Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 344 à 344 sur 502

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Récréations mathématiques et physiques. Contenant l'astronomie, la géographie, le calendrier, la navigation, l'architecture, la pyrotechnie / , qui contiennent les problèmes & les questions les plus remarquables, & les plus propres à piquer la curiosité, tant des mathématiques que de la physique... par feu M. Ozanam,... Nouvelle édition... considérablement augmentée par M. de C. G. F.

Auteur : Ozanam, Jacques (1640-1718). Auteur du texte

Éditeur : C.-A. Jombert (Paris)

Date d'édition : 1778

Contributeur : Montucla, Jean-Étienne (1725-1799). Éditeur scientifique

Contributeur : Sigaud de La Fond, Joseph-Aignan (1730-1810). Éditeur scientifique

Sujet : Mathématiques -- Ouvrages avant 1800

Sujet : Physique -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 4 vol. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k92735w

Source : Université Paris Sud, 24620

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31047537r

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 75


RÉCRÉATÏOKS MATKÉMAt!QUKS. Matr ec tt*e~ pa? ~a* cet a<jM~ noat ~n- .a-

lf-

Matt ce t~e~ pa? ~a* cet a<jM~ ~c ncat ~nCdérerons ici cet art nous nous barnetcn~ & qu'il a de dépendant de ta géométrie 8f"t!e la ntécanique, ce qui ne laiffe.pas de préfenter plu.~ieMM que<Hons curieufes &c ut!!es, que nous attons parcourir x mefure qu'cUes s'oifruont à notre e~rit. PROBLÈME 1.

PROBLEME ï.

Tirer <M arbre /« /'o<~rt' f~: la ~/<M ~M~~ r~t~cc.

CE probt~me appartient proprement à la me-*canique mais fon ufage dans Parchite~urc notts a portés à lui donner pttttôt place ici, & à le dif. cmer, foit comme géomètre, fbitcotnme phy<t" cien. Notts allons d'abord le traiter fous ce premier afpc~t.

Galilée, qui le premier a entrepris de foumettre à la géométrie la rénitance des folides a établi fur tin raifonnement fort ingénieux, qu'un corps arrété horizontalement par une de {es extrémités comme une poutre quadrangulaire engagée dans un mur, qu'on tendroit à rompre par des poids ~Utpendtts à <bn autre extrémité, y oppote une réHdance qui eft en raifon composée de cette du quarré de la dimentton verticale, & de celle de la dimenfion horizontale. Cela feroit exactement vrai, fi la matière de ce corps étoit d'une contexture homogene c< inflexible.

On démontre aun! que, fi une poutre e!t foutenue par Ces deux extrémités, & qu'on <u(pende à fon milieu un poids tendant à la rompre, la rénftance qu'ette y oppofe e& en raifon du produit du quarré de la hauteur par la largeur, divifé par la moitié de la longueur.