Informations détaillées

Titre : 
Chansonnier des ducs de Lorraine

Date d'édition : 
1490-1508

Type : 
manuscrit

Langue : 
français

Format : 
Lorraine. - Lettres ornées noires ou blanches sur champ doré ; bandeaux décoratifs répétant ces lettres. Armes peintes (f. 78v.). - Parchemin. - A (ancienne garde contrecollée) + B + 78 ff., suivis d'un feuillet de parchemin appartenant à la reliure. - 280 x 200 mm (just. 230 x 145 mm). - 11 cahiers : 1 cahier de 2 ff. (ou deux feuillets montés ensemble ; A-B), 5 cahiers de 8 ff. (I-XL), 1 cahier de 7 ff. (talon visible entre les ff. XLV et XLVI), 3 cahiers de 8 ff. (XLVIII-LXXI), 1 cahier de 7 ff. (le f. 77, plus épais, est insérré dans le cahier ; pas de talon visible).Cahiers numérotés au crayon de papier lors de la reliure de 1845. Pas de réclames ou de signatures anciennes.Foliotation originale en chiffres romains au recto de chaque feuillet (à l'exception du dernier, fol. 78) ; foliotation contemporaine à l'encre rouge au verso de chaque feuillet (jusqu'au fol. 72 ; dacalage de foliotation à partir du fol. 71). - Réglure à l'encre. - Reliure de maroquin vert à décor doré, tranches dorées, réalisée par Hippolyte Duru, signée "DURU 1845" au contreplat supérieur. Traces de l'ancienne reliure de tissu (?). - Estampille de la Bibliothèque royale, antérieure à 1735 (modèle Josserand-Bruno n° 5)

Description : 
Contient : 1 « Deul et ennuy... » ; 2 « Beata es, Maria... » ; 3 « Da pacem, Domine... » ; 4 « Da pacem, Domine... » ; 5 « Dulcis amica Dei... » ; 6 « Si sumpsero... » ; 7 « O quam glorifica... » ; 8 « Si dedero... » ; 9 « Mes pensées... » ; 10 « L'eure est venue... » ; 11 « Despitant fortune... » ; 12 « Allez, regretz... » ; 13 « Les grans regretz... » ; 14 « Va t'em, regret... » ; 15 « Qui belles amours a... » ; 16 « Se je vous eslongne... » ; 17 « Helas! de vous certes... » ; 18 « Si vous voulez estre... » ; 19 « N'ay ge pas droit... » ; 20 « Ha! qu'il m'ennuye... » ; 21 « Seul et eureux... » ; 22 « La saison en est... » ; 23 « Penser en vous... » ; 24 « Venez, regretz... » ; 25 « Des fais mondains... » ; 26 « De plus en plus... » ; 27 « Mon souvenir... » ; 28 « A heur le tiens... » ; 29 « Tant ay d'ennuyt... » ; 30 « Comme femme desconfortée... » ; 31 « Si congié prens... » ; 32 « Se mieulx ne vient... » ; 33 « Plus que aultre... » ; 34 « En l'ombre d'ung buyssonnet... » ; 35 « La regrettée... » ; 36 « Je sçay tout... » ; 37 « Fors seullement... » ; 38 « Il n'est vivant... » ; 39 « Vostre beaulté... » ; 40 « Helas ! pourquoy... » ; 41 « Je ne viz oncques... » ; 42 « Royne dez flours... » ; 43 « Faisons boutons... » ; 44 « Fin ch'yo vivo... » ; 45 « Yo so contento... » ; 46 « Que vous ma dame... » ; 47 « La gaye pastoure... » ; 48 « Se j'ay perdu mon amy... » ; 49 « Mon seul plaisir... » ; 50 « Ce moys de may... » ; 51 « Si fayt il vous... » ; 52 « Pastourelle... » ; 53 « Belle, se j'avoye... » ; 54 « Amoureuse m'y fault estre... » ; 55 « Tant bel m'y sont... » ; 56 « Se j'avoye de la soie... » ; 57 « Lourdault... » ; 58 « L'autre jour m'y chevauchoye... » ; 59 « La nuyt s'en va... » ; 60 « Il estoit ung bon homme... » ; 61 « Fors seulement... » ; 62 « Crux triumphans... » ; 63 « Jesus, dignum nomen... » ; 64 « My levay... » ; 65 « Mary de par sa mere... » ; 66 « La cuiller d'or... » ; 67 « Faictes, s'il vous plait... » ; 68 « Ne par Dieu... » ; 69 « Seullette suis... » ; 70 « Mon mari m'a diffamée... » ; 71 « L'amour de moy est enclose... » ; 72 « Mannette m'a mandé... » ; 73 « A l'ombre du bissonnet... » ; 74 « Triste et pensif... » ; 75 « Cum summo... »

Description : 
Comporte 78 pièces religieuses et profanes ; la dernière, rajoutée après coup, n'est pas comprise dans la table du fol. Av. (ancienne contregarde). Porte au fol. 78v. les armes de René II de Lorraine, surmontées de la couronne ducale : écartelé, 1, parti de Hongrie ancien (fascé de gueules et d'argent) et de Naples (d'azur, semé de fleurs de lys d'or, au lambel de gueules brochant) ; 2, parti de Jérusalem (d'argent, à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même) et d'Aragon (d'or, à quatre pal de gueules) ; 3, d'Anjou (d'azur, semé de fleurs de lys d'or, à la bordure de gueules) ; et 4, de Bar (d'azur, semé de croisettes à deux barbeaux adossés du même, brochants sur le tout), sur-le-tout de Lorraine (d'or, à la bande de gueules, chargée de trois alérions d'argent).

Description : 
Réalisé pour le ducRené II de Lorraine (1470-1508) ; acheté en 1678 par Etienne Baluze pour le compte de Jean-Baptiste Colbert à la vente après décès de la bibliothèque deClaude Hardy, conseiller au parlement de Paris (BnF, Mss., Latin 9363, fol. 147, Catalogue des mss. achetez a l'inventaire de feu M. Hardy le 14 juillet 1678, n° 154 : Livre de vers en musique. Fol.) ; Jean-Baptiste Colbert ; entré à la Bibliothèque royale en 1732 avec les manuscrits de la famille Colbert ; ancien fonds royal.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b9060517z

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 1597

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
07/11/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés