Le trésor, enfoui auprès du roi franc Childéric Ier, père de Clovis, est mis au jour par un maçon en 1653, lors de travaux de reconstruction de l’hospice Saint-Brice à Tournai. Il découvre un caveau abritant de nombreux objets précieux. Le département conserve une partie importante du trésor, comme les pièces d’orfèvrerie cloisonnée de grenats, les petits bijoux zoomorphes dont les deux abeilles, la poignée d’or et les éléments de garniture (garde, chape d’entrée du fourreau) de l’épée longue. L’anneau sigillaire, l’une des pièces centrales, représentant le roi chevelu est une réplique : l’exemplaire original a été volé en 1831. Ce trésor funéraire fait référence aux attributs de la romanité : un paludamentum, le large manteau porté par les généraux romains ou l’anneau sigillaire à inscription latine Childerici Regis.