Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 21 à 21 sur 318

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Les endormeurs : la vérité sur les hypnotisants, les suggestionnistes, les magnétiseurs, les donatistes, les braïdistes, etc / W. de Fonvielle

Auteur : Fonvielle, Wilfrid de (1824-1914). Auteur du texte

Éditeur : Librairie illustrée (Paris)

Date d'édition : 1887

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 1 vol. (308 p.) : fig. ; In-18

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 318

Format : application/epub+zip

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k58140933

Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TE14-92

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304485811

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 22/02/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 97 %.
En savoir plus sur l'OCR


14 LES ENDORMEURS

bien croire à la possibilité d'une pure illusion (1), mais il s'empresse d'ajouter :

« Personne n'est autorisé, dans l'état actuel des choses, à se prononcer dans un sens comme dans l'autre. »

11 conseille gravement de faire l'expérience, ce qui sera facile, sans contredit; car la République a assez de chats pour en envoyer un détachement tenir garnison à la Salpêtrière. La commission du budget a trouvé le moyen d'économiser quelques milliers de francs, en réduisant la ration du bataillon qui miaule sous les ordres du ministre de la guerre.

La maladie mentale dont il est attaqué est tellement répandue parmi ses confrères que nous craignons bien qu'il ne puisse se guérir avec eux en employant la méthode du transfert. En effet, le critique du Gil-Blas, celui du National et celui de la Liberté, tous trois des docteurs (pour ne pas parler des autres), ont écrit des articles fort bienveillants, à propos de Mort de faim, quoiqu'on cherchât à établir que le « cher Merlatti » et l'illustre Succi n'étaient que de simples simili-jeûneurs; mais tous trois

(1) S'iJ y a une illusion avec le chat, pourquoi n'y aurait-il pas illusion avec la somnambule de la Salpêtrière, 6 sage Henry de Parville ?