Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 568 à 568 sur 1009

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Oeuvres complètes de Christiaan Huygens. Supplémént à la correspondance varia. Biographie de Chr. Huygens. Catalogue de la vente des livres de Chr. Huygens / publ. par la Société hollandaise des sciences

Auteur : Huygens, Christiaan (1629-1695). Auteur du texte

Éditeur : M. Nijhoff (La Haye)

Date d'édition : 1888-1950

Contributeur : Koninklijke Hollandsche maatschappij der wetenschappen. Éditeur scientifique

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Correspondance

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Contribution aux mathématiques

Sujet : Huygens, Christiaan (1629-1695) -- Autobiographie

Type : monographie imprimée

Langue : Latin

Format : 23 vol. : ill. ; 29 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k778725

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-R-788 (22)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38949978f

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 84 %.
En savoir plus sur l'OCR


i o. Ne me portay pas bien. ap. d. t'abbè Sibour me vint prendre avec M" et le Roy ~), et me menèrent chez M. Vignon a la rue des Mauvais garçons'~), pour entendre fon concert de 5 angeliques, lequel inftrument eft de fon invention. Ce fut luy et 2 de fes filles avec 2 autres de fes difciples. la cadette fort jolie. Il joua apres feul. M. le Roy me promit de me faire connoinre M.Juftet ~~), et M. Sarcamanan~°). 11. Efcrit a Minen, Heinfius, le fr. de Z. ap. d. avec le duc de Roanes pour veoir le perpetuum mobile du P. Bourgoing ~'), qui n'avoit rien de cela. point trouuè M. Ferrier~') a la rue des poules. Eftè dire adieu à M. de Medevoort. t2. Mené M. Chapelain aupres de Beuningen. difnay avec les Ambass'. Sorti avec Beuningen, point trouuè M. Menage ny Conrart, ny la Potterie pour ouurir la biblioth. de M. le Cardinal. E(tè veoir celle de M. de Thou =~), et de la chezMad. ° Chavotte '). Tevenot, M', de Juftel, le Roy, l'abbè Graneri m'avoient eUe dem. g. Eitè a Charenton entendre Morus, avec M', le Fevre, M." Kelmer, Frafer, Valckenhaen, qui fut battu de quelques moufquetaires infolents.

Point trouuè Tevenot, ny Auzout, ny Amprou, ny la Roque. Vu M. de Marets, ou ettoit M. de forme *"). médirent de Morus, et de Marets me montra des pafquins. M. te Roy me mena veoir Juttet, ou enoient M. de Segray, M. Focaut*~) Cens.'au Parl., qui vouloit aller en Hottande. 2 lettres du Pr.Leopotd~). tg. le Marquis de Durazzo me fut veoir. propofa d'aller en(embte a Veau. difnè chez les amb. vu M,' de Gent; efté avec Beuningen chez Montmor, ou Bourdelot parla encore de la goute et fort bien. Menage m'avoit e(te dem.

t6. M. Amprou me vint veoir. M'. d'Elbene, Tevenot, Auzout me vindrent prendre et allames veoir les machines dans la grande fale nouuelle des ballets. qui conMe en deux pavillons, l'un pour la profondeur du theatre, l'autre pour les fpectateurs. de cettuicy le toict eft trop haut a proportion du ba(Hment. dans les loges la aupres, nous vifmes jetter de ba(reliefs en moule, la matière ettoit du papier cuit et pilè. le moule de platre que l'on graine avec de l'huile, dans la galerie du Louure il

*~) Un habitué des cercles scientifiques, secrétaire de Colbert, père et fils.

~) Située alors entre la présente rue de Rivoti et la rue de la Verrerie.

') Voyez sur Henry Juste! (!6ao–toog) la note 5 de la p. 234 du T.

~") Il avait emploi à la Cour. Voyez sur sa famille le!2o et le 23 février.

~) François Bourgoing (1585-1662), général de l'Oratoire.

~<~) Il doit s'agir, croyons-nous, de Jean Ferrier qui avait travaillé jadis pour Descartes, et déjà pour Aléaume. Voyez son nom p. e. dans notre T. XXI. La date de sa mort est inconnue. *~) Fondée par Jacques-Auguste de Thou, t'historien, mort en toi~. De t6~6 à 1656 elle fut dirigée par les frères Dupuy. Huygens l'avait visitée en !6$5, lors de son premier voyage à Paris. *~)Javotte? Voyez le février.

~s) Jacques Amproux, seigneur de Lorme, intendant des finances, père de Benjamin Amproux. ") Peut-étre Claude Foucault. Il y eut trois conseillers du nom de Foucault. Comparez sur ces lettres la note 2 de la p. 70 qui précède.