Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 413 à 413 sur 484

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Traité de la séduction considérée dans l'ordre judiciaire . Par M. Fournel,...

Auteur : Fournel, Jean-François (1745-1820)

Éditeur : Demonville (Paris)

Date d'édition : 1781

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : XVI-462-[2] p. ; in-12

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k57626268

Source : Bibliothèque nationale de France, département Droit, économie, politique, F-25396

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304547229

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 22/03/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 86 %.
En savoir plus sur l'OCR


DE LA SÉDUCTION. Jp?

Mais de quelque considération qu'elles puissent erre, il est certain que lnumanité íe refuse à confondre ces deux cas, de qu'il y a moins de subtilité que de justice à les distinguer quant à la peine > en effet, comme a dit M. d'Aguesseau (de l'Etat des Personnes ), « quànd on con» viendroit que la malice est égale dans » celui qui détruit l'espérance d'un honr» me, 6V: dans celui qui fait mourir un 33 homme déjà formé, il faut néanmoins 53 reconnoître que dans les principes de la 33 Foi Catholique , il y a toujours une 33 extrême différence entre ces deux cri»mes,&: que, s'ils sont égaux par rap53 port à la Politique , l'un est beaucoup » plus atroce que l'autre, par rapport à la 35 Religion.

»> Celui qui empêche la formation dC wl'animation d'un homme, prive à la 5> vérité la République , autant qu'il est 5> en lui , d'un Citoyen -, mais ce qu'il » détruit n'est encore qu'une masse in53 forme, incapable de sentiment, de par 33 conséquent de bonheur de de malheur; 3> il ne fait tort qu'à la mère dont il expose 53 la vie, de à i'Etat auquel il ôte un de 33 ses membres : mais il ne fait aucun tort » à l'enfant, puisqu'il n'est pas encore » formé j ée que l'on peut dire de lui cc