On appelle glyptique l’art de graver les pierres dures. Qu'elles aient été travaillées en relief (camées) ou en creux (sceaux-cylindres, cachets et intailles), cette technique a donné au département l’un de ses plus impressionnants fonds. Avec pas moins de 13 000 objets, il s'agit de l'une des collections les plus fournies au monde, par la richesse des civilisations figurées (du IVe millénaire av. J.-C. jusqu’au XXe siècle), par l’étendue de l’aire géographique (Egypte, Proche-Orient, Afrique du Nord et Europe) ou encore par la variété des séries : amulettes magiques, scarabées, intailles et camées, sceaux-cylindres, cachets, cônes et surtout par la qualité remarquable d’un grand nombre d’œuvres. Ces pièces rares, gravées pour des monarques, viennent du Cabinet des rois de France et de trésors d’églises, comme les camées antiques collectés par Louis XIV, ornés de montures émaillées, ou comme la Coupe des Ptolémées, utilisée pour le sacre des reines de France à Saint-Denis. Autant les dons que les achats de collectionneurs ont complété et diversifié ces incroyables séries.