Informations détaillées

Titre : 
Biblia : Vetus Testamentum, pars secunda (1r-87v). Novum Testamentum (88ra-177vb) : Evangelia quattuor (88ra-133vb). Actus apostolorum (134r-143v). Epistolae canonicae (144r-148v). Epistolae Pauli (149r-171v). Apocalypsis S. Iohannis (172rb-177rb).
Date d'édition : 
800-900
Type : 
manuscrit
Langue : 
latin
Format : 
Tours. - Minuscule caroline, d’au moins 6 mains différentes (voir infra), utilisant en plus du 'a' de la caroline, un 'a' ouvert et 'a' rond, ainsi que plusieurs ligatures, telles 'ra', 'rt' et 'rg' (forme rare), 'nt', 'st', pour les plus courantes; présence de quelques lettres onciales (n, d) ; peu d'abréviations. Hiérarchisation par les types d'écritures, particulièrement bien marquée pour le début de l'Évangile selon Matthieu, où les deux premières lignes sont à l'encre rouge, la première en capitale, la seconde en onciale, le texte de la première col. est rédigé en semi-onciale, tandis que la seconde a été copiée en minuscule caroline (91v). Le f. 95r-v correspondant à Mt 6, 11-11, 17 a été remplacé au XIe s. (?). Les f. 176-177 correspondant à Apoc. 16, 19-22, 21 ont été suppléés au XIe s., par un copiste d’Echternach imitant l’écriture primitive (cf. Falmagne, 2009, p. 173, n. 372). Titres et colophons en capitales mêlées d’onciales, parfois à lettres enclavées (47v), à l’encre brune ou rouge. Titre en capitales avec lettres enclavées à lignes alternées rouges et noires (65v) ; grandes capitales mêlées d'onciales à lettres enclavées avec empattements spiralés et/ou à trois pointes (87v, cf. Rand II, n° 52A, pl. XLII.3 letters with forkings, dont la forme rappelle celles du ms. Tours, B. M., 10). Titres courants à l’encre brune (passim), rehaussés parfois de fleurons (105 et passim). En marge, numérotation des versets bibliques en chiffres romains à l’encre brune, parfois précédés d’un pied-de-mouche, et indication des concordances évangéliques à l’encre rouge et brune (91v-133v). Indications stichométriques à l’encre brune (22v, 45v, 65v, 73v etc.). - Première table des Canons au décor architectural orné d’oiseaux, de serpents et de motifs végétaux de style insulaire et rehaussés de brun et de rouge (89r) ; tables des Canons suivantes de type insulaire, sous forme de tableaux à l'encre, au texte condensé et à la décoration réduite à des têtes d'animaux et des palmettes dépassant dans les marges supérieure et inférieure (89v-90r); voir Fischer, 1985, p. 295-296 ; Guilmain, 1960, p. 35 et fig. 32. Une lettre ornée d’entrelacs à l’encre brune (91v). Initiales à l’encre brune ou rouge (passim), ornées de motifs végétaux ou de fleurons stylisés (65v et passim), à l’encre brune et rehaussées de rouge (73v-78v). Petites initiales dans le texte à l’encre brune ou rouge (passim) rehaussées d’un point dans les lettres rondes (92r et passim). - Parch. - 177 f. + 169 bis, à 2 col., précédés et suivis d’1 contregarde et d’1 garde pap. marbré et de 3 gardes de papier blanc. - 440 x 330 mm (just. 340 x 250/270 mm). - 23 cahiers de longueur variable: 12 quaternions réguliers et 11 cahiers irréguliers, composés de bifol. entre lesquels ont été encartés des f. isolés : III8 (17-24), constitué de 3 bifol. (17-24, 18-23, 20-21) + 2 f. isolés (19 et 22) reliés par leurs bords internes qui forment deux languettes apparaissant respectivement entre f. 22-23 et 19-20 ; V8 (33-40), constitué de 3 bifol. (25-40, 34-39, 36-37) + 2 f. isolés (35 et 38) dont les bords internes apparaissent respectivement entre f. 38-39 et 35-36 ; VI8 (41-48), constitué de 3 bifol. (41-48, 42-47, 44-45) + 2 f. isolés (43 et 46) dont les bords internes apparaissent respectivement entre f. 45-46 et 42-43 ; XI7 (81-87), constitué de 3 bifol. (81-87, 83-86, 84-85) + 1 f. isolé (82), dont le bord interne apparait entre f. 86-87 ; XII8 (88-95), constitué de 2 bifol. (89-94, 91-92) + 4 f. isolés (88, 90, 93 et 95) dont les bords internes apparaissent respectivement entre f. 94-95, 92-93, 89-90, 87-88 ; XIII8 (96-103), constitué de 3 bifol. (96-103, 97-102, 99-100) + 2 f. isolés (98 et 101) dont les bords internes apparaissent respectivement entre f. 101-102 et 98-99 ; XV6 (112-117), constitué de 2 bifol. (112-117 et 115-116) + 2 f. isolé (113-114), dont les bords internes apparaissent entre les f. 116 et 117) XVIII9 (134-142), constitué d'un quinion à l'origine, f. coupé ultérieurement entre f. 139-140, avec lacune de texte ; XIX6 (143-148), constitué de 2 bifol. (144-147, 145-146) + 2 f. isolés (143 et 148) dont les bords internes apparaissent respectivement entre f. 147-148 et 142-143 ; XXIII6 (172-175 + 176-177); Ce dernier cahier, restauré suite à la perte dès avant le XIe s. des deux derniers f., a nécessité une reprise de la couture de sorte qu'elle empiète sur le bord interne de la justification entrainant une perte de texte systématique dans le fond de cahier; constitué à l'origine de 3 bifol., il reste le bifol. central (174-175) + 2 f. isolés (172-173) dont les bords internes apparaissent entre f. 175-176 + le bifol. ajouté par couture sur les restes des f. originaux perdus (176-177). Deux signatures de cahiers conservées, « XLVI » à la fin du 14e cahier (111v) et « XLVIIII » à la fin du 17e cahier (133v). - Réglure à la pointe sèche pour l'ensemble du ms., selon l'ancien usage (Old style de Rand), sauf pour les cahiers 18 et 19 qui présentent les caractéristiques du Nouveau Style (f. réglés un à un) ; appliquée en une fois sur l'ensemble d'un cahier à partir du bifol. central ; l'épaisseur du parch. a nécessité un tracé fortement appuyé au point d'en découper le parch., qui par endroit a dû être recousu (cf. f. 50, 52, 84). Rand et Jones n'ont pas noté que les variations observées dans les réglures correspondaient aux divisions du contenu textuel et au partage du travail entre les copistes. Quoique l'homogénéité de l'ensemble s'appuie sur quelques constantes (le type d'écriture, la hauteur des col. sensiblement identique dans tout le ms., ainsi qu'une ligne de réglure, dans la marge supérieure, couvrant la largeur total des 2 col. pour le titre courant en haut de chaque f.), des différences notables de réglure interviennent par séries, dans la largeur des col., dans le nombre de lignes de justifications (verticales) et de rectrices (horizontales), ainsi que dans l'emplacement des piqûres. On dénombre 4 schémas majoritaires de réglure, dénotant l'utilisation de cahiers homogènes préparés indépendamment en fonction des besoins des copistes : I.A. Cahiers 1-7 préparés pour la main A ; I.B. Cahiers 8-11 préparés pour les mains B et C ; II. Cahiers 12-17 préparés pour la main D ; III. Cahiers 18-23 préparés pour les mains E et F. I. Ancien testament (les Prophètes) contenu dans 11 cahiers dont le nombre de rectrices présente d'importantes variations. Ils se répartissent en deux groupes en fonction des copistes: 3 mains (A: cahiers 1-7, f. 1r-56vb ; B: cahiers 8-10 + 1 f. du 11e, f. 57ra-81ra ; C: cahier 11, f. 81rb-87vb). I.A. La main A a écrit les 7 premiers cahiers à raison d'env. 40 lignes par col. (dim. 100/110 mm ; entre-col. 15/30 mm), avec quelques petites fluctuations (38, 39, 40 ou 42 lignes pour le 1er cahier ; 39, 40 ou 41 lignes pour les 6 autres). — La réglure de ce groupe est homogène dans l'ensemble, malgré d'infimes différences dans le nombre de lignes de justifications : a) 1er et 2e cahiers: ligne de justif. interne, lignes d'entre-col. et ligne de justif. externe doubles ; b) 3e cahier: toutes des lignes sont simples, sauf la ligne de justif. externe qui est double ; il s'agit du seul cahier de ce groupe pour lequel la réglure a été appliquée 2 bifol. à la fois ; c) 4e-7e cahiers : lignes de justif. interne et externe doubles ; entre-col. simples. Toutes les piqûres se trouvent dans la marge externe. I.B. Portion copiée principalement par B, seule la fin du 11e cahier est de la main C ; à raison d'env. 48 lignes par col. (dim. 120/130 mm ; entre-col. 20/25 mm), avec variations mineures (à 47, 48 ou 49 lignes pour les cahiers 8-10 ; à 50 lignes pour le 11e). — Les lignes de justif. des 4 cahiers (8-11) sont uniformement simples, avec les piqûres sur la ligne de justif. externe, sauf pour le 8e (dans la marge externe). II. Nouveau Testament ; les quatre Évangiles, contenus dans 6 cahiers copiés à raison de 40 lignes par col. (dim. 100/115 mm ; entre-col. 25), sauf pour 12e cahier (à 39 lignes ; dim. 100 et 115 mm ; entre-col. 10 mm); d'une seule main (D, 88r-133v), au module d'écriture diminuant en cours d'écriture ; seule cette partie conserve deux signatures de cahiers. — La réglure de ce groupe est homogène dans l'ensemble, malgré quelques différences dans le nombre de lignes de justifications sur les deux premiers (12 et 13): a) le schéma du 12e cahier représente un cas isolé dans le ms. ; il est le seul à présenter une ligne marginale interne délimitant une col. de 25 mm et un entre-col. réduit à 10 mm ; les lignes de justif. sont doubles à l'exception des lignes internes simples (marginale et justif.) ; b) schéma identique à celui des 1er et 2e cahiers (voir supra portion I.A.a) ; c) schéma majoritaires (cahiers 14-17), où les lignes de justif. externe et de l'entre-col. sont doubles, tandis que la justif. interne est simple. Les piqûres ont été uniformément appliquées dans les marges. — La table des Canons n'a pas bénéficié d'une réglure spéciale. III. Nouveau Testament ; les Actes, les Épîtres, l'Apocalypse, contenus dans 6 cahiers copiés à raison de 51 lignes (52 pour les cahiers 20 et 22) par col. (dim. 115/120 mm ; entre-col. 20 mm), par 2 mains aux écritures très proches (E: f. 134r- 156v et F: f. 157r-175v). — Hormis les deux derniers f. du dernier cahier, qui sont le résultat d'une réfection ultérieure, il s'agit de la portion la plus régulière en terme de réglure: toutes les lignes de justification sont simples et les piqûres ont toutes été appliquées sur la ligne de justification externe. - Reliure du XIXe s. de veau raciné. Titre «Prophetae / Nov. Testam.» et chiffre de Louis-Philippe dorés sur dos de peau rouge. Duplanil, 25 septembre 1834, sous la cote du supplément latin 856 (qui n'a pas été reportée sur le ms.). - Estampille de la Bibliothèque nationale (1792-1802), modèle identique à Josserand-Bruno, p. 277, n° 17 (aux f. 1 et 177v)
Description : 
Appartient à l'ensemble documentaire : RegiaCarol
Description : 
Sur les questions textuelles, notamment au sujet de la relation avec la version alcuinienne de la Bible voir Jones, 1934, p. 140 sqq. et Fischer, 1985, p. 334-336. Cette bible, qui constitue le plus ancien témoin des bibles d'Alcuin, présente toutefois quelques divergences avec les autres ms. de ce groupe (siglé Φ, ce ms. ΦE); en effet, elle diffère du texte original à 9 endroits de l'Épître aux Philippiens, puis a été corrigée partout de telle sorte qu'elle corresponde aux autres bibles alcuiniennes, ainsi qu'au texte correct de la Vulgate (Fischer, 1985, p. 257). On notera aussi que le texte de l'Épître aux Corinthiens contient des leçons en vieux-latin ( voir Vetus latina, 1995-1996).Dans l'ensemble, f. très usés, découpés dans les marges ou troués avec ou sans lacunes de texte, passim. Restaurations d’époques diverses des feuillets par collage de pap. ou de parch. (1r, 3r-5r, 7v et passim) ou par couture (4r, 8r, 15r, 36r et passim) ; au f. 149, un carré de parch. découpé puis recousu au Moyen Âge a été perdu depuis, il en résulte une perte de texte de 6 lignes sur une partie des col. extérieures. Nombreuses corrections contemporaines ou postérieures par grattage dans le texte (passim ; sur la nature des corrections, voir Jones, 1934), entre les lignes ou dans les marges (1, 10-12v et passim) ; ponctuation amplement révisée. Croix ajoutées dans les marges (28v-29v). Passages réencrés par une main un peu plus tardive que le texte (9v, 12v, 14 et passim). Neumes accompagnant le passage des Lamentations (f. 45v-46r), et signes de cantillation avec «virga» allemands (f. 55-56v), ajoutés au XIe-XIIe s. (?), cf. Corbin, 1971-1972, p. 374 et 378 ; Lochner, 1990. Annotations variées du XIe s., f. 64v, 69v, 76r, et du XIVe s., f. 46v, etc.Biblia (pars secunda). Texte de la Vulgate, avec prologues, sommaires, Canons et indications stichométriques.f. 1r-87v. I.Vetus Testamentum. Libri prophetales [fin de l'Ancien testament contenant les Prophètes ; sans les Machabées] : f. 1ra-b. HIERONYMUS, Praefatio in librum Isaiae [Préface de Jérôme sur Isaïe] : « Incipit prologus sancti Hieronimi in Isaia proheta. Nemo cum prophetas [p.c.] uersibus (…) diutius insultarent. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 482 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 123-124 ; PL 28, 825-828). f. 1rb-22vb. Isaias : « Incipit liber Isaiae prophetae. Visio Isaiae filii Amos (…) visionis omni carni. Esaias habet versus III. DLXXX. Explicit Isaias prophetas ». f. 23ra. HIERONYMUS, Prologus in Ieremiam [Préface de Jérôme sur Jérémie] : « Incipit prologus [23ra] Hieremiae prophetae. Hieremias propheta cui hic prologus (…) insaniam provocare. Explicit prologus » Stegmüller, I, n° 487( ; éd. De Bruyne, 1920, p. 124 ; PL 28, 903-904). f. 23ra-45va. Ieremias : « Incipit liber Hieremiae prophetae. Verba Hieremiae filii Helciae (…) [f. 45ra] hucusque verba Hieremiae. Iterat verba prophetae (…) cunctis diebus vitae suae. Explicit ». f. 45va-47rb. Threni seu Lamentationes [Lamentations de Jérémie 1-4; sans préface] : « Incipit Lamentatio Hieremiae. Aleph. Quomodo sedet sola civitas (…) discoopervit [sic] peccata tua. Explicit lamentatio ». f. 47rb-47va. Oratio Ieremiae [Lamentation de Jérémie 5] : « Incipit oratio Hieremiae. Recordare Domine (…) iratus es contra nos vehementer. Hieremias habet versus IIIICCCL. Explicit Hieremias propheta » (Lam. 5, 1-22, où chaque verset est numéroté par une lettre grecque rubriquée selon la séquence: Α-Θ, ΙΑ-ΙΘ, Κ, Α, Β). f. 47va. HIERONYMUS, Praefatio in Ezechielem [Préface de Jérôme sur Ezéchiel] : « Incipit prologus sancti Ieronimi presbiteri in librum Hiezechielis prophete » [de la main du correcteur, en minuscule dans l'interligne au-dessus de l'incipit d'origine fautif (en capitales rubriquées) : « incipit oratio Hieremiae » ; le même correcteur a ajouté au-dessus « expli. »]. Hezechiel propheta cum Ioachim (…) ut vocentur ΦΑΓΟΛΟΙΔΟΡΟΙ. hoc est fagolidorus [barré] hoc est manducans siriantias. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 492 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 124-125 ; PL 28, 993-996). f. 47vb-65vb. Ezechiel : « Incipit liber Hiezechiel(is) prophetae. Et factum est in tricesimo anno (…) Ex illa die dominus ibidem. Explicit Hiezechiel propheta. Habet versus III CCC XL ». f. 65vb-66rb. HIERONYMUS, Praefatio in Danielem prophetam [Préface de Jérôme sur Daniel] : « Incipit prologus Danihelis prophetae.Danihelem prophetam iuxta septuaginta interpraetes (…) labuntur aut odio.Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 494 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 125-126 ; PL 28, 1357-1360). f. 66rb-73va. Daniel : « Incipit […]» [ajouté ultérieurement, puis gratté]. Anno tertio regni Ioachim (…) [f. 67vb] quae sequunt in hebraicis voluminibus non repperi (…) hucusque non habet in ebraeo et quae posuimus de Theodotionis editione translata sunt [chaque ligne du passage est marquée d'un limniscus ; Dn 3, 25-90] (…) [f. 72rb] Hucusque Danihel in hebraico volumine legimus cetera quae sequuntur usque ad finem libri de Theodotinis editione translata sunt. Erat vir habitans… [Dn 13, 1 sqq.; sans limniscus] (…) in momento coram eo. Explicit Danihel propheta. Danihel habet versus I DCCCL ». f. 73va-87vb. Duodecim Prophetae.f. 73va. HYERONIMUS, Praefatio in duodecim prophetas [Préface de Jérôme sur les douze Prophètes] : « Incipit prologus X [sic p.c., Xii a.c.] prophetarum [ajouté en interligne au XIe s., après prologus: « sancti Iheronimi (sic) presbyteri in librum XII prophetarum »] Non idem ordo est (…) ante eos habent titulos prophetaverunt. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 500 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 135 ; PL 28, 1071-1072).f. 73va-75vb. Osee : « Incipit Osee propheta. Verbum domini quod factum est ad Osee (…) praevaricatores vero corruent in eis. Explicit Osee propheta ». f. 75v-76vb. Iohel : « Incipit Johel propheta.Verbum domini quod factum est ad Iohel (…) et dominus commorabitur in Sion. Explicit Iohel propheta ». f. 76vb-78va. Amos : « Incipit Amos propheta. Verba Amos qui fuit in pastoralibus (…) dicit dominus deus tuus. Explicit Amos propheta ». f. 78va-79ra. Abdias : « Incipit Abdias propheta. Visio Abdiae ; haec dicit dominus deus (…) et erit domino regnum. Amen.Explicit Abdias propheta ». f. 79ra-79va. Ionas : « Incipit Ionas propheta. Et factum est verbum domini ad Ionam (…) et iumenta multa. Explicit Ionas propheta ». f. 79va-80vb. Micha : « Incipit Micha propheta. Verbum domini quod factum est ad Micham Morasthiten (…) patribus nostris ad diebus antiquis. Explicit Micha propheta ». f. 80vb-81va. Naum : « Incipit Naum propheta. Onus Ninive ; liber visionis Naum Helcesei (…) non transiit malitia tua semper. Explicit Naum propheta ». f. 81va-82rb. Abacuc : « Incipit Abacuc propheta. Onus quod vidit Abacuc propheta (…) [81vb] a facie eius omnis terra. Or(a) t(io) Abacuc prophetae pro ignorationibus (…) deducet me victori in psalmis canentem. Explicit Abacuc » (sur grattage).. f. 82rb-82vb. Sophonias : « Incipit Sophonias propheta. Verbum domini quod factum est ad Sophoniam (…) coram oculis vestris dicit dominus. Explicit Sophonias propheta ». f. 82vb-83rb. Aggeus : « Incipit Aggeus propheta. In anno secundo Darii regis (…) quia te elegi dicit dominus exercituum [sic]. Explicit Aggeus propheta ». f. 83rb-86v. Zaccharias : « Incipit Zacharias propheta. In mense octavo in anno secundo Darii (…) exercituum in die illo. Explicit Zaccharias ». f. 86v-87v. Malachi : « Incipit Malachias propheta. Onus verbi domini ad Israhel (…) et percutiam terram a nathemate. Explicit Malachias propheta. Prophetarum XIIII [sic] ». f. 88ra-133vb. II.Novum Testamentum: Evangelia quattuor. Texte de la Vulgate, avec prologues, préfaces ; sans les sommaires : f. 88ra-88va. HIERONYMUS, Epistula ad Damasum [lettre de Jérôme au pape Damase] : « Incipit prefatio Hieronymi presbyteri in evangelium. Beato papae Damaso Hieronymus. Novum opus facere me cogis (…) vel vicina dixerunt. Opto ut in Christo valeas et memineris mei papa beatissime. Explicit » (Stegmüller, I, n° 595 ; éd. Vgww, p. 1-4). f. 88va. Monitum anonymum [lettre du Pseudo-Jérôme au pape Damase; à la suite de la précédente, signalé par une initale à l'encre et début du texte en capitales mêlées d'onciales] : « Sciendum tamen nequis ignarum (…) quod solum est. Explicit argumentum » (Stegmüller, I, n° 601, prol. Mat. ; éd. Vgww, p. 5). f. 89r-90r. Canones Eusebii [Canons d'Eusèbe en 16 tables ; encadrements limités à la première table, les suivantes sont condensées sur 7 col. inégales réparties sur le verso et le recto suivant] : (éd. Vgww, p. 7-10). f. 90va-91ra. Prologus ex commentario Hieronymi in Matth. [prologue tiré du commentaire sur Matthieu de Jérôme] : « Item praefatio. Plures fuisse qui euangelia scripserunt (…) vivis canendas. Explicit praefatio » [à l'encre brune, répété à la ligne suivante en capitales rubriquées] (Stegmüller, I, n° 596 et VIII, n° 573,1 ; éd. Vgww, p. 11-14 ). f. 91ra-b. Praefatio Matthei (prologus monarchianus) [préface sur Matthieu] : « Mattheus ex Iudaea sicut in ordine (…) quaerentibus non tacere. Explicit prologus » [à l'encre brune, répété à la ligne suivante en capitales rubriquées] (Stegmüller, I, n° 590 ; éd. Vgww, p. 15-17). f. 91rb. Suite à l'explicit de la préface, début de l’office de l’Étoile (jour de l’Épiphanie), ajouté par une main du XIe s.: « MAGI. Stella fulgore nimio rutilat / Que regem regum monstrat / Quem venturum olim prophetiae signaverat » (Chevalier, RH 3, n° 33683 ; RH 4, n° 41045 ; Leroquais, II, p. 69). f. 91va-105vb. Evangelium secundum Mattheum [Evangile selon S. Matthieu; incipit placé dans la marge sup. ; le f. 95 est une réfection du XIe s. les marges ont été découpées causant quelques lacunes de texte] : « Incipit evangelium secundum Mattheum. Liber generationis Iesu Christi filii David (…) usque ad consummationem saeculi. Explicit evangelium secundum Mattheum ». f. 105vb-106ra. Praefatio Marci (prologus monarchianus) [préface sur Marc] : « Incipit argumentum evangelii secundum Marcum ; versus II DCC.Marcus evangelista Dei electus et Petri (…) prestat, Deus est. Explicit praefatio » (Stegmüller, I, n° 607 ; éd. Vgww, p. 171-173). f. 106ra-114vb. Evangelium secundum Marcum [Evangile selon S. Marc] : « Incipit evangelium secundum Marcum. Initium evangelii Iesu Christi (…) confirmante sequentibus signis. Explicit evangelium secundum Marcum ; versus I DCC ». f. 114vb-115ra. Praefatio Lucae (prologus monarchianus) [préface sur Luc] : « Incipit prologus. Lucas syrus natione antiochensis (…) quam fastidientibus prodesse. Explicit praefatio » (Stegmüller, I, n° 620 ; éd. Vgww, p. 269-271). f. 115ra-126ra. Evangelium secundum Lucam [Evangile selon S. Luc] : « Incipit evangelium secundum Lucam. Quoniam quidem multi conati sunt (…) et benedicentes Deum. Explicit evangelium secundum Lucam ; versus III DCCC ». f. 126ra-b. Praefatio Iohannis (prologus monarchianus) [préface sur Jean] : « Incipit praefatio evangelii secundum Iohannem. Hic est Iohannes evangelista (…) et Deo magisterii doctrina servetur. Explicit praefatio Hieronimi presbyteri » (Stegmüller, I, n° 624 ; éd. Vgww, p. 485-487). f. 126rb-133vb. Evangelium secundum Iohannem [Evangile selon S. Jean; sans incipit] : « In principio erat verbum (…) eos qui scribendi sunt libros. Explicit evangelium secundum Iohannem ».f. 134r-177r. III.Novum Testamentum : Act. et Epist. f. 134r-143v. Actus apostolorumf. 134ra. Prologus monarchianus [préface anonyme aux Actes des Apôtres, attribuée à tort à Jérôme ; incipit noté dans la marge sup., sur la ligne de réglure destinée au titre courant] : « Praefatio in Actus apostolorum sancti Hieronimi incipit. Lucas natione syrus cuius laus in evangelio canitur (…) sed etiam animarum eius proficeret medicina. Explicit praefatio » (Stegmüller, I, n° 640 ; éd. Vgww, 3, p. 1-2 ; De Bruyne, 1920, p. 209).f. 134ra-134va. Capitula [sommaire en 74 chapitres] : « Incipiunt capitula Actuum apostolorum. I. Ubi praecepit Iesus discipulis (…) hiemaverat navigaverunt. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 370-380, type A) f. 134va-143vb. Actus apostolorum [avec n° de chapitres rubriqués en marge ; lacune matérielle, par suite de la perte d’1 f. entre 139 et 140 (viri fratres] Act. 15, 7–17, 22 [in medio ariopagi)] : « Incipit liber Actuum apostolorum. Primum quidem sermonem feci (…) fiducia sine prohibitione. Explicit liber actuum apostolorum. Versus III DC ».f. 144r-148v. Epistolae canonicae seu catholicaef. 144ra. PSEUDO-HIERONYMUS, prologus septem epistolarum canonicarum [préface anonyme aux Épîtres canoniques, attribuée à tort à Jérôme] : « Incipit prologus septem epistolarum canonicarum. Non ita ordo est apud grecos (…) nec sanctae scripturae veritatem poscentibus denegabo. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 809 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 255 ; PL 29, 863-874). f. 144ra-b. Capitula [sommaire en 20 chapitres] : « Incipiunt capitula epistolae sancti Iacobi. I. De inimicorum insecutionibus (…) qui fuerint peccatis adstricti. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 382-383, type A) f. 144rb-145ra. Epistola Iacobi [Épître de S. Jacques] : « Incipit epistola sancti Jacobi.Iacobus Dei et domini nostri Iesu Christi servus (…) et operit multitudinem peccatorum. Explicit epistola sancti Iacobi ». f. 145ra-b. Capitula [sommaire en 20 chapitres] : « Incipiunt breves epistolae. I. de regenerationis invicta potentia (…) ad consummationem perducit. Expliciunt breves » (De Bruyne, 1914, p. 384-385, type A). f. 145rb-146rb. Epistola Petri prima [Première épître de S. Pierre] : « Incipit epistola sancti Petri.Petrus apostolus Iesu Christi electis (…) gratia vobis omnibus qui estis in Christo.Explicit epistola sancti Petri prima ». f. 146rb. Capitula [sommaire en 11 chapitres] : « Incipiunt breves epistolae secundae.I. De sanctis quos in hoc mundo (…) et ad indoctis everti promittit » (De Bruyne, 1914, p. 386, type A). f. 146rb-147ra. Epistola Petri secunda [Seconde épître de S. Pierre] : « Incipit epistola sancti Petri secunda. Simon Petrus servus et apostolus (…) et nunc et in diem aeternitatis. Amen. Explicit epistola sancti Petri II ». f. 147ra. Capitula [sommaire en 20 chapitres] : « Incipiunt breves epistolae sancti Iohannis. I. De verbo vitae quod erat antequam (…) fugienda cultura.Expliciunt » (De Bruyne, 1914, p. 387-388, type A) f. 147rb-148rb. Epistola Iohannis prima [Première épître de S. Jean] : « Incipit epistola ad Parthos [dans la marge sup., même main] Quod fuit ab initio (…) filioli custodite vos a simulacris. Explicit breves epistola prima ». f. 148rb. Capitula [sommaire en 5 chapitres] : « Incipiunt breves epistolae secundae.I. de diligendis cultoribus veritatis (…) dum omnia reservavit.» (De Bruyne, 1914, p. 389, type A) f. 148rb. Epistola Iohannis secunda [Seconde épître de S. Jean] : « Incipit epistola secunda. Senior electae dominae (…) filii sororis electae. Explicit ». f. 148va. Capitula [sommaire en 5 chapitres] : « Incipit brevis epistolae III.I. de filiis apostoli (…) distulit in adventu. Explicit brevis » (De Bruyne, 1914, p. 389, type A) f. 148va. Epistola Iohannis tertia [Troisième épître de S. Jean] : « Incipit epistola tertia. Senior Gaio carissimo (…) saluta tu [sic] amicos nominatim. Explicit epistola III ». f. 148va. Capitula [sommaire en 7 chapitres] : « Incipiunt capitula epistolae sancti Iudae. I. de falsis doctoribus necatoribus (…) et epistolae finem. » (De Bruyne, 1914, p. 390, type A). f. 148va-b. Epistola Iudae [Épître de S. Jude] : « Incipit epistula Iudae. Iudas Iesu Christi servus (…) et nunc et in omnia saecula. Amen. Expliciunt epistolae septem Canonicae ».f. 149r-171v. Epistolae Paulif. 149ra-149v. [PSEUDO-PELAGIUS], Praefatio epistolarum Pauli [préface anonyme aux épîtres de S. Paul] : « …] Argumentum in epistola ad Romanos (rédigé dans la marg. sup. ; une partie de l'incipit perdu lors de la rognure) ; dans la marg. sup. du verso: « praefatio sancti Hieronimi ». Epistolae Pauli ad Romanos causa haec est (…) melior factum est. / Primum quaeritur quare post evangelia (…) et manentem substantiam. Explicit praefatio » (suivi d'un grattage où se lit «sancti Hieronimi » (Stegmüller, I, n° 651 + n° 670 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 217-218 [Pel 3] + p. 213-215 [Pel 1], où en Pel 3, le ms. suit la version φ et présente dans les deux prologues, Pel 1 et 3, les variantes de la famille λ). f. 149va-b. PELAGIUS, Prologus epistolae ad Romanos [préface à l'épître aux Romains] : « Item argumentum solius epistolae ad Romanos.Romani sunt ]…[entibusque (…) et concordiam cohortatur.Explicit» (Stegmüller, I, n° 674 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 215-217 [Pel 2], avec variantes de la famille λ). f. 149vb-154ra. Epistola ad Romanos [Épître aux Romains ; sans capitula] : « Incipit epistola ad Romanos. Paulus servus Christi Iesu vocatus (…) et gloria in saecula saeculorum. Amen. Explicit epistola ad Romanos ; habet versus DCCCCXI ». f. 154ra. Capitula [sommaire en 25 chapitres ; sur deux col.] : « Incipiunt capitula ad Corinthios I.I. obsecro itaque vos fratres (…) obsecro autem vos fratres. » (De Bruyne, 1914, p. 320, type A). f. 154ra. MARCION, Prologus epistolae ad Corinthios I [préface à la première épître aux Corinthiens] : « Incipit argumentum. Corinthii sunt Achaici et hi similiter (…) per Timotheum discipulum suum. Versus DCCC » (Stegmüller, I, cf. n° 684-685 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 235). f. 154rb-158ra. Epistola prima ad Corinthios [Première épître aux Corinthiens] : « Incipit epistola ad Corinthios I (dans la marg. sup.). Paulus vocatus apostolus Iesu Christi (…) cum omnibus vobis in Christo Iesu. Amen.Explicit ad Corinthios prima ». f. 158ra. Capitula [sommaire en 20 chapitres ; sur 2 col. ; écriture de module plus petit que le reste du texte] : « Incipit capitula ad Corinthios secundae. I. Bene dictus Deus (…) et praedice ut praesens. » (De Bruyne, 1914, p. 329-331, type B) f. 158rb. MARCION, Prologus epistolae ad Corinthios II [préface à la seconde épître aux Corinthiens] : « Incipit prologus (marg. exter.). Post actam paenitentiam (…) ad meliora contristatos quidem eos sed emendatos ostendens. » (Stegmüller, I, cf. n° 699-700 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 235-236) f. 158rb-160vb. Epistola secunda ad Corinthios [Seconde épître aux Corinthiens] : « Epistola » (marg. exter.) ; « Item ad corinthios II (marg. super.). Paulus apostolus Iesu Christi voluntatem (…) et communicatio sancti spiritus cum omnibus vobis. Amen. Explicit ad Corinthios II ». f. 160vb. Capitula [sommaire en 12 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capit a ad Galatas. I. miror quam sic tam cito (…) litteris scripsi vobis. » (De Bruyne, 1914, p. 335, type B) f. 160vb. MARCION, Prologus epistolae ad Galatas [préface à l’épître aux Galates] : « Incipit prologus. Galatae sunt graeci (…) scribens eis ab Epheso. Explicit ; ves(us) CCXCII » (Stegmüller, I, n° 707 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 236). f. 160vb-162ra. Epistola ad Galatas [Épître aux Galates] : « Incipit epistula ad Galatas. Paulus apostolus non ab hominibus (…) cum spiritu vestro fratres. Amen. Explicit epistola ad Galatas ». f. 162ra. MARCION, Prologus epistolae ad Ephesios [préface à l’épître aux Éphésiens] : « Incipit prologus ad Ephesios. Ephesii sunt asiani (…) per Tychicum diaconum. Epistola habet versus CCXIII » (Stegmüller, I, n° 715 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 236). f. 162ra-b. Capitula [sommaire en 31 chapitres] : « Incipiunt capitula ad Ephesios. I. de sanctis quod ante constitutionem (…) et ministerio Tychici. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 341, type A) f. 162rb-163vb. Epistola ad Ephesios [Épître aux Éphésiens] : « Incipit epistula ad Ephesios. Paulus apostolus Christi Iesu per voluntatem (…) in corruptione. Amen. Explicit ». f. 163vb. Capitula [sommaire en 8 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capitula ad Philipenses. I. Gratia ago Deo meo (…) gavisus autem in domino. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 343, type B) f. 163vb. MARCION, Prologus epistolae ad Philippenses [préface à l’Épître aux Philippiens] : « Incipit argumentum. Philipenses sunt machedones (…) scribens eis a Roma de carcere per Epafroditum.Versus CCCXVI » (Stegmüller, I, n° 728 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 236). f. 163vb-164vb. Epistula ad Philippenses [Épître aux Philippiens sans incipit] : « Paulus et Timotheus servis Iesu Christi (…) cum spiritu vestro. Amen. Explicit epistula ad Philipenses ». f. 164vb. Capitula [sommaire en 10 chapitres ; sur 2 col. ; numérotation grattée] : « Incipiunt capitula ad Colossenses. Gratias agimus Deo (…) Mulieres subditae stote(?) viris. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 347, type B) f. 164vb. MARCION, Prologus epistolae ad Colossenses [préface à l’épître aux Colossiens] : « Incipit prologus. Colossenses sicut et Laodicenses (…) scribit eis ab Epheso per Thichicum /diaconum (ajout. en marg.). Explicit » (Stegmüller, I, n° 736 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 236-237). f. 164vb-165vb. Epistola ad Colossenses [Épître aux Colossiens] : « Incipit epistula ad Colossenses. Paulus apostolus Christi Iesu per voluntatem (…) gratia domini Iesu vobiscum. Amen. Explicit ». f. 165vb. Capitula [sommaire en 10 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capitula ad Thessalonicenses. I. Gratias agimus Deo (…) ipse autem Deus pacis. Expliciunt » (De Bruyne, 1914, p. 349, type B) f. 165vb. MARCION, Prologus epistolae ad Thessalonicenses I [préface à la première Épître aux Thessaloniciens] : « Incipit prologus. Thessalonicenses sunt Machedones (…) scribens eis ab Athenis per Tychicum et Onesimum. Versus CCXIII » (Stegmüller, I, n° 748 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 237). f. 165vb-166vb. Epistola prima ad Thessalonicenses [Première épître aux Thessaloniciens] : « Incipit epistula ad Thessalonicenses. Paulus et Silvanus et Timotheus (…) gratia domini nostri Iesu Christi vobiscum. Amen. Explicit epistola ad Thessalonicenses I ». f. 166vb. Capitula [sommaire en 6 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capitula ad Thessalonicenses. I. gratias agere debemus Deo (…) vobis autem fratres nolite deficere. Expliciunt » (De Bruyne, 1914, p. 351, type B) f. 166vb. MARCION, Prologus epistolae ad Thessalonicenses II [préface à la seconde épître aux Thessaloniciens] : « Incipit prologus. Ad Thessalonicenses secundam scribit (…) ab Athenis per Titum et Onesimum. Versus […] » (Stegmüller, I, n° 752 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 237). f. 166vb-167rb. Epistola secunda ad Thessalonicenses [Seconde épître aux Thessaloniciens] : « Incipit epistula II ad Thessalonicenses. Paulus et Silvanus et Timotheus (…) gratia domini nostri Iesu Christi cum omnibus. Amen. Explicit epistola ad Thessalonicenses II ». f. 167rb. Capitula [sommaire en 12 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capitula ad Thimotheum. I. Sicut rogavi te (…) divitibus huius saeculi. Expliciunt » (De Bruyne, 1914, p. 353, type B) f. 167rb. MARCION, Prologus epistolae ad Timotheum I [préface à la première épître à Timothée] : « Incipit argumentum. Timotheum instruit (…) et omnis ecclesiasticae disciplinae. » (Stegmüller, I, n° 765 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 237). f. 167rb-168rb. Epistola prima ad Timotheum [Première épître à Timothée] : « Incipit epistula ad Timotheum. Paulus apostolus Christi Iesu secundum (…) gratia tecum. Amen. Explicit I ». f. 168rb-168va. Capitula [sommaire en 7 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capitula ad eundem II. noli itaque erubescere (…) festina ad me venire. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 357, type B) f. 168va. MARCION, Prologus epistolae ad Timotheum II [préface à la seconde épître à Timothée] : « Incipit argumentum. Item Timotheo scribit (…) scripta de Laodicia. Vers(uum) num(erus) CCXXX » (Stegmüller, I, n° 772 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 238). f. 168va-169ra. Epistola secunda ad Timotheum [Seconde épître à Timothée] : « Incipit epistula secunda ad Timotheum » (placé dans la marge). « Paulus apostolus Christi Iesu per voluntatem (…) gratia vobiscum. Amen. Explicit ad Timotheum II ». f. 169rb. Capitula [sommaire en 6 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capitula ad Titum. I. huius rei gratia (…) fidelis sermo est. Expliciunt » (De Bruyne, 1914, p. 361, type B) f. 169rb. MARCION, Prologus epistolae ad Titum [préface à l’épître à Tite] : « Incipit argumentum. Titum commonefacit (…) scripturis iudaicis. Expliciunt. Scripta de Laodicia. V(ersuum) N(umerus) […] » (Stegmüller, I, n° 780 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 38). f. 169rb-va. Epistula ad Titum [Épître à Tite ; sans titre ni incipit] : « Paulus servus Dei apostolus (…) gratia Dei cum omnibus vobis. Amen. Explicit epistola ad Titum ». f. 169va. Capitula [sommaire en 3 chapitres] : « Incipiunt capitula ad Philemonem. I. de Philomoni et Apia (…) adiutoribus Pauli. Expliciunt (dans la marge) » (De Bruyne, 1914, p. 363, type B) f. 169va. MARCION, Prologus epistolae ad Philemonem [préface à l’épître à Philémon] : « Incipit prologus (?) » (dans la marge, très effacé) ; Philomonis familiares litteras facit (…) ab urbe Roma de carcere. Expliciunt » (Stegmüller, I, n° 783 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 238). f. 169vb.Epistola ad Philemonem [Épître à Philémon ; sans incipit] : «Paulus vinctus Iesu Christi et Timotheus frater (…) gratia domini nostri Iesu Christi cum spiritu vestro. Amen. Explicit epistola ad Philemonem ». f. 169vb. Capitula [sommaire en 23 chapitres ; sur 2 col.] : « Incipiunt capitula ad Hebraeos. I. multifariae et multis modis (…) eduxit demortius pastorem. Expliciunt capitula ad Hebraeos » (De Bruyne, 1914, p. 363-365, type B) f. 169ra, bis. PELAGIUS [PSEUDO?] Prologus epistolae ad Hebareos [préface à l’épître aux Hébreux] : « Incipit prologus […].In primis dicendum est (…) greco sermone composuit. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 794 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 253-254). f. 169r bis-171vb. Epistola ad Hebraeos [Épître aux Hébreux] : « Incipit epistula ad Hebraeos. Multifariam multisque modis olim Deus (…) gratia cum omnibus vobis. Amen. Explicit epistola ad Hebraeos. Deo gratia Amen ».f. 172ra-177r. Apocalypsis Iohannisf. 172ra. Prologus monarchianus [préface à l’Apocalypse de S. Jean] : « Praefatio sancti Hieronimi in Apocalypsim incipit » (dans la marge super.) « Iohannes apostolus et evangelista (…) et Deo magisterii doctrina servetur. Explicit praefatio » (Stegmüller, I, cf. n° 834-835 ; éd. De Bruyne, 1920, p. 261). f. 172ra-b. Capitula [sommaire en 25 chapitres] : « Incipiunt capitula in Apocalypsis. …] septem ecclesiis quae sunt in Asia (…) testificari vobis haec in ecclesia. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 398, type B) f. 172rb-177rb. Apocalypsis S. Iohannis [Apocalypse de S. Jean; la portion du IXe s. s'achève au f. 175vb] : « Incipit liber Apocalypsis. Apocalypsis Iesu Christi quam dedit illi Deus (…) magna inter partes et civitates » (Apoc. 16, 19 ; sans lacune) f. 176ra-177rb. Apocalypsis (suite, réfection du XIe s.) : « gentium ceciderunt (…) gratia domini nostri Iesu Christi cum omnibus vobis. Amen. Am. Explicit liber apocalipsis Iohannis a l i »f. 177v. Prières contre les fièvres, d’une main du XIIIe-XIVe s. (?) : « Contra febres. In nomine + Patris + et Filii + et Spiritus sancti. In nomine illius qui natus est +, qui baptizatus est (…) Septem estis sorores (…) » et « Per Annunciacionem dominicam (…) Per Johannem Baptistam conjuro vos febres et contradico (…) ».
Description : 
Partie d’une bible copiée à Tours vers 800 ou un peu plus tôt (cf. notice de l'exposition 1965, Aix-la-Chapelle, n° 427 ; Ferrari, 1999bis, p. 109), sous l'abbatiat d'Alcuin (voir Rand II, p. 96 n° 52A et pl. XLII), il s'agit du plus ancien témoin de pandectes issues de ce scriptorium. L'étude des corrélations entre les différents schémas de réglure, les écritures et leur contenu, fait émerger implicitement le contexte et l'histoire de sa réalisation : l'observation de la composition des cahiers montre la difficulté à obtenir assez de peaux de grandes dimensions (env. 500 x 700 mm) pour confectionner des bifol. en nombre suffisant, nécessitant d'avoir recourt à une stratégie pour former des quaternions à l'aide de trois bifol. complétés par 2 fol. isolés, encartés selon un système récurrent; l'attention portée à la réglure et aux mains met en évidence que ce ms. est le résultat d'une collaboration entre ce qui semble correspondre à trois équipes travaillant peut-être simultanément. Les différentes réglures concomitantes (Nouveau et Ancien Style de Rand ; avec les piqûres sur la ligne de justification externe ou dans la marge et doublement ou non des lignes de justification), montrent d'une part que la préparation des cahiers n'était pas systématisée pour l'ensemble du scriptorium, et que, d'autre part, que la production de cette bible s'est déroulée durant une période de transition: sa copie a peut-être débuté un peu avant l'arrivée d'Alcuin à Tours en 796 (cf. Rand, 1939, p. 425 n. 1 et 3, 426, n. 1), tandis que la correction du texte n'a pu être complétée qu'après 801, date où l'on situe le travail de révision d'Alcuin (voir plus bas). Il est intéressant de remarquer enfin que ce ms. ne présente aucune des caractéristiques d'une bible d'apparat et que l'austérité de son décor, le soin relatif apporté à la table de Canons, ainsi que le nombre important de corrections portées par le texte de ce ms. tendraient à confirmer qu'il s'agissait là d'un texte de travail réservé à un usage restreint. La provenance tourangelle de cette bible est assurée par un ensemble de similitudes de contenu et d'agencement qu'elle partage avec, notamment, les bibles de Monza et de St-Gall, 75, mais aussi Paris, BnF, latin 17227 (Évangiles; cf. Rand, pl. XLIII) sur lequel s'observent des palmettes identiques encadrant parfois les titres courants notés dans la marge supérieure et plus spécifiquement pour ce qui a trait au décor des tables des Canons, les Évangiles du Paris, Bnf, latin 260 (avec palmettes «tourangelles»). À l'instar des autres bibles tourangelles de la même période, ce ms. devait former à l'origine un seul gros volume (selon l'opinion de Fischer, 1985, p. 256-257), sous forme de pandectes, dont la foliotation totale se déduit des 2 signatures de cahiers: la partie disparue occupait les 32 premiers cahiers, puisque le 1er de cette partie constitue le 33e, pour un total de 55 cahiers; or, si l'on prend le quaternion comme moyenne pour la première partie, le nombre total de f. peut être estimé à de plus de 433. Une douzaine de frg. de f. incomplets de la première partie ont été conservés, des défets de reliures pour la plupart, qui se trouvent actuellement dans trois bibliothèques (voir Falmagne, I, p. 192 n. 434, p. 257 n. 631 et II, notices p. 541-542 ; Ferrari, 1999bis et Nolden, 1999): Trier, StB, 1093/1694 gr. 2°, bifol. 246, ainsi que 3 bandelettes ; Luxembourg, Bibl. nat. 369/11 + 840/2 + 841/1 ; Paris BnF lat. 10444, f. 1 ; Paris, Bnf, lat. 11219 (5 frg.). Les frg. contiennent: Dt 11, 18-14, 4 (Trier) + Dt 17, 6-20, 13 (Luxembourg, 369/11) + Dt 20, 14-15 ; 22, 26-29 ; 23, 20-21 ; 26, 13-14 ; 32, 2-34, 12 (Trier) + Ios 18, 7-9; 18, 11-14; 18, 15-19, 8 ; 19, 8-11 ; 19, 12-17 ; 19, 21-35 (Paris, lat. 11219) + I Rg 15, 28-17, 28 (Luxembourg, 840/2) + II Rg 22, 45-23, 5 ; 24, 15-22 (Trier) + III Rg 8, 64-11, 2 (Luxembourg, 841/1) + IV Rg 19, 12-16 ; 19, 16-19 ; 22, 3-7 ; 22, 8-10 (Paris, lat. 11219). Si le volume a pu être divisé en deux, pour des questions pragmatiques, à une date que l'on ne saurait préciser, ces frg. nous apprennent toutefois que la bible était complète, en un ou deux volumes, lors de son arrivée à Echternach. Les réfections de son texte opérées dans cette abbaye (f. 95 et 176-177, ainsi que les réencrages passim) confirment qu'elle s'y trouvait au plus tard au XIe s. (Ferrari, 1999, p. 124, n. 7). D'autre part, la mention Continet du début du XVIe s. portée par le ms. et les anciens catalogues témoignent qu'elle y demeura jusqu'à la fin du Moyen Âge, mais que la majeure partie des f. contenant l'Ancien testament avait déjà disparu à cette époque. En effet, la mention (f. 1) fait seulement référence au contenu actuel ; elle est précédée d'une cote grattée, restituée par Falmagne, 2009, I, p. 257 et 271 : « Continet Ysaiam prophetam et Jeremiam et Ezechielem et Danielem et XII minores prophetas, et totum novum testamentum ». La reliure du ms. Luxembourg, B. n., 146, qui contenait le frg. maintenant coté 369/11, permet de dater le commencement du démembrement de la première partie de la Bible durant la seconde moitié du XIVe s. (voir aussi Schroeder, 1977, p. 27-31 et 164-167 ; Schroeder, 1983). Le ms. se trouvait à Luxembourg au début du XIXe s., lorsque il fut saisi par Jean-Baptiste Maugerard et son assistant, le citoyen Ortolany (voir notice de Paris, Bnf, lat. 10437). Il figure sous le n° 57 de la liste originale intitulée « Notice des mss de l'Abbaye d'Epternach que nous avons trouvé tant à la bibliothèque de Luxembourg que dans un grenier » (BnF, département des Manuscrits, Archives Modernes, 497). Cette liste donne la description des 85 ms. saisis après septembre 1802, dont 82 provenaient d'Echternach et 3 d'Orval. La description de la mention Continet est plus précise que celle donnée par Ortolany et Maugérard dans leur liste, puisqu’ils ne mentionnent pas le Nouveau Testament : « + 57. Codex membr. fol. sanus et integer saeculo VIII incipiente scriptus. Continet Prophetas Jeremiam, Ezechielem, Danielem, Osee, Joel, Amos, Abdiam, Micheam etc.» (le n° a été souligné et précédé d'un croix à la mine de plomb ultérieurement).(Cf. la copie abrégée de cette liste, sous le n° 56, publiée par Muller, 2000, p. 60-61 (BnF, Archives Modernes, 495), qui a servi à assigner une première cote au ms. et à établir le train de reliure Duplanil, du 25 septembre 1834 ; sur ces diverses listes dont certaines ont servi de quittance pour le transporteur, voir Muller, 2000 et Falmagne, 2009, I, p. 96-101). Arrivé à la Bibliothèque nationale en octobre 1802 en compagnie des autres ms., il reçu initialement la cote « supplément latin 856», n° sous lequel il est enregistré dans le train de reliure Duplanil du 25 septembre 1834, puis remplacé après 1841 par « supplément latin 1424».
Description : 
Lieu de copie : Tours
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8438679t
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 8847
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc873714
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
12/12/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés