search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : L'Univers. , Algérie / par MM. les capitaines du génie Rozet et Carette. États tripolitains / par M. le Dr Ferd. Hoefer. Tunis / par le Dr Louis Frank,...

                  Auteur : Rozet, Claude-Antoine (1798-1858)

                  Auteur : Carette, Ernest (1808-1890)

                  Auteur : Frank, Louis (1761-1825)

                  Éditeur : Firmin Didot frères (Paris)

                  Date d'édition : 1850

                  Sujet : Algérie -- Histoire

                  Sujet : Algérie -- Géographie

                  Sujet : Tripoli (Liban)

                  Sujet : Tripoli (Libye)

                  Sujet : Tunis (Tunisie) -- Histoire

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 3 parties en 1 vol. (32-347-128-228 p.-[7] f. de pl.-[1] dépl.) : carte et pl. gravées ; in-8

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k30796c

                  Source : Bibliothèque nationale de France

                  Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39203147m

                  Relation : Titre d'ensemble : L'Univers : histoire et description de tous les peuples

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308770555

                  Description : Comprend : États tripolitains ; Tunis ; Précis historique des révolutions de Tunis

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 15/10/2007

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 313 / 732)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : L'Univers. , Algérie / par MM. les capitaines du génie Rozet et Carette. États tripolitains / par M. le Dr Ferd. Hoefer. Tunis / par le Dr Louis Frank,...

                  Author : Rozet, Claude-Antoine (1798-1858)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30796c/f313.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Buy a reprint
                  Fermer la popin

                  Buy a reprint

                  This document may be reproduced identically by visiting the following associate site(s):
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 92.82 %.




                  ALGÉRIE.

                  293

                  raient amener la pacification du pays
                  ci. rendre inutiles les opérations mili-
                  taires. Le général Bugeaud fut appelé
                  de nouveau au commandement de ia
                  division d'Oran, dans l'espoir que fé-
                  <;iat de ses succès de l'année précédente
                  faciliterait peut-être la conclusion d'un
                  arrangement avec ternir.

                  ÉVÉNEMENTS DE LA PROVINCE D'Al.-
                  GEB. Tous les efforts de notre redou-
                  table adversaire, qui s'attendait h être
                  attaquédans l'ouest, portèrent sur la pro-
                  vince d'Alger, afin de fortifier !a résis-
                  tance des tribus et de resserrer autour
                  de nous le cercle des hostilités. I) pré-
                  voyait que la France ne laisserai), pas
                  impuni l'échec subi devant Constan-
                  tine il connaissait l'impatience des as-
                  semblées législatives d'arriver à une
                  forte réduction des dépenses de l'armée
                  d'Afrique; il pouvait espérer qu'en pré-
                  sence des difficultés qui se produisaient
                  dans les trois provinces à la fois, l'opi-
                  nion publique en France se décourage-
                  rait, reculerait devant des sacrifices plus
                  importants à faire, et pousserait peut-
                  être à l'abandon des possessions algé-
                  riennes jusque alors si onéreuses. Abd-
                  et-Kader se rendit donc de sa personne
                  à Médéah; il y établit son propre frère
                  avec une garnison de cinq cents soldats
                  réguliers. De ià, il se porta sur Cher-
                  chél, qui lui paya tribut et reconnut son
                  autorité. Tournant alors vers l'est de la
                  Métidja, il arriva dans )e Sebaou. Ces
                  tribus n'avaient pas encore fait acte de
                  soumisson à son pouvoir; sans leur
                  parler d'obéissance, il s'adressa à leurs
                  marabouts, exalta les passions religieuses
                  et le fanatisme contre les chrétiens, et
                  détermina la formation d'une ligue dans
                  laquelle entrèrent tous les habitants de
                  ces contrées; )e petit port de DeH)s
                  s'associa à ce mouvement. Ainsi, nous
                  nous trouvions entourés d'ennemis de
                  toutes parts et si des attaques formi-
                  dables n'étaient pas à craindre des es-
                  carmouches incessantes, des brigandages
                  fréquents, fatiguaient nos troupes rui-
                  naient nos cotons et jetaient l'alarme
                  parmi la population européenne.
                  Le gouverneur général résolut de
                  briser cette résistance. Dans le courant
                  d'avril, il réunit sept mille hommes à
                  Boufarik s'avança jusqu'à Blidah, re-
                  connut le cours de la Chiffa, Koiéah, et

                  l'embouchure du Mazafran. Sur toute
                  cette ligne, qui enveloppait nos posses-
                  sions à l'ouest, notre colonne ne rencon-
                  tra aucun obstacle sérieux. A l'est,
                  un petit poste fut établi à Boudouaou
                  pour couvrir iaMétidja. Une expédition
                  fut dirigée vers la fin de mai contre les
                  Isser et les A mraoua, qui recurent dans
                  leurs montagnes le châtiment de leurs
                  méfaits. Lorsque plus tard, réunis aux
                  Kabiles, ils attaquèrent le camp de
                  Boudouaou, ils éprouvèrent des pertes
                  si grandes, qu'ilsse montrèrent disposés
                  à traiter de leur soumission. Le générât
                  Damrémont, continuant d'opérer sur la
                  Chiffa, se préparait à porter la gut'rre
                  au detà de i'Attas, dans la vallée du Cite-
                  lif, lorsqu'il reçut la nouvelle qu'un
                  traité de paix venait d'être conclu avec
                  Abd el Kader dans )a province d'O-
                  ran.

                  TNAiTÉ DE LA ÏAFNA. Débarqué
                  à Oran le 16 a~rit 1837, le général Bu-
                  geaud pressa avec la plus vive ardeur
                  l'organisation des troupes qui devaient
                  entrer en campagne. Cependant on lui
                  rendit compte qu'Ahd-ei-Rader mani-
                  festait des intentions pacifiques, et ex-
                  primait souvent le regret d'avoir été
                  entrainé à prendre les armes contre la
                  France. Pour encourager ces disposi-
                  tions, on négocia un échange de pri-
                  sonniers et, sans attendre l'exécution
                  de toutes les conditions stipulées, nous
                  rendîmes généreusement les cent trente
                  Arabes prisa à la bataille de la Sikak. Les
                  pourparlers traînaient en longueur, et
                  n'aboutissaient pas; le commandant de
                  la division d'Oran vouiut les appuyer par
                  une démonstration, il se porta vers
                  l'ouest, le 14 mai, à la tête d'une armée
                  de huit à neuf mille hommes, prêt com-
                  battre, ou à conclure la paix, suivant
                  la marche des négociations. H commença
                  à ravitailler Tlemsen, il arriva le 20
                  mai, et se dirigea ensuite sur le camp
                  de la Tafna. Abd-el-Kader mit un terme
                  à ses tergiversations en voyant t'armée
                  française se rapprocher de lui. Les tri-
                  bus étaient fatiguées de ia guerre, elles
                  redoutaient l'incendie et la dévastation
                  dont le généra! Bugeaud les avait me-
                  nacées. L'émir eut l'adresse de faire ap-
                  prouver par tous ses partisans la con-
                  clusion de cette paix, qui devait profiter
                  surtout à l'affermissement de son pou-


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks