Vous êtes ici

Histoire

Convention nationale

La Convention nationale succède à l’Assemblée législative le 21 septembre 1792. Elue au suffrage universel masculin, elle fonde, sur la Constitution de l’an I, la première République. Les Montagnards, qui la dominent, profitent du discrédit du roi condamné à mort pour trahison et des tenants d’une monarchie constitutionnelle pour installer un gouvernement révolutionnaire qui se lance dans la guerre contre la coalition européenne favorable à la monarchie et instaure progressivement la Terreur. Après le 9 thermidor et la chute de Robespierre, ce gouvernement est démantelé. La Constitution de l’an III est votée, la Convention nationale, dissoute, et le pouvoir exécutif, remis au Directoire. Les Sélections consacrées à la politique proposent un choix de titres fondamentaux de théorie politique, dont ceux de la Convention nationale. Celles intitulées "La Révolution française en images" offrent de très nombreuses représentations de personnages et d’événements de cette époque.