Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 69 à 69 sur 726

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1761

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1761.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k3559z

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 78 %.
En savoir plus sur l'OCR


& fort enourlée fes jambes & fes pieds parurent être dans un

état naturel mais cependant un peu d'ennure qu'on y remarqua

au derlus de la cheville, donna lieu à des queftions: il parut

par fes réponses que fes règles n'étoient pas telles qu'elles dévoient

être, ni pour la quantité ni pour la qualité, &- qu'elle rejetoit

tous les alimens qu'elle prenoit, excepté le pain & l'eau. H

fut ailé d'en conclurre qu'elle avoit encore dans l'eflomac &

dans les premières voies, des levains qu'il ralloit évacuer, pour

éviter les mauvais effets qu'ils auroient pu produire pendant

l'hiver; dans cette vue, M. Lardition & <es collègues lui pro"

posèrent de venir à l'hôpital de Beaune ou ils pourroient lui

admini(h'er les fecours nécenaires, & elle le promit. Elle n'y

vint cependant pas, elle ne fit aucun remède, & guérit malgré

cela fi parlaitement, qu'au mois de Décembre i/6ï, elle

jouiffoit d'une lanté parfaite, qui le Ibûtenoit depuis plus de

deux années elle marchoit avec la plus grande facilité tra-

vailloit aiUdument de Ion métier de Couturière, & avoit pris

le plus brillant embonpoint en un mot, M. Lardillon la

regarde comme guérie, & il y a toute apparence qu'elle fera

déformais auez heureufe pour ne plus occuper de place, du

moins à ce titre, dans i'Hifbire de l'Académie.