Informations détaillées

Titre : 
Porphyrius, Isagoge , Boetius interpres (1-12v). Aristoteles, Predicamenta , Boetius interpres (13-34). Gilbertus Porretanus, Liber Sex Principiorum (34v-44) . Aristoteles, Periermenias , Boetiusinterpres (44-57). Aristoteles, Analecta Priora , Boetius interpres (57v-129). Aristoteles, Analytica Posteriora , Jacobus Veneticus interpres (129-166v). Aristoteles, Topica , Boetius interpres (166v-243). Aristoteles, Elenchi (243v-268).

Date d'édition : 
1471-1477

Type : 
manuscrit

Langue : 
Latin

Format : 
Naples. - Ecriture italienne, copie de la main de Johannes Matheus Capritanus, d'après la mention à l'encre bleue du f. 268 : « Johannes Matheus Capritanus hoc hop us scripsit ». - Décoration italienne. Au f. 1, encadrement à bianchi girari, lourds et gras, interrompu par deux médaillons avec les bustes d'Hadrien et d'Agrippa; dans la marge inférieure deux putti portent une couronne de laurier entourant les armes d'Aragon surmontées par un chapeau noir de prélat; à l'intérieur de l'initiale C, un cabinet de travail s'ouvre sur un paysage urbain. Au f. 13, initiale C, bordée d'une frise à bianchi girari où s'inscrit le portrait d'Aristote. Nombreuses initiales, à l'encre bleue et rouge, ainsi que d'autres à bianchi girari , passim. Schémas à l'encre rouge (179). La présence du chapeau noir couronnant les armes de la maison d'Aragon indique une datation entre 1471 et 1477, époque qui précède la nomination de Jean d'Aragon comme cardinal de Saint-Hadrien. La vivacité des putti de même que les antiques trahissent le style de l'atelier de Cola Rapicano. La mise en page de cet encadrement rappelle, par exemple, singulièrement celle du Lorenzo Valla (ms. 408 de la Bibliothèque de la Universidad de Valence, fig. 141-142), réalisé par Cola Rapicano en 1473. Toutefois, la plasticité certaine des personnages, l'attitude plus recherchée des putti, ainsi que la parfaite maîtrise de l'espace dans les initiales historiées, caractéristiques du manuscrit parisien, révèlent la main de Nardo Rapicano autour de 1480. - Parchemin. - 274 ff. foliotés 1-270 plus contregarde supérieure, f. A, f. 188 bis et contregarde inférieure, à longues lignes. - 350 x 235 mm (just. 215 x 115 mm). - 1 cahier de 14 ff. (contregarde sup., A, 1-12), 25 cahiers de 10 ff. (13-261), 1 cahier de 10 ff. (262-270, contregarde inf.). Réclames à l'encre de la main du copiste au verso du dernier f. de chaque cahier, une inscrite dans un phylactère (42v). Signatures en grande partie rognées au recto des premiers feuillets de chaque cahier : [?] (93), [f1] (173), g1 (183), h[1] (192), a1 (202), b1 (212), c1 (222), e1 (242), f1 (252). Titres-courants en capitales alternées bleus et rouges. Restauration du parchemin (comblages de trous) contemporaine de la copie. - Réglure à la pointe sèche. - Reliure napolitaine XVe s. de chèvre brune sur ais de bois, décor estampé à froid, tranches dorées et ciselées, traces de fermoirs, trace d'étiquette sur le chant de l'ais inférieur. - Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIIe siècle

Description : 
F. 1-12v. Porphyrius, Isagoge, Boetio interprete : "incipiunt Ysagoge Porphirii ad categorias Aristotelis... Cum sit necessarium...—... traditionem...".F. 13-34. Aristoteles, Categoriae vel Praedicamenta, Boetio interprete : "Incipit liber cathegoriarum sive predicamentorum Aristotelis. Equivoca dicuntur quorum solum nomen est...— ... enumerati sunt" (éd. Aristoteles latinus, I/1-5, passim)F. 34v-44. Gilbertus Porretanus, Liber Sex Principiorum : "Incipit liber sex principiorum Gilberti Porretani. Forma est compositioni...—... sicut ignis". F. 44-57. Aristoteles, De interpretatione vel Periermenias, Boetio interprete : "Incipit liber primus Aristoteles Perihermenias id est de interpretatione. Primum oportet constituere quid sit nomen... ...—... esse contraria" (éd. Aristoteles latinus, II/1-2, passim). F. 57v-129. Aristoteles, Analytica priora, Boetio interprete : "Primum oportet dicere circa quid et de quo est intentio...—... non erit unum unius signum" (éd. Aristoteles latinus, III/1-4, passim)F. 129-166v. Aristoteles, Analytica Posteriora, Jacobo Venetico interprete : "... liber Posteriorum Analeticorum Aristotelis. Omnis doctrina et omnis disciplina intellectiva...—... ad omne genus rerum" (éd. Aristoteles latinus, IV/1-4, passim). F. 166v-243. Aristoteles, Topica, Boetio interprete : "Propositum quidem negotii est methodum...—... habundare continuo" (éd. Aristoteles latinus, V/1-3, passim). F. 243v-268. Aristoteles, Elenchi, vel De sophisticis elenchis : "De sophisticis autem elenchis et de hiis...—... multas habere grates".Quelques mots écrits en caractères grecs. Nombreuses annotations marginales et corrections dans le texte de plusieurs mains aux feuillets correspondant aux Analytica Posteriora (129-166v).

Description : 
Le manuscrit a été réalisé pour le cardinal Jean d'Aragon; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples , cf. la mention de classement au contreplat inférieur "a la dialectica e logica" puis il a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ierd'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Ysagoge Porphirii Aristotelis couvert de cuyr vert garny de fermaus de loton" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana, II, p. 203 n° 86 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294). La mention en partie grattée "n° 8 [...] cardinale" aux plats supérieur et inférieur correspond peut-être à la librairie de Gaillon.Il a appartenu à l'archevêque de Rouen successeur de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Ysagoge Porphirii in Aristotelem " (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868; Robillard de Beaurepaire, ibid.). Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1550.Il est arrivé à la fin du XVIe siècle dans la bibliothèque de la famille Hurault et constitue le n° 25 de la liste C des manuscrits de Philippe Hurault de Cheverny, évêque de Chartres, achetés par la Bibliothèque du roi en 1622, rédigée par le garde de la BibliothèqueNicolas Clément (BnF, ms. latin 17174, f. 1-24) : " [liste D n° ] 90 Introductio Porphyrii in Aristotelem, velin" .Au milieu de la marge inf. du 1er f., cote "48" de la Bibliothèque de la famille Hurault, antérieure à 1622.Le manuscrit est entré dans la Bibliothèque du roi en 1622.

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b8447068x

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Latin 6292

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
16/04/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés