. 44, n° 67 : « La Cité de Dieu, en deux volumes, couverte de soye et fermouers, comme dessus [d’argent esmaillez].» et portant l’addition suivante : « A lui [monseigneur d’Anjou] comme dessus [ledit .VIIe. d’octobre .IIIIXX. et par ladite lettre T] ». On perd leur trace des deux volumes pendant deux siècles. En 1706, Roger de Gaignières acheta les deux volumes au sieur Ribou, libraire du quai des Augustins : « Du dimanche 19 décembre 1706, le sieur Ribou, libraire du quay des Augustins m’a vendu 2 vol. in folio très bien reliez en maroquin rouge de la Cité de Dieu par saint Augustin, traduits et commentés par Raoul des Praelles, dédié au roy Charles V en 1375. Il est représenté à genoux a la teste de son Epistre, qui présente son livre au prince qui est asses, et a la fin du 2ème volume, il marque’ ceste translation et composicion fut commencée par maistre Raoul de Praelles à la Toussaint 1371 et achevée le 1 septembre 1375’. Il y a dans le 1er volume 12 miniatures et 12 dans le second… n° 4215 » (BNF, Fr. 24488, f. 41). Une partie du Cabinet de Gaignières entra à la Bibliothèque du roi en 1716. Une mention au crayon notée sur le contreplat supérieur « EXP-9 » correspond à la place qu’occupait le manuscrit dans l’exposition des manuscrits les plus précieux de la Bibliothèque nationale dans la grande galerie à la fin du XIXe siècle (av. 1881), dans l’armoire X, art. 9 (cf. Bibliothèque nationale, Département des Manuscrits, Notice des objets exposés, Paris, 1881, p.6-7).

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8447874d

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 22912

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
24/10/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés