Informations détaillées

Titre : 
Summa Sententiarum. — Hugo de Folieto. -- Alcuinus.
Auteur : 
Hugo de Folieto (11..-1173?). Auteur du texte
Auteur : 
Alcuinus Flaccus (0732?-0804). Auteur du texte
Date d'édition : 
1150-1180
Type : 
manuscrit
Langue : 
latin
Format : 
Fontenay ( ?). - Une main (encre noire, ajouts à l’encre brune, « e » cédillés rares). Texte sur deux colonnes. - . —. - Grandes initiales monochromes à rinceaux en spirale (f. 3, D, rouge, 11 l. ; f. 74v, L rouge, 17 l., 140mm ; f. 118, P, rouge, 20 l., 160 mm [cf. ms. Paris, Bibl. de l’Arsenal 586, f. 63v]). Initiales dont certaines filigranées à cascades de feuilles dentelées et à bandes perlées, et initiales à rinceaux de 2 l., rouges, bleues, vertes et ocres. - —. - Indications pour le rubricateur : (f. 1r bl., f. 2v bl. : sauf texte d'attente : « Sententie magistri Othonis de fide et spe que in nobis sunt omni poscenti rationem reddere » titre qui manque au f. 1va et qui est peint au f. 3a). — Relecture: ‘r’ en marge (f.5va, 27b) ; plusieurs passages réécrits sur grattage (f.5b, 8a, 13va avec texte corrigé non gratté en marge, 19, 43va, 55va, 81v, 84, 103v-104) ; (f. 94vb, dern. l.) « obtulit ei pecuniam pro ea » avec ajout inédit « Cum Ahab rex Israel vineam Naboth vertere vellet in hortum ». — Utilisation : « nota » (f. 10, 26, 29, …) ; signets (f. 24, 90, 104) ; en marge des lettres d’Alcuin, les pages de l’édition de Duchesne (1617) ont été indiquées.— Additions : f. 51 : « F. A. » (dessin). - 17 cahiers réguliers de 8 ff. ; sauf le cahier 11 de 9 ff. (f. 81-89 : 81=88, 82=88, 83=T, 84=87, 85=|=86), sauf le cahier 15 de 6 ff. (ff. 114-119 : 114 rattaché (sig. mod. q21) ; 115 rattaché (sig. mod. r21), 116=119, 117=|=118 ; lac. 2 dern. ff.), sauf le cahier 17 de 6 ff. (ff. 128-133 : 128 rattaché (sig. mod. t21), 129 rattaché (sig. mod. u21), 130=133, 131=132, lac. 2 dern. ff.). Le 15e et le 17e incomplets. Lacune entre les ff. 119 et 120 par suite de la perte de ff. au 15e cahier.— Signatures en chiffres romains au dern. f. des cahiers (f. 8v-127v « I [-XVI] ») ; signatures modernes sur le premier feuillet de chaque cahier (a21-u21, sans j21, ni k21). — Réclames (f. 8v-113v). — Foliotation ancienne à la mine de plomb (I-LXXXIX, XC, XCI, XCII-XCIX, C-CXXXI : f. 3-133) ; moderne à l’encre. - Parchemin. - 133 ff. à 2 colonnes. - 375 × 265 mm. - Réglure à la mine de plomb ; justification : 265 x 180 mm. - Reliure en veau brun moucheté (largement épidermé) à triple filet maigre doré en encadrement, aux armes (sur le plat) et au chiffre (aux entrenerfs) de J.-B. Colbert ; dos à 7 nerfs, très abîmé (coiffe supérieure restaurée). 1 f. de pap. bl. mod. et 2 ff. de parch. à chacun des plats. Traces de boulons d'une reliure ancienne au f. 1. - Estampilles Josserand-Bruno type 5 : f. 1, 133v
Description : 
F. 1va (l. 15)-2b. Otto [Lucensis ?] , Summa sententiarum (P.L. 176, 41-44b [sous le nom de Hugues de Saint-Victor]) : « [espace réservé pour le début du texte] ut ait Petrus in epistola sua parati esse debemus, cum modestia et timore. ...-... adipiscendis. Spes quippe alicujus incommodi // »F. 3a-74a. Otto [Lucensis ?], Summa sententiarum (Stegmüller, Rep.comment.sent. n° 837 ; éd. P.L. 176, 41-154 [sous le nom de Hugues de Saint-Victor] ; les livres entre eux et le traité de Gautier de Mortagne ne portent pas de titre et ne sont pas distingués autrement que les chapitres — dont les séparations se font souvent à d’autres endroits que dans l’édition) ; cf. B. Hauréau, Les œuvres de Hugues de Saint-Victor : essai critique, Paris : Hachette, 1886 [cite ce ms. à la p. 70 pour l’attribution au magister Otho] ; cf. M. Chossat (S. J.), La Somme des sentences : œuvre de Hugues de Mortagne vers 1155, Louvain : Spicilegium sacrum Lovaniense = Paris : H. Champion, 1923, VI-212 p. ; cf. J. de Ghellinck, Le mouvement théologique du XIIe siècle : sa préparation lointaine…, Bruges : De Tempel = Paris : Desclée-De Brouwer, 1948, aux p. 197-203 et 293-297 [signale ce ms. p. 198 note 3 pour l’attribution à Yves de Chartres (sic), et aux p. 200 (note 3) et p. 294 (note5) pour l’attribution à Othon] ; cf. R. Baron, « Note sur l’énigmatique "Summa sententiarum", dans Rech. théol. anc. méd., t. 25, 1958, p. 26-41 [cite ce ms. à la p. 38] ; cf. O. Lottin, « A propos des sources de la "Summa sententiarum", dans Rech. théol. anc. méd., t. 25, 1958, p. 42-58 ; cf. R. Baron, « Hugues de Saint-Victor : contribution à un nouvel examen de son œuvre », dans Traditio, t. 15, 1959, p. 223-297 [cite ce ms. à la p. 266] ; cf. F. Gastaldelli, « La "Summa sententiarum" di Ottone da Luca : conclusione di un dibattito secolare », dans Salesianum, t. 42, 1980, p. 537-546 (compte-r. Scriptorium, t. 37, 1983, bull. cod. n° 156), montrant que l’école de Lucques était connue en France au XIIe siècle ; cf. Goy, p. 486-487 :f. 3a-61va : Summa sententiarum (lib. I-VI) : « Sententie magistri Othonis. De fide et spe que in nobis sunt omni poscenti rationem reddere, ut Petrus ait in epistola sua, parati esse debemus, cum modestia et timore ...-... [prol. ; f. 3b : lib. 1 ; f. 21vb : lib. 2 ; f. 26b : lib. 3 ; f. 41vb : lib. 4 ; f. 47a : lib. 5 ; f. 53b : lib. 6] … aqua per invocationem Trinitatis » ;f. 61va-72va : [Galtherus de Mauritania, Tractatus de sacramento conjugii] (Stegmüller, Rep.comment.sent. n° 271 = n° 837 (VII) ; P.L. 176, 153-174) : « Conjugium quod et matrimonium appellatur ab institutione creatoris …-… ad nuptias frequenter iterandas » ; cf. L. Génicot et P. Tombeur, Index scriptorum operumque latino-belgicorum medii aevi, [t. III] XIIe siècle, [vol. 2] Œuvres non hagiographiques, Bruxelles : Académie royale des sciences… de Belgique ; 1979, p. 66.f. 72va-74vb : [Anselmus Laudunensis (?), Sententiae] (éd. F. Bliemetzrieder, Anselms von Laon systematische Sentenzen, Münster : Aschendorff, 1919 [Beiträge zur Geschichte der Philosophie und Theologie des Mittelalters ; 18.2]) ; cf. O. Lottin, [recension n° 244], dans Bulletin de théologie ancienne et médiévale, t. 2, p. 135*-136* ; cf. F. Bliemetzrieder, « Théologie et théologiens de l’école épiscopale de Paris », dans Rech. théol. anc. méd., t. 3, 1931, p. 273-291, à la p. 290 (soutient que les sententiae sont partiellement d’Anselme, collectées par ses disciples) ; f. 72va-vb : [Anselmus Laudunensis (?), Sententiae Anselmi] (éd. F. Bliemetzrieder, ed. cit. supra, p. 110) : « Manifestum est igitur quattuor cruces quas suscipit christianus in corpore et predicata IIII loca visibilia …-… ut ad visionem pacis pervenire valeamus » ; f. 72vb-73b : [Anselmus Laudunensis, Sententiae divinae paginae] (éd. F. Bliemetzrieder, ed. cit. supra, p. 24) : « Creavit Deus hominem in duabus naturis, scilicet in rationalitate et in sensualitate …-… quod haberet potentiam bene vel male operandi » ;f. 73b-74a : [Anselmus Laudunensis, Sententiae divinae paginae] (éd. F. Bliemetzrieder, ed. cit. supra, p. 36-38) « In primis videndum est quibus sit data lex et quare, et quomodo. Posteri primi patris quidam deseruerunt cultum …-… nunc autem ex sola dilectione ».f. 74a-vb : [Hugo de Sancto Victore, De sacramentis (lib. I, pars 12, cap. IV-VI inc.)] (Goy, p. 133-172 [ms. non recensé] ; P.L. 176, 351c-353a) : « Lex scripta tria continet : precepta, sacramenta, promissa …-… ‘Deus tuus’ : ut devotus existas ; ‘Deus unus est’ : ut veritatem agnoscas ».F. 74vb-107va : Hugo de Folieto, De claustro animae, lib. II- lib. III (cap. I-IX inc.) (P.L. 176, 1051-1104c) : « Incipit liber Hugonis de Fulleio canonici et prioris Sancti Laurentii de XIIcim abusionibus claustri. Locuturus, karissime, de his que ad edificationem claustri materialis pertinent. Quibusdam forsitan …-… [f. 96b : lib. 3] …-… solve vincla [107va] colli tui, tolle grabatum tuum et ambula ».F. 107va-117vb (l.22) [De fructu societatis] : « Quia ergo vidimus qualiter Christus in casu fulcimentum invenerit, videamus qualiter postmodum in sompno calefactus fuit. Dormivit igitur Christus ...-... Vidimus quomodo ypocrita fructu societatis privatur, videamus per gratiam Dei quomodo justus societate satietur …-… Qui enim invitus psalmum vel hymnum Deo immolat, quasi labiis murmurationis laudat » ; cf. ms. Troyes BM 637 (= Clairvaux H 63), f.83 [et nombreux autres].F. 118a-133v : Alcuinus, Epistulae XVII (Clavis Scriptorum Medii Aevii Auctores Galliae, t. II, ALC 45 ; P.L. 100, 139-512 (= éd. Froben) ; éd. P. Jaffé, Bibliotheca rerum germanicarum, t. VI, Berlin, 1873, p. 132-897 ; M.G.H. Epist. t. IV (E. Dümmler, 1895), p. 18-481 [ms. sigle Q, décrit p. 8-9]) ; cf. G. H. Pertz, Archiv der Gesellschaft für ältere deutsche Geschichtskunde, t. 7, Hannover : Hahn., 1839, p. 852 ; cf. (sur la tradition) Th. Sickel, « Alcuinstudien », dans Sitzungsberichte der phil.-hist. Classe der kaiserlichen Akademie der Wissenschaften, t. 79, 1875, p. 461-550 [tiré à part : Wien : K. Gerold’s sohn, 1875, 92 p.] : f. 118a-119vb : Epist. 17 (P.L. n° 10), (incompl. de la fin – lac. *119bis et *119ter) : « Epistola exhortatoria ad Edilhardum archiepiscpum Dorcensis civitatis. Pio patri et sancte sedis presuli Edilhardo archiepiscopo, humilis levita Alchuinus salutem. Audiens vestre salvationis verba dulcissima …-… [carmen, versus 9] Per vos, o patres, nostro sub tempore tota ; Virtutum meritis // » ; d’une main du XVIIe s. : « deest finis epistolæ » ;f. 120a : Epist. 18 (P.L. n° 11), (sans le début) : « // giis diutissimum, nunc vero miserabiliter … perdonare dignata est » ;f. 120a-121b : Epist. 79 (P.L. n° 199) : « Incipit epistola ad Aediltridam famulam Dei olim reginam. Dilectissime in Christo sorori Ediltride matri, humilis levita Alchuinus salutem. Vestre benignitatis munera gratenter suscipiens, fateor magna …-… et corpore serviebat Christo » ;f. 121b : Epist. 51 (P.L. n° 23), (incompl. de la fin) : « Item epistola ad fratres sancti Martini Turonice civitatis. Sanctissimis in Christo fratribus et beati Martini confessoris Christi servientibus, humilis levita Alchuinus salutem. Ex quo vestram beatitudinem scire potui … O felix familia, tali. » (incomplet, mais sans lacune matérielle) ;f. 121b-vb : Epist. 36 (P.L. n° 197) : « Incipit epistola ad Eugeniam. [f. 121va] Carissime in Christo filie Eugenie, Alchuinus salutem. Placet michi sepius tametsi …-… vivas, valeas et floreas, virgo nobilissima in Christo » ;f. 121vb-122va : Epist. 37 (P.L. n° 182) : « Epistola ad Hestanum prebiterum. Filio meo karissimo Altapetrae, Alchuinus salutem. Utinam juxta nomen tuum fiat merces …-… dignetur. Vale [postea cancelatus] , vale, fili in eternum » ;f. 122va-123a : Epist. 38 (P.L. n° 183) : « Epistola ad Monnam presbiterum et fratrem ejus. Dilectissimis in Christo amicis, fratri et filio, Antropho (sic) et Stratodei (sic), humilis levita Alchuinus salutem. Solet caritas litteris appellare …-… orantes. Valete viri, fratres karissimi in Christo » ;f. 123a-vb : Epist. 39 (P.L. n° 186) : « Ad amicum fidelem. Dulcissime dilectionis fratri et amico in Christi caritate salutem. ‘Amico antiquo novus non est similis’ (Eccli. IX, 14). Amicus qui …-… michi peccatorum [f.123vb]et coronam tibi meritorum prestare dignetur » ;f. 123vb-124a : Epist. 61 (P.L. n° 50) : « Nobilissimo juveni Egfrido regi Mertiorum. Nobilissimo juveni Ecgfrido, humilis levita Alchuinus salutem. Quia sciebam te bone indolis …-… pietas florere faciat, fili karissime » ;f. 124a-126a : Epist. 19 (P.L. n° 14) : « Epistola ad fratres Wirensis et Girvensis ecclesie. Sanctissimis in Christo fratribus Wirensis ecclesie et Girvensis, humilis levita Alchuinus salutem. Semper pietatis vestre religionem ex quo scire potui …-… vos protegat ubique et in omni bono florere faciat, fratres karissimi » ;f. 126a-127a : Epist. 43 (P.L. n° 7) : « [espace bl. pour rubrique] Sanctissime congregationis et dulcissime dilectionis Eboracensis ecclesie fratribus ejusdem pie matris filius Alchuinus diaconus perpetui honoris in Christo pacem et salutem. Venerabiles vestre dilectionis ab Eanbaldo …-… regat atque protegat. Valete in Christo dilectissimi fratres » ;f. 127a : Epist. 71 (P.L. n° 211) : « [espace réservé] Omnibus in Christi caritate amicis, humilis levita Alchuinus salutem. Ubicumque iste presbiter Nicdberech nomine …-… suscipiat clementia. Valete viri fratres in Christo » ;f. 127a-va : Epist. 167 (P.L. n° 102) : « [espace réservé] Carissimo Germano Aquile antistiti Alchuinus salutem. Si michi geru-[f.127vb]-lus gratus occurrisset …-… divina auxilietur gratia in eternum » ;f. 127va-128a : Epist. 14 (P.L. n° 173) : « [espace réservé] Dilecto filio Josepho Alcuinus salutem. Dolea de dolore corporis tui, sed gaudeo …-… accipere mercedem. Vivas, vigeas et valeas feliciter fili karissime » ;f. 128a-b : Epist. 26 (P.L. n° 46) : « [espace réservé] Flavio Dametae urõ (sic pro viro) consul presule Alchuinus perpetue pacis salutem. De vestra valde gaudeo prosperitate …-… presentabit ovantes. Vigeas, valeas et floreas, dulcissime Dameta » ;f. 128b-131vb : Epist. 137 (P.L. n° 90) : « [espace réservé] Religiose in Christo conversationis vestre per Laidradum electum pontificem laudabilem audiens sollicitudinem …-… questionibus interpellare curabant » ;f. 131vb-133vb : Epist. 138 (P.L. n° 112) (incompl. de la fin) : « Dilectissimis viris fratribus et patribus in provincia Gothorum humilis ecclesie Christi vernaculus Alchuinus diaconus salutem. Plurima vestre sagacitatis et religiosam monachorum vitam seu [f.132a] propter …-… tenebrarum et frigoris de regione ig[norantie] // ».
Description : 
Ce manuscrit a fait partie des collections de la bibliothèque de l'abbaye de Fontenay. Au f. 3, cote XIIIe s. : « gy ». Plusieurs signatures des frères Laudet, moines de Fontenay (XVIIe siècle) :f. 7 (marge ext.) : « F. N. Laudet devote Dominum oret. » ; f. 11vb-va (marge inf.) : « Presens chorus qui in suis (sic) passionis perhennem memoriam seipsum prebet in cibum populo appro[pin]quanti sibi. Mil six cens et sept le dix septieme febvrier, samedi de veilles de sexagesime. Ceci fut escript apres complie au dortoir par iceluuy signé [f.11va] F. N. Laudet devote Dominum oret. Laudate Deum celi. Laudet devote Dominum oret. » ; f.51 : « Frere Nicolas Laudet religieux de Nre Dame de Fontenet. Laudet devote Dominum oret » ; f. 74v (marge ext.) : « Jacques Laudet, bonus, pius » ;f. 90 (marge sup.) : « Laudet ». Catalogues : B. 40 ; C.34.Il a ensuite appartenu à Colbertavant d'entrer à la bibliothèque royale en 1732.
Description : 
Lieu de copie : Fontenay ( ?)
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b10032321p
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits. Latin 3244
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc61111h
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
24/12/2017


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés