Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 505 à 505 sur 838

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1752

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1752.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35505

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 83


par ieursextremites on rencontre un grand nombre de celle-ci dans le tiers inférieur du premier ventricule, dans les angies répondans aux charnières, & dans la pointe du Second ventricule. Ces deux espèces de colonnes n'ont aucun ordre leur longueur, leur groffeur oc leur direction varient à i'innni il y a pius de deux pouces de différence entre ies plus courtes & les plus longues plufieurs ont au-defa de quatre lignes de diamètre, & depuis cette groueur jusqu'à celle d'un cheveu, on en trouve de tous les degrés. Les ~o/j' ou les libres, font des efpèces de piliers qui ne tiennent aux parois que par ieuj'bafe, leur Commet dégénérant en brides tendineuses qui le répandent fur le bord flottant de la vaivuie annulaire ces cordages paroiuent, pour la plupart, s'y terminer; les autres marchent ~ennbiement derrière fa convexité jusqu'à l'anneau qui lui fournit une attache rixe il en eft piuneurs qui prennent une autre route, & qui s'implantent à la partie charnue du coeur ies unes & les autres communiquent anëz fréquemment ensemble par des brides tranfverfales, formant des réïëaux qui donnent de la îbiidité à ces parties. Les colonnes de cette dernière ciane ont différentes figures avec une direction conuante vers l'orifice auriculaire il y en a de fi courtes qu'elles renëmbient à de fimples mamefons les autres plus longues font communément cylindriques, arrondies par le bout, ou pyramidales on en observe encore d'irrégulières, ou d'une forme bizarre il en eft enfin qui font entaffées ou compofées de piufieurs utiles eiifemble par na contact immédiat, ou par des colonnes tranrverîafes plus ou moins épaiues; elles n'ont rien de conitant dans leur figure, ni dans leur grouëur il part de leur fommet un plus grand nombre de filets tendineux, rangés en évantai!, qui aboutiuënt presque tous à la valvule. On obferve, dans tous les Sujets 9 deux de ces colonnes dans ie ïëeond ventricule, & jamais davantage; on en trouve une anez constamment dans le premier, & quelquefois plus.

La valvule ~w/ qui occupe l'orifice auriculaire de l'un & l'autre ventricule, reçoit presque toutes les brides