Vous êtes ici

Histoire

Maximilien de Robespierre

Avocat, influencé par la lecture de Rousseau, Maximilien de Robespierre (1758-1794) publie des textes politiques dès avant les Etats généraux, où il siège pour le tiers état d’Arras. Plus qu’à l’Assemblée, il conquiert l’opinion au club des Jacobins. Après la chute du roi, il est très influent à la Convention nationale. L’effacement des Girondins le porte à la tête du Comité de salut public en juillet 1793. C’est le début de la Terreur, lutte pour la défense de la république, dont il se sert aussi pour éliminer ses opposants. Sa puissance devenue sans partage, ses soutiens prennent peur et, après un discours à la Convention où il échoue à rallier son auditoire, il est arrêté le 9 thermidor, puis guillotiné. Les Sélections consacrées à la politique proposent un choix de titres fondamentaux de théorie politique, dont ceux de Robespierre. Celles intitulées "La Révolution française en images" offrent de très nombreuses représentations de personnages et d’événements de cette époque.