Informations détaillées

Titre : 
Psalterium duplex, latinum et anglo-saxonicum .

Date d'édition : 
1025-1050

Type : 
manuscrit

Langue : 
latin

Format : 
Angleterre. - Écriture anglo-saxonne. Au f. 186, mention du nom du scribe : « Hoc psalterii carmen inclyti regis David sacer Dei Wulfwinus (add. interlinéaire : "id est cognomento Cada") manu sua conscripsit. Quicumque legerit scriptum, anime sue expetiat votum ». ; cf. Cat. mss. datés, III, 727. - Décoration de style anglais. 13 dessins à la plume intégrés au texte des sept premiers psaumes et illustrant certains versets dans les blancs laissés aux ff. 1-6 : cf. Fr. Avril et P. Stirnemann, Manuscrits enluminés d'origine insulaire, Paris, 1987, 18-19, n° 25 et pl. VI. Légendes des dessins : F. 1 (ps. 1,3) : Dieu-fleuve auprès d'un arbre ; 1v (ps. 2,4) : Christ en buste émergeant des nuées, au-dessus de quatre hommes terrifiés ; f. 2 (ps. 2,9) : Christ brisant un vase à l'aide d'une verge de fer ; f. 2v (ps. 3,4) : main de Dieu émergeant des nuées, relevant la tête d'un homme agenouillé ; f. 3 (ps. 4,2) : homme tendant les mains vers les mains de Dieu sortant des nuées ; f. 3 (ps. 4,6) : homme apportant un calice à l'autel du sacrifice et conduisant un bouc vers l'autel; f. 3 (ps. 4,7-8) : deux hommes offrant l'un un sac de froment, l'autre un tonnelet de moût ; f. 3v (ps. 5,5): psalmiste suppliant; main de Dieu tenant un compas sortant des nuages ; f. 3v (ps. 5,7) : gueule de l'enfer remplie de têtes ; f. 4 (ps. 5,7) : deux hommes se battant avec lance et couteau ; f. 5 (ps. 7,3) : homme terrassé par un lion; f. 5 (ps. 7,4) : psalmiste tendant les mains devant la main de Dieu ; f. 6 (ps. 7, 13-14) : un diable décochant des flèches sur un diable amoureux : cf. Avril, Stirnemann, Manuscrits enluminés..., p. 18-19, cat. 25. Décoration secondaire:Grandes initiales d'or au début des psaumes et cantiques; petites initiales de couleur or, bleue ou verte au début de chaque verset. — Rubriques en capitales rustiques et premières lignes des psaumes latins en capitales mêlées d'onciales. - Parchemin. - II-187 ff. à 2 colonnes, précédés et suivis d'1 contregarde et de 2 gardes parchemin. - 530 × 190 mm (justification 425 × 115 mm.). - 25 cahiers de 8 ff. sauf les 1er, 3e, 4e, 7e, 11e, 14e, 18e et 24e de 7 ff. (1-7, 16-22, 23-29, 46-52, 75-81, 98-104, 127-133, 174-180) et les 9e, 16e et 25e de 6 ff. (61-66, 113-118, 181-186). Il manque 12 ff. avec lacunes de texte : 1 f. avant le f. 1, entre les ff. 20-21, 26-27, 45-46, 79-80, 97-98, 132-133 et 175-176 ; 2 ff. entre les ff. 63-64 et 113-114.Deux foliotations modernes différentes, l'une à l'encre, l'autre à la mine de plomb ; la foliotation suivie pour la notice est la foliotation à l'encre. Au f. 186v, mention de prix du ms. : « III flor. VI gro.» (XIVe s.). Sur le f. de garde 187v, titre du XVe s. : « Psalterium in ydiomate peregrino », suivi de : « Istud psalterium dicitur romanum. Est etiam in eo ydioma barbarum ». - Réglure à la pointe sèche. - Reliure XVIIIe s. maroquin rouge aux armes et chiffre royaux, restaurée en 1979. Titre « PSALTERI. ANGLOSAXONICUM » doré au dos. Tranches dorées, peintes aux armes de Jean, duc de Berry. - Aux ff. 1, 47 et 186v, estampille de la Bibliothèque royale correspondant aux années 1833-1848 avec « M » désignant les Manuscrits, proche de Josserand-Bruno, 284 type 24

Description : 
F. 1-175v. Psautier latin dans la version dite romaine et traduction anglo-saxonne. Au texte latin disposé dans les colonnes de gauche répond le texte anglo-saxon disposé dans les colonnes de droite. Plusieurs ff. coupés au début des ps 1, 21, 26, 38, 51, 68, 80, 97 et 109 portaient sans doute un décor, signalant la division du psautier. F. 1-63v. Ps 1-50 ; traduction en prose des psaumes, en « west saxon »; chaque psaume est précédé d'une introduction également en « west saxon » disposée sur longues lignes. Ps 1-20, incomplet ; cf. Vulgate, Ps 1-20, 6 (1-20V) ; — Ps 21-25, incomplet ; cf. ibid., Ps 21-25, 10 (21-26v) ; — Ps 26-37 et introduction du ps 38 ; cf. ibid., Ps 26-37 (27-45v) ; — Ps 38, incomplet-50, incomplet ; cf. ibid., Ps 38, 6-50, 10 (46-63v). F. 64-175v. Ps 51-150 ; la traduction est une version métrique des psaumes en anglo-saxon sans introductions. Ps 51, incomplet-Ps 67, incomplet; cf. ibid., Ps 51, 9-67, 31 (64-79v) ; — Ps 68-79, incomplet; cf. ibid., Ps 68-79, 20 (80-97) ; — Ps 80, incomplet-Ps 96, incomplet; cf. ibid., Ps 80, 9-96, 1 (98-113v) ; — Ps 97, incomplet-108 ; cf. ibid., Ps 97, 8-108 (114-132v) ; — Ps 109, incomplet-Ps 150, incomplet ; le ps 118 est divisé en 11 parties ; cf. ibid., Ps 109, 6-150, 3 (133-175v). Pour les éditions du texte latin, de la traduction en « west saxon » et de la version métrique anglo-saxonne, cf. Colgrave, 15-17. Ker a dressé la concordance du texte latin avec la version de la Vulgate établie d'après les Septante ; cf. Colgrave, 19. Sur la version romaine du Psautier, cf. Leroquais, op. cit., I, p. XXVII-XXX. F. 176-186v. Texte latin seulement sur les deux colonnes.F. 176-183v. Cantiques de la Bible, certains dans une version ancienne, et hymnes, dans l'ordre suivant : « ... Confitebor tibi... », Is 12 (176) ; — « ... Ego dixi in dimidio dierum... », Is 38, 10-20 (176-176v) ; — « ... Exultavit cor meum... », I Sm 2, 1-10 (176v-177) ; — « ... Cantemus Domino gloriose... », Ex 15, 1-19, Vetus latina (177-178) ; — « ... Domine, audivi auditum tuum... », Hab 3, 2-19, Vetus latina (178-178v) ; — « ... Adtende caelum et loquar... », Dt 32, 1-43, Vetus latina (178v-180v) ; — « ... Be[ne]dicite omnia opera Domini... », Dn3, 57-88, Vetus latina (180v-181) ; — « Ymnus ad matutinas dominica die. Te Deum... »; cf. Chevalier, Repert. hymn., n° 20086 (181-181v) ; — « ... Benedictus Dominus Deus Israhel... », Lc 1, 68-79, Vetus latina (181v-182) ; — « ... Magnificat... », Lc1, 46-55 (182) ; — « Fides catholica Athanasi ep. Quicumque vult salvus esse... » (P. L., LXXXVIII, 585-586) (182-183v) ; — « ... Nunc dimittis... », Lc2, 29-32 (183v). Sur les cantiques liés au Psautier romain en Angleterre, cf. H. Schneider, dans Texte und Arbeiten herausgegeben durch die Erzabtei Beuron, I/29, Beuron, 1938, 46-50. F. 183v-185. Litanies (L. Delisle, dans Bibl. Éc. Ch., XVII (1856), 148-151). F. 185-186v. Prières diverses. « Aufer a nobis, Domine, iniquitates nostras... » ; — « ... Scelera mea, quibus iram merui, dimitte... »; — « ... Per horum omnium sanctorum, Domine, angelorum et archangelorum, apostolorum, martyrum... » ; — « ... Exaudi me, Domine sancte Pater omnipotens, aeterne Deus, ut deprecatio mea ad te digna... » (185) ; — « ... Deus, qui vivorum es salvator omnium, qui non vis mortem... »; — « ... Pietatem tuam, Domine, puto ut orationem meam et votum meum dignanter suscipias... » (185v) ; — « ... Adsit nobis, Domine, quesumus, oratio sanctorum atque archangelorum... », prière sous une forme féminine, citée par P. Salmon, dans Rev. bénéd., LXXXVI (1976), 229 (185v-186) ; — « ... Sancte Marie semper Virginis sanctorumque omnium archangelorum... »; — « Da, quesumus, Domine Deus, indulgentiam meorum michi peccatorum...-... veniam accipere merear per » (186).

Description : 
Le manuscrit été copié pour une abbaye bénédictine, de femmes probablement (cf. Leroquais, op. cit., II, 77). Il a appartenu au duc Jean de Berry, dont on lit l'ex-libris et la signature au f. 186 : « Ce livre est au duc de Berry. Jehan ». Le volume était ainsi décrit dans l'inventaire de sa bibliothèque du 17 août 1402 : « Item un tres ancien Psaultier, long, ystorié d'ouvrage romain et au commencement de David jouant de la harpe et sur les fueilletz peinct des armes de France et de Boulongne, couvert de vielle soie, à deux tixus, dont en l'un n'a point de fremouer » : cf. B.n.F., ms. Français 11496, f. 78 ; J. Guiffrey, Inventaires de Jean de Berry, Paris, 1896, II, 131 n° 1027 ; L. Delisle, Recherches sur la Librairie de Charles V, II, Paris, 1907, 226 n° 18. Les armes du duc peintes sur les tranches sont celles de France et d'Auvergne («d'or au gonfanon de gueules, frangé de sinople»), qu'on a confondues avec celles de Boulogne ; cf. Delisle, op. cit., II, 274-275, n° 18. Le manuscrit a fait partie de la donation faite par le duc à la Sainte-Chapelle de Bourges par lettres patentes de 1404, remise lors de la dédicace le 18 avril 1405 : « Item un tres ancien psaultier long, historié d'ouvrage romain et au commancement de David jouant de la harpe et sur les fueillez paint des armes de France et de Bouloigne, couvert de vielle soye a deux tixuz dont l'un n'a point de fermoir » (cf. l'état des livres donnés à Arnoul Belin, premier trésorier de la Sainte-Chapelle, B.n.F., ms. NAF 1363, f. 14v, n° 142 ; A. Hiver de Beauvoir, dans Mémoires de la Commission historique du Cher, I,1857, 97 n° 7). Il correspond, dans l'inventaire de 1552 des manuscrits de la Sainte-Chapelle de Bourges, à la mention « Psalterium Davidis » : cf. B.n.F., ms. Latin 17173, f. 227 (L. Delisle, dans Bibl. Éc. Ch., XVII, 1856, 145). Le volume, intitulé « Les heures du duc Jean », est conservé en 1708 dans le chartrier de la Sainte-Chapelle de Bourges (cf. Voyage littéraire de deux religieux bénédictins..., I, Paris, 1717, 29). En 1752, le manuscrit a été donné par les chanoines de Bourges à la Bibliothèque du roi : cf. l'inventaire des manuscrits reçus le 8 août 1752 : « Un vol. fol. long contenant le Pseautier à deux colonnes, scavoir la version latine et une version anglaise saxone » (B.n.F., ms. Latin 17173, f. 234 ; Delisle, art. cit., 147-148). Au moment de la Restauration, le msanuscrit fut d'abord classé dans le fonds Supplément français avec les manuscrits de langues vernaculaires, sous la cote Supp. fr. 2014, barrée sur le verso du 1er f. de garde moderne et au f. 1. Il fut ensuite placé dans le Supplément latin. Le volume a fait partie des manuscrits exposés à la fin du XIXe s. ; cf. la cote «Exp. X, 16», portée au verso du 1er f. de garde moderne ; B. N. Département des Manuscrits. Notice des objets exposés..., Paris, 1881, n° 16.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8451636f

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 8824

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
26/12/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés