Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 377 à 377 sur 908

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1781

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1781.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35800

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 77


Fev.

178~.

j~ppz~Tvr

Au Mémoire /K SaintMartin de 7~.2.

Par M. LE MONNIER.

T'AI vu clairement par ce qui a été dit à la dernière J AuemHëe, qu'on ntétoit pas adez au fait du travail que les Afironomes ont entrepria fur nos rëfractions horizontales t At~

J'ai rendu compte cependant dans un de nos Mémoires

de 1780, & qui eft déjà imprimé, de ce que nous avons

fait en France depuis l'an 107' fur les rén-adions d'hiver

& d'été; on y voit d'abord que les François ont (euis~ décidé la quen:ion & les limites des rén-actions~orixontaiesT~ celles des grandes & exceutves chaieurs n'étoient que de 30 minutes à 1,800 fecondes & celles de nos plus grands ~{, ~i-oids à la fin de Janvier, ont été reconnues s'accroître au moins de o minutes i'Angteterre n'a nen_~roduit pour

les réfracHons d'hiver.

Ainu le rapport des ré~'acUons horizontaksjerott_donc~

ici dans nos zones tempérées, comme à ou bien comme

6 à t0; c'eft-à-dlre_que par analogie (îi on peut admettre

ce genre d'analogie &- dont je vais rendre compte), en

admettant ta plus petite rén-action horizontale dans la partie

la plus échauffée de i'atmofphère lunaire, de 6 fécondes, &

la plus grande de 10 iëcondes, le cône d'ombre de i'en: à

i'ouËiUeroi~rétré :i par les rén-adions, & ~eton ie rapport

de t2. ffcondes à 2.0 fecondes puifque les rayons du Soleil

v éprouvent une double rén-acHon horizontale.

4 Venons maintenant à quelques eûais pour approfondir une

conjecture pubiiée en 171 par M." de Louviiie & HaUei,

fur i'inégatité des ettets de ees'rëTractions dans le temps des

Ëciip~es tutoies: j'ai déjà rendu compte, en proJuiiant le