Informations détaillées

Titre : 
Æthicus.

Titre : 
Itinéraire d'Antonin (11v).

Titre : 
"Liber de mensura orbis terrae", par Ricold de Monte Croce (37).

Titre : 
Notice des provinces (50v).

Titre : 
"De rebus bellicis" (53v).

Titre : 
"Altercatio Adriani Aug. et Epictiti philosophi" (63).

Titre : 
Notice des dignités (72).

Titre : 
Petits morceaux relatifs à la topographie de Rome (37, 52v et 66).

Date d'édition : 
1401-1500

Type : 
manuscrit

Langue : 
Latin

Format : 
Bâle. - Ecriture italienne. - 146 ff. — Récolé le 12 mai 1888. - Peintures. - 290 × 195 mm. - Reliure basane ou maroquin vert XVIIIe s

Description : 
La Notitia Dignitatum Imperii romani est une sorte de répertoire des différents degrés de l’administration et de l’armée romaines, divisé en deux parties : l’Ouest dépendant de Rome, l’Est de Constantinople. Datable du début du Ve s., elle constitue avec d’autres textes analogues un recueil connu par plusieurs copies tardives. Leur modèle unique carolingien, conservé à Spire jusqu’au XVIe s., a aujourd’hui disparu, à l’exception d’un feuillet.Le ms latin 9661 est une de ces copies. Les nombreuses et très curieuses peintures qui illustrent la Notitia sont inspirées du modèle ancien disparu, qui avait été apporté à Bâle en 1436, en vue de l’exécution du ms. d’Oxford, et sans doute aussi de la copie moins soignée de Paris. Les Pères de l’Eglise y étaient alors réunis en concile et discutaient justement d’un rapprochement possible entre Rome et Constantinople. Commentaire des miniatures : Chaque illustration représente de manière plus ou moins allégorique les limites de la juridiction de chaque administrateur civil ou militaire, et les insignes qui sont attachés à leur charge. Certaines provinces sont représentées par des femmes portant dans leurs bras des corbeilles d’offrandes. Mais des ff. 91v à 106v, pour l’Orient, et de 126v à 145v pour l’Occident, les miniatures prennent un caractère géographique. Les principales cités de chaque circonscription sont représentées sous la forme de vignettes urbaines très schématiques, disposées de part et d’autre d’un fleuve qui sert de limite, ou au contraire d’épine dorsale, à la région considérée. La province de Britannia est entourée par la mer. Plus rarement sont ajoutés des montagnes, des animaux, ou d’autres éléments, qui sont comme des emblèmes, des symboles des caractéristiques supposées de la région.Par exemple, au f. 91v, la miniature représente la région placée sous la juridiction du comes limitis Egypti. On y voit le Nil : Fl. Nilus, et de chaque côté, des vignettes urbaines surmontées d’enseignes qui doivent correspondre aux armées (ala, subdivision d’une légion), qui y sont postées (Theodosiana, Archadiana…). Au centre de l’image, sont représentés les pyramides : Pariamides, et un animal (une hyène ?).Il n’y a pas de points cardinaux, et la disposition des vignettes urbaines paraît arbitraire, mais ce document est néanmoins d’un grand intérêt pour connaître la disposition et l’organisation dans l’espace de l ‘Empire romain au début du Ve siècle.

Description : 
Le ms. a été copié à Bâle, vers 1436, par un copiste italien qui a travaillé pour l’archevêque de Milan Pizolpasso ; les peintures sont de Perronet Lamy, employé à plusieurs reprises par le duc Amédée de Savoie, d’après le seul manuscrit conservé au XVe siècle, une copie carolingienne provenant de Spire, qui a disparu depuis ; un autre exemplaire très proche, réalisé lui aussi par Perronet Lamy est aujourd’hui à Oxford, Bibliothèque Bodléienne. Le manuscrit de la BnF était en 1441 entre les mains de l’érudit italien Pier Candido Decembrio, qui devrait l’envoyer au collectionneur anglais Humphrey, duc de Gloucester, qui ne l’a jamais reçu. Celui-ci avait en effet quelques difficultés avec ses intermédiaires. Au f. 1 figure un ex-libris du XVe s. "Iste liber est Celestinorum beate Marie de Parisius sign. per IIc III" du couvent des Célestins de Paris. Ancienne cote "P 16" au premier f. de garde.Le manuscrit a ensuite appartenu à Chrétien-François de Lamoignon, cf. l'étiquette imprimée "BIBLIOTHECA LAMONIANA K" (contreplat sup.), cote "mss. 11" et timbre au "L" couronné (2); Delisle, Cab. des mss., II, 38, 374; 1789. Le patrimoine libéré, n° 59. Il a été acquis après le 19 avril 1794, date à laquelle fut rédigée une longue notice descriptive du ms. par le citoyen Belissen, garde des mss. de la Bibliothèque nationale, adressée au citoyen L. Villebrune bibliothécaire; cf. B.n.F., département des Manuscrits, Archives Modernes 492, registre des acquisitions du département des Manuscrits an II-an XIV (1793-1805), f. 2-9 "(...) constans foliis 146, olim pars bibliothecae Lamonianae (...)"; cf. ibid. f. 73 la mention de l'acquisition de 3 mss. de Lamoignon "achetés le 29 frimaire de l'an IX à la vente publique de l'ancien fonds du libraire Mégot".

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b6000542r

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Latin 9661

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
30/04/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés