Informations détaillées

Titre : 
Domenico Cavalca , Vite di Santi Padri .

Date d'édition : 
1401-1500

Type : 
manuscrit

Langue : 
Italien

Format : 
Ce manuscrit a été copié en. - Milan. - par. - Jacobus Laurentianus. - qui a effectué un travail identique pour le ms. Naples, Biblioteca Nazionale, XIII. C. 76. - Ecriture humanistique. - Ce manuscrit a été enluminé par le Maître de Ippolita Sforza , actif en Lombardie vers 1450-1475, qui a aussi enluminé un manuscrit de Virgile (Valence, Biblioteca Universitaria 780) et d'autres manuscrits destinés à la famille du duc de Milan, notamment à Galéas-Marie (Paris, lat. 7703 et lat. 7779). Initiales historiées au début de chaque chapitre, coloriées sur champs d'or, représentant un épisode de la vie du saint. Lettrines coloriées (vert, or, rouge, bleu) au début de chaque paragraphe. F. 1 : le texte est entièrement encadré par des miniatures et des décors : couronne avec un rameau de laurier et une palme, une colombe, le noeud impérial, un lévrier tenu en laisse par une main divine, des lapins, un paon, un geai, un faon, un léopard. Utilisation à des fins décoratives des armoiries et des emblèmes héraldiques, interprétation stylisée des éléments végétaux. Influence du style gothique international. F. 1 : dans l'initiale, saint Paul ermite est assis dans un paysage qui s'étend dans le lointain, sous un ciel à la lumière étrange passant d'un bleu profond à une blancheur de soleil levant : recherche d'une profondeur spatiale (possible influence de l'enluminure ferraraise). Le dessin de l'initiale est formé avec un mors de cheval, un des emblèmes des Sforza. Sur la barre transversale court la devise : "Hic verghes nit". Toutes les initiales du manuscrit sont construites ainsi à l'aide d'emblèmes des Sforza, notamment le morso et la scopetta (brosse). La décoration de ce manuscrit a servi de modèle à celle du manuscrit XIII.C. 76 de la Bibliothèque nationale de Naple, éxécuté vers 1480 à Naples. - Parchemin. - 247 feuillets précédés et suivis de deux gardes. - 355 x 235 mm. - Reliure de maroquin rouge, décor estampé à l'or, aux armes de la famille Barberini à laquelle appartient le pape Pie VI

Description : 
Vies des saints pères de l'Eglise rédigée par Dominicus Cavalca de Vico Pisano (ca. 1270-1342). Ce texte est composé en trois parties avec, entre autre, la vie de saint Paul (f. 1-5), de saint Antoine (f. 5-33), de saint Jean ermite (f. 48-57), de saint Appolonius (f. 57-63), de saint Amone (f. 64-71), de l'abbé Elie (f. 71-82), de l'abbé Macario (f. 89-93), de l'abbé Moise (f. 93-95) et du moine Valente (f. 95-96). F. 1-96 : "Incomincia la vita di sancto Paulo primo heremita et prima come per paura di certi pericolosi tormenti che si facevano a christiani fuggi al diserto. Nel tempp di Decio et Valeriano imperadori ...-... vidi I huomo iusto perire della sua iustitia et questo non e se non per la sua superbia". F. 96-136 : "Incominciasi la seconda parte delle vite de sancti padri nella quale si chiama paradiso scrpta ( sic ) da Eraclio el quale gran parte delli infrascripti santi visito ...-... li quali oragunavano o conservavano le riccheze con peccato et credonsi por fare pace condio con alcune elimosine che danno." F. 137-247 : "Incomincia el terzo libro et prima di santo Frontonio el quale abandono fi monastero della citta et ando a stare all heremo con pochi monaci...-... Finito el terzo e ultimo libro della vita de sancti Padri Deo gratias".

Description : 
Ce manuscrit a appartenu à la famille des Visconti-Sforza dont les armes ducales sommées de deux cimiers sont représentées au f. 1 (1-4 : aigle sur champ d'or des Sforza ; 2-3 : serpent sur champ d'argent des Visconti). Les initiales "H I P. M A." désignent Ippolita Maria , la fille de Francesco Sforza . Ce manuscrit est mentionné dans l'inventaire effectué à l'occasion du mariage de Ippolita avec Alphonse de Calabre , fils de Ferdinand I er d'Aragon et futur Alphonse II de Naples ("Le vite de sancti Padri, ducati XL"). Il intégre ensuite la bibliothèque des rois Aragonais de Naples . Au XVI e siècle, ce manuscrit appartient au cardinal Salviati (f. 2 : deux tampons, l'un rouge l'autre noir, de la bibliothèque de ce cardinal). Au XVIII e siècle, ce manuscrit appartient au pape Pie VI . A la fin du XIX e siècle, ce manuscrit est acquis à Naples par Rodolfo marchand d'antiquités et bourgeois de Francfort sur le Main. En 1886 , ce manuscrit est acquis Bibliothèque nationale de France.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8438663z

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, italien 1712

Relation : 
Ce manuscrit est copié de la même main que le manuscrit de Naples qui comporte le même texte : Biblioteca Nazionale, ms. II. C. 76.

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
19/09/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés