Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 385 à 385 sur 502

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Récréations mathématiques et physiques. Contenant l'astronomie, la géographie, le calendrier, la navigation, l'architecture, la pyrotechnie / , qui contiennent les problèmes & les questions les plus remarquables, & les plus propres à piquer la curiosité, tant des mathématiques que de la physique... par feu M. Ozanam,... Nouvelle édition... considérablement augmentée par M. de C. G. F.

Auteur : Ozanam, Jacques (1640-1718). Auteur du texte

Éditeur : C.-A. Jombert (Paris)

Date d'édition : 1778

Contributeur : Montucla, Jean-Étienne (1725-1799). Éditeur scientifique

Contributeur : Sigaud de La Fond, Joseph-Aignan (1730-1810). Éditeur scientifique

Sujet : Mathématiques -- Ouvrages avant 1800

Sujet : Physique -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 4 vol. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k92735w

Source : Université Paris Sud, 24620

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31047537r

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 75 %.
En savoir plus sur l'OCR


St NcM~cte! t eMptoya- derco!o!m< v~nt Souvent de la pouffée de htw< <nfehtt)'~v? ce qui exige que tes colonnes tarâtes foient butées par des maHtts, ou doublées c'eit rembarras qu'on éprouve (ur-fout tor~on <attdet pofchM !<blés & en faillie au devant d'un édifice, comme celui deSainte-Genevie~: les deux p!ate!*b3ndes, celle de la face & cette du côté, pouffent la colonne ou les colonnes d'angles de telle maniete qu~on beaucoup de peine a tes a<!ttfef &t t'ott eAm~meaMige d'y renoncer, fi l'on ne trouve pas des pierres a~ïez gtattdet pour pouvoir faite des architraves d'une feule piece d'une cobnnc à l'autre au moins dans les travées les plus voifines des angles.

On éviterait ces difficultés, fi l'on pouvoit faire desp!ates-bandes fans pouffée. Or c'eft ce que je ne crois point impo<SHe )? croit mente avoir trouvé un mécaniffne propre à remplir cet objet. Je le donnerai quelque jour, torfque j'aurai pu en faire !'épreuve en petit. On me permettra de propofer en attendant le problème aux architectes mécan;ciens, &. je m'e<Hmerai heureux fi j'excite quelqu'un tt'ëax~ te recoudre.

PROBLÈME XtV.

~.M ~e /'e~<on dans /'<</< de ~Mt.P/< de Ao~, ~<KAï foytta~~Mf~~ftMWf~M, on ~e ~/<~<~oM~ <tM~~«~ qu'elle /? &~e~< 6' qu'elle ~ro& d~~ ~'<(r/'«rcoMn<e~ \~UOtQUE nous ayons annoncé au commencement de cette partie de notre ouvrage, que nous nous interdifions ce qui eft purement nm'