Informations détaillées

Titre : 
Christine de Pizan, Cent balades d'amant et de dame ; Lais ; Rondeaux ; Jeux à vendre ; Autres ballades ; Epistre au Dieu d'Amours ; Complaintes amoureuses ; Débat des deux amants ; Livre des trois jugements ; Dit de Poissy ; Epistres sur le Roman de la Rose .

Date d'édition : 
1400-1410

Type : 
manuscrit

Langue : 
français

Format : 
Paris. - Écriture : minuscule semi-cursiveLes manuscrits de Christine de Pizan ont été écrits par trois mains bien reconnaissables : P, R et X (Christine de Pizan elle-même). Le ms Français 835 a été transcrit, dans sa majeure partie par R, identifié à P. de Cruce : cf. Delsaux, « Profil d’un copiste des manuscrits originaux de Christine de Pisan : P. de La Croix, alias la main R », article à paraître dans Scriptorium. P a copié les ff. 441vb, l. 26 à 44vb. La main X a fait quelques corrections : mouche ou restauration sur laquelle l’auteur a réécrit, à l’encre noire, les mots manquants au f. 100 : cf. G. Ouy et C. Reno, « Identification des autographes de Christine de Pizan », dans Scriptorium, 34, 1980, p. 221-238. Titres courants : main P. Au f. 75r, préparation de titre courant de la main X : « Poissy XII ».Rubriques : main P. Cf. G. Ouy et C. Reno, Scriptorium, 34, 221-238, et Album Christine de Pizan, 234-235. - Le manuscrit, qui faisait partie d’un important recueil rassemblant plusieurs œuvres de Christine de Pizan et était composé des mss. aujourd’hui conservés à la Bibliothèque nationale sous les cotes Français 835, 606, 836, 605 et 607, a été décoré par les artistes qui ont œuvré dans le ms. Français 606 : le Maître de l’Épître d’Othéa, désigné ainsi d’après la décoration du Français 606 et le Maître d’Egerton qui est intervenu dans les derniers feuillets de chaque partie (Français, 835, f. 74 ; Français 606, f. 41, 41v et 46 ; Français 836, ff. 48-76). 6 peintures : f. 1 (début du livre) : Christine de Pizan écrivant les Cent Ballades ; f. 45 (Épistre au Dieu d’Amours) : messager remettant une lettre à Cupidon ; f. 50 (Complainte amoureuse) : duc présentant sa complainte à une noble dame ; f. 52 ( Débat des deux amants) : Christine présentant les amants à Louis d’Orléans ; f. 64 (Livre des trois jugements) : Christine présentant trois couples au sénéchal de Hainaut ; f. 74 (Dit de Poissy) : Christine et ses compagnons chevauchant vers Poissy : cf. Meiss, French Painting…, 1974, p. 292-293. Décoration secondaire :Deux ornemanistes : Pierre Gilbert pour le f. 1r et un ornemaniste « à la vigne d’or » pour la suite du ms : cf. Album Christine de Pizan, p. 235.F. 1 (début du volume originel) : riche encadrement vignetté.Initiale ornée de vignette sur fond or (7 l.), au début du volume (f. 1)Initiales ornées de vignette sur fond or (3 à 4 l.) au début de l’ Épistre au dieu d’Amours (f. 45), de Complainte amoureuse (f. 50), du Débat des deux amants (f. 52), du Livre des trois jugements (f. 64), du Dit de Poissy (f. 74).Lettres champies (2 l.) au début de chaque poème des Cent ballades, des Virelais, des Ballades d’estrange façon, des Lays, Rondeaux, Jeux à vendre, Autres ballades et dans le Débat de deux amants.Pieds-de-mouche champis.Aucune décoration pour la dernière œuvre du volume (Épistres sur le Romant de la Rose). - Parchemin. - 103 ff. à 2 col., précédés de 2 gardes de papier et d’une garde de parchemin ; suivis d’une garde de parchemin et d’une garde de papier. - 350 x 260 mm (justification : 235/245 x 170/180 mm). - 14 cahiers : 1. - 8. - (f. 1-8), 2. - 8. - (f. 9-16), 3. - 8. - (f. 17-24), 4. - 8. - (f. 25-32), 5. - 8. - (f. 33-40), 6. - 7 (3+4). - (f. 41-47), 7. - 8. - (f. 48-55), 8. - 8. - (f. 56-63), 9. - 8. - (f. 64-71), 10. - 8. - (f. 72-79), 11. - 8. - (f. 80-87), 12. - 8. - (f. 88-95), 13. - 6. - (f. 96-101), 14. - 2. - (f. 102-103). - Réclames généralement apparentes. – Rubriques à l’encre rouge. – Titres courants rubriqués et numérotés de I à XIII, indiquant que le volume précédait, dans le manuscrit originel, l’actuel ms. Français 606. – Inversion des f. 2 et 7, le bifeuillet ayant été plié dans le mauvais sens ; inversion des bifeuillets 17/24 et 18/23 du 3e cahier : réclame au bas du f. 23v. D’après l’inventaire de 1413-1416 (cf. infra), le manuscrit originel comportait aussi une table qui a disparu. Foliotation moderne. Déplacement de plusieurs feuillets lors de la restauration de la reliure. Correction au crayon de la numérotation des f. 3 (« 3 ») et 7 (« 2 »). L’ordre correct des f. est : 1, 7, 3-6, 8-16, 17, 19-22, 24, 23, 25-103 : cf. Album Christine de Pizan, 234. Signes de renvois postérieurs pour rétablir l’ordre des feuillets (f. 1v : croix renvoyant au début du f. 7 ; f. 3r : 2 « C » entrelacés renvoyant au f. 7v ; autre signe au bas du f. 16v renvoyant au haut du f. 18r ; trèfle aux f. 17r et 18v ; « T » aux f. 23v et 25r. Marque de lecteur au f. 47 : fleur stylisée. - Pour Gilbert Ouy et Inès Villela Petit, les différences de réglure (mine de plomb ; mine plus épaisse) et d’encre indiquent que le ms. a été « préparé en deux temps, le premier correspondant aux f. 1-63v et le second aux f. 64r-fin ». Pour les deux auteurs, la disparité des deux parties s’expliquerait « par la suppression au cours de l’exécution du ms. du Dit de la Rose, trop intimement lié à Louis d’Orléans » : cf. - Album Christine de Pizan. - , 238. - Addition : sur la contregarde du plat supérieur, liste des oeuvres contenues dans le volume. - Réglure à la mine de plomb aux f. 1-42v, 45-63v ; mine différente laissant des traces brunes plus épaisses aux f. 43-44v rt 64-103v. - Reliure de maroquin rouge aux armes royales XVIIe-XVIIIe s. sur les plats. Titre au dos : « BALADES ». - Aux ff. 1 et 103v, estampille de la « BIBLIOTHECAE REGIAE » (Ancien régime), correspondant au modèle Josserand-Bruno, type A, fig. 1

Description : 
F. 1-16v. «Cent Ballades .I. (rubr.) » (titre courant).F. 1. « Ci commencent cent balades. I. (rubr.) ». – F. 1-16v. [Texte]. « Aucunes gens me prie que je face /Aucuns beaulz diz et que je leur envoye …-…C’est grant pitié car prince de son aage / Ou monde n’y ert de pareille vaillance ». F. 18r-v. [suite des Cent balades]. « Et de tous les lieux princes de hault parage …-… Non pourtant desrenierement / En escrit y ai mis mon nom ». « Explicit Cent balades » (éd. Roy, I, 1-100). Inversion des f. 2 et 7, le bi-feuillet ayant été plié dans le mauvais sens. Le texte de la 5e balade reprend au f. 7et l’incipit du 2e feuillet (tous mes bons jours) indiqué dans l’inventaire de 1413 se trouve au début du même feuillet. Le texte est interrompu à la fin du f. 16v par le début des Virelays. La reprise au début du f. 18 est indiquée par la réclame : « et de tous les lieux » : les premiers et deuxièmes bifeuillets du 3e cahier (f. 17/24 et 18/23) ont été intervertis, expliquant ainsi la place du f. 18, originellement premier feuillet du cahier. F. 17 ; 19-20. «Virelays .II (rubr.) » (titre courant).F. 17. « Cy commencent Virelays (rubr.) ». F. 17r-v. [Texte]. « Je chante par couverture / mais mieulx plourassent mi œil …-…Mon gracieux reconfort / mon ressort / mon ami loial et vray ». F. 19-20. [Suite des Virelays]. « De ma joye le droit port …-… Pour leur estas, mais a quoy que l’en tende / On doit croire et cetera » (éd. Roy, I, 101-118). En raison de l’inversion des bifeuillets 17/24 et 18/23, le texte des Virelays est interrompu au f. 17. F. 21-21v. « Ballades d’estrange façon .III. (rubr.) » (titre courant) . F. 21. « Balade retrograde qui se dit a droit et a rebours ». « Doulceur, bonté, gentillece / Noblece, beaulté, grant honnour …-…Brueil de soulas delictable / Acueil bel et cetera (éd. Roy, I, 119-120). – F. 21. « Balades a rimes reprises ». « Flour de beaulté en valour souverain / Raim de bonté, plante de toute grace …-… Sire en vo main qui des bons ne desrenge » (éd. Roy, I, 120-121, manquent les v. 24-28 de l'éd. Roy). – F. 21r-v. « Balade a responses ». « Mon doulz ami, ma chiere dame / S’acoute a moy. Tres volentiers …-… Peine y mettray, c’est le devoir. / Voir aux loiaux et cetera (éd. Roy, I, 121-122). – F. 21v. [Balade a vers a responses]. « Amours, escoute ma complainte : / Or dis, qu’as-tu de quoy te plains …-… Un bel ami mon cuer retient, / Aime ley. Si feras et cetera » (éd. Roy, I, 122-124). F. 21v-22v ; 24r-v; 25. «Lais .IIII. (rubr.) » (titre courant). .F. 21v. « Lay de cent .LXV. vers leonines. .IIII. ». F. 21v-22v. « Amours, plaisant nourriture / Tres sade et doulce pasture …-… Gent sanz le confort / De toy, mais tu vains au fort ». (v. 1-174). F. 24r-v. [suite du Lay]. « Amours sanz chalange / Honneur et louange …-… Punist humaine faitture / En l’orde valee ombreuse ». « Explicit Lay leonine » (éd. Roy, v. 175-266) : éd. Roy, I, 125-136. Inversion des bifeuillets 17/24 et 18/23. – F. 24v ; 23r-v ; 25r. « Lay (rubr.) » (titre courant). F. 24v. « Lay ». F. 24v. [Début du Lay]. « Se je ne finoy de dire /Et descripre …-… Sachiez que j’en fait mon devoir / Si bien qu’on ne m’en doit blasmer » (v. 1-49). F. 23r-v. [Suite du Lay]. « Car affermer / Et confermer …-… Com j’aray, ne chastellaine / Quant tendray en mon demaine » (v. 50-203). F. 25r. [Fin du Lay]. « Vous que j’aim sur tous tresfort / Si vous pri, ma vraye amour …-… Et vous serez surhaulcez / sur tous bons sanz contredire ». « Explicit Lay » (éd. Roy v. 204-256) : éd. Roy, I, 136-145.Inversion des bifeuillets 17/24 et 18/23. Réclame au bas du f. 23v : « Vous que j’aim sur tous tresfort » annonçant la suite du lay copiée au f. 25r. F. 25-31. «Rondeaux .V. (rubr.) » (titre courant).F. 25. « Rondelx ». F. 25-31. [Texte]. « Com turtre suis sanz per toute seulete / Et com brebis sanz pastour esgaree …-… Pour nois / trouver / Je » (éd. Roy, Rondeau LXVIII ; Roy I, 178-185). On été transcrits les Rondeaux 1-53, 55-68. Aucun n’est numéroté. Les Rondeaux 39 et 40 sont rassemblés dans un même poème. F. 31-34. «Jeux a vendre .VI. (rubr.) » (titre courant)..F. 31. « Jeux a vendre ». F. 31-34. [Texte]. Je vous vens la passerose. / Belle, dire ne vous ose …-… Se vous y querez proprement / Or regardez mon se je ment ». « Explicit Jeux a vendre » (éd. Roy, I, 187-205). F. 34-44v. «Autres ballades .VII. (rubr.) » (titre courant). .F. 34. « Cy commencent pluseurs balades de divers propos ». F. 34-44v. [Texte]. Assez acquiert tresor et seigneurie / Tres noble avoir et grant richece amasse …-… Et ce bien droit meschief qu me cuert seure, / Quant bien et cetera » (éd. Roy, I, 207-269). Manquent les balades XVI (à Charles d’Albret, connétable de France), XXVIII et XLIV de l’édition Roy. F. 45-50. «Epistre au Dieu d’Amours .VIII. (rubr.) » (titre courant)..F. 45. « L’Epistre au dieu d’Amours (rubr.) ». F. 45-50. [Texte]. « Cupido, dieu par la grace de lui / roy des amans, sanz aide de nullui …-… Et d’aultres dieux no conseillier /Et deesses plus d’un millier. / Cupido le dieu d’Amours / Cui amans sont leurs clamours ». « Creintis ». « Explicit l’Epistre au dieu d’Amours » (éd. Roy, II, 1-27). F. 50-51v. « Complainte amoureuse .IX . (rubr.) » (titre courant).F. 50. « Complainte amoureuse ». F. 50-51v. [Texte]. « Doulce dame, vueilliez oïr la plainte / De ma clamour, car pensee destraintte …-…A vo beau corps et puis a l’ame apreste / legiere amende ». « Explicit Complainte amoureuse » (éd. Roy, I, 281-288). F. 52-64. « Débat des deux amants .X. (rubr.) » (titre courant).F. 52. « Le debat de deux amans .X. (rubr.) ». F. 52-64. [Texte]. « Prince royal renommé de sagece, / Hault en valeur, poissant, de grant noblece …-… Si le serche trouver le peut enté / En tous les lieux ou est cristienté ». « Explicit le debat de deux amans » (éd. roy, 49-103). F. 64-73v. «Livre des trois jugements .XI. (rubr.) ». (titre courant).F. 64. « Cy commence le Livre des trois jugemens (rubr.) ». F. 64-75. [Texte]. « Mon seneschal de Hainault, preux et sage / Vaillant en fais et gentil de lignage …-… Qui vous ottroit joy parfaitte et fine / Pri Jhesu Crist qui ne fault ne ne fine ». « Explicit » (éd. Roy, II, 111-157). F. 74-86v. «Dit de Poissy .XII. (rubr.) » (titre courant).F. 74. « Cy commence le Livre du dit de Poissy (rubr.) ». F. 74-86. [Texte]. « Un chevalier vaillant, plein de savoir / Puisqu’il vous plaist a de mes diz avoir …-… Vrais fins amans, loiaulz et non faintis / Que vraye amour tient subgez et creintis ». « Explicit le Dit de Poissy » (éd. roy, II, 159-222). F. 87-103v. « Epistres sur le Roman de la Rose .XIII. (rubr.) » (titre courant) .F. 87. « Cy commencent les Epistres du debat sur le Romant de la Rose entre notables personnes, maistre Gontier Col, general conseillier du roy nostre sire, et maistre Jehan Johannes, prevost de Lille, maistre Pierre Col et Cristine de Pizan (rubr.) ». F. 87-103v. [Texte]. « La premier epistre. A la royne de France ». « A tres excellent, tres haulte et tres redoubtee damece, madame Ysabel de Baviere, par la grace de Dieu royne de France …-… Escript et complet par moy Cristine de Pizan, le .II.e jour d’octobre, l’an mil .CCCC. et deux. Ta bienvueillant amie de science Cristine ».

