Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 160 à 160 sur 908

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1781

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1781.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35800

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 77 %.
En savoir plus sur l'OCR


jr jr ~t

~7~ nouvelle 7;7~c~ ~r /?~~

de diriger le feu avec ~~r~ dans les opérations

délicates de la C~/77;

Par M. le Comte DE MiLLY.

~\N entend par anaiyfe la décompofition des corps,

c'e~-à-dire la défunion &: la réparation de leurs prin-

cipes ou parties confiituantes; mais il eu: extrêmement diiRciIe,

~p< pas ctIrejmpo~Me, d'obtenir ces principes dans

~JE~ & tels qu'ils font dans les corps, fur-tout dans Ie_regne~nimai & végétal, où les individus font très-

r /<M ~ompo~s.Un n'a employé ~fqua p~ènt que deux moyens pour les ~parer,Jejeu cciadion des diffoivans appelés en Chimie, w~~j. pP

Le premier eft ~u;et à des inconvéniens multipliés à l'infini,

& qui rendent ce moyen presque toujours in~u~n~nt, fur-

tout lorsque les ïub~ances qu'on analyse contiennent des

principes qui ont une grande adhérence les uns avec les

autres; ce qui fait que ie volatil, pouffé par le feu, emporte

le fixe avec lui, & tout eft confondu; & fi la chaleur eft trop

foible, le fixe i'anaiyfe efLincûmpiète.

~~J~~ Mais un inconvénient beaucoup pius grand de ranalyfe ~decompc~~L principes prochaL des corps tres-compofes carces principes étant eux-même. tres-compofes & d'une mixtion fouvent très-délicate, iis ne peuvent apporter i'adion du feu fans s'altérer & changer

de nature par les nouvelles combinaisons qui ~c forment

telles ïont en générai toutes les fubftances dont les principes

ne font pas doués d'une grande volatilité, comme les huiles