Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 581 à 581 sur 757

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1741

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1741.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5504414v

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 28/04/2009

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 91


342 MÉMOIRES DE L'ACADEMIE ROYALE rentrer l'air dans le Récipient, & par conséquent dan? íe' tuyau , qu'on doit considérer comme s'il en saisoit partie, il y porte des vapeurs graffès ck. humides dont il se charge en passant ou par le corps de la pompe ou par le robinet.

La seconde attention que j'ai recommandée, n'est pas moins nécessaire que la première ; car si l'on ne connoît point toute la valeur actuelle du poids de- l'air extérieur, comment fçaura-t-on ce qu'il faut en déduire pour la résistance de celui qui reste dans íe Récipient, ou, ce qui est la même chose, le rapport qu'il y a entre leurs différentes densités! Mais si l'on veut s'en assurer par un Baromètre, il est nécessaire de rappeller un fait qui est bien connu en Physique, c'est que les colonnes de mercure ne s'élèvent également dans ces sortes de tubes, que quand les diamètres font égaux. Ainsi parTInstrument dont il est ici question, l'on ne jugeroit pas comme il faut du degré de raréfaction de l'air, en le comparant même à un Baromètre, à moins qu'on ne se fût aflûré auparavant, ou de légalité, ce qui seroit le mieux, ou du rapport de leurs diamètres.

De ces deux premières applications du Baromètre à la Machine du Vuide, l'une a le mérite d'être simple, mais on doit avouer qu'elle eít incommode ; l'autre embarrasse moins l'expérience & le vaisseau dans lequel elle se fait, mais elle exige des attentions ck.de l'entretien : M. de Mairan qui par fa propre expérience en a senti les défauts, nous en a procuré une troisième qui est plus heureuse, car elle a toute la simplicité de la première, 6k n'exige point les mêmes soins que la seconde. II paroît même qu'on auroit pu jouir plutôt de cette invention , si l'on avoit suivi de plus près íes procédés de Boyle , 6k si .'amour de la nouveauté n'avoit point finit tomber dans un parfait oubli ce que ce Philosophe a pratiqué en pareil cas. L'Instrument dont il s'agit, peut se placer dans toutes sortes de Récipients fins aueun embarras, 6k c'est par .'abaissement du mercure vers son niveau que l'on juge immédiatement 6k fàiis aucune comparaison, du degré auquel l'air est raréfié.