Description : 
On a longtemps considéré que le manuscrit, dont le prologue de l’Epistre Othéa contient une dédicace à Louis d’Orléans, avait appartenu au duc d’Orléans. Depuis les travaux de S. Hindman (« The composition of the Manuscript… », p. 108) et de J.C. Laidlaw (« Christine de Pizan. A Publisdher’s Progress », p. 44, 52-53, 66), il est avéré que le volume, plus tardif, pourrait être daté des années 1407-1409 et que Jean de Berry en fut le premier possesseur : cf. G. Parussa éd., Epistre Othea, p. 92-93. Le manuscrit originel correspondait au volume répertorié dans l’inventaire de la librairie du duc de Berry rédigé entre 1413 et 1416 : « Item un livre compilé de plusieurs balades et dictiez, fait et composé par damoisellle Cristine de Pizan, escript de lettre de court, bien historié et enluminé, et au commancement du second fueillet, aprés la table dudit livre, a escript : tous mes bons jours ; couvert de drap de soye noir ouvré, a deux fermouers de cuivre dorez, a V boullons de mesmes sur chascune aiz ; lequel livre Monseigneur a achaté de ladicte damoiselle IIC escus » (Guiffrey, p. 252-253, n° 959). Par suite de l'inversion des f. 2 et 7, l'incipit du 2e feuillet figure au haut du f. 7. À la mort de Jean de Berry, le manuscrit entra dans les collections de sa fille, Marie de Berry, duchesse de Bourbon (cf. Bibl. Sainte-Geneviève, ms. 841). L’ouvrage se trouvait dans la bibliothèque de Moulins en 1523, date à laquelle François Ier confisqua au profit de la Couronne les biens du connétable Charles de Bourbon. Il apparaît sur l’inventaire rédigé à cette date, sous le n° 286 : « Ung volume, ou a cent balades, plusieurs laiz et virelay, rondeaux, jeux a vendre, l’espitre au dieu d’amours, le debat des deux amans, les troys jugemens, le dit de Poissy, les espitres sur le Rommant de la Roze, en parchemin, a la main » (Le Roux de Lincy, « Catalogue de la Bibliothèque des ducs de Bourbon »…, p. 108, n° 286). Ainsi qu’en témoigne l’inventaire, le manuscrit originel avait été à cette date partagé en cinq volumes. Le manuscrit fit partie de la bibliothèque personnelle de François Ier , dont il porte la cote 191 dans le coin supérieur gauche de la contregarde du plat supérieur. Sur la contregarde du plat supérieur, contenu des œuvres du volume (écriture XVIe s.). Le volume est répertorié dans les inventaires de la Bibliothèque royale : inv. de inventaire de Nicolas Rigault (1622), n° 593 ; inventaire de Pierre et Jacques Dupuy (1645), n° 466 ; inventaire de Nicolas Clément (1682), n° 7217. Anciennes cotes inscrites au f. 1 : [Rigault II] « cinq cents nonante trois », [Dupuy II] 466, [Regius] 7217.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8449047c

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 835

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
16/04/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés