Informations détaillées

Titre : 
Flavius Josèphe, Antiquités judaïques(Livres XV-XX) Guerre des Juifs(Livres XXI-XXVII)

Date d'édition : 
1400-1420

Date d'édition : 
1470-1475

Type : 
manuscrit

Langue : 
Français

Format : 
Paris. - Tours (illustration). - Écriture gothique. un copiste. - La décoration du manuscrit n’était pas terminée quand il entra dans la librairie du duc de Berry. De même que pour le premier volume (BnF., Français 247), l’illustration fut achevée dans le troisième quart du XV. - e. - siècle. - Treize miniatures ornaient originellement le manuscrit, comme l’indique la mention inscrite sur le f. 298v (voir. - infra. - , Provenance). Deux d’entre elles manquent aujourd’hui en tête du Prologue de la. - Guerre des Juifs. - (f. 121) et du Livre XXVI (f. 238), ainsi que le suggère la note rédigée au f. D. par le possesseur du manuscrit en 1905, Henry Yates Thompson : « After the reinsertion of ten pictures leaves… then are still two pages missing ; folio 121 containing the beginning of the Prologue to the « Bataille Judaïque », and probably a large miniature, and folio 238 with the beginning of the XXVI. - th. - Book and probably a small miniature… ». - Pour des raisons inconnues, le compositeur de l’ouvrage n’avait pas prévu une décoration identique pour les deux manuscrits, le NAF 21013 étant de facture moins luxueuse : à l’exception de la page frontispice, les livres sont introduits par des peintures de format plus réduit que dans le premier volume (90 x 80 mm), l’or est absent des initiales puzzle au début des chapitres et des pieds-de-mouche. - Deux artistes ont présidé à l’illustration du manuscrit. La peinture initiale fut commencée par le. - Maître du Boccace de Munich. - (appelé ainsi d’après le ms. de Munich, Bayerische Sataatsbibliothek, Cod. Gall. 6), à qui l’on doit les onze dernières miniatures du volume I (Français 247). Elle fut terminée par un autre artiste, qui se chargea, sans doute, d'exécuter les miniatures suivantes. - François Avril a identifié ce dernier avec. - Jean Bourdichon. - , lors de ses débuts dans l’atelier du Jean Fouquet aux côtés du Maître du Boccace de Munich (vers 1470) (F. Avril. - Jean Fouquet. - …, p. 311). Les deux artistes ont été associés dans deux commandes successives concernant l’achèvement du cycle abandonné de deux manuscrits : le Tite Live de Versailles (Bnf., Français 273-274, vers 1475) et le Tite-Live de Rochechouart entrepris au cours des années 1475-1480 (Bnf., Français 20071). - La date de l’achèvement de l’illustration du manuscrit est controversée. Pour Nicole Reynaud, les peintures n’avaient pas encore été exécutées au moment de l’arrestation de Jacques d’Armagnac en 1476 et les commanditaires en auraient été les héritiers de Tanguy du Chastel, au plus tôt en 1480 (F. Avril et N. Reynaud. - Les Manuscrits à peintures en Franc. - e…, p. 140, n° 71). L’intervention de Bourdichon au début de sa carrière incite à en situer la réalisation autour des années 1470-1475, mais le nom du commanditaire reste inconnu, car le duc d’Armagnac, mal vu du roi et enfermé à Carlat, n’a vraisemblablement pas pu faire appel à un collaborateur de l’atelier tourangeau si renommé (F. Avril dir.. - Jean Fouquet. - …, p. 311). La décoration du manuscrit est donc postérieure à celle du volume I (Français 247), que l’on situe aujourd’hui autour des années 1465. - Légendes des peintures : F. 1v : entrée d’Hérode à Jérusalem; massacre de 45 courtisans d’Antigonus (Livre XV); F. 22 : Hérode et ses fils devant Auguste à Rome (Livre XVI) ; F. 40v : Hérode condamnant ses fils (Livre XVII) ; F. 65 : Auguste nommant Quirinus gouverneur de Syrie (Livre XVIII) ; F. 91 : assassinat de Caligula (Livre XIX) ; F. [121 ?] miniature découpée ? (Début de la. - Guerre des Juifs. - , Prologue) ; F. 123 : entrée d’Antiochus Epiphane à Jérusalem (Livre XXI) ; F. 156 : funérailles d’Hérode (fin du Livre XXI) ; F. 191 : Vespasien menant son armée contre les Juifs (Livre XXIII) ; F. 213 : Prise de Gamala (Livre XXIV) ; F. 224v : massacres à Jérusalem (Livre XXV) ; F. [238 ?] : miniature découpée ? ; F. 262 : Titus prenant Jérusalem (Livre XXVII). - Décoration secondaire :. - La partie décorative des deux volumes (encadrement et initiales ornées) reflète le style des ateliers parisiens entre 1410 et 1420 (. - Jean Fouquet. - …, p. 311) : les bordures des quatre premières miniatures du premier volume (Fr. 247) et de toutes les pages à miniatures du second volume (NaF. 21013) sont contemporaines de la copie. - Encadrement de la page frontispice (f. 1v) d’un filet doré avec entrelacs de motifs floraux, bordures marginales à rinceaux de vignettes ornées de dragons. - Encadrement des petites miniatures d’une fine baguette dorée avec prolongement de rinceaux à vignettes. - Décoration des initiales et lettres ornées très proche de celle du premier volume. Au début du premier livre du manuscrit (Livre XV), initiale (6 l.) bleue sur fond rose sombre filigrané blanc, ornée de vignettes. - Au début de chacun des livres suivants, initiales ornées (4 l.) alternativement bleues et roses à filigrane blanc, avec rinceaux de vignettes, introduisant chaque livre. - Au début de chaque chapitre, initiales puzzle (4 l.) sur fond filigrané bleu et rouge, primitivement rouges et bleues, dont la partie rouge a été recouverte soit d’un alliage qui aurait viré soit d’une couleur de préparation. - Lettres alternativement bleues et rouges sur filigrane bleu ou rouge (1 l.) introduisant les rubriques (incipit, explicit, chapitres des tables). - Pieds-de-mouche et bouts de lignes plus simples que dans le ms. Français 247 : absence de couleur or. Pieds-de-mouche bleus et rouges. Bouts de ligne bleus et rouges. Majuscules rehaussées d’un trait de couleur jaune au sein du texte. - Parchemin. - 300 feuillets précédés et suivis de 4 et 5 pages de garde papier moderne (A, B, C, D ; I, II, III, IV, V). Contre-gardes en papier marbré. Les f. 299v et 300 sont blancs. 2 colonnes de 36 lignes. - 370 x 270 mm (justification : 235 x 185 mm). - 38 cahiers : 1-158 (f. 1-120v) ; 168 (f. 122-128v ; 3+4 ; trace d’onglet entre le f. 120 et le f. 122 : le f. 121 manque ); 17-298 (f. 129-232v) ; 308 (f. 233-240v ; 4+3 ; le f 238 manque) ; 31-378 (f. 241-296v) ; 384 (f. 297-300v). Réclame dans la marge inférieure du f. 120v ne correspondant pas aux premiers mots du feuillet suivant, le f. 121 manquant. Signatures des feuillets des cahiers 2-25 placées au niveau de la première ligne du texte (f. 9-200v). Signatures des feuillets des cahiers 26-38 au niveau de la dernière ligne du texte (f. 201-300v). Numérotation rubriquée des chapitres dans les tables et dans le texte. Le manuscrit était mutilé quand il réapparut en 1903 lors d’une vente chez Sotheby. Les ff. 121 et 238 manquent. Sur les douze miniatures qui avaient été découpées, dix ont été retrouvées dans la bibliothèque royale de Windsor en 1905 et restituées à leur place dans le volume : traces de collage sur les f. 22, 40, 65, 91, 123, 156, 191, 213, 224, 262. - Réglure à l’encre. - Reliure du XVIIIe siècle en maroquin rouge à dorure à chaud sur les plats avec motif de dentelles. Titre doré sur pièce de maroquin vert au dos : « JOSÈPHE / ANCIENNETÉS DES JUIFS ./ TOME II ». - Estampilles de la Bibliothèque nationale (20 mm), proche du modèle n° 42 de Josserand-Bruno, aux f. 1 et 298v (« Les Estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque nationale », pl. XXIV). Timbre ovale avec inscription du n° 4138 au f. 1

Description : 
Contenu: F. 1-298v. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques (Livres XV-XX) ; Guerre des Juifs (Livres XXI-XXVII). F. 1-122. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques (Livres XV-XX). F. 1-21v. [Livre XV]. [Table]. Ci commencent les chapitres du .XV.e Livre de Josephe (rubr.) ». « Le premier chapitre (rubr.) ». « Comment aprés ce que la cité eut esté prinse par Lossius (sic pro Sossius) et Herode, Antoine occist Antigon en Antiochie et Herode, retourné on royaume, occist .XIV. de ses amis des plus grans de Jherusalem » …-… « Le .XIII.e chapitre (rubr.) ». « Comment il abati le vieil temple .VI.C ans aprés ce qu’il fut edefié et en fist ung aultre plus grand .II. foiz ». « Ci finent les chapitres (rubr.) » (f. 1). – [Texte]. « Ci aprés commence le .XV.e Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe (rubr.) ». « Quand Herodes eut prinse la principauté de toute Judee, tous ceulx qu’i trouva privés et favourables il eleva a grans dignités, mais ceulx qui sentoyent ou faisoyent du contraire il ne cessoit tous les jours de mettre a griefs tourmens …-… Laquelle renommee n’est pas incroyable se aucuns veult considerer l’autre providence de Dié. En ceste maniere donques fu le temple edefié ». « Ci fine le .XV.e Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe ». F. 21v-40. [Livre XVI]. [Table]. « Ci aprés commencent les chapitles du .XVI.e Livre ». « Le premier chapitre (rubr.) ». « Comment Alexandre et Aristobole, retournés de Rome a leur pere Herode, Salomé et Ferore, le frere du roy, les accusoyent » …-… « Le .XIIII.e chapitre (rubr.) ». « Comment Herode occist ses enfans. Et de leur sepulture faite en Alexandrium ». « Ci fenissent les chapitles ». – [Texte]. « Ci aprés commence le .XVIe Livre des Ancientés des Hebrieux selond la sentence de Josephe (rubr.) ». « Aprés l’edificacion du Temple, le roy Herode se estudia, en gouvernant le bien commun, de destruire toutes les iniquités qu’on faisoit par les cités et les provinces …-… Et de nuit leurs corps furent transportés on chasteau d’Alexandrius, ou le pere de leur mere et plusieurs de leurs cousins ou tayons estoient ensevelis et sepultures (sic) ». « Ci defenist le .XVI.e Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe ». F. 40-64v. [Livre XVII]. [Table]. « Ci commencent les chapitles du .XVII.e Livre ». « Le premier chapitre (rubr.) ». « Comment Antipatre fu en grand hainne ver tous les Juifs pour la mort de ses freres » …-… « Le .XVIII.e chapitre (rubr.) ». « Comment Archelaus fu accusé de ses cousins par dever Cesar ». « Ci fenissent les chapitles » (f. 40v). – [Texte]. « Ci aprés commence le .XVII.e Livre des Anciennetés des Hebrieux selond la sentence de Josephe (rubr.) ». « Aprés ce que Antipatre eut accusés ses freres par dever son pere et qu’il eut contraingt a faire sur eulx ce si excessive cruaulté et felonnie, esperance de vivre aprés ne li veint mie a sa voulenté …-… Entre ces choses Cirinius, ungs homs du conseil fut envoyé de Cesar pour disposer le cens en Syrie et pour gouverner la maison d’Archelaus que Cesar avoit envoyé en exil, comme nous avons raconté ci devant ». « Ci fine le .XVII.e Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe ». F. 64v-91. [Livre XVIII]. [Table]. « Ci aprés commencent les chapitres du .XVIII.e Livre ». « Le premier capitle » (rubr.) ». « Comment Cyrian fut envoyé de Cesar pour gouverner Syrie et Judee et pour garder la maison d’Archelaus » …-… « .XIIII.e (rubr.) ». « La pestilence qui adveint aus Juifs en Babilonie par Asinee et Annilee qui estoient freres ». « Ci fenissent les chapistres ». – [Texte]. « Ci aprés commence le .XVIII.e Livre des Anciennetés des Hebrieux selond la sentence de Josephe ». « Le premier chapitle (rubr.) ». « Adoncques Cirin fut institué president ou recepveur de toutes les choses qui lors estoient assemblees et levees par la descripcion et inventoire de tout le monde a payer le sens a Cesar …-… Les choses donques qui adveindrent ver les Juifs demourans en Babilonie pristrent fin en telle maniere ». « Ci fenist le .XVIII.e Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe ». F. 91-108v. [Livre XIX]. [Table]. « Ci commencent les chapitles du .XIX.e Livre ». « Le premier chapitle (rubr.) ». « Comment Gaius Cesar fut estaint en traïson de Cassius Cherea » …-… « Le .VI.e chapitle (rubr.) ». « Quantes et quelles choses il fist en .III. ans devant sa mort, et par quelle maniere il fina sa vie ». « Ce livre contient le temps de .III. ans et .VI. mois ». « Ci fenissent les chapitles ». – [Texte]. « Ci aprés commence le .XIXe Livre des Anciennetés des Hebrieux selond la sentence de Josephe ». « Le premier ch[apitle] (rubr.) ». « Gaius donques non pas seulement aus Juifs qui estoient en Jherusalem, n’a ceulx qui habitoient en icelles régions, demonstroit la forsennerie de son injustice, ains envoyoit sur eulx par toute la terre et par toute la mer …-… Lors les Cesariens envoiayrent legats a Claudius en li suppliant. Et ainsy ilz empetrairent qu’ilz demourassent en Judee, mais aprés soubs Vespasian, ilz furent boutés hors de celle region ». « Ci deffenist le .XIXe Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe ». F. 108v-[121]. [Livre XX]. [Table]. « Ci commencent les chapitles du .XX.e Livre ». « Le premier chapitle (rubr.) ». « Comment Claudius envoya Crispius Fadus en Judee, lequel fu aprés indigne aus Juifs et en prist premierement .III. et les occist » …-… « Le .XIX.e (rubr.) ». « Comment Florus succeda a Albins qui tormenta moult les Juifs et leur fist tant de maulx qu’ilz veindrent aus mains ». « Ci defenissent les chapitles » (f. 109v). – [Texte, incomplet par suite de la perte du f. 121]. « Ci aprés commence le .XXe Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe ». « Le premier (rubr.) ». « Quand Agrippe fut mort selond ce que nous avons raconté on livre de devant cestui, Claudius Cesar envoya successeur a Marcius Cassius Longinus pour ce que Agrippe, quand il vivoit encore, l’avoit prié …-… Si eut Hircam ceste puissance l’espace de .XL. ans. Mais Barzafranes, le roy des Parthiens, et Pacorus, son duc, bataillerent contre li et le pristrent et instituairent roy Antigon le filz d’Aristobole. Lequel, quand… ». Manquent la fin du chapitre XVIII et le chapitre XIX (cf. BnF., Français 6446, f. 293vb, l. 49). F. 122-198v. Guerre des Juifs (Livres XXI-XXVII des Anciennetés des Juifs ». F. 122-123r. [Prologue, incomplet par suite de la perte du f. 121]. « … est contenue partie accusation et partie laudacion ou loange et nul temps n’y est trouvé parfaite foy de l’istoire…-… Si que ne les vitupereurs ne les flateurs ne me pourront accuser ne reprendre de mençonge. Et toute ceste euvre sera comprise en .VII. livres particuliers ». « Ci definist le prologue de Josephe es livres de la Bataille des Juifs ». Manque le chapitre I qui correspond au début du prologue (cf. Bnf., Français 6446, f. 295ra, l. 21). F. 123-156r. [Livre XXI]. « Ci aprés commence le .XXI.e Livre des Anciennetés des Hebrieux, qui est le premier de la Bataille des Juifs ». « Comme les puissans des Juifs feussent a descort entre eulx on temps que toute Syrie l’estoit avecques Ptholemee le .VI.e et que Antioche qui aultrement estoit nommé Epiphanes couvoitoit a avoir le royaume …-… En ceste sollenité le corps fu porté .II.C estades loing on chastel de Herodius et la fu enseveli selond ce que le roy meismes l’avoit commandé. Telle donques fut la fin de Herode ». « Ci fine le .XXI.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le premier de leur Bataille selond la sentence de Josephe ». F. 156v-191. [Livre XXII]. « Ci aprés commence le .XXII.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le second de leur Bataille selond la sentence de Josephe ». « « Le premier (rubr.) ». « Mais la necessité d’aller a Rome fut a Archelaus commencement de nouvelles tourbes, car quand il eut employés .VII. jours a plourer son pere …-… si envoya contre li des chevaliers qui le chaçairent en Ydumee et la semblablement il pilla la province. Ainsy donques se portoient les besoignes des Juifs ». « Ci deffine le .XXII.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le second de la Bataille d’iceulx selond la sentence de Josephe ». F. 191-213. [Livre XXIII]. « Ci aprés commence le .XXIII.e Livre des Anciennetés des Hebrieux, qui est le tiers de leur Bataille selond la sentence de Josephe ». « Le premier (rubr.) ». « Donques quand Neron eut ouï que les choses ne li estoient pas venues a souhait en Judee, une paour et esbahissement le prist, qu’il celoit tant qu’il povoit et ce li estoit bien neccessaire …-… Mais tout le remanent estoit pueple commun, comme Traconites, Gaulanites, Joppeniens et aultres plusieurs, et Gadarites aussi, hommes dissencieux et fugitifs, et ausquelx reprouches de paiz reconcilieroyent batailles. Tous ceulx ci furent pris le .VI.e jour devant les Ides de septembre ». « Ci fine le .XXIII.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le tiers de leur Bataille selond la sentence de Josephe ». F. 213-224v. [Livre XXIV]. « Le premier (rubr.) ». « Ci aprés commence le .XXIIII.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le .IIII.e de leur Bataille selond la sentence de Josephe ». « Donques tous les Juifs qui s’estoient partis des Romains, quand Iccapace la cité fu destruite, s’applicairent a eulx, aprés ce que les Taricheens eurent esté desconfits …-… Ainsi donques ceulx qui ung po devant estoient couvers de sains vestemens et aucteurs de religion trés renommés a tout le monde et qui estoient honnourés de tous ceulx qui venoient a la cité, gisoyent lors tous nuds et estoyent proye aus chiens et aus bestes sauvages. Lesquelx hommes je cuide avoir esté plourés des vertus et des vices meismes tant qu’il leur loisoit ». « Ci deffenist le .XXIIII.e Livre des Anciennetés des Hebrieux, qui est le .IIII.e de la Bataille d’iceulx selond la sentence de Josephe ». F. 224v-237v. [Livre XXV, incomplet par suite de la perte du f. 138]. « Le premier (rubr.) ». « Ci après commence le .XXV.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le .V.e de la bataille d’iceulx selond la sentence de Josephe ». « Le .I.e (rubr.) ». « Telle donques fu la fin de la vie d’Ananus et Jhesus, comme nous avons raconté on livre devant cestui ci. Aprés la mort d’eulx, tant les jalous, c'est a dire les noiseurs comme les Ydumeens, coururent sus par tout lieu au pueple …-… Auquel s’adjoindrent maints nobles hommes le londemain, quand il fu jour, et Domician le filz de son [frere …]. Le Livre XXV s’arrête au début du chapitre XXIX du Français 6446 (f. 371ra, l. 38). Manquent la fin de ce chapitre et la totalité du chapitre XXX. F. 239-262v. [Livre XXVI, incomplet par suite de la perte du f. 138]. […] armes eulx fians d’avoir largement leurs necessités, car la copie des choses saintes leur habundoit. Et d’autant comme Jehan estoit souverain, quand a multitude de gens de tant estoit il seurmonté, quand a force de lieu …-… Certes je ne reffuse pas a dire les choses ausquelles douleur me contraint, mais je cuide que, se les Romains eussent gaires tardé a venir contre les mauffaiteurs, ou la cité eust esté devoree par l’ouverture de la terre ou perie par deluge ou eust souffertes fouldres de Sodome ». « Ci deffine le .XXVI.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le .VI.e de la Bataille d’iceulx selond la sentence de Josephe ». Le début du livre manque. Le texte commence au chapitre II (cf. Français 6446, f. 372ra, l. 37). F. 262v-298v. [Livre XXVII]. « Ci aprés commence le .XXVII.e Livre des Anciennetés des Hebrieux, qui est le .VII.e de la Bataille d’iceulx selond la sentence de Josephe ». « Le premier chapitle (rubr.) ». « La pestilence donques des Jherosolimiens croissoit chascun jour en paines, pour ce que les sedicieux estoient tousjours plus enfflammés par choses adverses et la faim contraignoit eulx et le pueple …-… Et ce mal croissant tousjours plus fort les boyaulx et les entrailles decheans, il morut et non par aultre chose fors que par le jugement de la providence divine, qui seult tousjours punir les trés mauvais hommes ». « Ici est la fin de l’istoire que nous avons promise a baillier avecques toute verité a ceulx qui la desiroyent cognoistre. Et par quelle maniere ceste bataille a esté faite des Romains avecques les Juifs et comment il a esté exposé soit laissié a ceulx qui la liront pour en jugier. Mais de la verité diray je hardiement et sans vergoigne que les choses seulement que j’ay escripte ont eu en toutes manieres conjecture ». « Ci deffenist le .XXVII.e Livre des Anciennetés des Juifs, qui est le .VII.e de la Bataille d’iceulx selond la sentence de Josephe ». « Ci fine le Livre de Josephe contenant en tout .XXVII. livres historiaulx » Annotations marginales : Rétablissement d’une omission : f. 176, 239. Explications de termes spécifiques, d’une écriture contemporaine, avec pied-de-mouche identique à ceux du texte (f. 15), introduites par l’abréviation « Noa » dans le livre XV, par le mot « Note » dans la suite du texte : Theatre (f. 15) ; Estade (f. 16v) ; Medeme (f. 17) ; Ponte (f. 23) ; Thetrarchie (f. 53) ; Miriade (f. 53) ; Cirque (f. 92v) ; Colonie (f. 105), Sicanien (f. 109) ; Satrapes (f. 111v) ; Xiste (f. 174) ; Esperit marcial (f. 195v) ; Ecatontarche (f. 196v) ; Nef piratique (f. 208v) ; Joug (f. 213v) ; Cataracte (f. 236) ; Cassie (f. 279v) ; Cloaques (f. 280) ; Triumphe (f. 283) ; Fuscine (f. 287). « Note » aux f. 30, 49, 165, 201v, 207v, 225v, 281v, 288v. Le manuscrit contient la traduction anonyme française des six derniers livres des Antiquités Judaïques (Livres XV-XX) et des sept livres de la Guerre des Juifs (Livres XXI-XXVII) de Flavius Josèphe (37 ap. J.-C.-vers 95), rassemblés sous le titre général des « Anciennetés des juifs selon Josèphe ». Il est la suite du Français 247 qui comporte les quatorze premiers livres des Antiquités Judaïques. La date exacte de sa rédaction n’est pas connue. S. Blackman la date du règne de Charles VI (Blackman, The manuscripts and patronage of Jacques d’Armagnac…, p. 369) Pour Jacques Monfrin, elle aurait été commencée sous Charles V. Le duc de Berry aurait fait terminer la traduction de la Guerre des Juifs (« Humanisme et traductions au Moyen Ấge… », p. 174 ; 176). Les manuscrits existants confirment cette assertion : le Français 404 qui contient les livres I-XIV des Antiquités Judaïques peut être daté, d’après l’écriture, de la dernière décennie du XIVe ; le Français 6446 qui offre la version complète des Anciennetés des Juifs et le NaF. 21013 ont été copiés autour de 1410-1420.Le texte de chacun des six livres des Antiquités Judaïques est précédé d’une table, contrairement à celui de la Guerre des Juifs (Livres XXI-XXVII). De même que pour le premier volume, les rubriques de la table ne correspondent pas à la division du texte en chapitres : Livre XV : 13 rubriques annoncées dans la table, texte divisé en 11 chapitres ; Livre XVI : 14 rubriques annoncées, texte divisé en 12 chapitres ; Livre XVII : 18 rubriques annoncées, texte divisé en 23 chapitres ; Livre XVIII : 14 rubriques annoncées, texte divisé en 29 chapitres ; Livre XIX : 6 rubriques annoncées, 13 chapitres ; Livre XX : 19 rubriques annoncées, 17 chapitres. Livre XVIII, f. 81 : erreur de numérotation du chapitre XXIV (sic XXe).

Description : 
Les deux volumes ont appartenu au duc Jean de Berry dont les blason et emblèmes héraldiques sont visibles dans les miniatures du premier volume (Français 247, f. 25 et 49). Le f. 1 du ms. NaF. 21013 porte sa signature autographe : « JEHAN » et on devine à la lampe de wood au f. 298v ces deux ex-libris : « Ce livre est au duc de Berry. – JEHAN », et « Ce livre de Josephe est au duc de Berry. – JEHAN » (cf. Durrieu, op. cit., pl. XXVII, fig. 2). On ne sait à quelle date les manuscrits entrèrent dans la librairie du duc de Berry. Ils ne sont pas mentionnés dans les inventaires qui furent établis entre 1403 et 1416 : inventaire de 1401-1403 (BnF., Français. 11496), de 1413-1416 (Arch. nat., KK 258), compte de Jean Lebourne de 1416 (Bibl. Sainte-Geneviève, ms. 841). Pour Jules Guiffrey, il faut en imputer la raison au fait que l’illustration n’en était pas achevée (Guiffrey, Inventaires de Jean duc de Berry, I, p. CLXVIII). À l’exemple de plusieurs de ses ouvrages, (cf. notice du ms. BnF., Français 246), les deux volumes passèrent, en 1416, à la mort du duc de Berry, dans la maison d’Armagnac. La bordure du f. 3 du Français 247 porte les emblèmes de Bernard VIII d'Armagnac, comte de Pardiac.Les deux manuscrits firent partie, dans le troisième quart du XVe siècle, de la bibliothèque de Jacques d’Armagnac, comme l’attestent les ex-libris visibles à la lampe de wood au f. 311v du Français 247 : « Ce premier volume de Josephe [est au duc de Nemours… JAQUES] », et au f. 298v du NaF. 21013: « … et de presant a son fi[lz] le duc de Nemours, comte de la Marche. Jacques. Pour Carlat » (cf. P. Blackman, The Manuscripts and Patronage of Jacques d’Armagnac…, I, p. 368). Au f. 300v du NaF. 21013 se trouve mentionné, comme dans de nombreux manuscrits du comte d’Armagnac, le nombre de miniatures et de feuillets du volume : « En ce livre a .III.C .IIII. feuilles et .XIII. histoires ». Le nombre de cahiers y est aussi précisé : « Contient cest livre .XXXVIII. quayers estans chascun contenant .VIII. ff. et chascun fueillet .II. colonnes » (f. 300v).Les manuscrits furent séparés en 1476 au moment de l’arrestation par Pierre de Beaujeu de Jacques d’Armagnac, qui était entré en 1465 dans la Ligue du Bien public. Le ms. Français 247 entra en sa possession. On ignore le sort du second recueil qui n’apparaît pas dans l’inventaire de la bibliothèque de Moulins, rédigé en 1523 lors de la confiscation des biens du connétable de Bourbon (Le Roux de Lincy, « Catalogue de la Bibliothèque des ducs de Bourbon », dans Mélanges de littérature et d’histoire recueillis et publiés pour la Société des bibliophiles françois, Paris, 1850). Il est possible qu’il ait fait partie des ouvrages emportés par Tanguy du Chastel, lors de la confiscation des biens du duc de Nemours. Il figure, en effet, en 1724 sur le catalogue de vente de la princesse de Condé à Anet, où étaient entrés ses manuscrits (Catalogue des manuscrits trouvez après le décès de Madame la princesse [Palatine de Bavière], château d’Anet, éd. Gandouin, 1724, p. 3, 1724).On le retrouve à Londres dans les années 1750. Le feuillet de garde D porte l’inscription : « Bibliotheca Palmeriana Londini 1750 » qui figurait, d’après la note ajoutée sur la même page par Thompson [1903-1905], sur le manuscrit n° 179 du Fitzwilliam Museum de Cambridge. Les deux volumes portaient une reliure identique. Il entra dans la bibliothèque de John Towneley (1731-1813) dont l’ex-libris a été ajouté au verso du plat de la reliure : « Ex-libris bibliothecae domesticae JOHANNIS TOWNELEY DE TOWNELEY, In Agro Lancastrensi Armigeri » (cf. W. Y. Fletcher, English Book Collectors, art. « John Towneley, p. 227). Le volume fut vendu pour 43 livres en 1814 : il est mentionné dans le catalogue de la vente de la collection, 8-14 juin 1814 : « Josèphe, Histoire des Juifs. Manuscript upon vellum, with numerous miniatures very finely executed, red morocco, folio. 43 l. 1. ». Il est alors intact. Dans la marge à droite figure un nom, sans doute celui de l’acquéreur, Forster and Gordon (Bibliotheca Towneleiana…, p. 44, n° 888). On perd ensuite sa trace. D’après J. Stratford, c’est à cette époque que les douze miniatures du volume furent coupées et que dix d’entre elles furent rassemblées dans un album qui entra dans les collections royales de Windsor, au plus tard en 1854 (Stratford, « Manuscripts fragments… », p. 132. Le manuscrit, qui ne possédait plus alors qu’une peinture, réapparut à l’occasion de sa vente par la maison Sotheby entre le 16 et le 21 mars 1903. Il figure dans le catalogue de vente sous le n° 701 : « Josephus, Histoire des Juifs [begins folio 1b]. « Ci après commence le XV Livre des Anciennetés des Juifs selond la sentence de Josephe ». [End on folio 286b (sic)]. « Ci fine le Livre de Josephe contenant en tout XXVII livres historiaulx ». Manuscript on stout vellum, finely written in gothic letters, double column, 36 lines, with rubrics, the reverse of the first leaf having a fine large painted and illuminated miniature of a portion of Salomons’s Temple…from the Towneley Library with ex-libris, a Fine Manuscript » (Catalogue of valuable illuminated and other manuscripts and early printed and modern books…, Sotheby, Wilkinson and Hodge, 16-21 mars 1903, n° 701). Il fut acheté pour 50 l. par le bibliophile londonien Henry Yates Thompson dont le plat inférieur de la reliure porte l’ex-libris et l’indication du numéro de la vente de mars 1903 : « EX MUSAEO HENRICI YATES THOMPSON. 701. ne.e.e. Sotheby’s, 30 march 1903 ». Dès le mois d’avril 1903, le bibliophile et son bibliothécaire Sidney Cockerell identifiaient, avec l’aide de Léopold Delisle, le volume comme la suite du Français 247. Il fit partie de l’exposition parisienne sur les primitifs français de 1904 (H. Bouchot et alii, Exposition des « Primitifs français », au Palais du Louvre…). Les dix miniatures de l’album présenté jadis à la reine Victoria, après identification par le Dr. George Warner, directeur du British Museum, furent réinsérées dans le manuscrit, remis le 4 mars 1906, par le roi Édouard VII au président de la République française, Armand Fallières, dans un geste destiné à célébrer l’Entente cordiale. Il retrouva ainsi sa place au côté du premier volume à la Bibliothèque nationale de France (cf. F. Avril, Jean Fouquet…, p. 311 ; J. Stratford, « Manuscripts Fragments… », p. 133). Cote actuelle notée f. 1 : « Nouv. acq. franç. 21013 ».

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b84559070

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, NAF 21013

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
16/04/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés