Informations détaillées

Titre : 
René I d'Anjou, Traité de la forme et devis comme on peut faire les tournois.

Date d'édition : 
1401-1500

Type : 
manuscrit

Langue : 
français

Format : 
France. - (. - Provence. - ou. - Angers. - ?). - Écriture bâtarde française. - 26 illustrations sur page simple ou double, exécutées à l'encre brune et coloriées d'un lavis léger, attribuées au peintre attitré du roi René, Barthélemy d'Eyck : f. 3v (seigneur appelant ─ le duc de Bretagne ─ lançant le défi), 7 (seigneur défendant ─ le duc de Bourbon ─ relevant le défi), 11 (seigneur défendant choisissant les juges diseurs), 13v (roi d'armes et juges diseurs), 19 (roi d'armes proclamant le tournoi), 23v (casque), 25v (armure : cuirasse), 27v (armure : protection du bras et de l'avant-bras), 29v (armure : gantelets), 31v (armes de tournoi), 37v (hourt de cheval), 39v (hourt de cheval), 41v (hourt de cheval), 43v (hourt de cheval), 45v-46 (seigneur appelant et seigneur défendant équipés, se chargeant à cheval), 48v-49 (champ clos), 51v-52 (entrée solennelle du duc de Bretagne dans la ville accueillant le tournoi), 54v-55 (maisons pavoisées), 57v-58 (entrée des juges diseurs), 62 (affiche des juges diseurs), 66v-67 (entrée des chevaliers tournoyeurs), 67v-68 (revue des heaumes), 76v-77 (serment des tournoyeurs), 97v-98 (rassemblement des tournoyeurs), 100v-101 (fin du tournoi), 103v (remise du prix au vainqueur). - 1 initiale puzzle rouge et bleu à décor filigrané au f. [I]. Initiales de couleur (rouges et bleues). Intitulés rubriqués. - Papier. - 109 f. montés sur onglets, dont 60 f. originaux (filigrane à tête de bœuf et, à partir du f. 95, filigrane à la balance à deux plateaux dans un cercle), interfoliés de papiers du XVIIe siècle (filigrane en forme d'écu au chevron accompagné de deux étoiles et d'un trèfle, correspondant au n° 687 de Heawood, Watermarks mainly of the XVIIth and XVIIIth centuries, Hilversum, 1950). - . François Avril a rapproché le filigrane à tête de bœuf du n° 14333 du répertoire de Briquet, attesté à Pignerol en 1459. Pour Marc-Édouard Gautier, le manuscrit contient une variante de ce filigrane datée entre 1441 et 1482 qui se retrouve dans le ms. 331 de la Bibliothèque municipale d'Angers, un. - Repertorium juris canonici. - de Pierre de Braco (. - Splendeur de l’enluminure : le roi René et les livres. - , 2009, p. 279). - 385 × 296-300 mm (avec onglet : 385 × 325 mm) ; justification : 214 × 148 mm. - Collation impossible à réaliser, les cahiers, dépourvus de réclames et de signatures, ayant été cassés et les feuillets montés sur onglets. - Réglure grossièrement exécutée à la pointe sèche, 30-31 longues lignes. - Reliure du XVIIe siècle de maroquin noir, dos à entrenerfs ornés, sans titre. - Estampille : Bibliothèque royale (Ancien Régime), 1735- 1791, type B (modèle identique à JOSSERAND BRUNO n° 13), f. [I]

Description : 
Manuscrit original du Livre des tournois :F. [1 bis]. Dédicace à Charles d'Anjou (1414-1473), comte du Maine et frère du roi René : "A tres hault et puissant prince mon tres chier, tres amé et seul frere germain Charles d'Anjou,... Je René d'Anjou,... - … ainsi que pourrez veoir s’il vous plaist par ce que cy apres s’ensuit. "F. [1 bis]-109 : "Icy apres s’ensuit la forme et maniere comment ung tournoy doibt estre entrepris. Et pour bien et honnorablement et a son droit estre fait et acompli y fault garder l’ordre cy apres declairée… - … Item ceulx qui ont gaingné le pris sont tenuz de donner aucune chose aux trompectes et menestrelz, et les deux princes chiefz du tournoy aussi."En tête du texte se trouve cette note du XVIIe siècle : "Ce present livre a esté dicté par le roy René de Sicille, et painct de sa propre main."Ce volume fut le modèle, direct ou par copies intermédiaires, de tous les autres exemplaires connus du Livre des tournois, à l’exception de celui de Dresde, dont le cycle d’illustrations est indépendant (Dresde, Sächsische Landesbibliothek, ms. Oc. 58 ; cf. AVRIL 1986, p. 81). La date du manuscrit ─ vraisemblablement le début des années 1460 ─ reste débattue, de même que le lieu de sa composition. L’hypothèse jusque-là avancée était celle d’une origine provençale. Mais Marc-Édouard Gautier, reprenant l’analyse des filigranes du papier et l’étude des sources archivistiques, suppose que l’ouvrage fut plutôt créé au début du séjour que le roi René effectua en Anjou de 1462 à 1469 (Splendeur de l’enluminure : le roi René et les livres, 2009, p. 282).

Description : 
Le manuscrit porte l'ex-libris gratté de Marie de Luxembourg, comtesse de Bourbon-Vendôme (morte en 1547), au f. 109.D'après Inès Villela-Petit, il aurait ensuite appartenu à Louis Nicolas Fouquet, comte de Vaux (mort en 1705) (cf. Archives nationales, Minutier central, Et. XIX/580, n° 328, 8 juin 1705, source citée dans Splendeur de l’enluminure : le roi René et les livres, 2009, p. 276).Il serait ensuite passé dans les collections de Louis-François de Bourbon, prince de Conti (1717-1776), puis de Louis-César de La Baume Le Blanc, duc de La Vallière (1708-1780).Il fut acquis en 1766 de ce dernier par le roi Louis XV pour sa bibliothèque du Trianon, mais il resta à la Bibliothèque du Roi.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b84522067

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 2695

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
09/01/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés