Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 698 à 698 sur 954

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Fables de La Fontaine / avec les dessins de Gustave Doré

Auteur : La Fontaine, Jean de (1621-1695). Auteur du texte

Auteur : Géruzez, Eugène (1799-1865). Auteur du texte

Éditeur : L. Hachette (Paris)

Date d'édition : 1868

Contributeur : Doré, Gustave (1832-1883). Illustrateur

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : LX-864 p. : portrait de La Fontaine et pl. gravés ; in-fol.

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 954

Description : [Fables (français)]

Description : Comprend : Notice sur Jean de la Fontaine

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k720466

Source : Bibliothèque nationale de France, Rés. Ye-170

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30716029z

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 94


Le chemin étant long, et partant ennuyeux,

Pour l'accourcir ils disputèrent.

La dispute est d'un grand secours

Sans elle on dormiroit toujours.

Nos pèlerins s'égosillèrent.

Ayant bien disputé, l'on parla du prochain.

Le Renard au Chat dit enfin

« Tu prétends être fort habile

En sais-tu tant que moi ? J'ai cent ruses au sac.

Non, dit l'autre je n'ai qu'un tour dans mon bissac Mais je soutiens qu'il en vaut mille. » J Eux de recommencer la dispute à l'envi.

Sur le que si, que non, tous deux étant ainsi,

Une meute apaisa la noise.

Le Chat dit au Renard: « Fouille en ton sac, ami Cherche en ta cervelle matoise

Un stratagème sur: pour moi, voici le mien. »

A ces mots, sur un arbre il grimpa bel et bien.

L'autre fit cent tours inutiles,

Entra dans cent terriers, mit cent fois en défaut

Tous les confrères de Brifaut.

Partout il tenta des asiles

Et ce fut partout sans succès

La fumée y pourvut, ainsi que les bassets.

Au sortir d'un terrier deux chiens aux pieds agiles L'étranglèrent du premier bond.

Le trop d'expédients peut gâter une affaire