Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 38 à 38 sur 119

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Karlsbad

Auteur : Job (1858-1931)

Auteur : Gans, Edgar

Auteur : Oswald

Date d'édition : 1897

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5859523t

Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TE163-457 (6)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32285633g

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 12/07/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 97 %.
En savoir plus sur l'OCR


— 33 —

— Je dois donc me borner à présenter au lecteur un simple aperçu général du « régime de Karlsbad », tel que je l'ai déjà exposé dans un petit article publié dans la Gazette médicale de Paris du 7 mai 1887 ; le voici textuellement :

1° Aliments complètement défendus comme difficiles à digérer : aliments gras, comme beurre, graisse de porc, sauces grasses, lard, graisse de jambon, ainsi que la viande et le poisson gras, homard avec ou sans mayonnaise, saumon, anguille fumée, saucisson, fromage, pâté de foie gras, rôti de porc et d'oie, langue de boeuf froide, épices fortes, comme poivre et paprica, oignons, ail, cannelle, vanille. Les acides, en particulier, le vinaigre, et par conséquent toute salade acide, comme celle de concombre et de pommes de terre, doivent être évités. Il faut y ajouter : l'huile à manger, les aliments flatueux, comme les fruits cossus, les choux, le pain noir, les farinages, les vins forts, les liqueurs, le punch, le grog et le Champagne, les fruits crus et la glace.

2° Il est permis de manger en petite quantité des pommes de terre, de préférence en purée, des pâtisseries maigres, des légumes sucrés et du sucre.

3° L'alimentation usuelle se compose de viande de boeuf, d'agneau, de veau, gibier, volaille (excepté l'oie), jambon maigre rôti ou grillé. La viande de pot-au-feu n'est permise qu'aux malades âgés, n'ayant plus de dents et qui sont habitués à la manger. Le bouillon de viande doit être rayé de la carte d'un tiers des malades de Karlsbad; en tout cas, il ne doit être permis que débarrassé de toute sa graisse. Font encore partie de l'alimentation appropriée, la truite, le brochet, la sole, les huîtres, les harengs bien désalés, les légumes verts, la compote, en particulier l'américaine, qui est moins sucrée. Les oeufs sont souvent mal supportés; dans certains cas il est préférable de les manger durs. Jambon, roastbeef, veau et poulet froids. Pain blanc et biscuits, café au lait, café noir, thé, cacao. Vins rouges (bordeaux, Voeslauer), vin de la Moselle,

3