Gallicadabra ! Et Gallica s'ouvre aux enfants

0
Publié par Chloé Menut le 7 mars 2017 dans Services et nouvelles fonctionnalités

La Bibliothèque nationale de France lance en ce début d'année 2017 sa première application de lecture sur tablette à destination des enfants. Téléchargeable dès maintenant gratuitement en version iOS, l'application sera disponible très bientôt dans sa version Android. Elle fonctionne hors connexion et peut être utilisée sans Wi-Fi, où que vous soyez.

gallicadabra_130217_043.jpg

Derniers tests avant le lancement de Gallicadabra. © Béatrice Lucchese/BnF 

Une application de lecture conçue pour les enfants et leurs parents

Fables, contes, abécédaires, Gallica regorge de ressources pour la jeunesse. Une sélection, réalisée par le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) de la BnF, a été intégrée dans une application mobile adaptée au jeune public, colorée et intuitive. La page d’accueil permet d'accéder aux contenus par genre et de choisir ensuite son histoire. Certains contes sont disponibles en version audio, avec les voix de comédiens, pour écouter l’histoire tout en profitant des illustrations ou en suivant le texte sur la tablette.

page_daccueil.jpg

La page d'accueil de Gallicadabra

img_0543.png

Le caroussel des contes de Gallicadabra.

Des ouvrages patrimoniaux pour la jeunesse

Qui ne connaît pas les fables de La Fontaine ? Vous les avez probablement apprises à l'école, mais les connaissez-vous illustrées par Henri Avelot ou Boutet de Monvel ? Gallicadabra vous propose une première sélection très animalière, ainsi qu’un fabuleux voyage temporel depuis les fables d'Ésope jusqu’aux albums de Benjamin Rabier. Le thème des animaux tient une place prépondérant dans la littérature pour la jeunesse notamment grâce aux fables animalières dont la tradition commence dès l'Antiquité, se poursuit avec Le Roman de Renart, et connaît son apogée avec les incontournables fables de La Fontaine. Les héros anthropomorphes de ces histoires invitent les lecteurs à s'identifier tout en permettant la mise à distance, et ont gagné au fur et à mesure le statut de coqueluches des tout-petits. Les numérisations intégrées dans l’application ont été choisies parmi de belles éditions, datant pour la plupart du xixe et du début du xxe siècle, pour que petits et grands découvrent ou redécouvrent les classiques de la littérature jeunesse.

L'oie Clémentine par Benjamin Rabier (1864-1939), Garnier frères, 1928, Paris.

Un imagier d’animaux

En s'inspirant de l’ouvrage Animal publié aux éditions de la BnF, une sélection d'images d'animaux pour chaque lettre de l'alphabet a été intégrée dans l'application. Des lithographies de Delacroix aux gravures sur bois d’Hiroshige ou Hokusai en passant par les illustrations animalières de Jacques de Sève, cette ménagerie accompagnera les lectures et fera découvrir aux utilisateurs les collections iconographiques de la BnF.

       

F comme… flamant rose, illustrations de The Birds of Europe, John Gould, Elizabeth Gould, Edward Lear, London, 1837,
et L comme… langouste, Iseebi to shibaebi , estampe, Utagawa, Hiroshige,1832.

Études d'usages

Cette application, conçue à titre de prototype, fera l'objet d'études d'usages auprès des utilisateurs afin de déterminer les améliorations dont elle pourrait être enrichie. Si vous souhaitez faire partie de cette étude ou tout simplement donner votre avis sur l'application, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : gallica@bnf.fr en indiquant dans l’objet du courrier "Gallicadabra".

 

Chloé Menut

gallicadabra_130217_062_1.jpg
© Béatrice Lucchese/BnF 

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.