Vous êtes ici

Histoire

Jean-Paul Marat

Médecin, Jean-Paul Marat (1743-1793) exerce à Londres de 1765 à 1777, année durant laquelle il revient en France pour s’établir à Paris. Grâce à la libération de l’activité éditoriale créée par les Etats généraux, il se lance dans le journalisme engagé pour la Révolution. Il fonde plusieurs titres pendant la période révolutionnaire, notamment "L’Ami du peuple", qui devient une tribune influente. Député montagnard à la Convention, ennemi des Girondins qui lui intentent plusieurs procès en diffamation, il est assassiné par une de leurs amies, Charlotte Corday. Outre sa production journalistique, on retient de lui l’ouvrage "Les Chaînes de l’esclavage" (1792). Les Sélections consacrées à la politique proposent un choix de titres fondamentaux de théorie politique, dont ceux de Marat. Celles intitulées "La Révolution française en images" offrent de très nombreuses représentations de personnages et d’événements de cette époque.