Informations détaillées

Titre : 
Evangelia quattuor (10r-144r). Capitulare evangeliorum (145r-153r).

Date d'édition : 
0790-0810

Type : 
manuscrit

Langue : 
latin

Format : 
France (Est, région de Metz). - Minuscule caroline avec nombreuses ligatures ; forme particulière du point d'interrogation. Titres et incipits en capitales à lettres enclavées mêlées d'onciales, parfois à l'encre rouge et noire en alternance d'une ligne à l'autre. - Trois grandes initiales de style insulaire (f. 24, 79v et 118) ; les rehauts de couleurs or, rouge et bleu-vert de la table du f. 23v, de l'initale et de l'incipit du f. 24 ont vraisemblablement été ajoutés postérieurement à la copie (au XIe s.?), par celui qui a ajouté le titre en marge « Christi autem generatio sic erat » ; encadrements des tables des canons de forme rectangulaire à l'encre. - Parch. - 156 f. à longues lignes. - 320 X 210 mm (just. 240 x 140 mm). - Reliure de chagrin rouge au chiffre de Louis-Philippe (train de reliure confié à Tripier-Bradel le 31/12/1847), avec titre au dos : « Evangelia IV ». - Estampille de la Bibliothèque royale (Ancien régime, après 1735), modèle identique à Josserand-Bruno, p. 275, type B n° 13

Description : 
Appartient à l'ensemble documentaire : RegiaCarol

Description : 
Les f. 144v, 154v, 155r et 156r sont vacants ; des fragments d'actes du XVe s. ont servi de feuillets de gardes lors de sa reliure ultérieure. f. 1r-v. Bénédiction du cierge Pascal (vigile de Pâques) : « Benedictio Cerei. Exultet iam angelica turba (…) conservare digneris per dominum nostrum Iesum Christum » (voir Chevalier, RH 1, n° 5868).f. 2r. Table en quatre colonnes, au décor architectural avec rehauts de couleur rouge, sans texte ; probablement destinée aux Canons, mais d'un volume différent de celui-ci. — Voir f. 23v. f. 2v-3v. Interpretationes biblicae [anonyme, sans titre] : « Iesus Christus Dominus noster. In patriarchis, patriarcha. . . » (…) quae non sunt ex hoc ovili ; et reliqua » (Stegmüller, VII, n° 10234, éd. De Bruyne, 1920, p. 191-192).f. 4-9. Interpretationes nominum hebraicorum et testimonia Veteris Testamenti in Evangeliis quattuor [Listes abrégées des étymologie des noms hébreux tirés du Liber interpretationis Hebraicorum nominum de Jérôme, voir Szerwiniack, 1994, p. 187 n. 2 et p. 196-197 ; parenté avec la liste de Paris, Bnf, lat. 11959; (Stegmüller, VII, n° 10235-10236; éd. de Bruyne 1920, p. 188-191 et McGurk, 1994)] : f. 4r-6r. Mattheus : « Interpretatio nominum hebraicarum (sic, p. c.). Ex evangelio sancti Mathei. Abraham pater (…) iustificandus ; syrum est, non hebraeorum » ; f. 6v. « Testimonia quae sunt in Matheum. Ecce virgo: in Isaia propheta (…) Ecce mitto angelum meum: in Isaia propheta ». f. 7r. Marcus : « Incipit interpretatio nominum hebraicarum. Ex evangelio sancti Marci. Arimathias: altitudo (…) Fetha: aperi. Explicit de Marco » ; f. 7r. « Testimonia quae sunt in Marco. Tu es filius meus: vox de celis super Iordanem fluvium (…) Et cum iniquis deputatus est: in Isaia. Explicit secundum Marcum ». f. 7v-9r. Lucas : « Incipit interpretatio nominum hebraicarum. Ex evangelio sanctae Lucae. Agusti: solemniter stantes (…) Zorobabel: magister confusionis. Expliciunt nomina hebraea de Luca » ; f. 9r. « Testimonia quae sunt in Luca. Parturturum: in exodo (…) dixit dominus domino meo: in psalmo CVIIII. Explicit secundum Lucam » f. 9r-v. Iohannes : « Incipit interpretatio nominum hebraicarum. Ex evangelio sancti Iohannis. Aenon: oculus aut fons eorum (…) Siloe: missus. Explicit » ; f. 9v. « Testimonia quae sunt in Iohanne. Zelus domus tuae comedit me: in psalmo LXVIII (…) domine quis credidit audi tui nostro: in Isaaia (sic) propheta. Explicit secundum Iohannem ».f. 10r-144r. Evangelia quattuor. Texte de la Vulgate, avec prologues, préfaces et sommaires ; en marge des Évangiles, numérotation des chapitres des sommaires à l'encre rouge et indication des concordances évangéliques à l'encre rouge et noire (renvois aux Canons d'Eusèbe, voir Nestle-Aland p. 36*). f. 10r-11v. HIERONYMUS, Epistula ad Damasum [lettre de Jérôme au pape Damase] : « Epistola beati Hieronimi ad Damasum Papam. Beatissimo papae Damaso Hieronimus. Novum opus me facere (…) ora pro me » (Stegmüller, I, n° 595 ; éd. Vgww, p. 1-4). f. 11v-13r. Prologus ex commentario Hieronymi in Matth. [prologue tiré du commentaire sur Matthieu de Jérôme] : « Incipit prologus. Plures fuisse qui euangelia scripserunt (…) vivis canandasExplicit prologus. Amen » (Stegmüller, I, n° 596 et VIII, n° 573,1 ; éd. Vgww, p. 11-14). f. 13r-v. Praefatio Matthei (prologus monarchianus) [préface sur Matthieu] : « Incipit prologus. Mattheus ex Iudaea sicut in ordine (…) quaerentibus non tacere. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 590 ; éd. Vgww, p. 15-17). f. 14r-21v. Canones Eusebii [Canons d'Eusèbe en 16 tables] (éd. Vgww, p. 7-10). f. 22r-23r. Capitula in evangelium secundum Mattheum I-XXVIII [sommaire de l'Évangile selon Matthieu] : « Incipiunt capitula. I. Nativitas Christi magorum (…) et doctrina eius de baptismo. Expliciunt capitula »(De Bruyne, 1914, p. 270-280, type B). f. 23v. Prose [sans titre, copié sur 4 col. dans une table identique à celle du f. 2r, mais avec rehaut de couleur bleu, jeune et rouge] : « Alma corus Domini (…) nomine cedrus multiplicabitur» (cf. Chevalier, RH 1, n° 822) ; tropes divers, avec une ligne de neumes messins. f. 24r-55v. Evangelium secundum Mattheum [Évangile selon saint Matthieu] : « Incipit evangelium secundum Mattheum » ; ajouté ultérieurement (Xe s.?): « Christi autem generatio sic erat ». « Liber generationis Iesu Christi filii David (…) usque ad consummationem saeculi. Explicit evangelium secundum Matheum ». f. 56r-v. Praefatio Marci (prologus monarchianus) [préface sur Marc] : « Incipit prologus secundum Marcum. Marcus evangelista Dei et Petri (…) praestat, Deus est. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 607 ; éd. Vgww, p. 171-173). f. 56v-57r. Capitula in evangelium secundum Marcum I-XIII [sommaire de l'Évangile selon Marc] : « Incipiunt capitula secundum Marcum. I. De Iohanne baptista (…) et resurrectio eius. Expliciunt capitula libri huius » (De Bruyne, 1914, p. 282-286, type B). f. 57r-77v. Evangelium secundum Marcum [Évangile selon saint Marc] : « Incipit evangelium secundum Marcum. Initium evangelii Iesu Christi (…) confirmante sequentibus signis. Explicit evangelium secundum Marcum ». f. 77v-78r. Praefatio Lucae (prologus monarchianus) [préface sur Luc] : « Incipit prologus secundum Lucam. Lucas syrus anthiocensis (…) quam fastidientibus prodesse. Explicit praefatio secundum Lucam » (Stegmüller, I, n° 620 ; éd. Vgww, p. 269-271). f. 78r-79r. Capitula in evangelium secundum Lucam I-XXIII [sommaire de l'Évangile selon Luc] : « Incipiunt capitula. I. Ommutuit et posteaquam Elisabet (…) et resurrectio eius et reliqua. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 288-300, type B, famille μ ; avec 3 capit. supplémentaires: XIII = XIII [sub exemplo - detineret] + XIIII [mulierem - adsignat] ; XV = XVI [sal - requirentis] + XVII [et mulieres - fecit] ; XVI = XVIII [de divite - esse regnum dei] + XVIIII [similitudo - orantium]). f. 79v-116v. Evangelium secundum Lucam [Évangile selon saint Luc] : « Incipit evangelium secundum Lucam. Quoniam quidem multi conati sunt (…) et benedicentes Deum. Explicit evangelium secundum Lucam ». f. 116v-117r. Praefatio Iohannis (prologus monarchianus) [préface sur Jean] : « Incipit prologus secundum Iohannem. Hic est Iohannes evangelista (…) et Deo magisterii doctrina servetur. Explicit praefatio secundum Iohannem » (Stegmüller, I, n° 624 ; éd. Vgww, p. 485-487). f. 117r-v. Capitula in evangelium secundum Iohannem I-XIIII [sommaire de l'Évangile selon Jean] : « Incipiunt capitula sive breviarium. I. Pharisaeorum laevitae (…) et resurrectio eius. Explicit breviarium secundum Iohannem » (De Bruyne, 1914, p. 302-310, type B). f. 118r-144r. Evangelium secundum Iohannem [Évangile selon saint Jean] : « Incipit evangelium secundum Iohannem. In principio erat verbum (…) eos qui scribendi sunt libros. Explicit evangelium secundum Iohannem. Sequentia sancti evangelii secundum Iohannem » ; ajouté par la main du Xe s. (?) : « Deo gratia. Amen. Finit ».f. 145r-152v. Capitulare evangeliorum [capitulaire, liste des péricopes évangéliques] : « In nomine domini Iesu Christi salvatoris incipiunt capitula lectionum evangeliorum de circulo anni. Idest in natale Domini in vigilia horae nonae (…) et uidebit omnis caro salutare dei » (voir Klauser, 1972, p. LIX n° 283, classé dans le type Π, mais qu'il ne suit pas régulièrement). f. 152v-153r. Capitula necessaria [seconde liste de péricopes évangéliques] : « Incipiunt lec(tiones) evangeliorum de diversis causis. Pro ubertate pluviae (…) in novissimo die ». f. 153r-v. Liste des stations quadragésimales de l'église messine, attribuée à Chrodegang, évêque de Metz (742-766) par Klauser et probablement composée après 750 (voir CSLM, auct. Gall. I, p. 273, CHROG 6 ; Bour - Klauser, 1929 et Pelt, 1937 ; Vogel, 1966, p. 65). « In scrutinio primo (…) statio ad sanctum Andream in sinodochio ». f. 154v. Oraisons: « Adoro te, Domine, Iesu Christe, in cruce ascendentem. . . ». f. 155v et 156v. Fragments d'actes du XVe s.

Description : 
Ce ms. a été copié dans la région de Metz, comme en témoigne la liste des stations quadragésimales ajoutée après le capitulaire au f. 153 (voir ci-dessous). Bien qu'il ne soit pas possible de localiser précisément son centre de production, ni le lieu où il fût conservé durant tout le Moyen Âge (probablement à Metz, cf. Lesne, 1938, p. 656 n. 3 ; Koehler, 1960, p. 114-118 ; Martimort, 1992, p. 31), le style de l'écriture et de la décoration est caractéristique des productions de l'est de la France, sous influence insulaire. Il se trouve à Metz jusqu'à son arrivée entre les mains de l'abbé Sallier pour le compte de la Bibliothèque du roi au XVIIIe siècle. Il ne fit pas partie du lot de mss. donnés à Colbert par les chanoines de l'église de Metz à la fin du XVIIe s. (voir Delisle, Cab. des mss., I, p. 448-451), ni parmi ceux acquis sur l'inventaire des livres de M. de Coislin, évêque de Metz (voir Delisle, Cab. des mss., I, p. 412 et l'inventaire des 18 mss. acquis dans latin 17173, f. 152-156, par De Targny). En effet la vente eu lieu en avril 1736, or, notre ms. figure dans une liste dressée deux mois plus tôt par l'abbé Sallier, bibliothécaire du roi (Archives Ancien Régime, 65, f. 189-190) : « État des manuscrits acquis par Mr l'abbé Sallier, en différents tems et remis à l'abbé de Targny le 28 février 1736 » (la date est ajoutée de la main de ce dernier), où le ms. est signalé simplement « 63 Quatuor evangelia. f°. velin » (A.R. 65, f. 190) et dont le n° correspond à la mention de la main de l'abbé de Targny sur notre ms.: « Codex inter emptos nuper 63 » (f. 2r). Par conséquent, ces Évangiles, ainsi que tous les autres volumes de la liste en question semblent avoir été acquis entre 1723, au plus tôt, et 1736 par la Bibliothèque royale.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8426041d

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 268

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
14/02/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés