Informations détaillées

Titre : 
Pontificale-missale Johannis, ducis Bituricensis

Date d'édition : 
1400-1425

Type : 
manuscrit

Langue : 
Latin

Format : 
Paris. - Écriture gothique. - La décoration du manuscrit a été attribuée à un artiste parisien, travaillant notamment pour le duc de Berry, appelé le Maître de Luçon par M. Meiss (French painting in the time of Jean de Berry, III : The Limbourgs and their contemporaries, New York, 1974, p. 393-397), et le Maître d’Étienne Loypeau par Ch. Sterling (La peinture médiévale à Paris : 1300-1500, Paris, 1987, p. 325), qui voit en Loypeau, évêque de Luçon, le commanditaire du ms. Latin 8886, chef d’œuvre de l’artiste. Le volume fut exécuté pour le duc de Berry, dont les armes sont peintes au f. 1 et sur la tranche. 43 scènes historiées rectangulaires, comprenant parfois des éléments architecturaux. Légendes des peintures : F. 1 : le nouveau pape reçoit la tiare ; f. 2 : l’évêque d’Albano dit la première prière ; f. 5 : le consécrateur oint la tête du pape ; f. 8 : le pape reçoit l’Évangile ; f. 16 : chevauchée du pape et des cardinaux ; f. 38 : Vierge à l’enfant ; f. 46 : l’empereur prête serment devant les Romains ; il est reçu par le clergé en procession ; f. 47v : l’empereur prête serment devant le pape ; f. 51 : le pape donne à l’empereur son épée ; f. 58 : le roi de France siège sur un échafaud avec ses douze pairs ; f. 61 : la reine de France reçoit une verge ; f. 88 : l’empereur se prépare à célébrer la messe pontificale ; f. 94 : « Ad te levavi » ; f. 98 : saint Luc écrit son Évangile ; f. 123v : Nativité ; f. 128 : offrandes des rois mages ; f. 206v : entrée du Christ à Jérusalem ; f. 256 : Résurrection ; f. 276 : Ascension ; f. 284v : Pentecôte ; f. 290v : l’évêque donne à l’abbé nouvellement élu sa crosse ; f. 318v : procession du Saint-Sacrement pour la Fête-Dieu ; f. 355 : l’évêque dédicace une église ; f. 386 : lapidation de saint Étienne ; f. 390 : saint Hilaire lisant ; f. 393v : Charlemagne trônant, l’épée et le glaive en main ; f. 395v : purification de la Vierge ; f. 401 : Annonciation ; f. 413 : nativité de Jean-Baptiste ; Zacharie écrivant son nom ; f. 414v : translation de saint Hilaire ; f. 421v : Marie-Madeleine ; f. 428 : transfiguration ; f. 432 : sainte Radegonde en prière ; f. 435 : saint Louis, roi de France ; f. 439v : nativité de la Vierge ; f. 440v : exaltation de la sainte Croix ; f. 444v : saint Georges (saint Michel : Meiss, op. cit., p. 352) combattant le dragon ; f. 447 : martyr de saint Denis et de ses compagnons ; f. 451 : saint Martin partageant son manteau ; f. 452v : sainte Catherine d’Alexandrie ; f. 456v : les douze apôtres : cf. Meiss, op. cit., p. 352, et Catalogue général des manuscrits latins…, p.110. Décoration secondaire : F. 1 : encadrement de vignettes et de motifs géométriques, d’or et de couleur, avec de petits dragons rouge, bleu et brun. Écusson aux armes de Jean de Berry tenu par deux anges vêtus de rose et de blanc. Bordures de vignettes et de motifs géométriques, d’or et de couleur (ff. 2, 5, 16, 38, 46, 47v, 51, 58, 61, 88, 94, 98, 123v, 206v, 225v, 236, 256, 276, 284v, 290v, 293v, 318v, 355, 390, 393v, 395v, 401, 413, 414v, 421v, 428, 432, 435v, 439v, 444v, 447, 451, 452v, 456v), avec de petits dragons rouge, bleu, brun (ff. 128, 386, 430v, 440v). Grandes initiales peintes accompagnées de motifs végétaux et géométriques de couleur sur fon d’or (f. 1 et passim), avec dragon (ff. 46, 432, 435v), avec cruche tripode (f. 125), avec pot tripode (f. 187v) ; avec damier (f. 131v, 470) ou losanges (f. 134), à damier (f. 148v), parfois munies de hampes et de hastes de feuilles de vignes de couleur et d’or (f. 2 et passim). Initiales d’or filigranées (f. 4 et passim). Petites initiales filigranées alternativement bleues et or. Bouts-de-lignes bleus et or ou rouges et bleus, parfois en forme de fleurs de lis (ff. 9v, 10, 10v et passim). Rubriques (f. 1 et passim). Notation musicale carrée sur portées de quatre lignes rouges (f. 3 et passim). - Parchemin. - 487 ff. à 2 col., précédés et suivis d’1 contregarde et d’1 garde parchemin. - 390 x 295 mm (justification : 260 x 185 mm). - 64 cahiers de 8ff., sauf les 1er, 2e, 6e, 7e, 54e, 57e et 60e de 7 ff. (1-7, 8-14, 39-45, 46-52, 410-416, 433-439, 454-460), les 8e et 62e de 5ff. (53-57, 469-473), le 12e de 2 ff. (82-83), le 13e de 4 ff. (84-87), le 49e de 10 ff. (368-377), les 59e et 64e de 6 ff. (448-453, 482-487). Réclames sauf aux cahiers 6, 7, 8, 13, 49, 50, 62 et 64 (45v, 52v, 57v, 87v, 377v, 385v, 473v, 487v) sans lacune de texte, aux cahiers 54 et 59 (416v, 453v) par suite de la perte du dernier feuillet du cahier. Feuillets signés de I à IIII à l’intérieur des cahiers. Cahiers signés par trois séries de lettres successives : première série (1-191) en partie visible à partie de f (39), seconde série (192-401) de a à z (192-377), puis z (386-393) et 9 (394-401), troisième série (402-487) visible de a à g (402-453). Plusieurs feuillets ont été coupés, avec lacune de texte, la mutilation du 1er feuillet remontant aux origines (cf. infra, Historique). Il manque un f. entre les ff. 2-3, 7-8, 38-39, 52-53, 416-417, 432-433, 454-455, avec lacune de texte ; 1 f. entre les ff. 449-450, 453-454, 486-487 ; 1 f. après le f. 487, 3 ff. entre les ff. 57-58 et 473 et 474, sans lacune de texte ( ?).FF. 45v, 57v, 87v, 473v, 486v-487v blancs. FF. 225, 236, 430 (s. Laurent) et 437 mutilés par le découpage d’une enluminure. - Réglure à l'encre. - Reliure du XXe siècle, cuir brun sur ais de bois modernes. Tranches dorées et peintes aux armes de Jean de Berry, avec deux ours pour tenants, partiellement effacés. - Aux ff. 1 et 486v, estampille de la Bibliothèque royale (1815-1830), avec filet double en bordure, différent du type 21 : cf. Josserand-Bruno, 282

Description : 
Contient : I ; II ; III ; IV

Description : 
Ce ms. complexe destiné à Jean de Berry est constitué pour les ff. 88-486 des pièces propres à un pontifical à l'usage de Luçon, et des pièces propres à un missel, copiées sur le pontifical-missel de l'évêque de Luçon Étienne Loypeau : aux ff. 289v, 414v, 474 sont reproduites les mentions personnelles relatives à Loypeau (cf. Bibliothèque du chapitre de Bayeux, ms. 61 ; Leroquais, Sacramentaires, II, 370-373 n° 545). Aux ff. 1-16 et 46-87, il contient trois ordines, pour les couronnements pontifical, impérial et royal, absents dans le ms. 61 de Bayeux. L'ordo du couronnement pontifical, attribué au cardinal Jacques Stefaneschi, est copié sur le ms. 86 de la bibl. mun. de Boulogne, daté d'environ 1320, enluminé par le Maître de Saint-Georges et réalisé pour ce cardinal (cf. M. Dykmans, Le cérémonial papal de la fin du Moyen Âge à la Renaissance, II, De Rome en Avignon ou le cérémonial de Jacques Stefaneschi, Bruxelles-Rome, 1981, 179-185, Bibliothèque de l'Institut historique belge de Rome, fasc. XXV). L'ordo du couronnement impérial nous est connu par ce seul manuscrit : cf. R. Elze, Die Ordines für die Weihe und Krönung des Kaisers und der Kaiserin, Hannover, 1960, 139-144 n° XXIIIA (Fontes juris germanici antiqui, in usum scholarum ex Monumentis Germaniae Historicis, 9). Enfin l'ordo du sacre du roi de France a pour original un manuscrit perdu qui était également la source du ms. British Library, Cottonian Tiberius B VIII, exemplaire commandé par CharlesV pour lui-même et édité par E. S. Dewick, The coronation book of Charles V of France, Cottonian ms. Tiberius B VIII, Londres, 1899.

Description : 
Le manuscrit a fait partie de la librairie du duc Jean de Berry, comme l'attestent ses armes peintes au f. 1. On distingue encore sur la tranche du volume les ours tenant l'écu, quoique partiellement effacés. Il ne faut, cependant, pas identifier ce volume, dans l'inventaire du duc de Berry couvrant la période de décembre 1401 à février 1403, au manuscrit décrit ainsi : « Item un livre nommé pontifical escript de très grosse lettre pour sacrer roys, emperières, arcevesques et evesques, couvert d'un drap de soie azuré, doublé de tercelin, à deux fremoers d'argent doréz aus armes de monseigneur », et à nouveau mentionné, avec une description identique, dans l'inventaire couvrant la période 1413-1416 puis dans l'inventaire après décès du duc (cf. J. Guiffrey, Inventaires de Jean duc de Berry, Paris, 1894-1896, I, 229, n° 874, II, 128 n° 997 et 169 n° 156 ; Delisle, Cab. des mss., III, 178 n° 90 : identification erronée). Il ne correspond pas non plus au « ... pontiffical escript de grosse lettre de forme, hystorié en pluseurs lieux, couvert de veluiau vermeil à deux fermoirs d'argent dorez, lequel messire Guillaume Boisratier avoit donné à estrainnes à Monseigneur le premier jour de janvier l'an mil CCCC et deux. Et se commence au commencement du IIe fuillet : Et in ellectorum, et se fenist au derrenier fuillet : Domini, Domini, escript de lettre d'or », donné en 1404 à la Sainte-Chapelle de Bourges; cf. l'état des livres donné à Arnoul Belin, premier trésorier de la Sainte-Chapelle (cf. B.n.F., ms. NAF 1363, f. 14v ; Guiffrey, op. cit., II, 174 n° 143 ; Delisle, Cab. des mss., III, 178 n° 88) Le volume figure parmi les biens donnés de 1404 à 1407 par le duc de Berry à la Sainte-Chapelle de Bourges : « Item un tres bel messel ouquel est contenu le sacre du pape, de rois de France et pluseurs autre choses et sur les fueilletz par dehors est paint un escuçon des armes de mondit seigneur tenu de deux ours. Lequel messel est couvert d'un veluiau vermeil fermant a deux fermouers d'argent doré sur lesquelx a deux escuçons esmaillés desdites armes et est escript au commencement du IIIIe fueillet : Quia et illa, et fenissant en la fin du penultieme fueillet : Anime fa » (cf. additions à l'état des livres donné à Arnoul Belin, premier trésorier de la Sainte-Chapelle, B.n.F., ms. NAF 1363, f. 18v (éd. Guiffrey, op. cit., II, 178 n° 182).Incipit et explicit concordent, indiquant que le feuillet manquant entre les actuels ff. 3 et 4 manquait déjà à l'époque de la rédaction de l'inventaire. Le volume correspond peut-être, dans l'inventaire de 1552 des manuscrits de la Sainte-Chapelle de Bourges, à la mention «liber pontificialis»; cf. B.n.F., ms. Latin 17173, f. 226v (éd. L. Delisle, dans Bibl. Éc. Ch., XVII, 1856, 145. En 1752, le manuscrit fut donné par les chanoines de la Sainte-Chapelle de Bourges à la Bibliothèque du roi ( cf. l'inventaire des manuscrits reçus le 8 août 1752 : « un volume in folio contenant un pontifical et un missel », B.n.F., ms. Latin 17173, f. 235 ; Delisle, art. cit., 152-154) Le ms. portait dans l'Ancien supplément la cote 430F.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b84516106

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 8886

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
05/12/2011


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés