search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : La Croix (1880)

                  Titre : La Croix

                  Auteur : Bayard

                  Éditeur : La Croix (Paris)

                  Date d'édition : 1880-1968

                  Type : texte,publication en série imprimée

                  Langue : Français

                  Format : application/pdf

                  Identifiant : ark:/12148/cb343631418/date

                  Identifiant : ISSN 02426412

                  Source : Bibliothèque nationale de France

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb343631418

                  Description : Périodicité : Mensuel (1880-juin 1883) ; Quotidien (16 juin 1883-1968)

                  Description : Etat de collection : T. 1, n° 1 (1880, avr.)-n° 3263 (1893, déc. 30)

                  Description : Appartient à l’ensemble documentaire : Pam1

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 15/10/2007

                  Close
                  First issue for the year 1895 Previous issue 1895/06/18 (Numéro 3720). Next issue Last issue for the year 1895
                  Page
                  Next page Last page (Screen 1 / 4)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : La Croix (1880)

                  Author : Bayard

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2162120/f1.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  Rechercher dans ce périodique

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 83.34 %.




                  La CroUc, son Supplément quotidien, VAlbtim de
                  La Croix hebdomad. illust., le l'èlerln, la Vie de»
                  Saints, les Conttnparaim Illust. et les Question*
                  actuelles (5 vol. ln*8" par an, complément nécessaire
                  de tout journal quotidien), réunis, un an, 3Ofr. 80,
                  (En ajoutant 4 Ir. on^lo Pèlerin ot la V. desSts sur papier lort.\

                  QUOTIDIEN 5 CENTIMES

                  PARIS [ Trois moi 6 fr.
                  et J Six mois. 10 fr.
                  DEPARTEMENTS ( Un an 18 fr.
                  ONION POSTALE. Port en sus 9 fr. par an.

                  16» ANNEE. N' 3?2O

                  Rédaction et Administration 8, rue François IER, Paris

                  çmmys <$?i#c#$

                  LA JOURNÉE
                  PARIS, LE 17 JUIN 1895

                  fèloiie à §ieu et paix aux hommes de
                  bonne volonté!

                  ges processions reviennent.

                  &i manifestation de §oubcùz a eu liiu
                  malgré l'opposition et les violences des sec-
                  taires 8000 hommes ont défilé en rangs
                  serrés, de l'église gotre-game à l'église
                  $aint-$Iaitin, au milieu d'une foule de
                  30 000 personnes qui acclamaient $ésas-

                  Christ.

                  4 Blois, a rgweus et dans plusieurs
                  villes les processions, grâce à $$. £§. les
                  évêques, ont osé prendre possession de la
                  rue et des jardins publics.

                  Partout elles ne sont pas interdi!es,
                  les processions cnt eu un carac'ère de gran-
                  deur et de piété plus frappant que jamais, j
                  £ Saris, la bénédiction da grès <Saint-
                  (Sac-ement a été donnée sur le seuil de
                  certaines églises, aux foules immenses mas-
                  sées sur les places voisines; on fera mieus
                  encore.

                  <£ dimanche prochain!

                  Léon ̃vin adresse une Encyclique
                  aux Coptes pour les rappeler au ber-
                  ca-1 nous en donnons l'analyse télé-
                  graphique.

                  Le mot d'ordre du gouvernement est
                  de faire écrira partout) et de répéter
                  calomnieuse ment que des Congréga-
                  tions cèdent et même que le PAPE
                  céderait

                  La mai uvre étant connue, c'est le
                  devoir de tous de la déjouer.

                  Une entrevue avec'.e cardinal Ram-
                  po la donnée a ec détail par M. Rou-
                  tier, étab it nettement la pensée du
                  Vatican sur la loi inique.

                  Aujourd'hui, a eu lieu à l'Elysée, la
                  remise solenne le du collier de Saint-
                  André, envoyé par le c^ar Nicolas il, à
                  M. F. Faure.

                  A la veille des fêtes de Kiel, cette
                  cérémonie, à laquelle participe tout le
                  personnel de i ambassade, est inter-
                  prétée comme une confirmation de
                  l'existence d'une alliance franco-russe.
                  Des manifestations ont été organi-
                  sées samedi soir et dimanche, autour
                  de la statue de Strasbourg. La police,
                  qui laissait attacher les couronnes,
                  empâchait les groupes de stationner.
                  Tout s'est passé sans grave incident.
                  Le « Hoche » et le « Dupuy-de-
                  Lôme » sont arrivés à Kiel.

                  La Chambre continuantla discussion
                  de la réforme des boissons, a voté
                  samedi l'article 1" de la Commission,
                  qui supprime le privilège des bouil-
                  leurs de cru. Le vote du monopole de
                  l'alcoDl au profit de l'Etat est considéré
                  comjae certain.

                  Les victoires du Dieu eucharistique
                  ne nous laissant place au ourd'hui
                  cont e la loi de spo iation qu au « sup-
                  plément, » du journal.

                  LES PROCESSIONS
                  Saint Antoine les a-t-il rétablies malgré
                  les maires?

                  Il a bien commencé. Même c'est fait si
                  l'on considère que le coup de canon est
                  parti et que rien n'empêchera le boulet de
                  suivre son chemin.

                  Nous parlons plus loin de la magnifique
                  trouée chrétienne faite en plein socialisme
                  en cette ville industrielle de Roubaix,
                  certains patrons voulaient sauver le monde
                  par leur luxe, tandis que d'autres voulaient
                  le salut du peuple par le Crucifié, par les
                  retraites et les bons journaux.

                  Faite ailleurs, l'expérience n'eût pas été
                  concluante.

                  A Blois, le vénéré Mgr Laborde, dont la
                  grande piété est une des gloires de l'épis-
                  copat, a ouvert les portes de sa cathédrale.
                  On nous écrit

                  Blois, le 16 juin 1895.

                  Mon Révérend Père,

                  Je m'empresse de vous envoyer le compte
                  rendu des processions à Blois.

                  Elles étaient interdites depuis 17 ou
                  18 ans et pendant ce temps n'avaient eu lieu
                  que dans l'intérieur des églises.

                  Aujourd'hui, elles sont sorties, non pas
                  librement, à travers les rues, mais sur les
                  terrasses de l'évêché, jardin ouvert au public,
                  en passant, du moins le clergé et le Saint-
                  Sacrement, par la place Saint-Louis, qui est
                  devant la cathédrale.

                  Ce n'est pa encore l'exercice intégral du
                  droit à la liberté de la rue, mais c'est un
                  acheminement.

                  Deux magnifiques reposoirs avaient été
                  dressés sur les terrasses de l'avancée qui
                  domine la vallée, Mgr Laborde a béni toute
                  la ville. Ce fut un moment grandiose et
                  solennel.

                  Une toute immense et entièrement sympa-
                  thique a suivi la procession. C'est un droit
                  reconquis.

                  A quoi devons-nous attribuer cette heu-
                  reuse innovation?

                  Sans aucun doute, aux manifestations
                  publiques, chaque jour plus audacieuses des
                  francs-maçons qui ont piqué au vif prêtres
                  et laïques. Pour beaucoup aussi à la cam-
                  pagne si pleine d'à-propos de La Croix de
                  Paris, demandant pour les catholiques ,jus-
                  tice et liberté comme pour tous les autres
                  citoyens.

                  Excellent terrain l'action peut être
                  féconde et la revendication de nos droits
                  efficace.

                  L'enthousiasme est grand parmi le peuple
                  chrétien. On a pris conscience de ses forces,
                  et déjà l'avenir parait moins sombre.
                  Dans une autre paroisse, celle de Saint-
                  Nicolas, la bénédiction a été donnée, ce
                  matin, sur la place qui lui sert de parvis.
                  Bravo pour les vaillants organisateurs de
                  ces belles cérémonies Elles font revivre en
                  nous les sentiments religieux d'autrefois et
                  nous reposent des agitations et des excès qui
                  caractérisent les fêtes civiles decesderniires
                  années, multipliées à dessein pour rempla-
                  cer auprès du peuple les antiques solennités
                  des processions. VINDEX.
                  D'autres lettres nous disent la joie de la
                  ville de Blois; il semble qu'on ait brisé des
                  chaînes.

                  Plus de six cents hommes portent cierges,
                  bannières, etc. Toute la ville s'est portée
                  sur la terrasse et les voies environnantes.
                  Tenue parfaite.

                  A Evreux, Mgr Sueur, si sage, si ferme
                  quand il le faut, a également ouvert les
                  portes de sa cathédrale. On nous écrit
                  Pour la première fois depuis l'interdiction
                  des processions, le bon Dieu, porté par
                  par Mgr l'évêque et entouré d'un groupe
                  d'hommes fort nombreux appartenant à
                  toutes les classes de la société, a franchi,
                  malgré l'arrêté de M. le maire, les 10 mètres
                  de voie publique qui séparent la cathédrale
                  des jardins de l'évêché. Temps splendidg,
                  foule joyeuse et recueillie.

                  Ah 1 que c'était bon de revoir Notre-Sei-

                  gneur, dans ce petit bout de rue gracieuse-
                  ment décoré 1

                  Plus tard, on fera mieux, d'autant qu'un
                  grand cirque nous donnera, vendredi, une
                  excellente leçon de liberté en promenant
                  par la ville une encombrante cavalcade.
                  Oh Monsieur le maire, daignez accorder
                  à à vos humbles administrés la liberté.
                  comme aux chameaux 1

                  Cela nous éviterait la peine de la prendre
                  aussi légalement qu'à Roubaix.

                  A Paris, la bénédiction donnée du parvis
                  de Saint-Sulpice à la foule immense et res-
                  pectueuse qui couvre la place, est déjà un
                  i commencement; on en verra d'autres.
                  C'est ainsi au parvis de plusieurs autres
                  églises, notamment à la Madeleine. A Saint-
                  Pierre du Gros-Caillou, le Saint-Sacrement,
                  porté derrière les grilles, était salué avec
                  respect, et les fenêtres étaient illuminées.
                  Mais à Paris, la splendeur des processions
                  existe en une infinité de parcs, jardins, cours
                  d'établissements, parfois avec une pompe
                  éclatante et beaucoup d'hommes y sont ac-
                  couru cette année.

                  Partout les processions ont eu cette année
                  un éclat inaccoutumé, tout le monde le cons-
                  tate.

                  A Dunkerque, notre grand port du Nord,
                  la procession du Très Saint-Sacrement a
                  parcouru les rues de la ville, au milieu d'uue
                  foule énorme et très recueillie.

                  Saint Antoine achèvera son œuvre.
                  Plusieurs commencent les 13 mardis cette
                  semaine (i).

                  Si Notre-Seigneur entre, après Lui entrera
                  le cortège de toutes les solutions sociales.
                  LE MOINE.

                  ROME

                  Rome, 15 juin. Mgr Kabis, pro-vicaire
                  apostolique des coptes en Egypte, a fait con-
                  naître au Pape que de nombreux dissidents
                  demandent à rentrer dans l'Unité catholique.
                  (Hacas.)

                  Cette nouvelle que nous avions donnée samedi
                  soir en nos dernières éditions, est corroborée par
                  cette dépêche de notre correspondant
                  Rome, le 17 juin, midi.

                  Le Pape adresse une Encyclique aux coptes
                  (chrétiens égyptiens, dont un petit nombre
                  seulement sont demeurés unis à l'Eglise.)
                  Léon X'Il rappelle les liens étroits qui
                  existèrent dès le commencement entre les
                  Eglises alexandrine et romaine et ce que
                  ses prédécesseurs et lui-même ont fait pour
                  les coptes. Il espère faire davantage à
                  l'avenir.

                  Sa Sainteté recommande l'exercice des
                  vertus chrétiennes, surtout la charité qui
                  gagnera les dissidents, et finit en adressant
                  aux coptes dissidents des paroles touchantes
                  les invitant à rentrer au sein de l'Eglise ca-
                  tholique.

                  Léon XIII implore en ce but les saints do
                  l'Egypte «t la Sainte Famille qui sanctifia
                  ces régions par sa présence.

                  Les coptes séparés en nous permettant à
                  diverses reprises de célébrer dans leur Eglise
                  qui a été la demeure de la Sainte Famille, ont, à
                  diverses reprises, exprimé leur désir d'union,
                  tout en considérant combien c'était difficile. « On
                  m'empoisonnerait si je parlais en ce sens», disait
                  l"un d'eux qui parlait de son désir avec larmes.
                  Nouveaux cardinaux

                  On lit en plusieurs journaux

                  On annonce que Mgr l'archevêque de Lyon
                  sera prochainement nommé cardinal, sur la pro-
                  position du gouvernement français qui le remer-
                  cierait ainsi d'avoir assisté M. Carnot à sos der-
                  niers moments.

                  Mgr l'archevêque de Rouen serait également
                  promu au cardinalat, en don de joyeux avène-
                  nement de M. Félix Faure.

                  Et Mgr Perraud déjà nommé in petto pour
                  répondre au désir ancien du Pape.

                  D'autres prétendent que ce dernier chapeau
                  serait mis en balance avec les Congrégations et
                  qu'on demanderait an Pape d'opter.

                  Ce sera une gloire de plus pour Mgr Perraud
                  qu'on ait mis à si haut prix le droit de lui donner
                  la pourpre.

                  (1) Ou peut toujours demander des imprimés à nos
                  bureaux, gratuitement.

                  GAZETTOU JOUR
                  L'AMENDE

                  Faute de place, nous n'avons pu mettre à
                  temps un exposé complet des peines encou-
                  rues par ceux qui ont l'audace de faire des
                  processions pour Dieu malgré le maire.
                  C'est une contravention, et ils n'en-
                  courent qu'une amende de 1 franc à5 francs,
                  pas plus.

                  Nous avions écrit 16 francs 1

                  Ainsi Mgr de Blois et Mgr d'Evreux ne sont
                  passibles que de 5 francs.

                  En cas de récidive avant 12 mois, si le
                  juge n'accorde pas les circonstances atté-
                  nuantes, on encourt de 1 à 3 jours de retraite
                  en prison.

                  Avis.

                  FÊTES DE HAMBOURG

                  L'ancienne ville libre de Hambourg a voulu
                  bien faire les choses comme si elle était
                  encore indépendante, elle dépense demain
                  douze cent mille francs en douze heures.
                  Tout l'Hôtel de Ville est orné de boiseries
                  provisoires.

                  Des verrières provisoires représentent,
                  avec des peintures provisoires, celles qui
                  seront exécutées défin tivement. On a fait,
                  pour un seul jour, un vrai palais d'une
                  maison qui n'en est pas un.

                  Les plus curieux est l'ile artificielle au
                  centre Sh bassin de l'Alster qui a coûté
                  600 Oou francs. Elle a 5500 mètres de surface.
                  Ce centre du anorama de Hambourg servira
                  au banquet cl à voir le feu d'artifice. Il y a
                  une végétation lactice, même un phare, etc.
                  S'il pleuvait. les tôtes seraient noyées.
                  OONVER3ION

                  D'UN PRINCE ALLEMAND

                  Berlin, 16 juin. Le prince Frédéric do
                  Schombonrg-WaldenLourg, lieutenant do la cava.
                  lerie de la garde, vient de se convertir au catho-
                  licisme.

                  Cette abjuration produit une vive sensation
                  dans l'aristocratie saxonne.

                  SAINT ANTOINE ET « LA CROIX »
                  On nous communique cette supplique trouvée au
                  tronc des demandes

                  « J'apprends qu'à votre autel, près de LaCroiso,
                  » vous accordez beaucoup de grâces, je viens
                  » vous en demander plusieurs. et vous pro-
                  » mets si vous me les accordez 25 francs de pain
                  » et aussi de m'abonner au journal La Croix que
                  » je n'aime pas, ceci me coûte réellement. »
                  Si saint Antoine fait le miracle d'attirer à La
                  Croix tous ceux qui ne l'aiment pas, le salut est
                  proche.

                  LE NOBLE PLAISIR

                  Un illustre toréador, qui donna des courses
                  landaises à Paris, sautait à pieds joints, les pieds
                  liés selon sa coutume et sans perche, un taureau,
                  aux arènes à Marseille. Il tomba en arrière et se
                  cassa les reins, et aussitôt on le siffla pour être
                  tombé, tandis que ses amis protestèrent à coupa
                  de chaise bagarre, arrestation, état désespéré.
                  LE SOMMEtL DE LA VIERGE
                  L'académie des Beaux-Arts a décerné le prix
                  Henri Lehmann, de 3000francs, fondé pour l'en-
                  couragement des bonnes études classiques en
                  faveur d'un peintre, à Mlle Elisabeth Sonrel,
                  pour son aqnarelle exposée au î-'alon des Champs-
                  Elysées, le Sommeil de la Vierge.

                  On sait que cette aquarelle a été acquise par
                  M. Félix Faure l'auteur a tous les bonheurs.
                  LE « CRUCIFIX » TRIOMPHE
                  DU CONSEIL MUNICIPAL

                  Vendredi soir, à l'Hôtel de Ville, le Conseil
                  municipal recevait le Congrès des « Naval Archi.
                  tects ». Au programme figurait le Crucifix de
                  Faure. M. Rousselle et quelques-uns de ses col-
                  lègues s'en aperçurent soudain. Il y eut quelque
                  émoi. Une telle poésie chantée à l'Hôtel de
                  Vill'e, avec son titre au programme 1

                  On fit venir M. Mangin qui dirigeaitl'orchestre,
                  et on lui enjoignit de supprimer le Crucifia de
                  Faure comme attentant aux opinions du Conseil
                  municipal.

                  t~a ne me regarde pas, dit M. Mangin. Ce
                  morceau est sur le programme; donc il sera exé-
                  cuté.

                  Non, il ne sera pas exécuté.

                  Nous le jouerons ou nous nous retirerons.
                  Force resta au chef d'orchestre le Cry,ciflp
                  fut exécuté et salué par l'assistance, qui lui
                  décerna quatre salves d'applaudissements.


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks