Informations détaillées

Titre : 
Vie des Douze Césars

Date d'édition : 
1515-1520

Type : 
manuscrit

Langue : 
Français

Format : 
Tours. - Ecriture gothique batarde solennelle, propre aux manuscrits royaux de dédicace. - 16 peintures à pleine page par Jean Bourdichon représentant des empereurs romains en buste, vus de profil, ceints d'une couronne de laurier, sur fond bleu brillant. Lettrines ornées. - Parchemin. - 1 + 31 + 2 ff. - 215 x 145 mm (just. 140 x 85 mm). - 3 cahiers, précédés et suivis de deux gardes de papier (une bleue et une blanche) : 1 cahier de 12 ff. (1-12) auquel a été attachée en tête l'ancienne contregarde supérieure (non foliotée) ; 1 cahier de 16 ff. (13-28) ; 1 cahier de 4 ff. (29-31 + f. non folioté) auquel a été attachée à la fin l'ancienne contregarde inférieure (non foliotée) ; ni réclames ni signatures ; foliotation au crayon à papier, XXIe siècle. - Réglure à l'encre rouge. - Reliure de maroquin rouge à grain long, décor doré néoclassique, tranchefiles de soie rouge et écrue, contregardes et gardes de papier bleu, signet de soie verte, tranches dorées, début du XIXe siècle

Description : 
L'incipit du volume reste celui de la version antérieure à douze portraits : "Cy commence la description des douze Cesars abregees avecques leurs figures faictes et portraictes selon le naturel". Les courtes biographies des Césars (de César à Antoine), chacune en regard du portrait correspondant, sont librement inspirées de Suétone. Elle présentent un portrait physique et moral accompagné d'anecdotes. Les médaillons à portraits trouvent leur inspiration dans des modèles antiques ou dans l'art de la médaille et la sculpture italienne du XVe siècle, qui se diffusent alors en France, par exemple sur le chantier du château de Gaillon. Il existe deux autres exemplaires de ce manuscrit, également peints par Jean Bourdichon :Genève, bibliothèque, fondation Comites Latentes, ms. 258 (avec 12 portraits) :Louis-Jean Gaignat, secrétaire du roi Louis XV (Inv. 1769, lot 2925) ; acquis par le juriste néerlandais Gérard Meerman ; son fils, Jean Meerman ; acheté à la vente de la bibliothèque de ce dernier, La Haye, 8 juin 1824, lot 902, par Rodd Thomas pour Thomas Phillipps (ms. 1940) ; vente Phillipps, Sotheby's, Londres, 1er juillet 1946, lot 28A ; librairie Bernard Quaritch, Londres, 1er décembre 1947, lot 36 ; librairie Ulrico Hoepli, Milan, 1955, cat. 10 ; vente Nicolas Rauch, Genève, 16 mai 1960, lot 70 ; vente Sotheby's, Loes, 7 décembre 1992, lot 41.Baltimore, The Walters Art Museum, ms. W 467 (avec 16 portraits) : Collection de Louis-César de La Baume Le Blanc, duc de La Vallière (Inv. 1784, n° 4949) ; Collection du comteRaoul Léonor Lignerolles, vente Paris, 1894, part. 1, lot 31 ; libraire Edmond Lortic, Paris ; vente Sotheby's, Londres, 18 juin 1896, lot 960 ; acheté par le libraire anglais Ridge ; libraire parisien Léon Gruel ; acquis de celui-ci avant 1931.Il existe de la version de Genève un fac simile réalisé au XVIIIe siècle pour Louis-Jean Gaignat, d'après son propre exemplaire (New York, The Morgan Library and Museum, ms. M. 121).Même si le volume de Paris (comme les deux autres exemplaires) a perdu sa reliure originelle et n'est pas doté de préface ou de dédicace, sa conception est à replacer dans le contexte royal. Par son aspect, son contenu et sa qualité d'exécution, il est caractéristique des exemplaires de présentation offerts au roi. Le fait que Jean Bourdichon, peintre du roi, en ait réalisé les enluminures, est un argument supplémentaire.Le statut respectif des trois exemplaires est difficile à définir. Le plus ancien, celui de Genève, qui ne comporte que douze portraits, est peut-être celui qui fut possédé par le roi. Les deux autres exemplaires, de Paris et Baltimore, qui présentent quatre portraits de plus, sont une version augmentée du premier. Il a été évoqué à leur sujet une possible commande royale pour le camp du drap d'or en 1520, comme cadeaux diplomatiques à l'empereur Charles Quint et au roi d'Angleterre Henri VIII. Ces volumes est dans tous les cas à mettre en relation avec les manuscrits des Guerres galliques commandés par le roi au même moment, à la suite de la victoire de Marignan, replaçant celui-ci dans la lignée de César et des empereurs romains.

Description : 
Libraire Jean Néaulme, vente 24 juin 1765, lot 92 ; collection du comte Paul Durrieu, avant 1917 ; descendants de celui-ci ; libraire bâlois Jörn Günther (2013) ; refus de certificat d'exportation publié par arrêté de la ministre de la Culture et de la Communication en date du 24 octobre 2013, publié au Journal officiel le 24 octobre 2013 ; classé trésor national suite à l'avis de la Commission consultative des trésors nationaux (avis n° 2013-06), paru au Journal officiel le 6 novembre 2013 ; acquis en 2014 (A 15-01)

Droits : 
domaine public

Identifiant : 
ark:/12148/btv1b10520228t

Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, NAF 28800

Provenance : 
Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 
09/03/2015


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés