Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 69 à 69 sur 726

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1761

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1761.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k3559z

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 78


& fort enourlée fes jambes & fes pieds parurent être dans un

état naturel mais cependant un peu d'ennure qu'on y remarqua

au derlus de la cheville, donna lieu à des queftions: il parut

par fes réponses que fes règles n'étoient pas telles qu'elles dévoient

être, ni pour la quantité ni pour la qualité, &- qu'elle rejetoit

tous les alimens qu'elle prenoit, excepté le pain & l'eau. H

fut ailé d'en conclurre qu'elle avoit encore dans l'eflomac &

dans les premières voies, des levains qu'il ralloit évacuer, pour

éviter les mauvais effets qu'ils auroient pu produire pendant

l'hiver; dans cette vue, M. Lardition & <es collègues lui pro"

posèrent de venir à l'hôpital de Beaune ou ils pourroient lui

admini(h'er les fecours nécenaires, & elle le promit. Elle n'y

vint cependant pas, elle ne fit aucun remède, & guérit malgré

cela fi parlaitement, qu'au mois de Décembre i/6ï, elle

jouiffoit d'une lanté parfaite, qui le Ibûtenoit depuis plus de

deux années elle marchoit avec la plus grande facilité tra-

vailloit aiUdument de Ion métier de Couturière, & avoit pris

le plus brillant embonpoint en un mot, M. Lardillon la

regarde comme guérie, & il y a toute apparence qu'elle fera

déformais auez heureufe pour ne plus occuper de place, du

moins à ce titre, dans i'Hifbire de l'Académie.