Informations détaillées

Titre : 
Evangelia quattuor [Evangiles dits de Metz] (2r-241r). — Capitulare evangeliorum (242r-263v).

Date d'édition : 
0845-0855

Type : 
manuscrit

Langue : 
latin

Format : 
Metz. - Minuscule caroline pour les Canons, à l'encre d'argent et capitales (rustiques) à l'encre d'or pour tout le texte. Titres en onciales. - Tables des canons (f. 2v-8v), avec personnages et décors floraux; les arcs en plein cintre alternent avec ceux en forme de mitre, modèles des artistes de la fin du XIe s. (cf. latin 9390); voir Palazzo, 1989, p. 27. Espaces laissés vacants pour titres et les portraits des évangélistes, dont certains avec encadrements vides (f. 9, 20, 93v-94v, 140r-v, 200r-v, 241v, 263v-264v); voir Koehler, 1961, surtout p. 128-133 et pl. 61-65. - Parch. pourpré. - 264 f. à deux col. - 315 x 250 mm (just. 180 x 115 mm). - 17 à 20 lignes par page ; l'aire du texte est délimitée par une double ligne de justification de chaque côté, ainsi qu'à gauche exclusivement, une colonne réservé aux concordances (en mm: 25 | 10 | 115 | 10). Les piqûres servant au traçage des rectrices ont été réalisées sur la ligne de justification la plus externe. - Reliure velours rouge sur ais de bois XVIe s., refaite au XVIIIe s., puis restaurée; avec sur le plat sup. une plaque d’ivoire d'éléphant sculptée vers 860-870 (dim. 239 x 124 mm; école lotharingienne ou seconde école de Metz) représentant la crucifixtion et insérée dans une bordure d'orfèvrerie (Xe s.), avec émaux et texte: «In cruce restituit Christus, pia victima factus / quod mala fraus tulerat serpentis preda ferocis» ; éléments métalliques XVIe s.: protections et fermoirs aux armes du chapitre de Metz, gardes tabis rouge, tranches dorées et ciselées. — Cote « 650 » à l’encre au dos (cf. Kraus, 1889, p. 571-574; Goldschmidt, 1914, I, p. 46; Weber, 1913, n° 296 ; Ferber, 1966 ; Laffitte – Goupil, 1991, pl. 7; Cat. exp. Paris, 2007, p. 42) La reliure originale comprennait une seconde plaque d'ivoire sur le plat inf. jusqu'au XVIe s., date à laquelle elle a été déplacée sur le Paris, Bnf, lat. 9390. - Estampille de la Bibliothèque nationale (1792-1802), modèle identique à Josserand-Bruno, p. 277, n° 17

Description : 
Appartient à l'ensemble documentaire : RegiaCarol

Description : 
Evangelia quattuor. Texte de la Vulgate, avec prologues, préfaces et sommaires ; en marge des Évangiles, numérotation des chapitres à l'encre d'or et indication des concordances évangéliques à l'encre d'argent ou d'or et rouge (renvois aux Canons d'Eusèbe, voir Nestle-Aland p. 36*). f. 2v-8v. Canones Eusebii [Canons d'Eusèbe en 13 tables].(éd. Vgww, p. 7-10). f. 10r-12r. HIERONYMUS, Epistula ad Damasum [lettre de Jérôme au pape Damase] : « Beatissimo papae Damaso Hieronimus. Novum opus me facere (…) vel vicina dixerunt. Opto ut in Christo valeas et memineris mei papa beatissime. Explicit epistola ad Damasum » (Stegmüller, I, n° 595 ; éd. Vgww, p. 1-4). f. 12v-14v. Prologus ex commentario Hieronymi in Matth. [prologue tiré du commentaire sur Matthieu de Jérôme] : « Incipit prologus quattuor evangeliorum. Plures fuisse qui euangelia scripserunt (…) vivis canendas. Explicit prologus » (Stegmüller, I, n° 596 et VIII, n° 573,1 ; éd. Vgww, p. 11-14). f. 14v-15r. Monitum anonymum [lettre du Pseudo-Jérôme au pape Damase] : « Hieronimus Damaso Papae. Sciendum etiam ne quis ignarum (…) quod solum est. Obto [sic] ut in Christo valeas et memineris mei beatissime papa » (Stegmüller, I, n° 601, prol. Mat. ; éd. Vgww, p. 5). f. 15v-16. Praefatio Matthei (prologus monarchianus) [préface sur Matthieu] : « Incipit argumentum secundum Matheum. Mattheus ex Iudaea sicut in ordine (…) quaerentibus non tacere.Explicit argumentum »(Stegmüller, I, n° 590 ; éd. Vgww, p. 15-17). f. 16r-19v. Capitula in evangelium secundum Mattheum I-XXVIII [sommaire de l'évangile selon Matthieu; numérotation à l'encre d'argent, maintenant oxydée] : « Incipit breviarium eiusdem. I. Nativitas Christi magicum (…) et doctrina eius de baptismo. Explicit breviarium » (De Bruyne, 1914, p. 270-280, type B). f. 21r-89v. Evangelium secundum Mattheum [Evangile selon saint Matthieu; sans titre] : «Liber generationis Iesu Christi filii David (…) usque ad consummationem saeculi. Explicit [89v] Explicit liber sancti evangelii secundum Matheum ». f. 90r-v. Praefatio Marci (prologus monarchianus) [préface sur Marc] : « Incipit prologus. Marcus evangelista Dei et Petri (…) prestat, Deus est » (Stegmüller, I, n° 607 ; éd. Vgww, p. 171-173). f. 91r-93r. Capitula in evangelium secundum Marcum I-XIII [sommaire de l'évangile selon Marc] : « Incipiunt capitula parabolarum. I. De Iohanne baptista (…) et resurrectio eius. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 282-286, type B). f. 95r-132v. Evangelium secundum Marcum [Evangile selon saint Marc; sans titre] : «Initium evangelii Iesu Christi (…) confirmante sequentibus signis. [132v] Explicit evangelium secundum Marcum. Habet v(ersus) I. DCC » [Stichométrie ; sur cette question voir Bogaert, 2003]. f. 132v-134r. Praefatio Lucae (prologus monarchianus) [préface sur Luc] : « Incipit prologus. Lucas Syrus Antiocensis (…) quam fastidientibus prodesse. Explicit prologus argumenti » (Stegmüller, I, n° 620 ; éd. Vgww, p. 269-271). f. 134r-139v. Capitula in evangelium secundum Lucam I-XXI [sommaire de l'évangile selon Luc] : « Incipiunt capitula in Luca. I. Zacharias viso angelo (…) laudantes Dominum in templo. Amen. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 288-300, type A). f. 141r-197v. Evangelium secundum Lucam [Evangile selon saint Luc; sans titre] : « Quoniam quidem multi conati sunt (…) et benedicentes Deum. Amen. Explicit evangelium secundum Lucam » [à l'encre d'argent]. f. 198r-v. Praefatio Iohannis (prologus monarchianus) [préface sur Jean] : « Incipit prologus secundum Iohannem. Hic est Iohannes evangelista (…) et Deo magisterii doctrina servetur. Amen. Explicit argumentum » (Stegmüller, I, n° 624 ; éd. Vgww, p. 485-487). f. 198v-199v. Capitula in evangelium secundum Iohannem I-XIIII [sommaire de l'évangile selon Jean] : « Incipiunt capitula in Iohanne. I. Pharisaeorum levitae (…) et resurrectio eius. Expliciunt capitula » (De Bruyne, 1914, p. 302-310, type B). f. 201r-241r. Evangelium secundum Iohannem [Evangile selon saint Jean; sans titre, ni explicit] : «In principio erat verbum (…) eos qui scribendi sunt libros. Deo gratias. Amen ». f. 242r-261v. Capitulare evangeliorum [capitulaire, liste des péricopes évangéliques] : « Incipiunt capitula evangeliorum de circulo anni. In vigilia natalis domini (…) omnis caro salutare dei » ; f. 261v-263v. Capitula necessaria [seconde liste de péricopes évangéliques] : « Incipiunt lectiones de diversis causis.Pro ubertate pluviae (…) in novissimo die » (voir Klauser, 1972, n° 296 p. LX, type Σ).

Description : 
Le décor de ce ms. le rattache au groupe des mss. messins produits dans l'entourage de Drogon entre 845 et 855, mais l'absence des peintures indique que le projet n'a pas été achevé. Il a peut-être été débuté plus tôt, vers 840 (cf. exp. Utrecht, 1996); le parchemin pourpré et l'écriture en capitales d'or avaient fait dire à Delisle qu'il pouvait dater du VIIIe s. ( Cab. des mss., III, p. 199). Répertorié dans l'inventaire de 1567 parmi les mss. aux reliures somptueuses, il n'a pas dû quitter le trésor de la cathédrale Saint-Étienne de Metz avant la Révolution française.Suite aux politiques de centralisation des mss., il est repéré par Jean-Baptiste Maugérard et envoyé à Paris; il est réceptionné le 17 novembre 1802 en compagnie de 15 autres mss., tous des Évangiles pour la plupart remarquables pour leur ancienneté ou la richesse de leurs reliures (cf. latin 17173, f. 270v; Delisle, Cab. des mss., II, 14).

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b550056550

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 9383

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
16/04/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés