Informations détaillées

Titre : 
S. Johannes Damascenus, De Orthodoxa Fide , Johannes Burgundio interpres.

Date d'édition : 
1465-1470

Type : 
manuscrit

Langue : 
Latin

Format : 
Naples. - Ecriture italienne. - Décoration italienne. Au f. 1, dans l'initiale historiée D, accompagnée d'un encadrement végétal dans la marge gauche, portrait de s. Jean Damascène lisant et dans la marge inférieure, armes des rois aragonais de Naples, soutenues par deux putti ailés. Deux grandes initiales peintes (12bisv et 87v) et 152 petites initiales au début de chaque paragraphe, or sur fond bleu, vert et rouge foncé. Au f. 118v, mention contemporaine du manuscrit indiquant le nombre des initiales peintes : "pa. .C.L.II, lectere grande duey (sic), te[?] .I.".De Marinis (op. cit.) attribue ce décor à Matteo Felice. Il s'agit probablement d'une oeuvre de jeunesse de l'artiste, lorsque celui-ci travaillait dans le même atelier que le Maître d'Isabella de Chiaromonte, ce dernier a probablement réalisé les putti soutenant les armes royales. - Parchemin. - 120 ff. foliotés 1-118 plus f. 7 bis et 12bis à longues lignes, précédés de deux gardes anciennes, précédés et suivis de 3 gardes papier modernes. - 335 x 225 mm (just. 195 x 140 mm). - 12 cahiers de 10 ff. (1-118). Réclames de la main du copiste au verso du dernier feuillet de chaque cahier. Signatures modernes au crayon au recto du premier cahier de chaque feuillet, contemporaines de la reliure du XIXe siècle. Restaurations de parchemin (comblages de trous) antérieures à la copie. - Réglure à l'encre. - Reliure reliure veau raciné au chiffre de Charles X (train non identifié), tranches dorées et ciselées. - Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIIe siècle

Description : 
F. 1 S. JOHANNES DAMASCENUS, De fide orthodoxa, trad. de BURGUNDIO : « Deum nemo vidit... Ineffabilis igitur est Deus... », cf. P. G., XCIV, 790-1227. F. 87v S. AUGUSTINUS, De spiritu et anima, apocr., c. I-LI (P. L., XL, 779-816, forme le l. II du De anima d'Hugues de Saint-Victor, CLXXVII, 165).

Description : 
Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples cf. au f. 114 la cote "int[itulato] 6 f 3" et au f. 118v la décharge d'un classement à Naples ("a la theologia..." ?) et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , au château de Gaillon , d'après l'inventaire de 1508 : "Johannis Damasceni tractatus couvert de cuyr rouge doré à fermaus de loton" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana, II, p. 203 n° 74 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).Il a appartenu à l'archevêque de Rouen successeur de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Tractatus Joannis Damasceni " (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; Robillard de Beaurepaire, ibid.). Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1550.Il est arrivé à la fin du XVIe siècle dans la bibliothèque de la famille Hurault et il a été acheté en 1622 pour la Bibliothèque du roi parmi les manuscrits de Philippe Hurault de Cheverny, évêque de Chartres, mais il ne figure pas dans les listes rédigées par le garde de la BibliothèqueNicolas Clément (BnF, ms. latin 17174, f. 1-24) .Au milieu de la marge inf. du 1er f., cote "12" de la Bibliothèque de la famille Hurault, antérieure à 1622. Le manuscrit est entré dans la Bibliothèque du roi en 1622.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b84469553

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 2379

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
16/04/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés