Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 1022 à 1022 sur 1043

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1771

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1771.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35697

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 77


lors & enfuite des grandes chaleurs. H y a eu auffi beaucoup de rhumatismes, dont quelques-uns ont dégénéré en fluxion fur ia poitrine, ou tranfport à ia tête.

Les ma!ad!es qui ont paru pendant ie mois de Juin, ont été, quoique moins rréquentes, entièrement femblables à celle du mois précédent & la fanté publique paroît être en un H bon état, qu'il n'y a que cette feule obfervation à faire.

I! n'y a au que très-peu de malades pendant ce mois, puisque tous ont été travaitiés de fièvres tierces ou double-tierces & néanmoins ia gué'ifbn en a été anez facile. La petite vérole a été plus fréquente qu'aux mois précédens, mais ians matignité. A o J' T.

Les grandes chaleurs du mois d'Août ont augmenté le nombre des malades, & on a vu pendant ce mois les nevres tierces & doubie-tierces, qui ont été fréquentes, dégénérer communément en fièvres continues, accompagnées de mouvemens convuinrs, 1 joint à t'auoupinement des malades. Piuneurs néanmoins en. ont été guéris par ie mouvement des humeurs qui s'eit fait en-dedans, ou à l'habitude du corps, par des flux de ventre bilieux & par des éréfipèles qui font furvenus. La petite vérole n'a pas été auffi maligne qu'elle & ctë fréquente parmi les grandes personnes & parmi ies enfans.

7 ~V.

~?<!p~MM. ) ~<)rM~M. ) ~er/MM'fA

'33'' t 33~- t ~'2-

1 L z -E r.

T~~fj. ) ~a~~j. ) ~/c;-wa~.

14.2~ j 337. j I 13; 8.

.P~MKM. ~ïr~M, ~M))'/M~,

IÔOÔ. I 327. 1 I502.

1606. 3~7- i~o2.